couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Déménagement




Album(s) :


coup de coeur Ce que je peux porter / Ramona Badescu ; Bruno Gilbert. - Albin Michel, 2015

Voici un déménagement complètement farfelu comme les aiment les petits lecteurs mais les plus grands aussi et même les très très grands....Ça commence très mal par le canard qui prétend avoir le dos fragile et qui ne peut rien porter. Les pages se remplissent ensuite de déménageurs plus originaux les uns que les autres : jongleur emportent les petit pois, renard se charge du fromage, vent prend les pensées, Alice, Fifi et Pinocchio les histoires...etc....jusqu’à une toute petite voix, jamais entendue dans la maison mais qui se révèle être la cause de ce chamboulement et porteuse de bonheur.
Beaucoup de poésie pour cet album dont l’aboutissement, qui semble tout à coup l’évidence, est l’arrivée d’un petit.
Tout est parfait, illustrations et texte, coup de coeur ! Myriam Lemercier

A partir de 4 ans

coup de coeur La souris de Paris / A. Lemonnier ; C. de Gastold. - Sarbacane

C’est une souris de Paris très à l’aise dans sa ville. « Comme j’ai pleuré quand on a déménagé ». Mais quand on sait voir la grande ville avec une telle poésie, comment ne pas succomber aux charmes de la campagne ?
Une fillette tout à la fois souris des villes et des champs qui emmène avec elle son univers propre et transfigure son environnement. Tercets et larges illustrations nous plongent dans une ambiance sereine et onirique.

coup de coeur La vieille dame et les souris / A. Brouillard. - Seuil

Une famille souris a trouvé refuge dans l’appartement d’une vieille dame. Celle-ci remarque les intrus et tente une expulsion pacifique. Mais on ne quitte pas si facilement un si bon foyer ! Que se passera-t-il lorsque ce sera au tour de la vieille dame de déménager ?
Dans cet album sans texte, le lecteur peut observer la vie très organisée des souris qui, toujours en secret des humains, n’hésitent pas à se laisser aller à nombre d’espiègleries. Les destins des deux espèces se croisent, se séparent et chacun refera sa vie, ailleurs...

coup de coeur Le déménagement / D. Laforge ; C. Jourdy. - Adam Biro

Un déménagement et l’angoisse qu’il suscite. Ce petit drame qui semblait insurmontable sera vite transcendé par la rencontre avec la nouvelle voisine. Un thème classique mais ici, on est au plus près de l’émotion grâce au soin apporté aux attitudes expressives de l’enfant.
On est charmé par les pages de garde façon tapisserie grand-maman et les couleurs sépia de cet album pour les 6-8 ans.

Roman(s) :


coup de coeur La tête dans les choux / G. Guasti. - Thierry Magnier

« Ma mère râle, mon père regarde, Clairette est parfaite et moi je pense en silence. » C’est ainsi que Margotte nous présente sa famille lors des premières pages du roman. Mais un grand changement s’annonce : la famille citadine déménage dans un village ardéchois de 17 habitants. L’ordonnancement de leur petit monde s’en trouve forcément chamboulé. La mère est toute heureuse de ce retour à la nature et ne perd pas une occasion de s’extasier. Le père ne sait plus quoi regarder. La petite Clairette fait l’expérience de la liberté. Margotte quant à elle découvre que la campagne réserve des surprises de taille et se surprend à sortir de sa réserve et même à prendre des initiatives. Dans ces interactions en mouvements, la cartographie des relations du petit village évolue : de révolutions en déceptions et de frayeurs en espoirs, chacun trace un sillon bien personnel.
Autre lecture
La famille de Margotte a décidé de partir vivre dans un hameau en Ardèche. Chaque membre de la famille va tenter de s’adapter à cette nouvelle vie. Si la mère se lance avec ardeur dans le changement, le père semble beaucoup moins enthousiaste ! Nous découvrons cette histoire avec le regard frais de Margotte, jeune fille vive mais discrète, qui va tenter d’apprivoiser ce nouveau monde et ses habitants !
Le ton est vif et entraînant, l’écriture glisse et nous emporte. On sourit souvent devant ce choc des cultures et le lecteur est vite emporté par ce qui se révèle être une vraie aventure. Les personnages sont sympathiques et évoluent. Un livre très agréable à lire.
« Mon cerveau s’emballe. On va avoir un petit frère. Grand-mère est morte. On va adopter un chat. Ils vont se séparer. Maman est malade. On a gagné au loto. La caméra de papa est cassée. Le coup d’accélérateur est parti sans prévenir. Même les outils les plus performants ont leurs inconvénients. Je suis tellement lancée dans l’almanach des merveilles et des catastrophes que je rate le début.
- ...à la campagne. On va vous montrer sur la carte. »

coup de coeur Ma nouvelle vie / I. Lortholary. - Casterman. - (Comme la vie. Dès 10 ans)

Violette quitte Paris avec sa mère pour Foix. Ce départ est pour elle une réelle déchirure. Il faut laisser les souvenirs et les amis, l’école et la grande ville. Mais elle comprend que c’est aussi une chance, une aventure, une deuxième vie. Elle commence alors un journal pour franchir cette transition. Ce livre raconte avec justesse ce passage, le début de cette nouvelle existence, l’acceptation et l’intégration après les peurs.
Un joli récit en deux temps, tout en finesse, marqués physiquement par le changement du papier puisqu’au milieu du livre nous trouvons des petits carreaux qui accompagnent la transformation, le passage du temps.
Autre lecture
Violette est mise devant le fait accompli : à la fin de la semaine, elle quitte Paris, ses amis, son appart, pour le sud de la France. Sa mère y a trouvé un nouveau travail. C’est un grand cap pour Violette qui passe de la grande ville à l’ambiance des petits villages, et doit se faire de nouveaux amis en milieu d’année scolaire. Sans compter qu’il faut apprivoiser cette vieille maison qu’elles habitent maintenant. Déménager n’a pas que des inconvénients, Violette en témoigne dans son journal intime. Dans cette nouvelle vie, c’est un peu d’indépendance qu’elle gagne, et une liberté de découvrir d’autres horizons, juste par elle-même…
Dès 9-10 ans.

coup de coeur Les filles chocolat, tome 1 : Coeur cerise / C. Cassidy. - Nathan

Cherry, 13 ans, ne peut pas s’en empêcher, il faut qu’elle raconte des histoires. Rien de bien grave, juste de quoi enjoliver un peu ce qu’elle pense être une triste réalité. Elle est bien décidée à quitter cette sale habitude et le grand déménagement lui en donne l’occasion : son père est tombé amoureux de Charlotte, ils partent habituer chez elle et ses 4 filles, Coco, les jumelles Skye et Summer, et Honey. Prendre possession des lieux, arriver à se faire accepter... Cherry est dans l’angoisse. Mais elle découvre avec les filles le sens du mot famille et tous s’unissent autour d’un projet de fabrication de chocolats artisanaux. Seules ombres au tableau, et de taille : la fille aînée, Honey, supporte mal la situation et ressent l’arrivée des 2 écossais comme une intrusion. Et elle voit d’un très mauvais œil que son petit ami soit aimable avec Cherry.
Entre description sensible des souffrances intimes et tableaux vivants des joies collectives, ce roman nous attache à cette famille recomposée où l’enjeu, pour chacun, est de trouver sa place...

coup de coeur Elliot / G. Gardner. - Flammarion. - (Tribal)

Elliot vient de changer de collège et est fermement décidé à ne plus être tête de turc. Il se fait invisible, toujours dans l’angoisse et réussit miraculeusement à faire croire qu’il est sûr de lui. Pour garder le masque, il est prêt à trahir le seul ami qu’il s’est fait mais réalise grâce à sa mère qu’il doit refuser l’omerta.
Un roman très prenant sur l’univers scolaire, avec son système de leaders, de souffre-douleurs et de jeu de masques.

coup de coeur Ca déménage / C. Chartre ; C. Des Ligneris. - Rouergue. - (Zig Zag)

Alexandre, huit ans et demi, entend ses parents se déchirer une nuit. Le lendemain il déménage avec sa mère dans un petit appartement. En dépit des tentatives de cette dernière pour l’amener à considérer positivement cette nouvelle vie, le jeune garçon sent monter en lui une grande absence... Mais comment faire comprendre que l’on a besoin aussi d’un père pour se construire ?
Un petit livre de 73 pages, facile à lire, sur un sujet intéressant. L’aspect un peu documentaire de la trame limite son intérêt.
Autre lecture
Le changement a été brutal, incompréhensible : Alexandre doit quitter sa maison et son père, pour aller vivre dans un appartement avec sa mère. Le chat ne se fait pas au déménagement et il n’est pas le seul ! Pourquoi n’explique-t-on pas aux enfants ce qui se trame, d’autant plus lorsqu’ils sont directement concernés…
Les choses finiront pas rentrer dans l’ordre, les histoires des grands devenant plus claires, et Alexandre retrouve ses repères…
Court roman graphique sur le divorce, dès 7-8 ans.

coup de coeur Qui a tué Michka ? / I. Cohen-Janca. - Rouergue. - (Dacodac)

Nora est chamboulée depuis quelques temps. Le déménagement dans une nouvelle maison, l’arrivée d’une petite sœur, la disparition de son ours Michka, ses résultats scolaires en baisse... Et sa mère qui, elle en est sûre, ne l’aime plus... Nora s’enferme dans son malaise. Lorsque sa mère lui remet entre les mains son fameux Michka, celui-là même qui contient en son ventre tous ses secrets, le dialogue, enfin, pourra se restaurer. Ce petit Michka sera à la fois la source et la clé de leur brouille, mais il est évident que celles qui étaient unies par une telle complicité ne pourront que se retrouver.
Autre lecture
Nora devrait être heureuse : toute la famille vient d’emménager dans une grande maison, une « vraie » maison, comme dit sa mère, avec un jardin, un grenier, une mémoire. Mais depuis, Nora ne va pas bien, elle est même devenue une « mauvaise élève » à l’école. Est-ce à cause du déménagement ? Ou parce qu’une petite soeur vient d’arriver dans la famille ? Surtout, pourquoi sa maman ne lui dit-elle plus aucun mot d’amour, est-ce parce qu’elle devient grande ? Ce qui inquiète aussi beaucoup Nora, c’est la disparition de Michka, son ours en peluche, dans le déménagement. C’est sa tante Pauline qui le lui avait offert quand elle avait cinq ans, et il était devenu plus qu’une peluche, un vrai confident, comme un journal intime. Car c’est à lui que Nora confiait tous ses secrets, et ses secrets, Nora a très peur que quelqu’un les ait découverts. Aussi, quand elle trouve par hasard dans la boîte à couture de sa maman, un petit bout de feutrine ressemblant très fort à la patte de Michka, Nora ne voit qu’une solution : s’enfuir loin de la maison, comme Michka le petit ours, dans l’histoire que lui racontait sa tante quand elle était petite.
Une fable très émouvante racontée avec justesse et sensibilité par Irène Cohen-Janca, sur les relations parfois difficiles entre mère et fille et sur l’importance des lieux où l’on vit quand on est enfant.

coup de coeur Sans toi papa… / S. Rigal-Goulard. - Oskar

Florentin débarque à Marseille avec sa mère et sa sœur et doit affronter une nouvelle classe dans une nouvelle école. Pas évident, pour le petit parisien qu’il est, de faire face aux supporters de l’OM. D’autant que Tony, le caïd de l’école prend en grippe le petit nouveau, qui non seulement porte des lunettes, mais récolte les 20/20 à la pelle.... Pourtant, ces deux-là vont se frôler, et se rapprocher. Le jour où Tony entre chez Florentin, il découvre une autre possibilité de vie. Presque malgré eux, les deux garçons s’aperçoivent que s’ils décident de réagir, ils ne subiront plus dans leur vie ce qui les abime.
Deux parcours différents, une même fragilité et une volonté féroce de se battre. Un roman pour jeunes qui se lit d’une traite, avec une belle écriture et une émotion juste.
Autre lecture
Florentin, nouvellement arrivé à Marseille, tente de se faire une place dans sa nouvelle école. Il repère vite le caïd des CM2 et pressent qu’il va lui donner du fil à retordre. En matière de caïd, c’est Tony, autre narrateur du roman, que l’on découvre en parallèle. Le premier souffre du départ du père qui a préféré refaire sa vie loin d’eux. Le second voudrait bien que le sien soit moins présent, moins violent... Les deux enfants, sans partager une amitié fusionnelle, comprennent les fêlures de l’autre. Florentin va tout faire pour sortir Tony de cette impasse. Avant que le fils ne devienne aussi violent que le père…
Un court roman, parcours croisés de deux ados qui sauront se défaire des souffrances infligées par les adultes.

Et aussi... :


coup de coeur Dix petits amis déménagent / M. Anno. - Ecole des loisirs

Dix petits amis déménagent, un par un, de la maison de gauche à celle de droite. En tournant les pages, on passe de la façade des maisons à leur intérieur, pour suivre le déménagement de chacun. En regardant par les fenêtres évidées, on peut suivre certains personnages. On compte à gauche, on compte à droite, le compte est bon ?

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse