couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Album pour grand




Album(s) :


coup de coeur La chèvre menteuse / E. Calandry ; L. Corvaisier. - Lirabelle. 2013

Attention, conte violent, conte cruel ! Un père demande successivement à ses trois fils d’aller faire paître leur chèvre, seule richesse de cette famille très pauvre. Chacun s’acquitte scrupuleusement de son devoir mais le père, interrogeant la chèvre, préfère la croire quand elle répète qu’elle a mangé « des pierres, des pierres, des pierres »... Pour les fils, la sanction sera radicale : chacun, tour à tour, pendu dans la grange. La vérité finira par éclater, trop tard bien sûr, et le père traquera la chèvre pour lui arracher son dernier souffle.
Un peu de légereté s’immisce dans ce drame, avec l’inclusion d’un autre conte du type de La chèvre Biscornue (la chèvre se réfugie dans un terrier et refuse d’en sortir malgré l’intervention d’autres animaux). Mais la parenthèse est brève.
La violence du mensonge, des assassinats, de la douleur, de la mort n’est éludée ni dans le texte, ni dans les illustrations. Nous arrivons éprouvés à la fin de ce conte populaire ancestral qui « dit le pouvoir de la parole et les dégâts causés par la défiance » (préface de l’album).

coup de coeur .rouge chaperon petit Le / M. Tillet ; M. Cros. - CMDE. - (Dans le ventre de la baleine)

Les séquences narratives du Petit chaperon rouge sont bien là, identifiables, mais sont égrenées à rebours : dévoration de la fillette / confrontation du loup déguisé et de la fillette / dévoration de la grand-mère / rencontre du loup et de la fillette dans les bois / balade dans les bois / dialogues de la mère et du chaperon rouge. Chaque double page de texte alterne avec des illustrations pleine page au trait noir, que viennent éclabousser quelques traces rouges. Ajoutés à cela des dialogues qui distillent une étrangeté légère, que se dispute l’effroi provoqué par la compréhension de détails propres à la version nivernaise, vous aurez un conte qui déroute, surprend et finit par emporter l’adhésion du lecteur, saisi, entre sentiment de familiarité et impression de décalage. Un album à conseiller aux plus grands.

coup de coeur Theferless / A. Herbauts. - Casterman

Il y a, dans la maison "étroite et carré", la Très Vieille, le Père, l’Enfant, la Mère-Giron, la Mort, le chat MobyDick et... Et puis, dans la gueule du chat, arrive une hirondelle blessée. Elle sera soignée durant tout l’hiver. Mais aux premiers jours du printemps, elle ressent le "besoin immémorial de partir, de relier les ciels, les bleus et les mers".
Il n’y a plus dans la maison que la Mère-Giron, l’Enfant, le Père, le chat MobyDick... la Très Vieille, elle, "s’est endormie contre la mort."
Il y a quelque chose d’indécent à résumer ainsi ce magnifique album, tant les résonances poétiques et philosophiques sont riches et superbement exprimées. C’est une vision très personnelle qu’Anne Herbauts nous livre du cycle de la vie, une vision sensorielle, réconciliatrice et sereine, qu’elle tisse savamment entre mots mystérieux et images intenses. A lire et à relire pour expérimenter dans un format livre la sensation d’infini, pour se laisser envahir par les diverses émotions suscitées.

coup de coeur Tu me prends en photo / M.-F. Hébert ; J.-L. Trudel. - Les 400 coups. - (Carré Blanc)

« Tu me prends en photo. Pour quoi donc... » Leitmotiv de la fillette qui s’adresse, de façon muette, au journaliste-photographe lui faisant face. Elle cherche à comprendre les motivations de celui qui la comprend si mal, elle. Chaque page accentue le décalage, l’abîme entre celle qui a tout perdu dans la guerre (son intégrité physique, sa famille, son innocence) et celui qui est là, indécent tout en autant que nécessaire, pour montrer cette réalité au monde.
Souffrance et amertume de la fillette, professionnalisme du journaliste qui retournera bientôt là d’où il vient. Un gouffre glaçant. Les pages de garde lèvent un voile d’espoir : un gamin « trouvé dans le fossé à côté de ses parents tombés morts » accompagnera désormais la fillette, et avec lui, sourire devient à nouveau possible...

coup de coeur Les enquêtes de Sherlock Holmes : Le diadème de Béryls / A. Conan Doyle ; C. Espié. - Sarbacane

Belle entrée en matière dans l’œuvre d’Arthur Conan Doyle que cet album grand format. L’enquête du diadème de Béryls est illustrée de larges tableaux impressionnants, fidèles à l’ambiance sombre et mystérieuse.
Holmes est engagé par un riche banquier pour découvrir qui a volé les bijoux mis en gage chez lui par un noble anglais. S’ils ne sont pas vite retrouvés, c’est la ruine et le déshonneur qui l’attendent. Le banquier accuse son propre fils, qui refuse de s’exprimer. Sherlock Holmes mène l’enquête et, bien sûr, fera le jour sur cette énigme...

coup de coeur Ma bouteille : Conte de Noël / HH. - Les mille univers. - (Pains perdus)

Le narrateur nous raconte -texte laconique, voire lapidaire- son double héritage : comme son père, il est devenu père noël ; comme son père, il a toujours une bouteille à portée de main.
Les mots assassinent, les images enfoncent le clou, dans une complémentarité redoutable ; l’histoire est sans appel, celle d’une tendresse refusée qui conduit à la détresse. Album pour adolescents désabusés !

coup de coeur Fumée / A. Fortes ; J. Concejo. - Oqo. - (Qontextes)

Un petit garçon raconte son arrivée au camp, les privations, la faim, la peur.... Son amitié avec un gitan aussi. Le texte laconique reflète l’innocence de l’enfance. L’illustration quant à elle montre la réalité des camps de concentration dans toute sa violence et son inhumanité. Et que peut l’innocence face à la barbarie... L’album se clôt devant les portes de la douche. Le titre de l’album prend alors tout son sens.
Que le jeune lecteur ait connaissance ou non de la Shoah, il est nécessaire qu’il soit accompagné dans sa lecture afin de ne pas le laisser démuni devant cette fin effroyable.

coup de coeur Ammi / P. Favaro ; F. Malaval. - Mas(s)ala

La vie est si fragile. Hier, la plénitude, dans le giron d’une mère. Aujourd’hui, tout est détruit. Où est Ammi ? Où est la mère de cette petite fille perdue dans les décombres de sa maison ? Heureusement, Ammi-chat est là pour apporter un peu de réconfort. Toutes les mères ne sont-elles pas des refuges sûrs et inconditionnels ?
Un album riche et splendide, imprimé en sérigraphies sur papier artisanal qui exprime avec force couleurs et émotions. A commander aux éditions Massala. (Adresse à laquelle vous pourrez poursuivre l’histoire à rebours en découvrant toute la génèse du livre !)

coup de coeur L’ île / A. Greder. - La Compagnie créative

Un album aux couleurs sombres, des personnages aux mines fermées et haineuses, un texte sans appel pour dénoncer la xénophobie. La peur, les fausses justifications, l’exclusion, la mauvaise conscience, les rumeurs, autant de réactions tristement humaines face à cet étranger que l’on n’aura même pas entendu.
Au niveau du message comme du graphisme, c’est un ouvrage qui marque et que l’on ne peut que vivement conseiller dès 9-10 ans.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse