couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Nouveautés

Albums
Livres CD
Ouvrages théoriques
Coups de coeur

Toutes les nouveautés romans (320 au total)

coup de coeur Vers le bleu / Sabrina Bensalah. - Sarbacane (Exprim), 2014

A l’âge de l’insouciance et des rêves plein la tête, Ornella (dite Nel), 18 ans, vit dans une caravane avec une mère volage complètement démissionnaire et sa petite soeur Anouchka (Nouch), 9 ans, mini-miss à la Little Miss Sunshine. L’horizon ? Il n’y en a pas. Au moment où Nel s’apprête à les laisser derrière elle pour partir vivre enfin sa vie, la mère les abandonne à leur sort en disparaissant du jour au lendemain. Commence pour les deux soeurs un quotidien de débrouillardise et de courage, fait de rencontres hétéroclites. Les intrigues s’emmêlent, l’authenticité du langage claque aux oreilles, la justesse des émotions éblouit. L’aventure se clôt dans un coup de théâtre peut être improbable mais qui s’inscrit dans le mouvement général du récit, avec une énergie et un naturel qui nous emportent pour notre plus grand plaisir. Premier roman jeunesse de Sabrina Bensalah, auteur à suivre ! Ewa Bochenski

Ornella, dix-huit ans, n’a pas la vie facile : elle vit dans une caravane dans un camping, avec sa petite sœur de cinq ans, Noush, qu’elle essaie de protéger de sa mère - qui est à ranger franchement dans la catégorie « cas social irresponsable ». D’ailleurs, elle ne tarde pas à les abandonner toutes les deux pour suivre son nouvel amant, laissant Nel faire face à la situation… C’est un roman très facile à lire et qui ne démoralise pas le lecteur bien qu’il nous plonge dans une réalité sociale difficile. Ainsi, Nel doit faire face à des situations assez scabreuses (les avances du propriétaire d’une galerie intéressé par ses charmes) et finira par avoir « une liaison d’un soir rémunérée » avec un vacancier au bar du camping. Cette situation est bien décrite, elle sonne juste et on la voit basculer après avoir bu deux verres sans avoir réfléchi aux conséquences. Dommage que la fin pêche par son manque de vraisemblance, mais en même temps, cela rend le livre accessible à un plus jeune lectorat ! Florence Langlois

A partir de 14 ans

coup de coeur Les anges de l’abîme / Magnus Nordin. - rouergue (doado noir), 2014

Alice est nouvelle au lycée : elle vient de déménager et de changer d’identité suite aux menaces de mort proférées par son père (qui veut se venger de sa mère). Elle fait une forte impression à sa professeur de suédois, Molly Zettelholm, une jeune femme très à l’écoute de ses élèves. Elle l’invite d’ailleurs à se joindre à son groupe de parole au lycée, et même chez elle où elle fait la connaissance de Hannes et Samira, des anciens élèves qui ont eux aussi un passé douloureux (brimades pour le premier, viol collectif pour la seconde). Ensemble, ils vont former un groupe secret, les « anges de l’abîme », et piéger des pédophiles sur internet…
Un thriller sombre et très bien mené, qui nous tient en haleine jusqu’à la fin : une ambiance entre « le silence des agneaux » et « Millenium », un style sans fioriture, une intrigue implacable, bref un très bon roman noir, à déconseiller cependant aux âmes sensibles ! Coup de cœur pour moi. Florence Langlois

Alice, adolescente fragile, est invitée par Molly, enseignante charismatique et attentionnée à participer à un groupe de parole destiné à amener les élèves à se libérer de leurs problèmes. Alice va rapidement se rendre compte qu’il s’agit d’autre chose, car les « anges de l’abyme » qui y participent ont pour but de traquer les pervers sexuels qui sévissent sur Internet. Une sorte de milice citoyenne achevant un travail qui aurait du être celui de la police. Ces anges ne sont pas là par hasard mais portent en eux de lourds secrets.
Molly fait beaucoup penser à l’héroïne de « Millenium », Libeth Salander (auteur norvégien oblige), l’ambiance est lourde et nous suivons le groupe de héros avec intérêt. Un polar tendu, qui ne laisse pas indifférent et n’hésite pas à mettre mal à l’aise le lecteur auquel les détails les plus violents et glauques ne sont pas épargnés. A réserver par conséquent à un public plutôt averti de grands adolescents. Marie-Pierre Muneret

A partir de 15 ans.

coup de coeur Lyuba ou la tête dans les étoiles / Valentine Goby. - autrement, 2014

Lyuba est en France avec sa famille pour pouvoir envoyer de l’argent au pays et plus tard retourner vivre en Roumanie. C’est leur quotidien en France qui est ici raconté du point de vue de la petite fille. Nous découvrons la difficulté de cette immigration subie. Comment prouver l’existence d’un conjoint alors qu’au pays le contrat de mariage n’existe pas ? Comment payer le loyer sans autorisation de travail ? De quelle manière expliquer qu’il faille aux hommes quitter le territoire, passer la frontière, faire signer le constat de leur départ à la douane pour ensuite... revenir aussi vite ? C’est une vie au jour le jour, faite d’espoir et d’efforts toujours renouvelés. C’est aussi la capacité de s’émerveiller pour les moments les plus simples et les plus beaux comme la découverte du ciel et de ses étoiles. L’écriture allie avec justesse ces deux facettes qui sont proches de cette réalité.

Dans l’album publié en 2012, le récit se faisait sur un fond style carnet de route qui renforçait la véracité de l’histoire. Les dessins à l’aquarelle étaient un atout dans cet album dur et fort.
Aujourd’hui ce très beau texte est publié dans un petit format sans perdre la force de ce texte qui reste accompagné de très douces illustrations crayonnées. Il est complété par un dossier sur l’immigration Rom en France qui comporte une chronologie, une carte, un lexique et des informations nécessaires pour mieux comprendre ce peuple.

A qui destiner cet ouvrage ? A toute personne désireuse de mieux connaître ceux que parfois nous croisons ! Un récit émouvant qui retrace le dénuement et la fierté de ces hommes et enfants. Marion Uteza

A partir de 11 ans

coup de coeur Graal, la légende des chevaliers / Christian de Montella. - Flammarion 2014

Un joli album cartonné nous invite à revisiter les origines et la quête du Graal avec des illustrations modernes splendides. Nous pensons tout connaître sur le Graal et les chevaliers de la table ronde, et pourtant ce livre simple et beau à la fois nous invite à une re découverte ! _ Par des chapitres aérés et cohérents, nous retracons son parcours, de sa constitution à sa reconquête. Nous croisons Merlin, Arthur, Perceval, Ké et Galahad dont les fils du destin s’entrecroisent. Un Graal mis à la portée de tous par les courts récits et les graphiques évocateurs. Marion Uteza

A partir de 11 ans

coup de coeur H.E.N.R.I a onze doigts / Yves Grevet ; Jess Pauwels. - Nathan (Premiers romans), 2014

Depuis peu Manon a un nouveau voisin de table en classe : Henri. Il vient de très loin (sûrement plus loin que tout ce que vous pouvez imaginer !), et pour l’instant ne sait qu’un mot de français : "oui". Depuis son arrivée, il se passe des choses étranges ... Dans cet épisode, Manon a la preuve qu’Henri possède bel et bien d’incroyables pouvoirs : ne vient-il pas d’ajouter un doigt à sa main pour pouvoir compter jusqu’à 11 ? Ce tome 2 de la réjouissante série d’Yves Grevet et Jess Pauwells est aussi bon que le premier ! Ewa Bochenski

A partir de 7 ans

coup de coeur Le livre de Perle / Timothée de Fombelle. - Gallimard, 2014

1936, à Paris, un vieux couple qui fabrique des guimauves artisanales recueille un jeune homme sans passé. Il va remplacer dans leur coeur leur fils décédé jusqu’à l’arrivée de la guerre qui va précipiter son départ en offrant un climat de suspicion et de doute... Ce garçon mystérieux, victime d’une terrible malédiction. est suivi comme une ombre par une jeune fille insaisissable. Lorsque des années plus tard un garçon de quatorze ans est sauvé par un homme étrange qui vit seul au milieu des bois, il ouvre sans le vouloir, à nouveau la porte entre deux mondes...
Après Tobbie Lolness qui nous emportait dans les arbres pour nous proposer une fable à dimension écologique et diablement humaine. Après Vango où l’action et l’Histoire passaient au premier plan pour rendre à un personnage son passé. Voici "Le livre de Perle" qui enchevêtre plusieurs récits et plusieurs destins qui vont se dérouler dans deux mondes différents.
Le fil de l’action est la nostalgie est l’impossibilité de construire sa vie sans avoir auparavant retrouvé son passé. Les parfums de guimauves et d’amande irisent le texte d’une tristesse sucrée. La mélancolie du héros loin de l’enfermer dans l’inaction le pousse à partir dans une quête impossible. L’exil l’amène à tenter de reconstruire autour de lui son monde perdu. Le personnage de la fée sans pouvoir apporte au texte de la magie et de la légèreté. Mais en choisissant comme passeur un jeune humain, apprenti photographe, attiré par l’insolite et les détails, l’auteur introduit un nouveau regard. Il enchâsse une nouvelle quête, celle de la vérité.

Au final, un livre qui semble retourner la camera vers le lecteur pour l’inciter à déceler l’univers féerique qui se cache derrière notre quotidien, nos petits objets que l’on garde, nos choix. Un livre qui devient pour chacun une aventure personnelle ! Marion Uteza

Autre lecture : "Le livre de perle", c’est un conte qui débute par une question : "qui pouvait deviner qu’elle avait été une fée ?". Olia état une fée, en effet, mais elle a décidé de renoncer à l’être pour sauver l’être qu’elle aime. Ilian a été exilé hors d’un Royaume tyrannisé, dans notre monde. En 1936, il est adopté par les Perle, dont le père est fabricant de guimauve, et prend le nom de leur fils disparu, Joshua. Nous sommes à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale. La violence ne se trouve pas seulement dans le monde magique. Les tyrans sont présents dans l’un et dans l’autre.
J’ai eu du mal à dissimuler ma joie lorsque j’ai eu CE livre dans les mains. Parce que Timothée de Fombelle. Parce que Tobie Lolness. Parce que cette écriture atypique, mi poétique mi fantastique. Le premier chapitre est envoutant, déjà empreint d’une force par la tragédie qu’il expose. Puis l’intrigue se met en place, parsemées de quelques indices dissimulés par l’auteur qui fait de la découverte de l’identité du héros, le but d’une enquête que le lecteur résout petit à petit. Et là je n’y arrive plus. Je laisse le livre en suspense, marque page et regrets bien installés. Je reprends la lecture quelque temps après, avec la magie des fêtes dans l’Esprit. Cela collera bien à l’esprit du livre, je me dis. Et je ne comprends pas. Qui parle, qui fait quoi, qui attend qui, qui pourchasse qui, dans quel monde. Le but est sûrement de nous perdre, nous lecteur, dans ce récit, dans l’onirisme même. Mais à trop vouloir me perdre, je me perds vraiment, j’abandonne, encore une fois. Les regrets sont toujours présents. Enfin, je reprends. Je suis une lectrice courageuse, à l’image des héros de ce roman. Et je comprends mieux et ressent en même temps qu’eux ce tout qui peu à peu se dessine. Jusqu’à la fin, qui n’est pas une fin facile, pas une fin à la sauce Disney mais emblématique des contes d’antant, parfois cruels mais tellement beaux. Je reconnais bien là Timothée de Fombelle, avec son écriture qui égratigne, fait rêver et bouleverse. Mais pourquoi m’a-t-il perdue, abandonnée quelques temps. Je lui en voudrais presque si je n’étais pas encoe émue par les tous derniers mots de ce conte. Juliane Eblé

A partir de 13 ans

coup de coeur Saison rouge / Charlotte Bousquet. - Oskar Jeunesse, 2015

Kenza se retrouve mariée de force à 17 ans, et son époux et sa belle-famille l’emmène vivre en France, banlieue parisienne. Peu à peu, la jeune fille s’étiole et apprend à obéir et à servir son mari et sa belle-mère. De jour en jour, elle courbe le dos, mais garde au fond d’elle-même l’idée de s’enfuir. Un jour enfin, l’occasion se présente, et Kenza se retrouve à Paris, seule, dormant dehors. Heureusement, le Samu social passera par là. Le début d’une autre vie possible ? Très bon roman, âpre, mais réaliste. Marie Chaillet

A partir de 12 ans

coup de coeur Lucien Lucien / Anne Houdy. - Alice Jeunesse (Le chapelier fou), 2014

« Papa est allé voir ailleurs s’il y avait mieux. Et papa a trouvé mieux. Il est allé voir là-bas si maman y était. Comme elle n’y était pas, il est resté là-bas. C’était préférable ».
Voici les premières lignes qui composent le magnifique roman d’Anne Houdy, Lucien Lucien. Un roman empli d’innocence et d’absence.

Lire l’article : Histoiresetgourmanlises

A partir de 9 ans

coup de coeur La vie rêvée des grands / Géraldine Barbe. - rouergue (dacodac), 2015

Rose est une préado timide et secrète qui rêve de sa « vie d’après » et du garçon dont elle préfère taire le nom, celui qui semble un peu différent, à peu à l’écart, comme elle… entre première boum et grandes questions existentielles, c’est un très beau petit roman sur cet âge d’avant l’envol adolescent . Pour Rose, on a tous un canard qui deviendra cygne…Souvent, elle pense au sien, à ce qu’il deviendra, elle pense aux « canards » des autres et comment le monde tourne, comment chacun évolue. Une belle écriture imagée. Ewa Bochenski

A partir de 9 ans.

coup de coeur Chacun son tour ! / Anne Warin ; Amandine Laprun ; - Bayard (mes premiers j’aime lire), 2015

Alexandre, un grand de CM1, a pris la figurine Polki préférée de Mathis et refuse de lui rendre. Mathis est désemparé, au point qu’il n’écoute plus rien en classe. Impossible de se confier à la maîtresse : il sait très bien qu’il est interdit d’amener des jouets en classe ! Heureusement une bonne surprise l’attend à la maison, sa cousine Lucile a apporté un livre de magie. Grâce à elle, il a une grande idée : il va se servir d’un tour de magie pour récupérer son Polki...et donner une leçon au voleur. Un bon premier petit roman très joliment illustré, qui permet d’aborder avec les plus jeunes le thème du harcèlement. Ewa Bochenski

A partir de 7 ans

Affichage de 10 sur 320, voir les autres pages : ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 |...

Voir les années précédentes

 

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse