couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Justice




Album(s) :


coup de coeur Le procès / S. Henrich. - Kaléidoscope. 2013

Invité au procès de Bertrand Loup, coupable d’avoir mangé un agneau, le lecteur entre dans une cour d’assise bien particulière. Sur un fond sonore opposant les jacassements bestiaux de l’audience aux injonctions solennelles du président Yves Cochon - mises en valeur par la typographie - les témoins et les experts défilent au barreau. Chacun avance des arguments où s’entrechoquent la culpabilité et l’innocence de l’intéressé.
Arrive Maître Bouledogue, l’avocat de l’accusé, présenté en page de garde comme un Médor du barreau. Il pourrait bien amener la cour à s’interroger sur le bien-fondé du jugement d’autrui : Qui a déjà connu « une faim de loup » ? Qui sait ce que cela fait « d’avoir les crocs », « la dalle » ??
A l’image de l’œuvre la ferme des animaux de George Orwell, dans cet album grand format à l’humour grinçant et politiquement incorrect, les animaux font la loi !

coup de coeur Frérot Frangin / T. Maricourt ; Tardi. - Sarbacane

Frérot, Frangin... le petit, en classe de neige à l’hôtel Zinzin, écrit à son aîné, à l’hôtel Zonzon et chacun raconte son quotidien. Les parallèles sont possibles, mais l’ambiance radicalement différente. Leurs échanges amènent des réflexions sur la justice, l’injustice, la vengeance... et consolident surtout une relation très forte.

coup de coeur Super-Charlie / C. Läckberg ; M. Sarri. - Actes Sud

Charlie n’est pas un bébé ordinaire. Tout petit déjà, il a des capacités hors normes et une autonomie étonnante, qu’il faut néanmoins camoufler pour ne pas effrayer ses parents tout à fait normaux. Quand il apprend qu’on embête son grand frère Willy à l’école, il échafaude en secret, mais avec l’aide de sa grand-mère, un plan d’attaque.
Un tout-petit super héros qui cultive sa normalité, voilà qui n’est pas banal et assez plaisant à lire sous la plume d’une auteure suédoise connue pour ses romans policiers. Le texte est assez long, les illustrations colorées, la fin vengeresse pourra déplaire à certains mais gageons que les enfants dès 4-5 ans auront plaisir à lire cet album et les suites annoncées.

Roman(s) :


coup de coeur L’ arbre aux fruits amers / I. Wlodarcyk. - Oskar. - (Histoire et société)

James s’apprête à participer à un vol avec ses deux camarades mais réalisant qu’il connaît la victime, s’enfuit. Le lendemain, les policiers débarquent chez lui et l’arrêtent pour meurtre. Il est miraculeusement sauvé du lynchage, ses deux camarades n’auront pas cette chance. Nous sommes aux États-Unis, en 1920, les violences sont inouïes, à peine édulcorées dans ce texte jeunesse. Si l’histoire est vraie, l’auteure a inclus des éléments romanesques : le racisme du fils du shérif, l’intervention, durant le lynchage de Billie Holiday.
Un récit subtil sur la haine partagée des noirs et des blancs, les dérives comme ce besoin de "justice" qui conduit au lynchage, la prison...

coup de coeur L’ heure de la vengeance / J. Chr. Naess. - Thierry Magnier

Un père militant, une mère décédée d’overdose, Kurt, 17 ans, semble être la synthèse de ses deux parents, tiraillé entre quête de justice et de pureté et rage contre le monde. Sa seule amie : une vieille dame au passé nazi, qui vient d’être assassinée. Kurt est persuadé que la police se trompe de coupable et mène son enquête parallèle. En suivant le déroulement de son raisonnement, nous découvrons la personnalité de Kurt, ado solitaire à tendance dépressive, raciste, homophobe, à la répartie acerbe.
Le lecteur suit, médusé, la vengeance d’un ado même pas détestable qui semble refléter la société norvégienne. Pas de happy end, pas de rédemption, juste le constat d’une situation latente qui semble explosive. Pour grands ados et adultes.

coup de coeur Condamnée à écrire / S. Baussier, P. Perrier. - Oskar. - (Société)

Ce qu’elle voulait, Emma, c’est aller en prison. Comme son père. De toutes façons, elle est tellement mal dans sa vie, sans son père, sans son frère parti en Angleterre, avec ses camarades qui se moquent de la fille du voleur. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est devant le juge. Agression, violence. Mais son jugement lui réserve bien autre chose que la prison : une obligation de lire à son éducateur des textes de son cru... Écrire, quelle idée grotesque ! Et pourtant…
Beaucoup de secrets, de non dits dans l’histoire d’Emma. Par l’écriture et les rencontres, avec son éducateur, avec Lucas également suivi, elle sort peu à peu de la rage qui l’habite et la déroute. Lorsque la juge et l’éducateur sont mis en cause pour leurs méthodes alternatives et dites laxistes, Emma et Lucas devront s’extraire de leurs propres problèmes…
Un roman prenant et intéressant sur la justice et son rôle : doit-elle être punitive ou privilégier la réinsertion ?

coup de coeur L’ Innocent de Palerme / S. Gandolfi. - Les grandes personnes

Ce sont deux histoires que nous suivons en parallèle : celle de Santino, 5 ans, dont les père et grand-père se font tuer par un mafieux, le blessant grièvement au passage. Et celle de Lucio, 11 ans, s’occupant beaucoup de sa mère, presque invalide, et de sa petite sœur Ilaria. Bientôt, les histoires se rejoignent : Lucio n’est autre que Santino, survivant d’une vengeance implacable de la mafia sicilienne. Témoin protégé, il a du changer de vie, après avoir témoigné contre les meurtriers, dont l’un est toujours en fuite… A quoi ressemble la vie d’un enfant devant faire face à la mort, à la justice et à la mafia, obligé de se cacher, de se méfier de tous ; un enfant que a peur du moindre évènement qui serait anodin aux yeux d’un être insouciant...
C’est une réalité inouïe que nous décrit Silvana Gandolfi, l’influence de la mafia, l’omerta qui règne, la corruption, et cet enfant qui courageusement fait face. Car la préface nous le dit : la mafia n’épargne pas plus les enfants que les guerres. Et c’est avec effroi que nous suivons le parcours de ce petit devenu grand beaucoup trop vite et trop brutalement, heureusement accompagné d’un modèle de justice, Francisco, magistrat intègre. Passionnant, édifiant.

coup de coeur Les carcérales / M. Wiéner. - Milan. - (Macadam)

Pour Rod, cette nuit fût un moment de rêve, de partage, de complicité magique. Il est amoureux !
Pour Aurélie, la même nuit s’est conclue par un cauchemar qui a brisé sa vie à jamais. Au petit matin, elle porte plainte pour viol. Rod est anéanti. L’incompréhension, la colère, la rage, le désespoir. Il aura tout le temps d’expérimenter la palette de ces émotions durant les longs mois de prison passés en préventive à Fleury.
Le roman est organisé en 5 chapitres : Aimer - Arrêter - Interroger - Enfermer - Juger. Si les 4 premiers sont racontés par Rod et par là-même lui accordent la sympathie du lecteur, le dernier présente les points de vue de tous les protagonistes du procès -victime, jurés, magistrature- et affirme toute la complexité d’un évènement qui échappait encore au jeune Rod.
Et nous lecteurs, quel aurait été notre verdict ?
C’est un roman bouleversant, au style syncopé qui montre la réalité de la prison dans toute sa violence. Si Rod a appris à s’y endurcir, c’est le procès qui lui apportera toute la compréhension de ce qu’il a fait.

coup de coeur Peine maximale / A. Vantal. - Actes sud Junior

4-6 mars, 3 jours que l’on suit heure par heure, avec des chapitres courts qui se mettent dans la tête de chaque personnage du procès en cours : accusés, jurés, juge, victimes, témoins, avocats, famille…
L’affaire : Kolia, jeune homme soutien de famille (ses 2 sœurs et sa mère), s’est un jour senti acculé et a commis l’irréparable. Un cambriolage manqué l’a poussé à kidnapper un bébé, qu’il a confié à sa sœur Léna. Tous les deux se retrouvent sur le banc des accusés.
La construction très réussie du roman permet d’entrer dans les coulisses d’un tribunal et de comprendre les rouages d’un procès. Elle permet surtout d’envisager une affaire sans manichéisme et de mesurer l’impact de l’humain dans la justice.

coup de coeur Montana 1948 / L. Watson. - 10/18. - (Domaine étranger)

David se souvient avec précision de l’été 1948 - l’été de ses 12 ans - dans un comté du Montana dont son père, après son grand-père, était le shérif. Une jeune servante indienne porte de graves accusations contre l’oncle de David, le brillant, le séduisant docteur Franck Hayden...
Roman simple, intense, poignant où, sous le regard d’un adolescent toujours à l’affût, se posent les questions essentielles de la trahison et de la loyauté, du pouvoir et de la justice.

Et aussi... :


coup de coeur La chachatatutu et le phénix / Jean-Louis Le Craver ; Nathalie Choux. – Syros (Paroles de conteurs), 2014

La chachatatutu est le plus petit, mais aussi le moins joli des oiseaux du Tibet. Un jour, profitant de son absence, un rat lui mange deux de ses œufs. Sans plus tarder, la chachatatutu prend sa volée et va demander justice au phénix, le Roi des oiseaux. Ce dernier estime qu’elle le dérange pour bien peu de chose, lui-même étant en pleine couvaison. La chachatatutu décide alors de protéger elle-même son dernier œuf. Le rat revient. Mise en garde par le premier larcin de celui-ci, elle se défend et lui lance une flèche-brindille qui vient se ficher dans son oeil…ce qui va entraîner une réaction en chaîne, du rat jusqu‘au phénix et prouve « qu’une petite chose mal réglée peut avoir de graves conséquences ».

Ce conte d’origine tibétaine, adapté par Jean-Louis Le Craver, a déjà été publié dans différents recueils de contes. Dans cette version de la collection « album Paroles de conteurs » chez Syros, l’album est accompagné d’un CD de 5 minutes 30. L’histoire est joliment mise en image par Nathalie Choux et se trouve ainsi être accessible aux plus petits mais néanmoins moyennes oreilles (5/6 ans) ! Le CD nous permet de goûter le conte dans les mots mis en bouche par la voix singulière du conteur Jean-Louis Le Craver. Cette histoire est une belle leçon de courage… Camille Touboul

A partir de 5 ans

coup de coeur Robin des Bois / Evelyne Castellino ; Nathalie Jaggi ; Jacques Zürcher ; Serge Martin ; Nicolas Bianco-Levrin. – QuiQuandQuoi, 2006

C’est un spectacle qui est à l’origine de cet album/CD : un opéra-danse d’Evelyne Castellino et Nathalie Jaggi monté par la compagnie 100%Acrylique qui mêle chant, danse et théâtre. Un petit livret, glissé dans la pochette du CD, permet de découvrir des photos du spectacle ainsi que des précisions sur la compagnie et ses diverses activités, dont des ateliers pour les jeunes. Cet opéra-rock met en scène une version moderne et humoristique de Robin des Bois. La légende de tradition orale est née au XIIIème siècle en Angleterre. Transmise ensuite au cours des siècles, ces interprétations et ces formes littéraires n’ont cessé de se métamorphoser. La metteur en scène Evelyne Castellino fait de Robin de Sherwood, l’homme libre par excellence. Il se dresse contre l’injustice sociale, animé par une profonde compassion pour les opprimés. Le récit, réécrit par une femme, constitue une originalité par rapport à la tradition.

-  Mieux vaut commencer par écouter le CD de 32 minutes, accessible à tous. Chacune des 23 plages musicales proposent une couleur singulière, mystérieuse, comique, exubérante ou encore inquiétante. L’esprit du spectacle est présent dans ces airs : Esprits de la forêt, Berceuse, La chanson des bannis, Le bain de P’tit Jean, Marion la sauvage, Formule magique, La bande à Robin, Le serment, Arrivée de Frère Tuck, La forêt brûle, Merci à la pluie, La fête, Est-il bien nécessaire ? , Berceuse qui rend fou, Fanny à la cour, La lessive, Bâtons, Le shérif en campagne, Incantation, Forêt mon secret, Robin et Marion, Mon amour est en danger, La légende de Robin. Les chants inspirés aussi bien du folklore irlandais et écossais que du rock, contribuent beaucoup à souligner la portée actuelle de la légende ainsi que les paroles simples et directes que l’on peut lire dans l’album. Les textes courts évoquent les personnages-clés de l’histoire : Robin des Bois, Marianne, P’tit Jean, Frère Tuck, Fanny, Le Prince Jean, le shérif.

- L’album, dans son format à l’italienne, n’est pas une transposition du spectacle. C’est une création originale, autonome, déroutante au premier abord et mise en image par Nicolas Bianco-Levrin. Entre album et bande dessinée, les pages sont lues sur deux plans : sur la moitié supérieure, des illustrations pleine page pour dire le texte des chansons ; sur la moitié inférieure, des vignettes sans paroles déroulent l’histoire du justicier de la forêt de Sherwood, comme une tapisserie de Bayeux moderne. Cette mise en images sous forme de BD, adopte des procédés de narration plus cinématographiques, insuffle une liberté à l’histoire, souligne le mouvement, élargit les plans. Drame et verve insolente se côtoient dans le respect du spectacle. L’encre de Chine dans les tons noir et brun-doré, accentue le dessin très stylisé mais a pour inconvénient de rendre les textes très peu lisibles.

- Cet ouvrage original et soigné mérite d’être découvert même si le récit très elliptique semble s’adresser à des lecteurs ayant déjà connaissance de la légende. Outre le plaisir d’une exploration personnelle, il peut être un objet d’étude disciplinaire ou transdisciplinaire en classe (collège en particulier). Il peut inciter à la découverte d’autres versions, tant littéraires que cinématographiques et donner lieu à des recherches documentaires historiques. Brigitte Lacot

A partir de 6 ans

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse