couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Nouveautés

Romans
Livres CD
Ouvrages théoriques
Coups de coeur

Toutes les nouveautés albums (272 au total)

coup de coeur Cache-cache / Catherine Chardonnay. - Rouergue, 2015

Une bande de copains qui s’ennuie... Quoi de mieux qu’une partie de cache-cache pour réveiller tout le monde ? Markus compte jusqu’à 10 et c’est parti ! Attention, ouvrez-l’oeil car Woune, Lilulibo, Rita, Pô et Annavolga (mention spéciale pour l’inventivité des prénoms !) sont camouflés dans les éléments du décor qui leur ressemblent le plus. Oups, Markus trébuche sur la racine de l’arbre et trouve ainsi Lilulibo le serpent en premier. Rita a les mêmes rayures que la barrière mais son petit rire la trahit : trouvée ! Puis c’est au tour de Pô d’être débusqué, même si ses bois de cerf ressemblent à s’y méprendre aux branches de l’arbre. Lorsqu’Annavolga est démasquée elle aussi, tout ce petit monde rentre se coucher. Tous ? Mais non regardez bien, vous en avez oublié un !
On aime beaucoup cette partie de cache-cache au trait naîf et au crayon de couleur, proche d’un dessin d’enfant. Un album qui pourra sans doute donner des idées aux plus créatifs qui voudront imaginer leurs propres cache-cache graphiques ! _Voir des extraits sur le site de Catherine Chardonnay, qui avait illustré en 2011 Le mordcul
Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur La tournée de Facteur Souris / Marianne Dubuc. - Casterman, 2015

1, 2 , 3, prêts ? Prenez votre élan, car ce lundi vous accompagnerez Facteur Souris dans sa tournée et il va falloir tenir la cadence ! Il livre colis et courrier aux animaux des environs et même d’un peu plus loin : dans la forêt, sous terre ou sous l’eau, sur la glace ou sur la montagne, rien ne l’arrête. Chaque double page est l’occasion d’observer les animaux et l’intérieur de leurs maisons dessinées en coupe, avec quantité de petits détails amusants : les lits superposés à 7 places chez la famille lapin, la voiture avalée par Monsieur Serpent, la collection de chaussettes de Monsieur Yéti, les cochons cambrioleurs chez Monsieur Loup, et tant d’autres. La tournée s’achève par un retour au point de départ, avec un dernier petit colis à livrer...chez lui !
Réjouissant et ludique, le parcours peut se recommancer à l’infini puisqu’à chaque relecture on a le plaisir de découvrir de nouveaux détails qui nous avaient échappés. On peut aussi à loisir transformer l’album en "cherche et trouve" et demander aux enfants de retrouver des objets ou personnages bien précis. Après Le lion et l’oiseau, 2013, Marianne Dubuc nous entraîne dans une toute autre atmosphère, plus légère, façon grand imagier. On aime ! Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur Donne-moi une histoire / Jean-Luc Englebert. – Pastel, 2015

Une petite fille, haute comme quelques pommes, se présente en chemise de nuit sur la première double page. Cette situation n’a pas l’air de lui convenir ! Elle interpelle son père, de l’autre côté du livre et lui demande une histoire et le costume qui va avec ! Princesse, sorcière ? Que nenni, une tenue de chevalière conviendrait mieux à son tempérament... La petite fille demande, le père exécute, la chemise de nuit est reléguée aux oubliettes. Et surgit soudain une cohorte de soldats moustachus avec camails et cottes de maille, lances à la main, pour l’accompagner sur le chemin de son rêve. Il faut voir son air ! Enchanté ! Mais que va-t-elle faire de cette armée ?
Jean-Hugues Englebert aime les beaux moments de complicité entre parents et enfants à l’heure du coucher, où les histoires se racontent en toute intimité. Dans cet album, une petite fille entre avec confiance dans le sommeil grâce aux liens de tendresse tissée avec l’adulte. Père et fille deviennent acteurs d’un récit qui se construit au fur et à mesure des péripéties proposées par l’un ou l’autre. Grâce à leur imaginaire, ils écrivent cette histoire tendre, épique et pleine de rebondissements amusants, à deux voix. C’est drôle et léger, une histoire dans l’histoire en toute simplicité. « Papa, n’oublie pas qu’un jour, on a réussi à terrasser le dragon ! ». Donne-moi… du même auteur et sur le même thème : Une histoire et un câlin !, 2005. Quand tout est fait pour retarder le moment du sommeil et s’inventer une vie de rêve ! Claire Py

A partir de 3 ans

coup de coeur Etoile des forêts / Corbeau ; Christian Offroy. - Couleur corbeau, 2013

En allant remplir son outre à la rivière, Wikikala sauve la vie d’un petit écureuil tombé durant la nuit. Elle le baptise Etoile. Le temps d’un été, la fillette et l’animal deviennent inséparables. Vient l’heure du départ pour la tribu, qui reprend ses quartiers d’hiver, Etoile suit Winkikala. Ensemble, ils traversent les saisons et partagent la vie du clan. Un jour la petite fille se perd, ne retrouvant plus ses traces dans la neige. Son petit compagnon file alerter ses frères et lui sauve la vie ! Ainsi passe le temps, jusqu’à ce qu’Etoile, qui s’absente de plus en plus souvent, finisse par ne plus quitter la forêt. S’étant entraidé en grandissant, pour l’un comme pour l’autre le temps de l’autonomie est arrivé... Un grand format sépia qui illustre joliment les thèmes de l’amitié, la relation à l’animal, l’apprentissage. A découvrir ! Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

coup de coeur L’enfant qui avait peur du noir / Emma Yarlett. - Circonflexe, 2014

Hugo a toujours eu peur d’à peu près tout...mais sa pire crainte au monde, c’est la nuit NOIRE. Brrr... il a beau avoir essayé toutes les solutions pour y échapper (l’élevage de vers luisants, se déguiser en hibou, repeindre sa chambre en fluo), rien à faire, à chaque fois revient l’heure terrible d’aller au lit. Or un soir, tout a changé. D’abord, Hugo en a eu assez, il a crié après la nuit : "Euh...Allez vous en !". Ensuite, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire : la Nuit Noire en personne est entrée par la fenêtre, elle lui a donné la main (avec un beau jeu de découpe du papier). Quand on part à l’aventure à deux, on devient vite amis... L’histoire dédramatise par "paliers" la peur enfantine et l’ouvrage dynamique et coloré est extrêmement bien vu, il invite l’enfant à prendre les choses en main. Enorme, toute en rondeur, cette Nuit Noire est rassurante et enveloppante, elle donne envie de s’y blottir. Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

coup de coeur Une maison pour ours / Sophy Henn. - Albin Michel Jeunesse, 2014

un ourson vivait avec un petit garçon. Le temps passa, l’un comme l’autre grandirent ; grandirent...jusqu’à ce que s’impose l’évidence : il était temps de trouver une nouvelle maison pour ours, devenu trop sauvage et trop imposant. "Mais où, ours ?", telle est la question, qui scande chaque double page. Car ni le magasin de jouets, ni la forêt, ni le cirque et encore moins le zoo ne trouvent grâce à ses yeux. "NON !", ours est formel. que faire ? en mangeant une glace, le garçoon a une idée : tout simplement, le Pôle Nord ! En route !
On aime ce récit d’amitié rythmé par le jeu de la répétition. Les illustrations, de style naîf et rétro, son tadorables. La fin est très rassurante : même séparés, deux amis peuvent rester très liés et heureux, chaxun avec la vie qui lui convient le mieux, à sa juste place. La petite pirouette finale nous fait refermer le livre dans un sourire. A découvrir. Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

coup de coeur Les oiseaux exotiques / Marion Billet. – Gallimard, 2014 — Les instruments du monde (vol. 2) / Marion Billet. – Gallimard (mes petits imagiers sonores), 2014

Oiseaux exotiques et chamarrés (mainate, martin-pêcheur, loriquet arc-en-ciel, toucan, manchot royal, flamand rose) ou instruments du monde (guitare hawaïenne, violon chinois, cornemuse, harmonica, bongos, guitare flamenca), ces 2 albums cartonnés format 15x15cm, sont très maniables par les petites mains, de bonne qualité sonore mais de volume un peu fort pour les toutes toutes petites oreilles. Les plus grands (1-3 ans) vont adorer jouer avec la pastille électronique cachée dans les illustrations aux couleurs vives de Marion Billet et déclencher avec leur doigt un son de quelques secondes, comme s’ils étaient des magiciens ! Et si les petits ne se lassent pas de cette découverte aux sonorités inhabituelles et vous non plus, vous avez la possibilité de changer la pile bouton ! Claire Py

A partir de 18 mois

coup de coeur Anton est-il le plus fort ? / Ole Könnecke. – Ecole des Loisirs, 2015

C’est toujours comme ça ! Il faut que Lukas pointe le bout de son nez pour que toute la bonne humeur d’Anton disparaisse. Leur rivalité est inaltérable tout comme leur complicité dans le jeu et l’imaginaire. C’est à celui qui fera le plus, le mieux…que de superlatifs pour démontrer sa force ! Et quand les superlatifs s’épuisent, il est facile de se faire, d’un petit chien inoffensif mais bien réel, un ennemi commun pour que nos deux héros oublient leurs différents… Mais c’est qui le plus fort ?

Ole Könnecke sait observer avec une grande tendresse, les jeux enfantins. Il pose sur leur univers des pépites de sagacité et d’humour, il apprivoise leur imaginaire avec délicatesse. Avec des couleurs et quelques traits, il signifie ici les rêves de grandeur des deux garçons. Vous ne les connaissez pas encore ? Allez découvrir Anton et les filles, Anton et les rabat-joie. Les aventures d’Anton, c’est pour de rire mais en vrai. « Je cours plus vite que toi » dit Anton – « Non, c’est moi ! » dit Lukas. Merci M. Könnecke ! Claire Py

A partir de 4 ans

coup de coeur Mamie « faut pas gâcher » (Mottainai GrandMa) / Mariko Shinju. – Nobi-Nobi (collection 1,2,3 Soleil), 2014

« Dis Maman, ça veut dire quoi gaspiller ? ». Si comme Mariko Shinju vous avez un enfant curieux, voici un album très drôle pour les initier et les sensibiliser au concept de mottainai (mot introduit par le bouddhisme dont le sens a évolué) et à l’écologie.
Mamie « faut pas gâcher » veille sur l’éducation de son petit-fils. Elle lui enseigne comment tout peut être prétexte à un recyclage écologique, gai, odorant, créatif, à partir d’objets et de gestes du quotidien. Et si l’enfant est distrait, mottainai ! la vieille dame alerte lui fait prendre conscience du gâchis. Pleine d’astuce, elle a une réponse pour tout : grains de riz, eau du robinet pendant un brossage de dent, boulettes de papier, larmes, écorce d’orange, crayons de couleur riquiquis…Tout se transforme et se recycle.
Mottainai ? C’est cette notion de respect des choses qui nous entourent, de leur juste valeur, du talent reconnu, mais aussi de réflexion sur les bienfaits de la nature et une façon de la remercier pour tout ce qu’elle nous offre. Ce concept est très bien expliqué sur les pages de garde de l’album et c’est l’action de Wangarai Matthai (1940-2011) qui, à partir de 2004, a redonné sa valeur de stratégie écologique à ce mot. Mariko Shinju qui milite dans la défense de l’environnement, a créé cette Mamie « faut pas gâcher », personnage très connu des enfants au Japon, pour éveiller leurs consciences à l’écologie et lutter contre le gaspillage au quotidien.
Coline, 11 ans, franco-japonaise : « Cette obâchan est drôle avec son petit chignon et ses lunettes et mottainai est un mot courant dans la langue japonaise. Les actions de la grand-mère nous permettent de comprendre qu’on peut faire des dizaines de choses, juste avec les objets habituels. Le gaspillage n’est pas la meilleure chose à faire ! ». Coline a bien aimé le livre. Mamie Mottainai ? ça marche… Claire Py

A partir de 6 ans

coup de coeur La graine du petit moine / Wang Zaozao ; Huang Li. – HongFei, 2014

Dans une graine, tous les possibles… Le vieux maître le sait bien quand il offre à chacun de ses trois disciples, une graine de lotus vieux de 1000 ans. C’est l’hiver, est-ce que les 3 moinillons sauront faire fleurir cette magnifique promesse ?
Ben l’ardent se précipite, enfouit sa précieuse graine sous la neige glacée. Jing le studieux veut maîtriser la culture par le savoir et se plonge dans l’étude. An le serein, jour après jour, vaque à ses occupations quotidiennes, la graine bien au chaud contre son cœur… Et un jour d’été…
Ce petit texte de sagesse, enchanteur, nous raconte « une notion chère à la culture chinoise, celle du bon moment ». Entre précipitation, savoir intellectuel et patience, Wang Zaozao écrit une allégorie de la vie : le savoir être, en harmonie avec ce qui nous entoure et le temps qui passe, un éloge de la lenteur et de la patience. On ressent dans les illustrations de Huang Li une grande douceur, un regard tendre sur les 3 moinillons aux caractères si différents, une belle harmonie des couleurs. Cet album a reçu le prix Feng Zikai, créé en 2009, qui récompense des livres illustrés pour enfants. Pour une lecture belle et simple avec les enfants. Claire Py

A partir de 6 ans

Affichage de 10 sur 272, voir les autres pages : ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 |...

Voir les années précédentes

 

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse