couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Compagnie l’Eygurande

B.P. 48 - 91360 Epinay-sur-Orge
01.69.10.95.45
eygurande@free.fr - www.eygurande.net

Le Festin de Didi
Sous l’œil attentif de Miss Rose, la petite Didi se lance dans la préparation d’un repas pour l’anniversaire de son ami, le lapin Sylvain. Ce n’est pas si facile ! Pour le citron, Didi fait un voyage jusqu’au jardin, perchée sur les ailes d’une abeille. Les carottes, il faut apprendre à les raper ! Et puis, pour le lait, Didi doit aller voir la vache, qui lui fait un peu peur...
Autour de la fillette, une nuée de personnages drôles et attachants, représentés en marionnettes et en ombres : une vache, un hérisson, une abeille... Et aussi des carottes, du miel, du citron, des escargots, du fromage blanc aux herbes... Bon appétit, Didi !

Public : de 18 mois à 3 ans
Durée : 30 mn
Espace scénique : 5m x 4m x 2,20m

Yvan et l’oiseau d’or
Libre adaptation d’un conte traditionnel russe : « L’Oiseau de feu »
Yvan, le petit garçon, est bien ennuyé. L’Oiseau d’or a volé les pommes de son jardin, et sans ces pommes, sa maman ne pourra pas faire le gâteau du bonheur. Elle lui conseille donc d’aller réveiller Baba Yaga, la vieille dame qui voit dans la petite maison au fond des bois. Elle seule peut lui indiquer comment retrouver l’oiseau. Yvan s’enfonce alors courageusement dans la forêt... C’est le début d’une aventure féerique. Le secret confié par Baba Yaga lui permettra-t-il de rattraper le voleur ?

Public : de 18 mois à 3 ans
Durée : 25 minutes
Espace scénique : 3m x 2,50m x 2,20m

Mille Feuilles
Un spectacle savoureux, pour transmettre la gourmandise des livres à la jeunesse.
"Mille feuilles" est une forme théâtrale visant à donner goût à la découverte de livres. Deux comédiens passent en revue une sélection d’une dizaine d’albums jeunesse. Mais c’est bien autre chose qu’une lecture. Deux personnages se donnent rendez-vous pour s’inventer un amusant jeu de pistes et de devinettes autour des livres qu’ils ont lus et aimés. Ainsi chaque livre les transporte dans un univers différent, tantôt drôle et farfelu, tantôt philosophique et grave, tantôt instructif voire onirique… Ensemble ils explorent, au travers de différents modes de narration, leurs émotions de lecteur : Résumés, récits, dialogues, interprétations ou simplement regards éblouis au dessus d’une page ouverte.
"Mille feuilles" interroge d’une manière ludique le rapport à la lecture : la dimension intime et personnelle, l’espace imaginaire entre l’auteur, le dessinateur et le lecteur, l’aspect sensuel du livre et de sa matière. Avec ce spectacle, nous voudrions simplement, comme son titre l’indique déjà, donner à chacun la gourmandise des livres.
Le spectacle est composé d’extraits des ouvrages suivants :
- La sorcière tambouille, Magdalena Guirao Jullien et Marianne Barcilon – Kaléidoscope
- L’Ogrionne anorexique, Pef et Christian Poslaniec – Les Editions du Ricochet
- Petite histoire des nourritures, Sylvie Baussier et Michelle Daufresne – Syros
- Le grand désordre, Kitty Crowther – Seuil jeunesse
- Hiroshima, deux cerisiers et un poisson lune, Alain Serres et Zaü – Rue du Monde
- Ôsolemio, Lydia Devos et Kok Kit Lo – Points de Suspension
- Je ne veux plus pêcher avec papa !, Claude K. Dubois – L’école des Loisirs
- Mon arbre ami, Maïa Brami et Ingrid Monchy – Les albums Duculot
- Comment les girafes disent-elles maman ?, Willi Glasauer et Gerald Stehr – L’école des Loisirs - Les vieux enfants, Elisabeth Brami et Yan Nascimbene – Panama

Public : écoles primaires
Durée : 40 min
Surface de jeu : 12 m2 minimum

Droit de regard
Hommage à un Prévert débridé, un peu fou, au meilleur de sa verve surréaliste
Surréaliste, Prévert l’est au naturel : il l’est pour esquinter la baraque aux idées reçues ! « Droit de regard » est un hommage à un Prévert débridé, un peu fou, qui prend plaisir à nous surprendre, à nous perdre, à s’emberlificoter volontairement dans des histoires abracadabrantesques ! Et on le suit : les personnages se succèdent, apparaissent puis disparaissent, s’aiment et se déchirent, dans la tendresse et dans le rire. On rit beaucoup, et pourtant le propos est souvent grave... C’est Prévert. Le spectacle, très visuel et rythmé, utilise les techniques du théâtre d’objet pour un hommage, entre autres, au cinéma de l’après-guerre.

Pour tout public à partir de 11 ans
Durée : 50 mn
Espace scénique minimum : 3m x 3m

Le tendre et dangereux visage de l’amour
Un chien bienheureux (Azor), trois cochons d’Inde et un taureau fougueux, un bossu amoureux, une reine épanouie, un concierge, le pasteur Boulevard et le jeune et beau Narcisse, tous ces personnages traversent une série de courtes histoires nées de la fantaisie iconoclaste de Jacques Prévert, avec l’Amour pour trait d’union. Prévert parle ici de son rapport avec les femmes. C’est un Prévert impertinent, très incisif, libre, érotique parfois, toujours tendre, très drôle aussi, que nous vous invitons à (re)découvrir.

Public : pour adolescents et adultes.
Durée : 50 mn
Espace scénique minimum : 3m x 3m

 

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse