couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Nouveautés

Albums
Romans
Livres CD
Coups de coeur

Toutes les nouveautés ouvrages théoriques (16 au total)


coup de coeur Abécédaires / Jean Duvallon. - Editions de la Martinière, 2015

Jean Duvallon, collectionneur passionné d’alphabets illustrés, en possède plus de ...1400 ! Ce bel ouvrage grand format permet d’en découvrir ici 64, pour certains dans leur intégralité. Couvrant la période fin XIX-milieu XXème siècle, ce florilège au parfum d’antan est aussi un témoignage de l’évolution de la société française. Abécédaires des petits, mais aussi abécédaires du soldat, outil de propagande, support publicitaire... l’abécédaire véhicule l’idéologie nationale aussi bien que familiale. Jean Duvallon, retraité de l’éducation nationale, s’associe à Ségolène Le Men, historienne de l’art et des images, pour nous proposer ce passionnant voyage dans le temps. A découvrir. Ewa Bochenski

Sommaire
ABC des civilités
ABC de propagande
ABC des savoirs
ABC des petits



coup de coeur Fortune des Contes des Grimm en France : formes et enjeux des rééditions, reformulations, réécritures dans la littérature de jeunesse / Christiane Connan-Pintado ; Catherine Tauveron. - Presses Universitaires Blaise Pascal ( Mythographies et sociétés), 2014

L’entrée des Contes des Grimm en France correspond à un moment où différentes instances commencent à accorder toute leur attention à l’enfance. De leur côté dès la 2ème édition, les frères Grimm avaient admis qu’il convenait d’adapter le texte pour convenir à un public où l’enfant devenait le destinataire prioritaire. Que sont devenus ces contes, dans les livres pour la jeunesse ? Cet ouvrage universitaire se propose de répondre à cette question, en interrogeant la notion de patrimoine "vivant" et la réception générale des contes des Grimm en France, plus bruts et moins litttéraires que les contes de Perrault. Un ouvrage érudit et très riche, un éclairage indispensable pour qui veut approfondir le sujet.

Table des matières

Avertissement.
Christiane Connan-Pintado – Introduction.

Chapitre 1 – Christiane Connan-Pintado – Réception et diffusion des Contes des frères Grimm en France.
Réception et diffusion des Contes des Grimm en France  : les traductions.
En passant par l’Angleterre  : entrée des Contes des Grimm en France en 1824.
Principales traductions de l’allemand au 19e siècle.
Un siècle de traductions.
Seuils de lecture  : titres et préfaces.
1836  : Contes choisis de Grimm à l’usage des enfants, traduction de F.-C. Gérard.
1846-1848  : Contes de la famille, traduction de Nicolas Martin et de Pitre-Chevalier.
1855  : Contes choisis des frères Grimm, traduction de Frédéric Baudry.
1869  : Contes allemands du temps passé, traduits par Félix Franck et E. Alsleben.
1869  : Contes populaires de l’Allemagne, recueillis par les frères Grimm,traduits par Max Buchon.
1880  : Contes de la famille et Contes choisis des frères Grimm, récréation de l’enfance, traduits par E. du Chatenet.
1890  : Contes des frères Grimm, traduction d’Ernest Grégoire et Louis Moland.
1913  : Contes choisis des frères Grimm, traduits par Henri Mansvic. Les sélections successives. Traduire les Contes des Grimm de 1959 à 2009.
1959  : la traduction de Marthe Robert.
1967  : la traduction d’Armel Guerne.
1996  : la traduction de Jean Amsler, Nouveaux contes.
2009  : la traduction de Natacha Rimasson-Fertin, Contes pour les enfants et la maison, première édition scientifique.
Réception des Contes des Grimm en France  : la critique.
Constat d’un déficit critique.
Trois thèses de doctorat : La thèse d’Ernest Tonnelat (1912), La thèse de François Fièvre (2007), La thèse de Natacha Rimasson-Fertin (2008),
Évolution de la critique  : des sciences humaines à la littérature.
Les Contes des Grimm sous le regard des sciences humaines.
Les Contes des Grimm  : des textes littéraires.
Réception et diffusion des Contes des Grimm en France  : l’édition pour la jeunesse.
Des contes pour les enfants  ?
Les Contes des Grimm en recueils de 1962 à 2011.
Des formats, des textes et des images.
Vers un resserrement des sélections de contes.

Chapitre 2 – Catherine Tauveron – Les Contes des Grimm  : typologie et enjeux de leurs reformulations dans la littérature de jeunesse.
Les lieux de la reformulation.
La reformulation (par l’image) sur le péritexte  : on parlera de lectures iconographiques.
Blanche-Neige d’Angela Barrett.
Blanche-Neige de Benjamin Lacombe.
Le Prince Grenouille de Binette Schroeder.
La reformulation sur le post-texte ou l’intertexte  : on parlera de fictions transfuges.
La reformulation sur le post-texte ou continuation.
La reformulation sur l’intertexte ou mélange.
La reformulation sur l’intratexte. Nature des reformulations sur l’intratexte, ou réécritures.
Les transpositions.
Les réécritures plus ou moins simplificatrices ou adaptations.
Les réécritures/réappropriations.
Réinstanciation symbolique.
Le garçon qui ne connaissait pas la peur de Anaïs Vaugelade.
Rouge, Rouge, Petit Chaperon Rouge de Edward van de Vendel et Isabelle Vandenabeele.
Réinstanciation au service d’un projet politique explicite.
Réinstanciation au service d’un projet stylistique.
Le détournement parodique.
Transformation du cadre socio-spatio-temporel et ses incidences.
Modification des propriétés des personnages, (sexe, âge, caractéristiques physiques et psychologiques, buts poursuivis).
Modification du degré d’information des personnages sur l’histoire qu’ils sont en train de vivre.
Inversion des rôles thématiques ou actanciels des personnages  ; inversion, rétroversion, emballement ou ratage du processus modificateur.
Ajout de personnages qui provoque ou laisse entendre un gauchissement de l’intrigue source.
Transformation du mode de narration.
Pourquoi des reformulations  ? Quels pertes et profits éthiques, stylistiques et symboliques  ?.
Réécritures et reconfigurations des rapports des sexes et des rapports au sexe.
Réécritures et reconfigurations des rapports de force dans et hors de la sphère familiale.

Chapitre 3 – Christiane Connan-Pintado – Relectures iconographiques  : la collection «  Il était une fois  » chez Grasset Monsieur Chat.
Des contes et des images.
Naissance d’une collection.
D’un conte à l’autre.
Raiponce, Michael Hague.
La Reine des abeilles, Philippe Dumas.
Hänsel et Gretel, Monique Félix.
La Gardeuse d’oies, Paul Perret.
Les trois plumes, Eleonore Schmid.
Les trois langages, Ivan Chermayeff.
Neigeblanche et Roserouge, Roland Topor.
Le Pêcheur et sa femme, John Howe.
L’Oiseau d’Ourdi, Marshall Arisman.

Chapitre 4 – Christiane Connan-Pintado – Contes des Grimm et théâtre pour la jeunesse  : les transpositions théâtrales d’Olivier Py
Conte et théâtre  : des liens privilégiés.
Une sélection inédite.
Du conte au theâtre.
Du conte au théâtre  : une amplification.
Du conte au théâtre  : chansons et merveilles.
Du conte au théâtre  : tissage et mise en abyme.
Deux personnages-clés  : l’ange et le jardinier.
Le mot de la fin.

Chapitre 5 – Christiane Connan-Pintado – L’écheveau des réécritures. Quel(s) conte(s)-source(s)  : Perrault et/ou les Grimm  ?
Retour aux sources.
«  Le Petit Chaperon rouge  ».
«  La Barbe-bleue  ».
Barbe-rose (Solotareff, Nadja, L’École des loisirs, 1990).
Frisson de fille (van de Vendel, Vandenabeele).
Barbe-bleue (Chiara Carrer).
«  La Belle au bois dormant  ».
«  Peau d’Âne  ».
Les autres contes.
«  Cendrillon  ».
«  Le Petit Poucet  ».

Conclusion – Catherine Tauveron

Annexe 1 : Table de concordance des recueils publiés de 1836 à 1913.
Annexe 2  : Table de concordance des sélections de contes dans les principaux recueils de 1962 à 2011.



coup de coeur Les abécédaires de l’enfance / Marie-Pierre Litaudon-Bonnardot . - Presses Universitaires de Rennes/Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine, 2014

Ce livre illustré éclaire l’histoire du genre de l’abécédaire qui se révèle plus inattendue qu’on ne pourrait le penser. Les abécédaires témoignent de l’évolution des politiques nationales d’éducation comme des pratiques privées au sein des familles. Ils attestent de l’importance de l’image dont éditeurs et artistes explorent les ressources ludiques, poétiques et idéologiques. La confrontation des productions française, anglaise et américaine met en lumière combien les spécificités politiques, sociales, religieuses et pédagogiques infléchissent chaque tradition nationale. (présentation de l’éditeur)

Préface d’Isabelle Nières-Chevrel

Abécédaires et pratiques éducatives
Une politique d’État : l’instruction publique
L’éducation privée : état des lieux
La pédagogie par l’image Les abécédaires et le marché du livre de jeunesse
Révolutions techniques, élargissement du marché
L’abécédaire vient à l’image : politiques éditoriales
L’internationalisation des échanges : la traduction L’abécédaire : un univers de représentations
Les représentations religieuses
Les représentations sociales et politiques
Les représentations de l’enfance

A consulter aussi : le corpus Abécédaires de Gallica Cet ensemble réunit plus de 750 abécédaires des années 1790 aux années 1940, issus des collections de la BnF et de bibliothèques partenaires.



coup de coeur Comment parler de Hokusaï aux enfants / Elisabeth de Lambilly. – Le baron perché, 2014

Dans la collection « Comment parler aux enfants de… », les éditions du Baron perché proposent des ouvrages destinés aux parents, enseignants et tous les adultes qui souhaitent parfaire une connaissance ou s’initier à l’art avec les enfants. Comment répondre au plus près de leurs interrogations et de leur regard curieux, drôle, vif sur des œuvres parfois méconnues ? Cette collection est là pour y répondre. Elle présente ici le maître de l’estampe japonaise : Hokusaï (1760-1849)._ Ce « fou du dessin » comme il se définissait lui-même, a réalisé une incroyable somme de croquis, peintures et estampes (ukyo-e), témoins du Japon de l’ère Edo. Cet artiste merveilleux, étonnant de créativité et de virtuosité, était mécontent de tout ce qu’il avait fait avant l’âge de 70 ans ! La beauté infinie de ses œuvres, la liberté de son geste, sa hardiesse picturale, le foisonnement de sa créativité, sont salués dans le monde entier et font de lui un maître universellement reconnu.

Ce livre n’est pas didactique. Simple et vivant, il est divisé en deux parties très claires et bien documentées :
- La première partie retrace la vie de l’artiste et le situe dans le contexte politique et culturel de son époque, l’ère Edo.
- La deuxième partie expose 10 œuvres des plus emblématiques du maître japonais. En regard, des questions d’enfants de 5 à 13 ans, simples et pertinentes, aiguisent notre sens de l’observation et nous donnent des pistes de réponses adéquates.
- Dans le glossaire, pour un complément d’informations, se trouvent une bibliographie et les adresses de lieux où voir ces œuvres remarquables.

C’est un livre intelligent, très bien fait, agréable à lire. Et si vous courez au Grand Palais à Paris, les œuvres de ce grand maître y sont exposées jusqu’au 18 janvier 2015 ! Claire Py

Sommaire
. Préambule
. Les bonnes raisons de parler de Hokusaï aux enfants
. Hokusaï, le Gakyöjin, le vieil homme fou de dessin
. Des fiches pour comprendre
. Glossaire
.Où voir les œuvres de Hokusaï
.Pour aller plus loin



coup de coeur Le guide de l’édition jeunesse 2015 . - MCL Editions, 2014

1ère PARTIE : LES CONSEILS PRATIQUES
Les conseils artistiques
 :
Ecrire pour la jeunesse
Illustrer pour la jeunesse
Passer du roman au scénario
Travailler dans le multimédia pour la jeunesse
Le storyboard en questions
Améliorer ses personnages
Ecrire l’humour.

Les conseils commerciaux :
Trouver un éditeur (auteurs)
Trouver un éditeur (illustrateurs)
Trouver un éditeur (créateur de BD)
Trouver un producteur (+ modèle de contrat)
Vendre intelligemment.

Les conseils techniques :
Auto-édition : papier ou numérique ?
L’intervention d’auteur
Protocole des principales corrections
Les astuces de ponctuations.

Les conseils juridiques :
Le droit d’auteur (généralités + modèle de contrat)
Le droit d’auteur (cas particuliers)
Les 9 points à contrôler dans les contrats d’édition
Traducteurs : Le document de référence
Le contrat de cession des droits d’adaptation audiovisuelle (+ modèle de contrat)
Contrat et droits numériques
Protéger ses productions
Fiscalité et droits d’auteurs
Les bourses d’écriture
Comment rémunérer les auteurs
Comment accueillir un auteur ?

2e PARTIE : L’ANNUAIRE PROFESSIONNEL

Les éditeurs (de livres, de presse), Les producteurs (d’audiovisuel, de multimédia), Les auteurs, Les illustrateurs, Les salons du livre(tous publics, jeunesse, BD), Les associations et organismes professionnels, Les sites internet, Les publications spécialisées, Les prix littéraires...

3e PARTIE : LES PETITES ANNONCES DES EDITEURS

Ces appels d’offres, normalement réservés aux professionnels de l’écriture et de l’illustration, dévoilent ce que les éditeurs recherchent en textes ou en images pour leurs collections et permettent aux créateurs de travailler efficacement et d’augmenter leurs chances d’être édités.
Ces informations, gardées secrètes par les professionnels, s’échangent généralement lors des discussions dans des salons du livre, ou sont révélées directement par l’éditeur à ses auteurs maison. Lorsqu’on est en dehors du circuit, il est très difficile d’y avoir accès.

LIRE LE GUIDE AVANT DE L’ACHETER Belle preuve de l’investissement des Editions MCL auprès des auteurs. Il leur est proposé de recevoir gratuitement le Guide chez eux pour prendre le temps de le lire. Le lecteur ne paiera que s’il veut le garder. Ensuite, un SAV Conseil accompagne l’auteur, pas à pas :

LE SAV CONSEIL Christophe Loupy, auteur jeunesse édité et traduit aujourd’hui dans une quinzaine de pays, a créé le guide en 2002 "afin de pouvoir offrir aux auteurs débutants tous les outils qu’il aurait aimé posséder quand il a commencé"
Aujourd’hui directeur de publication de l’ouvrage, il continue à s’investir personnellement en offrant à chaque lecteur une aide supplémentaire, leur proposant des conseils personnalisés (service gratuit réservé aux clients).

Site



coup de coeur Le langage des contes / Elzbieta. - rouergue, 2014

Qu’est-ce qu’un conte ? Quelles sont ses fonctions ? Qu’est-ce qui le distingue de la fable ou de la mythologie ? Et surtout pourquoi traverse t-il les âges pour nous "enchanter" ? Partons à la recherche du secret des contes avec Elzbieta ! Parsemé d’extraits et de résumés de contes, le livre nous invite à une exploration des spécificités du langage du conte. Entrer dans une histoire c’est entrer dans un monde non linéaire, mouvant où la logique terrienne ne s’applique pas. Le temps, l’espace, les lois, tout est différent dans le conte qui nous invite à l’imagination. Mais au-delà de cet aspect irréel, il reflète par éclats nos angoisses, nos peurs et nous replonge dans l’esprit de l’enfance, non formaté, brut. Danger, chute, frisson, situations extrêmes sont au rendez-vous ! Il s’agit donc d’implicite, de non-dit, de perception décalée, de messages infraverbaux qui ré anime le conte et nous envoute encore et encore... Elzbieta nous fait partager ses perceptions et ses réflexions sur le conte à partir de diverses entrées : la musique, l’enfant, l’éducation, l’imagination, la peur, l’image...Un livre à lire et à relire tant il est riche en traversées à la manière du conte lui-même...



coup de coeur Lecture Jeune, N°150 : Focus sur la littérature ado, juin 2014

A l’occasion des 40 ans de Lecture Jeune, un numéro consacré exclusivement à un état des lieux de la littérature ado.

Au sommaire

- Lecture Jeunesse a 40 ans par Bernadette Seibel, présidente de Lecture Jeunesse
- Sociologie de l’adolescence par Christine Détrez, Sociologue
- L’évolution de la littérature pour les adolescents par Francis Marcoin, Professeur de littérature française et auteur
- Regards d’éditeurs par Sylvie Gracia Eva Grynszpan Barbara Bessat-Lelarge, éditrices
- Uniformisation du marché de la fiction pour les jeunes adultes ? par Marieke Mille, rédactrice en chef de la revue Lecture Jeune
- Focus sur la belle colère par Stephen Carrière, Directeur éditorial
- Légitimation ou transgression quel statut pour le roman contemporain pour adolescents ? par Laurent Bazin, Maître de conférences
- La place du roman pour adolescent dans l’enseignement par Sylviane Ahr et Max Butlen
- Les adolescents, public insaisissable des bibliothèques ? par Cécile Rabot, chercheuse et maître de conférences

Retrouvez tous les numéros de la revue Lecture Jeune en accès libre dans notre centre de ressource.



coup de coeur Qu’apporte la littérature jeunesse aux enfants ? et à ceux qui ne le sont plus / Patrick Ben Soussan. - Erès, 2014

Patrick Ben Soussan livre un éloge profondément riche et sensible du livre jeunesse. Un propos sensible et érudit, qui allie subtilement souvenirs personnels et portée psychanalytique universelle, histoire culturelle et littéraire comme références plus "prosaïques". Ainsi peut-on y croiser aussi bien Homère, Aristote, Montaigne, Voltaire ou Sartre, que Oui-Oui et Plastic Bertrand. Ainsi voyage-t-on entre les lignes de Yakouba, A Calicochon, mais aussi entre celles de La princesse de Clèves, Le cantique des cantiques, ou La République de Platon. A travers l’étymologie des mots aussi. Page à page, Patrick Ben Soussan nous emporte pour nous prouver encore et encore combien les livres sont vitaux pour transformer la vie ordinaire, ouvrir le temps, l’espace, le passé... La littérature de jeunesse dévoile le monde et révèle l’enfant à lui-même, et bien plus encore. Le livre de jeunesse s’adresse à tous, faisant grandir les petits et rajeunir les grands. Il nous montre pleinement quelle est l’importance des livres lus, des mots dits avant, et juste après la naissance, puis pendant l’enfance, et combien ils porteront l’enfant toute sa vie durant.

"Tout livre est porteur d’un pouvoir démesuré de reconstruction de l’histoire, de l’identité (...) les auteurs et ilustrateurs de jeunesse nous convient à sortir hors de nous, pour mieux nous y retrouver." Un ouvrage personnel et émouvant, aussi, qui crée un lien direct avec son lecteur, à qui Patrick Ben Soussan confie en épilogue avoir écrit ce livre pour sa toute première petit-fille, Ava, "Source de vie".

TABLE DES MATIÈRES

Préface de Dominique Rateau
Avertissement. La littérature de jeunesse, n’en faites pas une histoire !
Envoi. C’est Oui-Oui qui m’a fait découvrir l’œdipe
Intermezzo. Moi, j’attends. La littérature de jeunesse sans fil rouge
Y’a pas BON littérature de jeunesse !
Intermezzo. Baudelaire en préliminaires
La littérature de jeunesse, la honte !
Intermezzo. Tic-Tic la girafe post coïtum animal triste
La littérature de jeunesse n’aurait pas sa place dans la grande librairie ?
Quand les écrivains « adultes » écrivent jeunesse
La littérature de jeunesse est dangereuse pour la jeunesse !

Qu’apporte la littérature jeunesse aux enfants ?
Intermezzo. Yakouba La littérature de jeunesse... est un passage .
Sentimentale-moi ! La littérature jeunesse comme obscénité
De quoi et à qui ça parle la littérature de jeunesse ? Des faits et des fées
La littérature de jeunesse, de vive voix
Intermezzo. La littérature comme savoir-vivre
Des livres et des bébés
Intermezzo. Pourquôôââ la littérature de jeunesse ?
Les livres pour enfants ne sont pas des médicaments mais...
Intermezzo. Le Petit Prince. La littérature de jeunesse, un monde dont le prince est un enfant ?
La littérature de jeunesse, que des histoires de princesses ? Conclusion La faculté d’étonnement
Épilogue. Ava



coup de coeur Les fictions de jeunesse / Christian Chelebourg. - Presses universitaires de France (Les littéraires), 2014

Réflexion poussée et passionnante au coeur de plus de 800 fictions de jeunesse. A l’aune de ce corpus significatif, Christian Chelebourg en rétablit toute la légitimité et en analyse finement les mécanismes. L’auteur les examine au regard de leur qualité d’ "immersion fictionnelle", qui permet une refiguration du soi essentielle dans la construction de l’identité, de l’enfance à l’adolescence. Les fictions de jeunesse, vécues comme expériences sensibles, sont nécessaires pour grandir. Elles sont aussi évasion, rempart, refuge.

A l’instar de Michel tournier, d’Umberto Eco, ou encore de Christian Grenier dans Virus L.I.V. 3, Christian Chelebourg souligne le rôle actif du lecteur-créateur qui se réapproprie l’écrit. La littérature de jeunesse, au même titre que l’ensemble des arts graphiques, audiovisuels, scéniques, est fondamentalement un spectacle à vivre.

Table des matières

INTRODUCTION : LITTÉRATURE DE JEUNESSE ET FICTION
1. EXTENSION DU DOMAINE DE LA FICTION
Les fictions de jeunesse ou le refuge de l’aventure
Le livre ou l’héritage du roman populaire
Des « histoires en images » : BD et albums
L’aventure sur grand écran
Petits écrans : télévision et jeu vidéo
Des histoires en musique : Concept Album et Rock Opera

2. DYNAMIQUE DE L’AVENTURE
Le dispositif du Lapin Blanc
Le dispositif de l’Échiquier
Le dispositif du Cyclone

3. CRÉATION ET PALIMPSESTE
Citation et emprunt
Adaptation et parodie
Continuité et continuations

4. RÉFLEXIONS SUR LA FICTION
La fiction et la vie
Merveille et vérité
L’art du mensonge
Le livre et l’écran
La lecture vive
La mort de l’auteur
Auctor in fabula

5. DES RÉCITS SOCIALISÉS
Enfants et adultes
Filles et garçons
Hommes et bêtes

CONCLUSION : FICTIONS DE JEUNESSE ET CULTURE JEUNE

Bibliographie des œuvres citées (livres, films et séries)
Versions originales des citations
Index des œuvres, des personnages et des notions

L’auteur : Christian Chelebourg est professeur à l’université de Lorraine, où il dirige le laboratoire Littératures, Imaginaire, Sociétés. Il est notamment l’auteur de Jules Verne. L’œil et le ventre (1999), L’Imaginaire littéraire (2000), Prosper Mérimée. Le sang et la chair (2003), Le Surnaturel (2006), Victor Hugo. Le châtiment et l’amour (2010), Les Écofictions. Mythologies de la fin du monde (2012).



coup de coeur Etre une fille, un garçon dans la littérature pour la jeunesse, France 1945-2012 / textes réunis et présentés par C. Connan-Pintado et G. Béhotéguy, Presses Universitaires de Bordeaux, 2014

Un éclairage érudit et essentiel sur le sujet. Publié dans le cadre du programme interinstitutionnel, international et interdisciplinaire GENERATIO 2011-2015, un ouvrage universitaire pour public éclairé.

TABLE DES MATIERES

Introduction Être une fille, un garçon, dans la littérature pour la jeunesse Christiane Connan-Pintado et Gilles Béhotéguy
- Questions de genre
- Genre et recherche en littérature de jeunesse
- La construction des jeunes générations à l’épreuve du genre
- Les filles, les garçons et les autres
- Du côté des filles : collections et séries
- Filles, garçons et livres d’images : de la production à la réception

PROLOGUE Sous le regard des sciences humaines

Filles et garçons dans l’édition pour la jeunesse de 1945 à 1970 Michèle Piquard
- Une enquête de la revue Enfance
- Des collections ciblées
- De nouveaux courants

La littérature de jeunesse mise à l’épreuve du genre Sylvie Cromer
- Quelle vision de l’ordre socio-sexué dans la littérature pour les moins de dix ans ?
- Mettre au jour le système de genre
- Le stéréotype est-il une notion encore opérante ?
- Une double dominance, pilier du système de genre
- Les relations, socle de la domination
- Des écarts qui activent la différence des sexes
- Accompagner les processus d’émancipation ou lutter contre les inégalités ?
- Des travaux de recherche encore rares
- Des ouvertures éditoriales
- Des usages sociaux « utilitaristes » de la littérature de jeunesse ?
- Pour ne pas conclure

I. PREMIÈRE PARTIE Les filles, les garçons et les autres

Paul Berna et Saint-Marcoux, un homme et une femme au cœur de la collection Rouge et Or Françoise Demougin
- Un contexte global _La littérature pour la jeunesse dans les années 1950-1960 Le roman pour lecteurs de 10 à 15 ans
- Saint-Marcoux et Paul Berna : deux auteurs très différents, notamment dans la représentation féminine Les titres Les dédicaces Les premières de couverture L’environnement familial et social Les fins
- Des convergences éthiques et esthétiques Des valeurs partagées Importance du quotidien : le choix du « réalisme »
- Pour conclure : une littérature féminine ?
- Ni tout à fait le même, ni tout à fait une autre Représentations de l’androgynie dans le roman contemporain pour adolescents Laurent Bazin L’androgynie, mythe structurant de l’adolescence ? L’androgynie comme ambivalence L’androgynie comme idéalité L’androgynie comme vertige L’androgynie comme révolte L’androgynie comme révolution
- Féminin/masculin dans deux recueils poétiques pour la jeunesse de David Dumortier Christine Boutevin Filles et garçons dans la poésie pour la jeunesse entre 1970 et 1995 Le corpus métatextuel Les représentations de la critique Des enfants stéréotypés Une lecture axiologique Des commentaires littéraires indigents
- Vierge folle, vierge sage La jeune fille maghrébine dans la littérature de jeunesse migrante : des figures tutélaires à l’engagement féministe Anne Schneider
- Représentations de la masculinité dans les premiers romans de Faïza Guène : un intégriste musulman, un raté et un « mec light » Mattias Aronsson

II. DEUXIÈME PARTIE Du côté des filles : collections et séries

- Courage et ménage : les enfants de la Libération Francis Marcoin Comment être une fille ? Un lycée pas comme les autres
- La fille au cabriolet : modèle d’émancipation pour adolescentes des années 1950 ? Lise Chapuis Acte de Naissance d’Alice/Nancy, héroïne américaine Qui est Alice ? Fiche d’identité d’une héroïne La voiture, symbole d’émancipation Des qualités en marge des stéréotypes féminins Des suggestions multiples 158 Alice « chic fille » et « fille à papa » Un exotisme pour jeunes Françaises
- Jeunes filles en série Reprise et transformations de quelques stéréotypes dans deux ensembles romanesques pour la jeunesse au début du XXIe siècle Jean-François Massol Héroïnes fouillées et personnages crayonnés à gros traits Jeunes filles en apparence : reprise et transformation de quelques stéréotypes Système des vêtements, choix individuels et transgressions dans la série historique Multiplication des miroirs dans le roman contemporain Jeunes filles en projet : une évidence nouvelle ? Origine familiale des projets professionnels Centralité des projets professionnels : de la structuration des récits à l’affirmation d’une personnalité solide Conclusion

III.TROISIÈME PARTIE Filles, garçons et livres d’images : de la production à la réception Femmes et filles du Père Castor Florence Gaiotti

-  Les femmes engagées du Père Castor Une priorité affichée : l’enfant ; un principe tacite : la mixité De quelques albums... 187
- Tous les garçons et les filles au pays des bulles, 1945-1970 : rencontres impossibles ? Olivier Piffault L’après-guerre, ou la liberté retrouvée et contestée Au temps de la Commission : l’ère de la séparation et de la vigilance, ou la disparition des filles Vers une nouvelle ère : l’ouverture à une nouvelle féminité
-  Les albums, supports de socialisation masculine et de socialisation lectorale Stéphane Bonnéry Étudier l’évolution des normes de masculinité dans les livres : dans quelle perspective ? Le caractère genré des jeux enfantins et des relations garçons/filles dans les albums Les attributs de la masculinité dans les activités enfantines évoquées par l’album Les attributs de la masculinité dans les métiers et dans les classes sociales Les attributs du masculin dans l’aventure Prémisses d’évolutions des normes dominantes de masculinité
- Contre-stéréotypes et développement de l’identité de genre Impacts des lectures d’albums en maternelle Séverine Ferrière & Christine Morin-Messabel
Perspectives théoriques de la construction de l’identité genrée
Une approche « psychosociale développementale »
Un « pic de rigidité » dans la construction identitaire chez l’enfant
Une littérature de jeunesse peu neutre
Une action pour promouvoir l’égalité genrée : les albums non sexistes
Observations du côté des élèves
Observation croisée : place des filles et relances des enseignantes
Constats et ouvertures
- Shonens et shojos : baston et petites nanas ? Christine Détrez
Apprendre à être un garçon La baston L’intelligence et l’émotion
Les shojos : une lecture pour toutes les filles ? Les petites nanas et l’eau de rose Comment se démarquer quand on est une fille : les joseis, les mangas de vampires et les yaois

ÉPILOGUE Sous le regard des sciences humaines
- Éclairage de l’Histoire : 1945-1970 Christine Bouneau
Une confrontation stimulante mais complexe des objets d’étude
Un contexte de « montée des jeunes » favorisant une « culture jeune » ? _ Continuités, ruptures et influences : essai de périodisation
- Éclairage de la sociologie : 1970-2012 Jean-Paul Callède
Un pôle d’excellence bordelais de recherches sur la littérature et les jeunes générations
Aux débuts de la sociologie bordelaise des littératures
Une indispensable complémentarité des approches internes et externes
De quelques obstacles majeurs à surmonter...
Des regards croisés sur la littérature de jeunesse (1970-2012)
Des stéréotypes de genre à leur possible évolution créatrice ?
Au croisement des genres, les avis sont-ils partagés ?
De la migration maghrébine forcée à l’intégration inachevée de sa jeunesse
La confrontation problématique à l’androgynie et à la dissonance cognitive ?

- Les auteurs
- Bibliographie
- Bibliographie générale - Bibliographie sur la littérature de jeunesse
- Index - Table des Matières
- Table des Illustrations



Affichage de 10 sur 16, voir les autres pages : 0 | 10

Voir les années précédentes

 

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse