couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Paranormal


Roman(s) :


coup de coeur Ava préfère l’amour / M. Bernard. - Syros. 2014

La mission de consolateur d’Ava est en stand-by dans la première moitié de ce quatrième opus et nous en apprenons davantage sur la grande révélation de la fin du tome précédent : pourquoi sa mère a tu à sa fille qu’elle aussi voyait les fantômes ? Comment a-t-elle pu l’abandonner ainsi à son sort ?
Se pose ensuite le dilemme de savoir s’il faut divulguer cette information aux fantômes, qui avaient déjà eu bien du mal à accepter Ava, et remettre ainsi en question l’identité du futur consolateur. Mais bientôt l’urgence est ailleurs, en la personne -le fantôme plus précisément- d’Edward qui met en danger Ava et tous ceux qu’elle aime. Sa puissance est telle qu’elle n’aura d’autre choix que d’expliquer l’inconcevable à ceux qui étaient jusqu’alors loin d’imaginer l’existence de fantômes. L’heure des révélations a sonné, comment son petit-ami réagira-t-il ?
Maïté Bernard maintient le suspense dans cette série décidément réussie qui mêle aventures fantastiques, quelques éléments historiques et surtout une psychologie très soignée -et suivie- des personnages.
Autre lecture
Où Ava ne peut jongler éternellement entre les vivants et les morts… Nous avions abandonné Ava dans le coma lors du volume précédent. Elle se réveille entourée de ses parents et des deux garçons qui comptent à ses yeux : Marco et Alistair.
Dès lors Ava est bien décidée à s’entretenir avec Victoire afin de comprendre pourquoi celle-ci n’est pas devenue une consolatrice. Mais il reste aussi plusieurs autres points à régler pour Eva : concilier sa mission auprès des fantômes avec ses relations avec les vivants qui l’entourent et retrouver Théo. Mais comment s’y prendre alors que les événements continuent à se précipiter autour d’elle ?
Un tome un peu différent puisque tourné vers le passé de la mère d’Ava. Mais nous continuons aussi d’apprendre de nouvelles informations sur le pouvoir des fantômes. Le destin d’Ava se dessine mais il va falloir attendre 2015 pour pouvoir lire le tome final de cette excellente saga. Son message ? vivre au présent, "chacun à sa place", "chaque chose en son temps".
« Tout ce que tu crois connaître de la vie et la mort est faux. Nous n’avons pas tous la chance de trouver une paix immédiate après notre décès. Les fantômes existent. Les vampires et les loups-garous sont un fonds de commerce hollywoodien, les anges une vaste supercherie, et les sorcières et les fées, comme on le sait des contes pour enfants. Mais les fantômes existent. Partout, tous les jours, tout le temps, tu marches au milieu des morts. ça te va, comme vision de l’existence ? »

A partir de 12 ans

coup de coeur Si tu meurs, elle reviendra / M.Tabachnik. - Flammarion. - (Grands Formats). 2014

Comment survivre à l’absence de leur fille unique ? Comment accepter le fait qu’un homme a percuté un être vivant et s’est enfui sans lui porter secours ? Les O’mara pourraient être anéantis mais la rage les tient encore debout. Francis n’aura de répit que lorsqu’il aura vengé sa fille. Il traque le meurtrier, malgré des indices très faibles. Mais sa fille elle-même lui vient en aide, en rêve, et l’envoie sur une plate-forme pétrolière…
Un polar à l’ambiance très marquée. Décor : l’Écosse ; protagonistes : les nouveaux riches de l’industrie du pétrole ; particularité : ambiguïté des personnages, de tous les personnages. Ainsi, lorsque Francis trouvera le meurtrier de sa fille, c’est un homme lâche mais très sympathique qui lui fait face. Quel sens alors donner à sa vengeance ?
Autre lecture
Patricia est fauchée sur la route à la veille de ses vingt-cinq ans. Ses parents n’acceptent ni sa mort ni l’absence de recherche de l’auteur du délit de fuite. Nous suivons le père dans sa traque pour retrouver le "meurtrier". Seul indice : il s’agirait d’une voiture de luxe non répertoriée. Il décide alors de partir enquêter autour des plate-formes pétrolières situées non loin, au nord de l’Écosse...
Un roman policier noir centré sur le désir de vengeance de ce père dont toute la vie est organisée autour de la réussite de sa fille unique. Alors que le ventre du récit nous fait croire à une fin facile et attendue, l’auteur renverse dans la dernière partie l’histoire et amène ainsi l’adhésion du lecteur. La géographie des lieux apporte une dimension supplémentaire en nous faisant découvrir un paysage et des caractères rudes. A lire !

coup de coeur La bonne aventure d’Anna-John presque médium / S. Scheuermann. - Bayard. - (Estampille). 2013

Presque comme les autres, Anna-John. Presque. Avec son drôle de prénom et ses dons de médium, elle s’en accommode du mieux qu’elle peut jusqu’au jour où son frère, gravement malade doit se faire opérer. Une prémonition surgit, qui la terrifie, car la vie de son frère est en danger. Aidée de son ami, elle décide de modifier l’avenir, en agissant sur les évènements. Mais réussira-t-elle à fléchir le cours des choses, et surtout en a t-elle le droit ?
Une histoire loufoque, aux situations improbables, pleine de tendresse et de tolérance, qui se lit bien. Un roman presque comme les autres ?

coup de coeur Le voyage impossible / J. Bourgine. - Sarbacane. - (Exprim)

Voici 3 mois que le père de Tibo est dans le coma. Sans que les médecins en comprennent la cause. Tibo vient tous les jours le voir dans l’espoir de susciter une réaction chez lui, en vain… Lorsqu’un homme mystérieux, Arcturus, l’enjoint de mettre à l’abri les recherches de son père sur le travail des enfants d’une grande compagnie, Tibo n’hésite pas une seconde, même si l’entreprise le conduit bientôt à des expériences inattendues, comme dépasser la simple vision du commun des mortels pour voyager dans le monde des pensées, en Astral. Sortir de son corps pour visiter d’autres mondes, Tibo se fait bientôt à l’idée et s’entraîne dur. Il rencontrera une aide inespérée et très agréable, en la personne de Lime, dont il tombe amoureux.
L’idée est plaisante, l’histoire rythmée d’aphorismes intéressantes (“NOUS pouvons ce que JE ne peux pas”) mais la dernière partie, voyage dans les pensées et dans l’occulte, peut paraître longue.
Autre lecture
Alors que son père est dans le coma, Tibo est contacté par Arcturus, une entité mystérieuse qui l’incite à agir. Car Tibo détient le seul exemplaire des données recueillies par son père sur le travail d’enfants organisé par une multinationale. Une course poursuite s’enchaîne entre l’argent et la morale, la vie et la mort...
Un roman d’initiation où le héros doit gagner en autonomie et volonté pour accomplir sa quête. La dimension onirique complète de façon convaincante la lutte engagée. Un intertexte renvoie aux codes d’aujourd’hui, jeux vidéos, star wars... Au final un bon livre mais avec quelques longueurs. J’ai surtout apprécié le cours d’avance d’Acturus et ses préceptes.
« Faire des choix est inévitable. Si tu ne choisis pas à temps, la Vie choisit à ta place... et rarement le chemin le plus confortable. »

coup de coeur Hantés / A. Fakhouri. - Rageot. - (Thriller). 2013

Samuel est atteint de crises aiguës qui le laissent épuisé : entendre les morts n’est évidemment pas de tout repos. Le phénomène s’est accentué depuis la mort de son beau-père policier, homme sage qu’il adorait. Impossible pour lui de croire à la version officielle qui fait de lui un homme corrompu. Avec l’aide d’un nouvel ami aux pouvoir similaires et d’une jeune fille téméraire, Samuel mène l’enquête... Elle prend des chemins sinueux, via l’Afrique et les enfants soldats, pour établir une vérité plus conforme à son intuition.
Un roman policier, fantastique, social qui peut dérouter par ce mélange des genres mais attache son lecteur par sa volonté de voir « le vrai visage des hommes ».

Autre lecture : Ce livre est pas mal mais on reste un peu sur notre faim. Ce livre raconte l’histoire d’un jeune garçon Samuel. Il est hanté par de mystérieux fantômes après la mort de son beau-père. Il se lance à la poursuite des meurtriers et découvre que ce sont... Un livre intéressant mais pas assez long. Dorian 4ème (collège Lumière)

coup de coeur A pile ou face / S. Bailly. - Rageot. - (Thriller). 2013

Emma a 16 ans lorsque son frère Maxime meurt dans un accident de voiture. Un an plus tard elle reçoit un mail de lui indiquant comment se servir du Yi King, une sorte de livre rempli d’hexagrammes qui aurait le pouvoir de prédire l’avenir à celui qui saurait correctement l’utiliser. Emma ne tergiverse pas, une de ses camarades est enlevée et il semblerait bien que la mystérieuse organisation dont son frère faisait parti soit liée à cet enlèvement. Un très bon thriller !
Autre lecture
Un élève disparait. Cela ravive chez Emma le souvenir de la mort de son frère. Lorsqu’elle reçoit un mail venant du passé, elle découvre les pouvoirs du Yi King, sorte de tarot de divination chinois. Elle va devoir utiliser ses nouveaux dons afin de participer à l’enquête sur l’enlèvement de Claire... Que va-t-elle découvrir ? Est-il vraiment possible et souhaitable de voir l’avenir ?
Un roman avant tout policier où l’enquête s’égrène au fil du tirage des hexagrammes et de ses interprétations. En dépit de cette originalité, la plupart des situations sont de l’ordre de l’improbable rendant le récit peu crédible. Le tout m’a laissé un goût de frustration.
« Les échos du Yi King et ta façon de les interpréter sont fascinants. Mais rien ne prouve avec certitude que l’on puisse accéder à la vérité grâce au Yi King. Y croire peut s’avérer...risqué. »

coup de coeur La mort préfère Ava / M. Bernard. - Syros

Toujours dans sa mission de venir en aide aux fantômes, Ava visite l’Ile de Guernesay pour assister à l’assemblée annuelle des consolateurs. Elle rencontre les fantômes de l’ile, les nombreux consolateurs -elle qui a longtemps cru être seule à avoir ces pouvoirs si particuliers-, mais aussi quelques humains bien en chair : Marco, son ex petit-ami, Alistair qui pourrait bien être le prochain. Oui, l’amour fait son entrée dans la vie d’Ava et la jeune fille se demande comment envisager une vie amoureuse avec un humain quand on passe l’essentiel de son temps en conversation avec des fantômes. Pour compliquer le tableau, un troisième amoureux entre en piste, spectral celui-ci...
La vie amoureuse d’Ava, les machinations entre consolateurs, le terrible secret de sa formatrice Cécilia... le séjour d’Ava sur l’île ne sera pas de tout repos et se terminera même à l’hôpital ! Avec une révélation qui nous invite, nous presse même, à lire le prochain tome !
Autre lecture
Ava revient pour les vacances chez son oncle. Elle doit poursuivre le recensement des fantômes des différentes îles et rencontrer d’autres consolateurs. Mais notre héroïne devient adolescente et le thème des sentiments est plus présent dans ce tome. Non seulement elle retrouve Marco mais elle fait aussi de nouvelles rencontres... En parallèle, Ava tente de résoudre une nouvelle énigme qui concerne cette fois-ci le passé de sa consolatrice... De nouveaux fantômes, plus originaux les uns que les autres font aussi leur apparition.
J’adore Ava. Non pas que l’on soit happé par le livre mais parce qu’il en découle une atmosphère très particulière, avec le paysage de Guernesey, les revenants qu’il faut consoler (seulement s’ils le veulent !), et le personnage de la jeune fille hésitante et en plein apprentissage. Ce volume est un peu particulier. La révélation du passé douloureux de la consolatrice amène une note inattendue dans ce volume plutôt romantique, et surtout la fin... qui donne envie d’écrire tout de suite à l’auteur pour lui demander de ne plus nous faire un coup pareil...
« Règle numéro 21 de l’art du consolateur : Parfois, il faut se faire aider pour aider. Mais parfois, il faut aider pour se faire aider. Et d’autres fois, il faut aider sans attendre de retour, comme il peut arriver qu’on doive accepter de l’aide sans se demander comment la rendre un jour. Encore quelque chose qui n’est pas simple. »

coup de coeur Ava préfère se battre / M. Bernard. - Syros. 2013

Ava, 14 ans (presque 15). Future consolatrice de fantômes. Après avoir été mêlée, bien malgré elle, à une affaire de meurtre alors qu’elle était en vacances chez son oncle dans les îles Anglo-normandes (voir Ava préfère les fantômes), Ava doit dans le deuxième tome faire face à un nouveau problème. Si elle a accepté sa différence et son don de voir, comprendre et consoler les fantômes, ceux-ci sont méfiants quant aux capacités de la jeune fille française à faire son devoir : consoler les fantômes des Iles Anglo-normandes et leur permettre de rejoindre l’au-delà et la paix. Ava aura besoin de toute son imagination, d’humilité et de l’aide d’Harald le fantôme viking pour apaiser les dissensions et se découvrir aux autres et à elle-même.
Dans une analyse assez subtile d’une adolescente qui se révèle à travers les épreuves (familiales, amoureuses, spectrales), ce livre offre un récit agréable mêlant roman policier, roman fantastique et roman de vie.
Autre lecture
Ava revient sur l’ile de Jersey avec la lourde tâche de convaincre les fantômes qu’elle peut être un bon consolateur. Elle-même n’est guère convaincue : être consolateur est-il un don ? Faut-il se former à la psychologie, théologie ? Quel est le moyen le plus efficace pour libérer les fantômes et leur faire accepter sereinement leur mort définitive ? Difficulté supplémentaire : être une fille de tout juste 15 ans. Comment dans ces conditions être prise au sérieux par des fantômes morts depuis plusieurs siècles ? Ava a un plan et il faudra toute sa pugnacité et l’aide de son fidèle ami fantôme Harald pour convaincre de sa légitimité.
A ces difficultés stratégiques se greffent une intrigue policière, et des anecdotes sur le spiritisme vécu par Victor Hugo. Un bon tome 2 en définitive avec des psychologies de personnages qui sonnent juste et des réflexions intéressantes sur l’évolution de l’image de la femme à travers les siècles.

coup de coeur A la folie / B. Lorentzen. - Bayard. - (Millézime). 2013

Luisa, une jeune adolescente bien dans peau et dans sa tête se met à faire d’étranges cauchemars : une fillette, Rosa, la tête ensanglantée, veut lui parler mais le contact ne s’établit pas. Un jour, à la cantine, un ado solitaire et un peu spécial, lui demande si la petite fille qui la suit comme son ombre est son amie...
Une enquête débute pour les deux jeunes gens, sur le passé de la fillette aux yeux tristes, morte pendant la guerre.
Un livre où les ados se reconnaîtront dans leurs difficultés à se faire comprendre par les adultes qui prend la forme d’une enquête policière aux accents fantastiques.
Autre lecture
Loulou passe des nuits horribles, avec cette impression qu’une petite fille la visite durant son sommeil et essaie de lui communiquer un message. Un délire de sa part sans doute… Mais comment se fait-il alors que Thomas, à l’école, voit cette fameuse fillette à ses côtés ? Ce ne peut être qu’une histoire de dingue, Thomas, justement, a déjà été interné ! Mais les indices s’accumulent, tendant à prouver qu’il ne peut s’agir de coïncidences ou d’imagination débridée. L’étrange fantôme est là dans un but précis, que seul Thomas peut comprendre ; il mettra tout en œuvre pour lui venir en aide, au risque de mettre en danger sa santé mentale et sa vie.
Le roman présente plusieurs intérêt : outre l’évocation d’un épisode de la seconde guerre mondiale au Danemark, il montre bien la réticence que l’on peut éprouver au contact de la différence. Thomas est-il schizophrène ? Médium ? Les frontières se meuvent constamment et Loulou oscille entre scepticisme et adhésion à cette réalité parallèle. Lorsqu’elle laisse tomber les barrières de la rationalité, c’est au monde des morts qu’elle accède, et plus fort que lui, à l’amour…
Plusieurs références intéressantes contribuent à dresser une philosophie de vie qui l’est tout autant.

coup de coeur La fugue d’Alexandre Raimbaud / R. Philippon. - Hélium

Alexandre vit seul avec sa mère en banlieue parisienne. Suite à l’indiscipline chronique de son fils, elle décide d’engager Julie, une assistante vie et étude, chargée de s’occuper de lui jour et nuit pendant tout l’été ! Alexandre décide de fuguer mais se retrouve pourchassé par des gangsters qui lui demande une mystérieuse clé. Course poursuite et rebondissements dans Paris, suspense et humour garanti.
Autre lecture
Alexandre est ulcéré par la récente attitude de sa mère qui s’est mise à le surveiller de très près. Un ado de 14 ans sous cloche, quelle idée fâcheuse. Lorsque sa mère, qui doit faire un déplacement professionnel, lui met sur le dos une AVE -assistante de vie éducative- pour les premiers jours de vacances d’été, Alexandre décide de fuguer. Il n’en aura pas le temps, happé par une succession d’évènements extraordinaires qui lui confirment que sa vie est en danger. Il apprend par la même occasion l’histoire de son père, embarqué il y a 15 ans dans une histoire de grand banditisme qui rattrape aujourd’hui son propre fils.
Le début bien que sympathique a du mal à démarrer avec pas mal de répétitions mais lorsque la folle aventure est enclenchée, le rythme s’accélère et le lecteur est happé par l’histoire certes rocambolesque mais assez bien ficelée.

coup de coeur Esprit, es-tu là ? 1 : le fantôme de la bibliothèque / E. Cody Kimmel. - Bayard. - (Estampille)

Depuis son treizième anniversaire, Kate voit les morts. Les fantômes qui rôdent. Que sa mère, qui a le même don, en fasse son métier, c’est une chose mais tout ce qu’elle souhaite elle, c’est être normale ! Or, comment se couler dans le moule quand on provoque des phénomènes paranormaux ? Heureusement, le destin met sur sa route une nouvelle élève, Jac, qui ne voit aucune bizarrerie dans ce secret révélé et l’aide au contraire à venir en aide à un fantôme, Suzanne. Comme Jac, elle était musicienne. Et toutes les deux ne jouent plus. L’une pour une raison bien compréhensible, l’autre fait un blocage. Vivants et mort travaillent main dans la main pour que chacun se sente mieux.
Sur un ton enlevé, ce roman fantastique conduit ses personnages attachants à s’accepter tels qu’ils sont.
Autre lecture
Kate a une mère Médium. Difficile alors de se faire des amis quand de drôles de bruits envahissent la maison... Mais le plus dur est qu’elle commence elle-même à voir les fantômes ! Heureusement, elle se découvre une amie en Jac, dont la particularité est de toujours traîner avec elle son violoncelle, même au collège ! D’ailleurs elle l’appelle son boulet ! Lorsqu’un fantôme à la bibliothèque semble leur demander de l’aide, la vie à toutes les deux va s’en trouver perturbée !
Un roman sous forme d’enquête policière qui se double d’une réflexion sur le passage à l’adolescence. Faut-il se fondre dans la masse ou bien au contraire assumer sa différence ? Un livre agréable à lire.

coup de coeur Velvet / M. Hooper. - Les grandes personnes

Autant la vie de Velvet a bien mal commencé -avec un père maltraitant, une mère décédée trop tôt et la misère qui la talonne- autant la rencontre avec Madame, voyante réputée, lui apparaît comme un miracle. Madame a le don si précieux de pouvoir contacter les esprits et vient en aide aux personnes en souffrance. Bien sûr, elles doivent payer pour ce service et il faut donner des coups de pouce au sort (et c’est là qu’intervient notre Velvet dévouée) mais son talent est si grand ! Elle-même en a fait l’expérience...
Mais l’admiration laisse bientôt place à des soupçons de plus en plus marqués et ce n’est pas son ami Charlie, jeune policier, qui va les étouffer…
Comme toujours, Mary Hooper a le don de nous immerger dans une époque passée, ici les années 1900-1901 à Londres et d’y camper une histoire qu’on ne peut lâcher. Les ficelles restent les mêmes : une orpheline qui voit son destin transformé mais le plaisir reste intact. (Détail original : le roman est traversé par des noms d’étoffes)
Autre lecture
Velvet est sauvée d’une vie misérable par une des reines du spiritisme de l’Angleterre victorienne. Rapidement, elle assiste aux séances du Médium et se voit accorder un rôle. Elle doit accueillir les clients et assister, incognito, aux prestations des autres voyants de la ville. Ce lien possible entre les morts et les vivants la fascine. Mais le doute s’installe en elle alors que de nombreux scandales pour escroquerie éclatent dans la ville. Pourtant Madame connaît son vrai prénom alors que son père, mort noyé sous ses yeux, était son seul lien à son passé... Une véritable enquête commence...
Un roman policier qui nous plonge dans un moment précis de l’histoire de l’Angleterre, celui de la vague du spiritisme.

coup de coeur Des yeux dans le ciel / J.-M. Ligny. - Syros. - (Soon)

Ce monde futur ressemble étrangement à notre monde préhistorique. Quand les hommes s’organisaient en petits clans. Quand la nature dictait sa loi. C’est ainsi que Jean_Marc Ligny dépeint un monde qui aurait survécu à la démence des hommes avec leurs machines, pollutions et déni du vivant. Seuls quelques uns ont survécu dans une défiance absolue de la modernité, développant des pouvoirs particuliers : divination, télékinésie, télépathie... Mère-nature bannira celui qui ose la défier. Ainsi, Jasmin, attaqué par une panthère, est destiné à mourir puisqu’il en a été décidé ainsi et même si un mystérieux homme argenté lui sauve la vie, il ne peut réintégrer son village, considéré dorénavant comme impie. Jasmin, accompagné de la douce Violette (au pouvoir pacificateur), partira donc avec l’homme qui se révèlera venir du passé (cryogénisé et mis sur orbite pendant des siècles). Ils découvrent avec lui l’histoire de la terre et acquièrent une autre vision des machines "modernes". Kruger, tentant de joindre d’autres humains "civilisés", entrera en contact avec des hommes qui ont colonisé la planète Mars. Jasmin découvrira là encore un autre monde, tandis que Violette préfère retourner dans leur village.
Deux visions opposées, l’une axée sur la nature, l’autre sur l’hyper technologie, devront se rencontrer et se comprendre pour évoluer sainement.

coup de coeur Ava préfère les fantômes / M. Bernard. - Syros

Ava passe l’été chez son oncle, sur l’Ile de Jersey. Son séjour commence fort puisqu’elle tombe nez à nez avec ce qu’elle pense être un cadavre, jusqu’à ce qu’elle se convainque qu’il ne s’agit que d’une jeune femme en train de cuver. Sa culpabilité sera de taille lorsqu’elle apprendra qu’elle a bel et bien été assassinée, retrouvée sur la plage. Le lecteur est surpris de retrouver Billie, cette jeune femme morte pourtant bien mouvante... Ava l’est moins : depuis l’âge de 3 ans, elle voit les défunts. Mais les choses changent aujourd’hui, elle ne peut plus les ignorer, veut réparer sa faute en trouvant le meurtrier de Billie.
Sur fond d’histoire de trésor viking trouvé, une intrigue un peu compliquée mais incarnée par une ado attachante, timide et empruntée qui a trouvé toutes sortes de moyens pour "faire comme si". On la retrouvera dans d’autres enquêtes...

coup de coeur Plan B pour l’été / H. Vignal. - Rouergue. - (DoAdo)

Louise est furieuse, désespérée. Ses vacances au camping, attendues comme chaque année, vont passer à la trappe. Elle et son meilleur ami voient leur bouffée de liberté de l’année tout simplement annulée parce qu’il n’y a plus d’adulte pour les surveiller. Louise n’est pas prête à lâcher le morceau : elle insiste auprès de sa grand-mère pour qu’elle les accompagne. Mais que peut-on espérer d’une dame de 72 ans tellement ancrée dans ses habitudes, son confort… Néanmoins, Louise sait être convaincante et saura trouver la faille… Elle va même être très surprise de ce que cette grand-mère si sage et si lisse révèlera...
Un roman assez drôle, dont la narration est assumée par une jeune fille rentre-dedans qui sait ce qu’elle veut sans être capricieuse. Devant sa grand-mère chamboulée de lâcher prise après tant d’années, Louise saura être à l’écoute et accompagner son aïeule vers le bonheur.
Autre lecture
L’auteur dépeint avec causticité, les relations entre une adolescente et sa grand-mère. Louise est folle de rage. Ses vacances en camping avec son meilleur ami partent à l’eau en raison du refus de sa grand-mère de l’y accompagner. La tension monte. Mais pourquoi Jamie refuse t-elle de quitter ses habitudes ? Cette confrontation va petit à petit faire remonter les secrets de famille.
Ce livre est très agréable à lire. Il est facile de s’identifier à cette adolescente qui se rebelle contre l’immobilisme et la crainte qu’elle sent chez sa grand-mère. Elle nous fait partager ses sentiments, sa rage, son bouillonnement. Un très beau livre, une belle écriture malgré une chute qui nous laisse un peu sur la faim.

coup de coeur Café givré / S. Selfors. - Flammarion

Katrina ne pensait pas qu’offrir un café à l’homme étendu dehors devant chez elle allait changer sa vie à ce point. Pour la récompenser de sa générosité, Malcolm lui offre un vœu. Circonspecte, Katrina, demande, un peu par dépit, la richesse. Censée être garantie par un grain de café. Mais c’est son meilleur ami, Vincent, qui, avalant ledit grain, est assuré de prospérité. Deuxième tentative, la célébrité. Le grain de café est avalé par son chat… Qui devient illustre dans le monde entier. Tant de coïncidences mettent le doute dans la tête de Katrina qui se met à croire que Malcolm pourrait bien être un ange.
Cette histoire aux accents de conte de fées vaut surtout pour son personnage attachant, généreux et un peu paumé. Sa véritable difficulté est de trouver ce qu’elle souhaite dans le vie, ce pour quoi elle est douée et toutes ces aventures ésotériques la mettront sur la voie…

coup de coeur Le signe de K1, tome 2 : Le temps des Tsahdiks / C. Gratias. - Syros. - (Soon)

Ed Damson n’est pas au bout de ses surprises. Il avait appris dans le précédent volume que lui et ses paires étaient censés éradiquer la population du passé pour accueillir celle de son époque, il apprend ici qu’il doit également supprimer l’Ancêtre des ennemis de K1 pour leur laisser toute latitude dans le futur. Pendant ce temps, Pauline subit les répercussions de l’ABEL syndrome, avec une violence en elle qui se fait de plus en plus présente, sous le regard inquiet de Luka. Angelo quant à lui apprivoise son don de prescience avec les autres Tsahdiks qui luttent contre le mal.
Le premier tome posait des enjeux qui se complexifient dans le second. Les personnages doivent prendre position, s’engager pour défendre ce qui leur semble juste. Interférer dans le passé n’est bien sûr pas sans conséquences sur l’avenir que chacun se prépare...

coup de coeur Oeuf / J. Spinelli. - Ecole des loisirs. - (Neuf)

Le hasard provoque la rencontre entre deux enfants malheureux et la vie va peu à peu se transformer pour ces deux êtres qu’elle a déjà bien malmenés. David a sept ans et sa mère est décédée dans un accident stupide. Il vit désormais chez sa grand-mère, son père travaillant beaucoup ne le rejoint que le week-end. Sa tristesse et sa colère le rendent injuste avec ceux qui l’entourent et l’empêchent de se lier avec des enfants de son âge jusqu’à ce qu’il rencontre Primrose. Celle-ci a treize ans et un comportement des plus étranges. David en comprend la raison lorsqu’il croise la mère, quelque peu excentrique, de la jeune fille. En effet elle vit dans une maison minuscule, dort avec un ours en peluche et pratique la voyance pour métier, ce qui est des plus gênants lorsqu’on est une adolescente rebelle. Pour couronner le tout, Primrose n’a jamais connu son père et ne sait rien de lui. Sa mère lui a juste donné la photo de celui-ci qu’elle garde précieusement. David et Primrose s’attachent peu à peu l’un à l’autre bien que leurs rapports soient souvent tendus et sans complaisance. Cette amitié particulière leur permettra de s’ouvrir de nouveau au monde.
Des personnages sympathiques, émouvants, des situations amusantes, originales. Une fois de plus Jerry Spinelli nous a concocté un cocktail parfait pour passer un moment de lecture agréable.

coup de coeur La septième fille d’Adèle Kemp / J. Johnston. - Bayard. - (Millézime)

Juliette Kemp a treize ans, vit dans le Canada de l’après-guerre avec ses 5 sœurs et sa mère, Adèle. Elle possède une sorte de don : il lui arrive de voir des bribes d’avenir. Lors d’un séjour chez son cousin, ses deux vieilles tantes lui expliquent qu’un sortilège lui a offert le don de clairvoyance. Mais Juliette considère ce "don" comme une malédiction, et décide de s’en séparer. Puisque cette faculté particulière touche les septièmes filles de la famille Kemp (elle apprend au passage qu’elle a une sœur cachée, différente), qu’à cela ne tienne, elle sera un garçon ! Son entourage reste calme et décide de se plier à ses exigences jusqu’à ce que passe ce "moment difficile".
Saga familiale qui manie humour et cynisme, notamment chez Juliette, qui est aussi la narratrice. Chaque personnage porte sa différence, suscite des réactions variées, ressent des sentiments contradictoires envers les autres. Une réflexion sur l’identité, sur l’acceptation de ce qu’on l’on est, de ce qu’est autrui.

coup de coeur Le don d’Adèle / A. de Poncheville. - Ecole des loisirs. - (Médium)

L’univers d’Alice de Poncheville est doux, sensible, étrange et même si les histoires ne sont pas faciles, elles se déroulent au plus près des personnages, comme si l’auteur les accompagnait, avec nous, pour que tout se déroule au mieux.
Adèle a fait une chute et depuis, lit dans la tête des gens. Pouvoir fascinant, fatigant, bouleversant car elle doit apprendre à l’utiliser de façon utile. Comme par exemple aider son prof qui voit mourir son père, identifier le pyromane qui sévit dans le village de sa tante…
L’intrigue est dense, on s’attache à cette héroïne différente et pleine d’empathie ainsi qu’à son amie Prudence.

coup de coeur Le signe de K1, tome 1 : Le protocole de Nod / C. Gratias. - Syros. - (Soon)

Dans ce roman de SF, le récit oscille entre deux époques :
- En 2322, les survivants -trop nombreux- des variations climatiques des siècles passés vivent sur les sommets des montagnes épargnés par la montée des eaux. Grâce à leurs scientifiques, ils ont mis au point le protocole de Nod pour échapper au désastre en rejoignant un passé et des lieux vivables.
- En 2020, dans la ville de Médiola au sud de la France, la vie est relativement paisible malgré les contraintes imposées en particulier dans l’éducation des enfants.
Deux familles que tout sépare vont alors se rencontrer : Les Adamsohn et leurs deux enfants font partie des pionniers arrivés à Médiola depuis K1 pour préparer l’arrivée de leurs compatriotes. Le docteur Rieu et sa femme vivent à Médiola avec leurs jumeaux qui viennent d’être séparés pour la rentrée scolaire : l’une à rejoint un lycée consacré à l’élite alors que son frère a été placé dans un internat spécialisé. La vie change et se complique depuis l’arrivée incognito des Adamsohn dans la petite ville...
Les thèmes du roman sont nombreux et liés à l’actualité : changements climatiques, guerre bactériologique, pouvoirs politiques manipulateurs, recherche génétique, cependant le récit reste à échelle humaine en particulier grâce aux deux pères soucieux pour leurs enfants qu’ils protègent (trop peut-être) d’un monde inquiétant… Les adolescents liés par des liens profonds d’amitié et d’amour sont solidaires face aux dangers qui pointent…
Le récit est plaisant à lire, bien structuré, le lecteur se repère facilement malgré les écarts dans le temps et la variété des thèmes abordés. Les personnages sont divertissants et représentatifs de leurs origines. C’est un texte accessible même à de jeunes lecteurs qui devront attendre le tome suivant pour connaître la fin de l’histoire …

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse