couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Docteur/hôpital




Album(s) :


coup de coeur Effets secondaires / M. A. C. Quarello. - Rouergue

Le drame !!!! Monsieur X est en train de perdre sa banane somptueuse ! Il file chez le médecin pour enrayer la chute de ses cheveux. Résultat concluant, tout du moins capillairement parlant parce que cette fois, il souffre des yeux. C’est parti pour une cascade d’effets secondaires au fur et à mesure des différents traitements. Comment se sortir de ce cercle vicieux ?
Une histoire à répétition où l’humour se niche à tous les niveaux : jeux de mots pour les noms de médecins et de médicaments ; démesure du personnage ; réactions du chien, compagnon fidèle et goguenard. Chute apaisée qui devrait réconcilier les enfants avec les médicaments ;-)

coup de coeur Bonjour Docteur / M. Escoffier ; M. Maudet. - Ecole des loisirs. - (Loulou et Cie)

Format carré cartonné à destiner aux petits qui ne seront pas effrayés par un peu d’humour noir. Nous sommes dans une salle s’attente occupée par 6 animaux (presque tous lecteurs !). “Suivant !” Chaque animal passe chez le médecin, énonce son petit problème. Mais... si l’on fait le décompte, il ne manquerait pas quelques individus ? Chez le docteur, ce n’est pas de lui qu’il faut avoir peur !

coup de coeur Docteur Ted / A. Beaty ; P. Lemaître. - Nathan

Haut comme trois pommes, Ted est décidé ce matin à jouer le docteur. Les adultes sont bien rabat-joie, personne ne veut de ses soins... jusqu’au petit accident de Madame Francine. Tout le monde perd son sang froid mais Docteur Ted est là ! Le lendemain, Ted est investi d’une nouvelle mission, le voilà pompier...
Héros et histoire sympathiques avec une dose d’humour qui égratigne gentiment les adultes.

coup de coeur La petite grenouille qui avait mal aux oreilles / Voutch. - Circonflexe

Houyouyoue ! La petite grenouille vit un vrai calvaire : elle souffre des oreilles, et ne trouve aucun médecin-spécialiste-hyperspécialiste-et j’en passe, capable de la soulager. Elle poursuit son chemin de croix, et tout va de mal en pis. Mais papy Roger passe par là, et avec un bon sens que l’on n’attendait plus, trouve la source du mal...
Les situations cocasses se succèdent, les spécialistes usent et abusent de néologismes à rallonge masquant leur incompétence, les illustrations montrent bien le fossé entre personnel soignant hyperactif et grenouille au fond du trou, le tout est servi avec l’humour pince-sans-rire de Voutch qui arrive à nous faire sourire avec les absurdités du quotidien, sans négliger de nous servir une petite dose de tendresse ...

coup de coeur Cinquième / N. Junge ; E. Jandl. - Ecole des loisirs

Une atmosphère angoissante... "premier entre, reste quatre"... jusqu’à ce qu’il ne reste plus que "moi"... L’interminable attente se termine et le mystère se résout ; car les jouets abîmés n’attendaient que d’être réparés.

Roman(s) :


coup de coeur A la vie, à la mort ! Celia Bryce. - Albin Michel (Wiz), 2015

Mégan, 14 ans, souffre d’une tumeur maligne au cerveau. Elle rentre en chimiothérapie à l’hôpital où elle fait la connaissance de Jackson, grand ado impertinent, sensible et beau mais avec qui elle n’accroche pas du tout au début. Entre 2 traitements, elle va apprendre à le connaître et à l’apprécier. Une grande histoire d’amitié voir d’amour va naître jusqu’à l’issue fatale, ponctuée par la rencontre de divers enfants hospitalisés, au caractère bien trempé.
Roman un peu trop phénomène de mode à mon goût après le succès de Nos étoiles contraires. Cependant, belle écriture fluide mais on devine trop facilement le déroulement de l’histoire et ce qu’il va se passer.
Le point positif :montrer l’hôpital- le service pédiatrie plus particulièrement, pas adapté du tout à des ados. Ces derniers ne trouvent leur place ni chez les enfants ni chez les adultes. Roman qui présente également le travail des soignants, pas toujours simple dans ce type de service où il ne faut s’attendrir de trop pour être efficace. Dominique Topin

Deux adolescents se rencontrent dans un service de cancérologie réservé aux enfants. A la douleur et à l’ennui, Jackson répond par le conte et l’imagination. Sa faculté à insérer du merveilleux dans ce quotidien triste et désespérant, le rapproche de Megan. La jeune fille n’accepte pas vraiment sa maladie et est consternée de se retrouver dans un service envahi par les personnages de Disney. Mais la fatigue et la désillusion vont la contraindre à envisager la vie autrement._ Le sujet de la rencontre est traitée de concert avec la vie avec et autour de la maladie. L’hôpital, ses couloirs, ses services constitue l’un des personnages du livre. Si Jackson est décrit de façon un peu exagéré, avec sa grande taille et sa voix exceptionnelle, c’est justement qu’il appartient à une contrée lointaine, celle des gens malades qui luttent avec des armes différentes que sont la gentillesse et le coeur.
Un livre fluide à parcourir avec des thèmes qui devraient plaire aux adolescents, dans la droite veine de "Nos étoiles contraires". Marion Uteza

A partir de 13 ans

coup de coeur Docteur pim et moi / Irène Cohen-Janca.- Rouergue (dacodac), 2014

Petit roman fin et délicat sur la maladie et la vie à l’hôpital. Nino est à l’hôpital depuis trois mois pour une grave maladie, des docteurs clowns viennent égayer un peu le quotidien des enfants mais Nino ne les aime pas trop. Il préfère rêver à des voyages avec son père et il remarque qu’un autre enfant reste aussi dans son coin à rêver, c’est Valentin. Un nouveau docteur clown arrive, le docteur Pim, il va réussir à amuser Nino et Valentin. Mais Cruella, l’infirmière en chef décide de ne plus accepter les clowns dans le service car c’est dangereux : une petite fille a failli tomber avec sa perfusion. Nino et Valentin vont finalement convaincre Cruella de faire revenir les clowns. Nino va mieux, il sortira bientôt de l’hôpital mais Valentin reste encore. Le récit est bien écrit sans drame ni sensiblerie, le lecteur comprend mieux la vie à l’hôpital et la maladie. La fin est réaliste mais aussi porteuse d’espoir. Nathalie Bertin

A partir de 9 ans

coup de coeur Tant que nous sommes vivants / Anne-Laure Bondoux. - Gallimard, 2014

Hama et Bo travaillent dans une usine, l’un de nuit, l’autre de jour. Elle rythme leur vie, leur destin. Ils s’aiment même si Bo est un étranger récemment arrivé. Un incident va provoquer leur départ, leur fuite. C’est aussi l’occasion pour chacun de regarder ses racines et ses ombres.

Un livre en forme de parcours. Il y a le monde de la fin de l’ère industrielle avec des hommes qui n’arrivent plus à se parler et à espérer d’un avenir meilleur. Puis l’auteur nous entraîne dans une contrée proche du merveilleux avec une aventure sous terre proche de la gestation. Enfin, l’île semble représenter une certaine élévation même si elle ne peut se faire sans passage par les enfers.

Anne- Laure Bondoux dépeint une société sombre où subsiste des éclairs d’humanité. La question de la mort et du deuil irisent l’histoire avec le fil constitué par les ombres. L’auteur inclut le lecteur dans le temps du récit par l’emploi du Nous. Il forme un conte intemporel en distillant des repères plus symboliques que réels.

Un conte moderne en forme de cri qui propose le retour vers notre propre identité. Marion Uteza

A partir de 15 ans

coup de coeur L’oeil de Maracana / B. Paquelier. - Oskar. 2014

Coup de coeur absolu pour ces héros écorchés dont le football représente le seul espoir pour une vie meilleure...

Sans le football, Edimo et Eminh n’avaient absolument aucune chance de se rencontrer. Edimo le brésilien habite la faveila Tabrita, à Rio de Janeiro, entre misère et règlements de compte des trafiquants. Sa passion : le football. Son rêve absolu : devenir l’égal de son idole, le roi Pelé. Eminh vit dans un pays asiatique, dirigé par une dictature toute-puissante. Repéré très jeune, il est enlevé à sa famille pour être placé dans un camp d’entraînement, machine à "fabriquer" les joueurs professionnels au service du pouvoir. Tous deux grandissent environnés de souffrances et d’injustices, victimes parfois directes des conflits sociaux ou du régime politique de leur pays. Lorsqu’ils se trouvent face à face pour la première fois sur le terrain, ils se "reconnaissent" en un regard, ils partagent un même but, portent en eux le poids de leurs sociétés respectives et se donnent silencieusement pour mission de faire ouvrir les yeux du monde sur le revers de la gloire, sur la misère et la répression qui se cachent derrière chacun d’eux.

De leur enfance à leur début de carrière, ils se rencontreront 3 fois, chaque fois avec cette même intensité. La dernière rencontre a lieu sur le stade mythique de Maracana, lors de la coupe du monde. Leurs deux pays s’affrontent. Mais sur le terrain, ce sont eux les maîtres du jeu... A l’heure du coup d’envoi, quel sera leur choix ? Une fin magistrale qui laisse sans voix, les yeux humides. Un récit bouleversant à mettre entre toutes les mains, même et surtout lorsqu’on ne se passionne pas particulièrement pour le ballon rond... Ewa Bochenski

A partir de 10 ans

coup de coeur Le choix d’Adélie / C. Cuenca. - Oskar. - (La vie). 2013

Un roman historique qui raconte les efforts d’une jeune fille de devenir médecin à l’époque de la Grande Guerre, et qui a un peu du souffle typique des romans du dix-neuvième siècle : une histoire qui se déroule sur plusieurs années et avec une variété de personnages. La jeune fille en question, Adélie, est issue d’une famille bourgeoise obnubilée par la “respectabilité”. Elle tombe néanmoins amoureuse d’un garçon de la même classe, Antonin, qui partage ses ambitions. Mais il se laisse influencer par des camarades désinvoltes et la relation avec Adélie prend fin. Arrive la guerre, Adélie, pour se sauver de sa famille et du projet de ses parents de la marier contre son gré, s’engage comme infirmière à la Croix Rouge et part pour le front. Elle y retrouve Antonin...
C’est un roman parfois caricatural et schématique, et son message est clairement affiché : Ne laisse pas les conventions gâcher ta vie… Fais ce que tu aimes. Mais les détails de la vie de l’époque sont intéressants et ceux des souffrances des blessés de la guerre très impressionnants. C’est un livre féministe, mais le garçon, Antonin, échappe aux stéréotypes ; la présentation du travail dévoué des médecins et infirmières qui, ensemble et dans des conditions épouvantables, essaient de soulager les souffrances des blessés a de quoi réchauffer le cœur de n’importe quel lecteur.
Autre lecture
Adélie est une jeune fille douée qui veut devenir médecin. Ses parents lui accordent ce qui est à leurs yeux une lubie en attendant un bon mariage. Car nous sommes en 1913 et la place d’une femme est encore celle d’une épouse dévouée à son foyer ! Pour Adélie, il s’agit bien d’une vocation et elle s’imagine médecin auprès de son cher Antonin qui partage sa passion. Mais Antonin la trahit, ses parents veulent lui imposer un mari et la guerre est déclarée. Quel choix reste-t-il à Adélie ? Respecter les conventions si chères à ses parents, renoncer à ses rêves ? Ou se donner les moyens d’accéder à son but, à savoir soigner les gens ? Si elle ne peut devenir médecin, la guerre lui donnera mille occasions de sauver des vies. Et dans l’enfer des combats, d’aborder la vie avec une nouvelle philosophie.
Parcours d’une jeune fille passionnée, déterminée et courageuse qui fera fi des obstacles pour mener sa barque.

coup de coeur Matilda Bone / K. Cushman. - Ecole des loisirs. - (Médium)

La grande Bretagne au Moyen-Age. Matilda est une jeune fille bien éduquée : latin, grec, connaissances des saints etc. Aussi est-elle fort offusquée lorsque, placée chez une rebouteuse, elle doit se coltiner les tâches quotidiennes. Et les méthodes utilisées par la dame ne sont guère du goût de la damoiselle. Pétrie d’orgueil et de préjugés, il lui faudra du temps pour changer sa vision du monde.
On se laisse prendre par le caractère assez insupportable de l’héroïne et par la découverte des médecines de l’époque.

coup de coeur Le grand cheval bleu / I. Cohen-Janca. - Rouergue. - (DoAdo)

La mère de Paolo travaille pour l’hôpital San Giovanni, qui accueille des fous. Il vit donc au milieu d’eux, ce qui lui vaut la méfiance des "autres". Il y a les patients lunaires comme Francesco qui parle aux oiseaux, il en est d’autres qui les tuent… Un jour arrive un nouveau docteur, Franco Pasaglia, qui veut abolir les frontière entre le village et l’hôpital, remplacer les médicaments et électrochocs par les mots. Paolo lui a d’autres inquiétudes : on veut envoyer à l’abattoir son vieil ami le cheval Marco. Pour lui aussi, le docteur trouvera une solution...
Le récit montre l’humanité d’un homme qui permet aux vies fatiguées et brisées de poursuivre leur chemin, au sein de la société. Les illustrations de Maurizio A.C. Quarello apportent une incroyable densité à cette histoire qui voit les codes éclater.
Précisons, comme l’auteur, que l’histoire s’inspire d’un psychiatre qui, dans les années 70 à Trieste, remit en cause les asiles d’aliénés et bouscula le monde de la psychiatrie.

coup de coeur La douane volante / F. Place. - Gallimard

Bretagne, hiver 1914. Le jeune Gwen, surnommé Le Tousseux, vit seul et rejeté du village depuis que Braz, le vieux rebouteux qui l’avait recueilli, a rendu l’âme. Un soir, après avoir été battu et volé, Gwen le chétif, à bout, croit définitivement s’éteindre en voyant arriver l’Ankou, ce cavalier mythique qui emporte les âmes de misère dans sa charrette noire. A l’issue de ce voyage, Gwen se réveille dans un monde bien étranger à son village natal, qui ne semble connaître ni la guerre ni la Bretagne, une contrée dominée par la Douane Volante, sorte d’armée et de gouvernement à la fois, chargée de récolter les impôts mais aussi les Egarés comme Gwen. Echappant au sort réservé aux Egarés grâce à l’aide de Jorn, un officier de la Douane, le jeune garçon réalise progressivement que son mentor le force à développer des dons de guérisseur qu’il semble avoir hérité de Braz...
Un roman d’aventures prenant, mêlant légendes bretonnes et politique, médecine et superstitions, réalisme et mystère. De quoi brouiller les pistes et nous laisser quelques fois avec nos questions... L’écriture est limpide, les rebondissements inattendus, notamment dans l’évolution des personnages.

coup de coeur La fille du docteur Baudoin / M.-A. Murail. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Le docteur Baudoin est à l’âge des bilans : il ne supporte plus ses patients, qu’il gave de médicaments ou qu’il refile à son associé qu’il méprise, le jeune docteur Chasseloup ; à la maison, il regarde avec un certain cynisme blasé ce que sont devenus sa femme et ses trois enfants : la plus jeune et ses jeux virtuels sur le net, l’aîné attaché à tout ce qui est très cher et voyant ; quant à Violaine, la cadette, elle collectionne les petits amis qui disparaissent au fur et à mesure qu’elle raccourcit leur prénom. Dominique, Domi, ne sera bientôt bientôt plus que Do... Quand Violaine s’aperçoit qu’elle est enceinte, c’est bien sûr la catastrophe : à qui parler, que faire ?
Comme d’habitude chez Marie-Aude Murail, même dans les situations les plus graves, l’humour n’est jamais loin : sans occulter l’épreuve que consistue l’avortement, ni porter de jugement sur ses personnages (même sur le médecin et ses pratiques qui n’ont plus rien à voir avec le serment d’Hippocrate), elle nous fait partager avec eux ces moments de leur vie où ils vont devoir prendre leur destin en main. Coup de coeur de Florence L.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse