couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Sorcier/sorcière




Album(s) :


coup de coeur Cornebidouille contre cornebidouille / P. Bertrand ; M. Bonniol. - Ecole des loisirs. 2013

Pierre n’a jamais aimé la soupe et lorsque la première fois la sorcière Cornebidouille a essayé de lui faire entendre raison, elle en a été pour ses frais. Dans ce nouvel album il n’y a pas une mais deux Cornebidouille ! Libérées d’une citrouille puante dont les parents de l’enfant voulaient faire une soupe... Plus tard, alors qu’il dort, les deux clones entrent dans sa chambre dans l’idée de le dévorer. C’est sans compter la malice du garçon qui réussit à les liguer l’une contre l’autre.
Toujours aussi drôle, cette histoire ravira les enfants qui n’ont pas le droit de dire des gros mots mais qui aimeraient tellement pouvoir le faire...
« Tu vas voir, espèce de prout de dromadaire, de quoi sont capables deux sorcières quand elles sont en colère ! »

coup de coeur Hansel et Gretel / Grimm ; S. Schenker. - Minedition

L’histoire terrible d’Hänsel et Gretel, abandonnés dans la forêt par leurs parents en extrême pauvreté, qui n’ont plus les moyens de les nourrir. La forêt, l’épreuve de la sorcière, la fuite... les retrouvailles heureuses avec le père... L’histoire est connue mais cette version est remarquable dans son graphisme qui marie ombres chinoises, feuilles de calques, illustrations aux textures magnifiques et collages. Pages noires et couleurs chaudes alternent, pour souligner les nœuds dramatiques de ce conte classique qui se dévoile, comme neuf, à nos yeux. L’enchantement se poursuit sur le site de l’artiste.

coup de coeur La sorcière grince-dents / T. Meroto ; M.A.C. Quarello . - (O Contes Pile-Poil)

C’est l’histoire de trois frères prisonniers d’une affreuse sorcière, qui s’en sortiront grâce au benjamin et aux objets magiques jetés derrière eux dans leur fuite. Conte traditionnel donc, revisité par une illustration magistrale qui joue avec efficacité sur l’alternance de plans sur la forêt, lieu de tous fantasmes, de cadrages serrés sur la sorcière et sur les visages effrayé des enfants. Les représentations de la sorcière suffisent à elles seules à créer une atmosphère d’épouvante : regard torve, bouche immense, membres acérés, créatures improbables accrochés à ses basques... fuyons ! Ou laissons-nous aller au doux plaisir de se faire peur...

coup de coeur Les enfants de la sorcière / U. Jones ; R. Ayto. - Kaléidoscope

Les enfants de la sorcière arrivent au parc ! Les ennuis ne vont pas tarder et ceux qui n’ont pas fuit vont en faire les frais... Et quand ces enfants ne maîtrisent plus la situation.... Mamaaan ! ... et tout se termine autour du goûter. On a l’impression d’une joute complice entre l’auteur et l’illustrateur, où le texte et l’image s’entrelacent pour notre plus grand plaisir.

coup de coeur Une histoire à faire peur / M. G. Jullien ; F. Muller. - Kaléidoscope

La maman de Romain est bien réticente à lui raconter une histoire de sorcière avant de dormir. Elle y consent mais ce n’est pas assez pimenté aux yeux de Romain. S’instaure alors un dialogue où alternent la vision fleur bleue de la mère et les détails bien plus croustillants de Romain...

coup de coeur La sorcière a le blues / V. Wagner. - Bayard

Quel triste destin que celui d’une sorcière qui ne désire rien tant que de jouer avec des enfants qu’elle effraie... Heureusement, les sorcières ont l’avantage de se transformer, en petite fille en l’occurrence. Et même si les enfants découvrent sa véritable identité, ils ont également perçu sa vraie nature et tout se termine par une fête de tous les diables !
Un petit album sans texte, aux couleurs du crépuscule, tout en ombres chinoises, pour une histoire bien sympathique dans laquelle les plus jeunes pourront se plonger seuls.

Roman(s) :


coup de coeur Les sorcières d’Astria, tome 1 : une funeste malédiction / Marliese Arold. - Bayard poche, 2014

C’est un bon petit roman sur la sorcellerie, distrayant et intéressant. Le lecteur suit les aventures d’Elena dont le père est transformé en iguane pour avoir pratiqué la Magie Noire. Sa famille est rejetée et la grand-mère Mona a une idée : passer quelques années chez les humains pour étudier leur comportement, ce qui permettrait de les racheter. Le livre est bien écrit, certaines pages s’intercalent dans le roman : articles de journaux, formules magiques, jugements…ce qui apporte un peu de fantaisie mais, ce qui est dommage, c’est qu’il n’y a pas de fin. Il faut absolument lire le tome suivant… Nathalie Bertin

C’est un roman qui se lit très bien, très fluide, plein de « fraicheur » (si on peut dire). On retrouve un thème vu et revu (la cohabitation sorciers/non sorcier et l’ignorance des derniers sur l’existence des premiers) mais l’histoire reste originale avec la métamorphose du père et l’exil chez les non sorciers. Les personnages n’ont rien d’extraordinaires mais on (enfin surtout les jeunes filles) peut facilement s’identifier à eux. Très bien pour les jeunes lecteurs. Coralie Bernat

A partir de 9 ans

coup de coeur La crocheuse d’enfants / Gwladys Constant. - Oskar (aventures), 2015

Eléonore vient d’emménager à la campagne et rencontre ses nouveaux camarades de classe. Mais pour être complètement admises parmi eux, elle doit suivre un rite d’initiation : casser la fenêtre de la sorcière du village. Seulement la petite fille s’aperçoit que cette sorcière se trouve être sa grand-mère ! Et si les enfants confondaient "sorcière" et "sourcière" ? Heureusement, la maîtresse est là pour mettre du bon ordre dans les choses !
Roman sur les malentendus et sur la tolérance, où l’on découvre qu’en parlant et en échangeant avec les gens, les préjugés tombent. Marie Chaillet

A partir de 8 ans

coup de coeur Les Outrepasseurs 2 : La reine des neiges / Cindy van Wilder, Gulfstream, 2014

Peter, maintenant qu’il fait partie des Outrepasseurs, a du mal a accepter l’autorité de Noble. Il n’a qu’un souhait, celui de retrouver le chasseur, celui qui est à l’origine de leurs problèmes : lui seul pourra lever la malédiction qui pèse sur leurs familles. Ne sachant où le chercher, c’est finalement ce dernier qui ressurgira dans le monde Peter. Bonne lecture, bien rythmée où l’on ne s’ennuie pas. Le personnage de Peter est si sympathique et déterminé qu’on a envie de l’aider à réussir toutes les épreuves. Du coup, on attend la suite avec impatience !!! Marie et Anne-Marie Jeannot

Après avoir juré fidelité à Noble, Peter recourt à d’intense entrainements en duo avec Shirley. Les héritiers sont,comme promis couverts de richesse et de confort. Quant au chasseur, il essaye de sauver Arnaut ( qui a accidentellement été poignardé par son père, Niel) en allant demander de l’aide au seul qui puisse désormais le sauver : le tombeau. Que va devenir Arnaut et que va faire Peter ? Le second tome des outrepasseurs est vraiment génial ! Les style d’écriture de Cindy van Wilder est très agréable à lire. On se sent comme happé par ce monde qu’elle à crée de toutes pièces et les personnages sont vraiment attachants. L’aventure et le suspens sont au rendez-vous, avec toute sorte de créatures fantastiques et de personnages abracadabrans ! Iris, 5ème(collège Lumière)

Peter ne veut pas endosser le rôle d’Outrepasseur. Son souhait le plus ardent est de se libérer de toute contrainte en obligeant le chasseur à lever la malédiction qui pèse sur eux. Mais personne n’a revu le chasseur depuis longtemps et Peter doit tenir compte de son allégeance à Noble, de sa famille, de son attirance pour Shirley et de Scrogge, le renard qu’il porte en lui...
Un second tome qui met au premier plan le temps actuel. Une fois la malédiction bien délimitée dans le premier volume, se pose maintenant la question des moyens à mettre en oeuvre pour la lever ou la contourner, mais est-ce encore possible ? Un récit dense et riche pour les bons lecteurs, avec un monde et des personnages complexes qui évoluent. Un univers sombre, où la frontière entre devoir et sentiment, bon ou mal n’est jamais très nette. Intéressant ! Marion Uteza

A partir de 13 ans

coup de coeur Fantôme et carnet magique / Chantal Cahour. - Oskar (Fantastique), 2014

Curieux, cet héritage que reçoit la mère de Max : Mamie Apollonia, l’adorable voisine aux aires de sorcière, lui lègue à sa mort un étrange collier à breloques, un vieux carnet, et une loupe. Max s’aperçoit immédiatement que sa mère n’est plus la même depuis qu’elle porte le collier. Aidé de son amie et voisine Margaux, il découvre que le vieux carnet a le pouvoir de communiquer directement avec celui qui le lit. Et ce qu’il découvre sur le papier jauni n’a rien de réjouissant : chaque fois que sa mère rêvera d’un aigle volant au-dessus d’un lieu, une catastrophe se produira à l’endroit même car ce rêve sera prémonitoire. Max aura alors 48 heures pour déjouer le sort en suivant les conseils du carnet. Le compte à rebours commence… Un récit fantastique réjouissant. Une trame originale et pleine de suspense, des petits héros pleins de bon sens, une sorcière bienveillante, une belle amitié et peut être plus encore…bref, un très bon moment de lecture. Ce roman a été écrit dans le cadre du feuilleton des incorruptibles Ewa Bochenski

A partir de 9 ans.

coup de coeur Soeurs sorcières, livre II / J. Spotswood. - Nathan, 2014

Cate est-elle la sybille de la prophétie ? Ou bien est-ce une de ses soeurs ?Partagée entre son amour pour Finn et son devoir envers les soeurs, elle cherche son destin. Mais le passé n’est jamais loin avec Paul et Elena qui ont eux aussi rejoint New London. Lhiver est là et les mesures prises envers les filles et les femmes se durcissent. Nombreuses sont celle qui sont arrêtées. Seule attitude tolérée : le foyer et l’obéissance ! Or l’ordre des soeurs se divise entre prudence et nécessité de l’action... Que vont devenir nos héroïnes ?

Un livre qui évoque les conditions des femmes mais aussi l’obligation de lutter et de se battre pour prendre sa vie en main. Il est aussi fortement question de la relation au sein des fratries, entre jalousie et pardon. Un roman d’aventure efficace mais pas seulement tant les personnages et l’action nous emportent vers des combats intemporels ! Une série à conseiller !Marion Uteza

A partir de 14 ans

coup de coeur Le passage des ombres, volume 1/ A. Moss. - Milan. - (Macadam), 2014

Dans une ville calme, d’étranges événements vont se succéder, mort, disparition, transformation... Deux jeunes hommes très différents sont au coeur de ces changements. L’un est le fils d’une riche célébrité venue s’installer à Winter Mill, l’autre appartient à une bande de motards qui campent dans la forêt et font peur aux habitants. Faye s’interroge sur ses sentiments alors que le monde semble prêt à basculer dans l’horreur. Quels choix restent-ils ?

Un roman accrocheur par sa couverture et par l’ambiance mystérieuse du récit. L’étrangeté s’immisce progressivement dans un village à priori banal. Une malédiction en forme de conte permet à l’histoire de faire sens. Les personnages sont un peu stéréotypés mais l’opposition bikers/aristocrate fonctionne. Un bon livre efficace même s’il manque d’originalité. Marion Uteza

Deux lycéennes, Liz et Faye, doivent faire face aux forces maléfiques qui essaient de mettre sous leur coupe une petite ville isolée de la Nouvelle Angleterre où les hivers sont longs et enneigés, et où les loups rodent parfois dans les bois, des loups qui sont ici plus souvent des loups-garous. Le représentant principal des forces du mal est une sorcière qui passe pour une femme belle et riche qui vient d’arriver dans le voisinage. Son parcours et ses complots diaboliques font de l’histoire un conflit entre le bien et le mal que le lecteur, ou lectrice, trouvera absurde ou passionnant selon ses préférences et dispositions. David Boll

L’ambiance confinée de cette ville isolée par la neige, les traces de sang dans la neige créent une atmosphère mystérieuse et inquiètantes à ce récit que l’on ne peut quitter... Quand Finn, le motard , et Lucas, le beau gosse , débarquent à Winter Mill, la vie de Faye McCarron en est chamboulée. D’ordinaire si calme et si posée, elle devient obsédée par Finn... sans être insensible au charme de Lucas. Or, il se passe tant d’autres choses bizarres à Winter Mill : une bande de bikers qui rôde, des loups qui menacent, et la neige qui fige le quotidien. Quelque chose de maléfique s’est emparé de la ville. Et il semble que seule Faye soit en mesure de s’y opposer. Ce livre plaira aux amateurs d’histoires d’amour, d’enquêtes, histoires qui font peur, mystère, de magie, de sorcellerie.. j’ai évidement aimé ce roman. Atelier 1,2,3 du collège Victor Hugo

coup de coeur Les outrepasseurs 1 : les héritiers / C. Van Wilder. - Gulf Stream. 2014

Peter, un adolescent presque comme tous les autres, est agressé dans son jardin par de drôles de chiens. Il est sauvé par un renard qui aussitôt se transforme. Sa mère apparait alors à sa place. Tout s’enchaine : sa mère règle son compte à la cuisinière qui les a trahis, un homme mystérieux et horrible vient frapper à leur porte et le voilà emmené dans un manoir, avec d’autres adolescents, au bord d’une mystérieuse piscine sensée répondre à leur question. A chaque plongée, il vivra les souvenirs de ses ancêtres et découvrira qui il est vraiment.
Idée intéressante mais certains passages sont longs. Une grande partie du livre raconte ce qui s’est passé au départ (l’histoire des ancêtres) : beaucoup de personnages, on se perd un peu au démarrage. Finalement on attend la suite car on sait maintenant qui est le personnage principal mais le lecteur ne sait toujours pas quel sera son rôle dans le présent...
Autre lecture
Pour avoir tenté de s’opposer au désir d’un fé en l’empêchant d’enlever un de leurs enfants, sept familles se trouvent maudites. A chaque génération, la marque désigne un garçon et une fille de chaque lignée qui vont devoir héberger en eux une partie animale... à condition de survivre à l’épreuve...
Ce premier tome raconte l’histoire de cette malédiction et ses implications sur la vie du jeune Peter, un des héritiers.
Un conte cruel en cinq actes dans lequel des êtres ordinaires se trouvent condamnés pour avoir seulement tenté de protéger leurs enfants. La question finale est de savoir comment cette nouvelle portée va combattre à son tour les fés, ces êtres profondément machiavéliques. Mais la frontière entre le bien et le mal est-elle aussi nette ?
Un récit noir tant les motivations des fés relèvent de la volonté de faire souffrir les hommes. La situation semble aller de pire en pire et l’avenir est sombre pour les héritiers. Un livre pour les amateurs du genre.
« Ce soir, je ne peux plus agir comme je l’ai toujours fait. J’endosse tellement de responsabilités dont tu n’as pas idée. Tellement de masques à revêtir. Je voudrais que tu gardes ton innocence, mais c’est impossible. Ce soir, je ne pourrai pas t’empêcher de te blesser.
- Qui ? Qui me blesserait ?
- Toi-même, Peter. Toi-même.
 »

coup de coeur La nuit du lébérou / C. Miraucourt. - Oskar. - (Deuxième lecture)

La classe de futurs sorciers doit passer une semaine dans une école "normale" et être hébergée par des enfants "normaux". Seul impératif : n’utiliser en aucun cas la magie ! Mais les événements malencontreux s’enchaînent. La complicité entre les enfants sorciers et non-sorciers est requise car il s’agit avant tout d’un stage en autonomie et demander l’aide de Mme Chu Chy est impossible...
On retrouve avec plaisir les petits sorciers du CM2, Cours de Magie deuxième année notamment Marie l’héroïne et Erwan le maladroit. Le récit entre roman d’aventure et conte merveilleux prône l’entraide et l’amitié... même entre personnes différentes ! Ce livre peut se lire seul même si le premier tome "Magie au château" est lui aussi très bien. Une série parfaite pour les petits lecteurs.
« Pas de bocaux ni de fioles remplis d’étranges substances, pas d’alambics ni de cornues aux liquides bouillonnants, pas d’éprouvettes ni de tubes à essai s’alignant sur les étagères. Que des livres ! »

coup de coeur Soeurs sorcières, livre I / J. Spotswood. - Nathan

Nouvelle Angleterre, début XXème siècle : la région est gouvernée par les Frères, ordre religieux dont l’une des missions principales est de s’assurer de la mise hors d’état de nuire de toutes les sorcières et qui veille à la soumission de toutes les femmes. Or une prophétie énonce qu’à l’aube du XXème siècle, trois sœurs atteindront l’âge de décision, toutes les trois sorcières, et l’une d’elles sera la plus puissante sorcière de tous les temps. La prophétie indique également que l’une des trois tuera l’une des sœurs...
Cate, Maura et Tess, trois sœurs sont toutes les trois sorcières et pourraient bien correspondre à la prophétie. Cate, l’ainée et héroïne, arrive en âge où elle va devoir choisir de se marier ou de rentrer dans l’ordre des sœurs. Mais son choix est guidé par la promesse qu’elle a faite à sa défunte mère de protéger ses sœurs et de tout faire pour que personne ne découvre que toutes trois sont des sorcières.
L’héroïne, qui est déchirée entre ses désirs personnels et son devoir, a une personnalité attachante, dans un univers très marqué par la religion et dans lequel les femmes sont complétement dévalorisées.
Des rebondissements viennent constamment renouveler l’intrigue, les apparences sont souvent trompeuses et l’auteur arrive à surprendre. Le style de l’écriture est très plaisant et le roman se lit facilement.
Autre lecture
Depuis la mort de sa mère, Cate protège ses deux sœurs. Il s’agit pour elle d’éviter que leurs pouvoirs magiques s’ébruitent dans un monde qui fait la chasse aux sorcières et où la seule place possible pour une femme est d’être sous la coupe d’un mari ou au couvent. Or, il reste seulement quelques semaines à Cate avant de devoir faire ce choix et les événements se précipitent... C’est alors qu’elle apprend qu’elle fait l’objet d’une terrible prophétie.
Une dystopie qui dépeint la condition féminine sous un jour digne du Moyen-Age. Les héroïnes sont fières et courageuses mais en sursis. La société est oppressante et angoissante. Dans ce premier volume le temps semble suspendu, comme dans les tragédies antiques. Existe-t-il seulement un choix ou faut-il laisser le destin s’abattre ? Un premier tome bien écrit et qui fait espérer une suite proche.
« J’en ai marre des corsets, des jupons, des souliers, marre des épingles à cheveux qui me transpercent le crâne, marre des nattes serrées qui me flanquent la migraine. Je suis lasse de m’efforcer d’être tout à la fois : jeune fille parfaite, mère de remplacement, enfant digne des attentes de son père, future épouse avenante... Rien de tout cela n’est ce que je désire être ! Je n’ai qu’un désir : être moi, Cate. Cela ne peut donc pas suffire ? »

Autre lecture : La sybille a prédit ceci : A l’aube du XXème siècle, trois soeurs atteindront l’âge de décision. Toutes les trois seront des sorcières. L’une d’elles, qui aura reçu le don de manipuler la pensée des autres, sera la plus puissante sorcière de tous les temps... Un roman plein de suspense, d’aventures et de mystères. Il regorge d’histoires de magie ainsi que d’histoires d’amour. J’ai adoré. Je le recommande. Une héroïne attachante, beaucoup de rebondissements. On ne le quitte pas du début à la fin. Un livre que je conseille fortement aux fans de romans fantastiques Souad (Atelier 1, 2, 3 Ecrivez ! du collège Victor Hugo)

coup de coeur Mon frère est une sorcière / A. Tiercelin. - Rouergue. - (Dacodac)

Arnaud, pendant une semaine, aura une maîtresse à la place de son maître tant apprécié. Très vite, il se met en tête qu’elle est en réalité une sorcière... Son frère lui donne le mode d’emploi pour le protéger, lui et tous les enfants, de ses redoutables pouvoirs. Inquiet, Arnaud suit les consignes à la lettre : mettre un polo rose, manger de l’ail…
La relation entre les 2 frères est à la fois touchante lorsqu’ils évoquent l’amour qu’Arnaud découvre tout juste, et un brin cruelle lorsque l’aîné se moque du petit. Mais au final, on rit de la naïveté d’Arnaud, rassurés de le voir se consoler dans les bras de Lucie.

coup de coeur Magie au château/ C. Miraucourt. - Oskar. - (Deuxième lecture)

Marie, une petite sorcière très douée, se voit proposer un passage anticipé en CM2 c’est-à-dire Cours de Magie 2ème année. Entre les mauvais tours de Sylvina à déjouer, l’examen à passer et la découverte d’un livre où on peut lire l’avenir, Marie et ses nouveaux amis sont bien occupés. Histoire sympathique pour les plus jeunes, qui rappelle Harry Potter...
Autre lecture
Marie rentre de façon anticipée en CM2. Elle doit bientôt passer le test afin de savoir si elle va ou non pouvoir garder ses pouvoirs de sorcière. Mais elle se heurte à la malveillance de Sylvina, une fille de sa nouvelle classe. Heureusement, elle arrive aussi à se faire des amis dont un jeune garçon peu sûr de lui. La découverte d’un livre capable de prédire l’avenir va bouleverser leurs relations...
Un livre pour les jeunes ou petits lecteurs qui auront dans un format court de 52 pages, de la magie, de l’aventure et de l’amitié...
« Ce que tu as vu dans le livre, c’est ton avenir si tu ne fais rien pour qu’il change. Tout dépend de toi ! Je t’aiderai et ce soir, tu liras à nouveau ton avenir. Je suis sûre que tu l’auras modifié ! »

coup de coeur Comment cuisinier et dévorer les enfants / K. McGowan ; A. Huard. - Bayard. - (Estampille)

Les sorcières ont changé leur mode de fonctionnement. Il suffit de se faire connaître des parents qui souhaitent se débarrasser de leurs enfants ! Salomon et sa sœur Constance viennent justement de s’installer à côté de chez une sorcière. Les deux enfants vont devoir s’unir pour réussir à déjouer les plans de leur père et de la sorcière Fay Holaderry...
Un conte moderne où les enfants doivent réussir à résoudre des énigmes et à ruser pour éviter de terminer dans le chaudron. L’aventure et le merveilleux sont présents mais l’ensemble est un peu froid notamment avec le personnage du héros, scientifique surdoué.
« Je fais en sorte que les parents puissent facilement se débarrasser de leurs rejetons, afin d’en récupérer le plus possible. Les temps ont changé. On ne conduit plus ses enfants dans la forêt. De toute façon je n’habite plus dans les bois. Aujourd’hui, ma maison est comme toutes les autres - du moins en apparence... »

coup de coeur Une vie retrouvée / J. Chicheportiche. - Oskar. - (La vie)

Un joli récit, délicat, émouvant, qui raconte la quête de Gina, une jeune étudiante parisienne éprouvant le besoin de retrouver ses racines dans sa terre d’origine : le Cantal. Grâce à sa persévérance, elle découvrira au terme de cette quête initiatique sa véritable histoire et elle comprendra mieux sa passion pour les saveurs et les parfums.
Autre lecture
Histoire classique autant que douloureuse : le petit ami de Gina l’a quittée pour sa meilleure amie. Double trahison. Le remède lui est plus original : Gina décide de partir dans le Cantal à la rencontre d’une grande tante inconnue qui fait l’objet d’une véritable loi du silence dans sa famille. Approche tout d’abord distante et premier constat : cette tante Eugénie est considérée dans le village comme une sorcière excentrique. Premier contact : rejet violent de la part de la vieille dame. Mais Gina, intriguée par toutes sortes de coïncidences troublantes entre son histoire et celle de son aïeule s’acharne et lève enfin le voile sur un secret de famille d’une grande violence.
Si le récit de cette vérité mise peu à peu à jour est mené par une Gina opiniâtre, il est rendu vivant par un personnage très attachant, à la spontanéité désarmante et à la joie communicative, dont Gina dira : « Jessica m’est apparue à ce moment-là, non plus comme une gamine qui parlait trop et trop vite, comme on lui reprochait, mais comme une petite fille solitaire, sensible, et qui surtout prenait le temps d’observer le monde et de se faire son idée à elle au lieu de suivre aveuglément les autres ». Elle apportera le tourbillon nécessaire à Gina pour oublier son histoire récente et lui fournira une aide précieuse pour accéder aux clés plus anciennes de son passé. Alors il sera temps pour Gina d’envisager son avenir.

coup de coeur Hex Hall, le sacrifice tome 3 / R. Hawkins. - Albin Michel. - (Wiz)

Sophie est accueillie par les sorcières Brannick, ses anciennes ennemies. Sa mère se trouve parmi elles. Que fait-elle là ? Et pourquoi la considèrent-elles aujourd’hui comme une alliée ?
Les événements continuent de se succéder avec encore un grand nombre de surprises dans ce tome. Aucune chance pour Sophie de retourner pour l’instant à une vie normale. Hex Hall a disparu de la Terre et il faut maintenant trouver un plan pour contrecarrer le pouvoir destructeur des démons.
Un bon roman qui mêle aventure et humour même s’il ne fait que poursuivre la trame avancée dans le premier tome. Il permet de se réconcilier avec la série après la déception du tome 2.

coup de coeur Hex Hall / R. Hawkins. - Albin Michel. - (Wiz)

Sophie, l’héroïne, est une jeune sorcière. Suite à un tour incontrôlé devant ses camarades de lycée (simple mortels), elle est condamnée à finir ses études dans le pensionnat de Hex Hall. L’école accueille des loups garous, vampires, sorcières, fées et autres créatures qui, comme Sophie, ont fait un mauvais usage de la magie. Elle va y rencontrer Jenna, une vampire qui partage sa chambre, ainsi qu’un trio de sorcières pas très sympathiques, devoir apprendre les habitudes et pouvoirs de chacun, la différence entre magie blanche et magie noir... et également découvrir avec étonnement que son père est en fait le président du Conseil qui l’a envoyée dans cette école.
Ce roman, sans grosse surprise concernant le déroulement de l’intrigue, est un agréable moment de lecture. Il peut sans doute être l’occasion de découvrir en douceur les romans de Vampires, Sorciers & Co.
Autre lecture
Pour avoir prononcé un sort d’envoûtement trop puissant, Sophie se retrouve pensionnaire à Hex Hall. Dans cet école se côtoient sorcières, loup garous, fées, vampires et autres créatures magiques. Tous ont dévoilé leurs pouvoirs aux humains et doivent rester dans cette école jusqu’à leurs dix ans. Mais l’entente n’est pas toujours cordiale et Sophie, élevée par une mère humaine, doit découvrir de nouvelles règles de vie. C’est alors que des événements dramatiques surviennent...
Un roman très agréable à lire qui mêle humour et action. On s’attache à cette héroïne qui doit avant tout apprendre à se connaître...

Autre lecture : Ce livre fantastique nous emmène dans des mondes merveilleux. J’aime beaucoup les livres fantastiques et j’ai beaucoup aimé ce roman. Sophie Mercer, lycéenne et sorcière, use de ses pouvoirs... Sur ordre d’un puissant magicien, qui n’est autre que son père, elle est envoyée à Hex Hall, établissement ultra select pour élèves très spéciaux. C’est drôle. Le meurtre nous tient en haleine. Cela m’a donné envie de lire la trilogie. Emma (Atelier 1,2,3 Ecrivez ! du collège Victor Hugo)

coup de coeur Imago / N. Le Gendre . - Syros. - (Soon)

Neï doit bientôt passer son imago pour devenir enfin adulte. Mais les circonstances sont difficiles : sa sœur et son mari viennent de mourir, laissant derrière eux un nouveau né. Elle va tâcher d’accéder à la fois au statut de sorcière ET de chef de clan. Difficulté supplémentaire : les T’surs, hommes blancs, menacent de s’introduire sur leur territoire, en dépit d’un pacte conclu des années auparavant. Les enjeux sont énormes pour les épaules de Neï car elle est responsable de l’avenir de son clan : le peuple K’awil fonctionne de façon matrilinéaire, les femmes contrôlent le pouvoir. Le père de Neï a déjà fui, Tep représente aujourd’hui un vrai danger dû à sa soif de pouvoir. Les péripéties ne font que commencer…
Un beau roman d’initiation dans un futur intemporel, post-apocalyptique et proche du monde préhistorique. Des maîtresses femmes, en prise avec la jalousie de certains hommes, Neï sera la réconciliatrice. A partir de 14 ans.

coup de coeur Les sorcières de Skelleftestad, tome 2 : Les soeurs Swedenborg / J.-F. Chabas. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Johanna grandit. Alors que ses deux petits sœurs n’ont de goût que pour des futilités, l’aînée semble indécise sur la direction à prendre pour assumer ses pouvoirs de sorcière. Suite aux remontrance de sa mère Ingrid, Johanna décide de lancer un sort à tout le village : du jour au lendemain, chacun exprime tout haut ce qui restait jusqu’alors dans le secret des pensées. Belle pagaille, belles batailles ! Pour la remercier de la perversité du sort jeté, le diable offre un vœu à Johanna....
Belle suite au premier tome, plus intéressant encore car plus rythmé et plus drôle. De quoi attendre le tome 3 avec impatience !

coup de coeur Les sorcières de Skelleftestad, tome 1 : L’étrange mariage de Nils Swedenborg / J.-F. Chabas. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Johanna voudrait comprendre pourquoi sa mère, très jolie sorcière, a choisi de s’installer dans ce village et d’épouser Nils, son futur père, gentil, certes, mais stupide. A travers le récit de leur rencontre et mariage, puis des différents événements ponctuant la vie d’une sorcière, Johanna essaie de comprendre sa propre histoire. Elle va réaliser qu’elle-même est une sorcière, faisant partie de toute une descendance.
Une écriture vive, le personnage de la mère est attachant, loin des stéréotypes de la méchante sorcière, Ingrid la mère est davantage présentée comme une séductrice déterminée, manipulatrice, mais drôle malgré tout.

coup de coeur La sorcière de Porquerac / R. Godel. - Seuil. - (Chapitre)

Début du 16°siècle. Camée a grandi presque seule dans le village et les bois, a acquis indépendance mais aussi connaissance de la nature, des plantes… Belle et insoumise, elle ose même choisir l’amour de sa vie : Jehan… Cette vie libre à l’encontre des idées reçues la désigne à l’animosité puis à la haine du Seigneur et de son fils, Guillaume de Porquerac. Ce dernier puise ses idées dans les livres de l’époque vendus par les colporteurs et il passe sans difficultés de la misogynie à la chasse aux sorcières. Le récit montre bien comment le Seigneur et son fils condamnent à mort Camée , passant outre l’avis du prêtre du village, pour asseoir leur autorité sur le village et briser toute idée de rébellion.
Le roman est à la fois une belle et dramatique histoire d’amour, une illustration de la vie paysanne dans un petit village et des relations entre les habitants et le Seigneur, une évocation aussi du contexte culturel et religieux qui a permis la chasse aux sorcières.
L’auteur s’est inspiré d’une histoire vraie pour tracer le portrait de Camée, le récit n’en est que plus atterrant.

Et aussi... :


coup de coeur Halloween : sorcières, lutins, fantômes et autres croquemitaines / P. Jézéquel , B. Morant ; J-B. Monge, E. Ferronnière. - Avis de Tempête

Dans les pays celtiques, la nuit du trente et un octobre, lutins, fantômes, sorcières et autres croquemitaines surgissent de leur repaire pour fêter l’Halloween.
En cette veille de Toussaint, tous les esprits surnaturels et démoniaques parcourent la surface de la terre en toute liberté, profitant de l’obscurité pour se mêler aux vivants… (Résumé de l’éditeur)

Sommaire

Les Lutins
Les Fantômes
L’Halloween
Les Sorcières
Les Démons
Les Ogres
Bibliographie

coup de coeur Contes de sorcières et d’ogresses / P. Dubois. - Hoebeke

Pierre Dubois se souvient des histoires que l’on racontait lors des veillées de la fin octobre, quand la brume efface les contours familiers des paysages pour laisser apparaître des ombres inquiétantes et créer un monde incertain et effrayant. Il nous entraîne dans un sabbat endiablé, sur les balais des sorcières et nous invite à souper à la table des ogresses... Pas de panique, puisque les contes finissent bien, en général...(Résumé de l’éditeur)

Table

Préface de Pierre Dubois
Le balai volant d’Édith Montelle
Le magicien aux étoiles de Maurice Carême
Les sorcières de Peñiscola de Bernard Clavel
La vieille de Bêara, de Jean Markale
La sorcière de Mende de Henri Gougaud
La jument maudite de Jean Markale
Lai trois fleurs du fils du gentilhomme de François Cadic
L’étrange aventure de Jef Bouwels de Henry Panneel
Bobbie Dawson et la sorcière de Anne de Faversham
Jusqu’où peut conduire la peur des sorcières de André Sécheret
Le berger et les sorcières, collecté par Claude Seignolle
Le fiancé de la sorcière de Jean Markale
Le feu sacré de Walter Scott
La vieille au fichu vert de Gustave Vigoureux
Fleur-de-persil de Giambattista Basile
Le conte du gros poisson de Henri Pourrat
La princesse au sabbat de Jean Lorrain
Les danseuses de la croix des dames, de Gilbert Laconche
La sorcière du Regret de Alasdair Alpin Mac Gregor
Les sorcières de Delnabo, anonyme
La princesse du soleil, recueilli par Perrine Luzel
Fleur d’épine de Jean-François Cerquaud
L’épine magique de Sinead de Valera
Yvon, le sonneur de François Cadic
La sorcière de Henry de Nimal
Les flambettes de George Sand
La Méchante Sorcière et le Petit Berger de Tapanmohar Chatenji
Le jeune maître Brown de Nathaniel Hawthorne
La sorcière de Fife, anonyme
Bois-scié, anonyme
Destine-moi un mouton de Pierre Dubois
Darne Kélément de Lafcadio Hearn
Le chasseur adroit et l’ogresse de Léo Frobénius
La sorcière de Saintes de Robert Colle
La baba Yaga de Afanassiev
Les aventures de Mqidec de Léo Frobenius
Zottelhaube de Pierre Dubois
Troie petites vielles sur un banc de Jean Ray
Les deux enfants et la sorcière de Pedroso Consiglieri
Pas-de-chance de Ruth Manrings-Saunders
Jeannot et Margot de Jacob et Wilhelm Grimm
Altyn-Saka-Osselet doré, anonyme
La marchande de galettes de Lefort de Anton Pogorelski
Les nuits rouges de Kouri, collecté par Henri Gougaud
L’oeil invisible ou l’auberge des Trois-Pendus de Erekmann-Chatrian
Dame Trude de Jacob et Wilhelm Grimm
L’avisée et la sotte de Léo Frobenius
Le chaudron initiatique de John Matthews
Vikram et la Dakini de Shabrukh Husain
La sorcière dans la barque en pierre, anonyme
Trois petits fours et puis ça fond... de Pierre Dubois
La vengeance de la sorcière de Neil Thanet

coup de coeur La sorcière ne sait pas lire / A. Bertron-Martin ; S. Ceccarelli ; C. Ducey. - Oskar. – (Une histoire à lire et à écouter)

L’histoire a d’abord été publié dans la revue Je lis déjà chez Fleurus, puis chez Oskar jeunesse dans la collection Premières lectures. Elle a pour objectif d’encourager l’enfant à lire. Une sorcière, pour s’amuser, capture une écolière. Quand elle apprend que la fillette, Cléophé, sait lire, elle s’épanche auprès d’elle : elle ne sait pas lire ! Elle va accompagner Cléophé à l’école…
La mise en page très classique, les gros caractères, la présentation préalable des 2 personnages, le découpage en quatre chapitres, tout est destiné à faciliter la lecture des débutants, et le CD vient soutenir l’effort des lecteurs malhabiles ou permet à l’enfant non lecteur de suivre l’histoire même lorsqu’il est seul. Les illustrations au trait centrées sur les personnages sont sympathiques mais n’ont pas de véritable qualité esthétique : elles aident l’enfant à se repérer dans l’histoire. Le CD n’a qu’une plage : l’histoire lue, assurée par une seule narratrice qui assume toutes les voix. La lecture de Caroline Ducey est agréable dans la mesure où elle donne une couleur propre à chaque personnage, sans toutefois apporter vraiment plus que la lecture d’un adulte pouvant dialoguer directement avec l’enfant. Bruitages et quelques brèves phrases musicales de transition viennent agrémenter l’interprétation. Une page finale explique les mots en couleur dans l’histoire. S’y ajoute une page sur l’auteur et sur l’illustrateur.
Un ouvrage qui, sans être désagréable, n’est vraiment pas indispensable.
Autre titre dans la même collection : Le loup qui voulait apprendre à lire / G. Noël ; S. Ceccarelli. – Oskar. – (Une histoire à lire et à écouter)

coup de coeur Diakhéré / M. Sall ; S. El-mur. - Lirabelle. - (Conte de Mauritanie)

Narrateur africain, chants du narrateur et percussions africaines. Belles illustrations. Conte en français puis en africain.
A la naissance de Diakhéré, son père meurt laissant seul sa femme et ses sept filles. Survient une famine qui décime bêtes et gens. La mère se résout alors à manger ses six filles ainées. Elles disparaissent donc les unes après les autres, et à chaque fois, la mère explique à ses filles restantes que leur sœur a épousé un homme riche qui est venu la chercher et en échange leur a donné de la viande. Diakhéré à force de manger de la viande humaine se transforme en sorcière capable de se changer en oiseau. Tout d’abord tourterelle que sa mère pourchasse, puis rapace qui finira par vaincre sa mère en l’avalant.
Conte au symbolisme très fort (pour les africains, sans doute), pour grandir il faut se séparer de sa mère. Des références culturelles sont aussi abordées selon lesquelles une naissance, correspondant avec un décès, est vue comme un mauvais présage.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse