couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Autonomie/indépendance




Album(s) :


coup de coeur Quelle drôle d’idée la guerre ! Eric Battut. - Didier Jeunesse, 2014

Le roi bomoventre s’ennuie à mourir. Sa seule occupation, rendez-vous compte : donner des coups de pieds dans les cailloux toute la journée ! Il croise un jour la route d’un bonimenteur qui se evnte de pouvoir guérir tous les maux. De l’ennui ? Qu’à cela ne tienne, il suffit de faire la guerre ! Le roi déclare la guerre au royaume d’à côté. Quant au charlatan, le voici nommé conseiller. Le peuple suit bon an mal an les ordres du roi, malgré leur absurdité. "Quelle drôle d’idée la guerre !’, la phrase est scandée, en refrain, jusqu’à ce qu’elle atteigne enfin le roi...
On retrouve avec plaisir la finesse expressive des petits personnages d’Eric Battut, ses couleurs chaudes, sa juste distance, pour aborder aussi un thème essentiel avec les plus jeunes : apprendre à réfléchir par soi-même. Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

coup de coeur Mère Méduse / Kitty Crowther. - Ecole des Loisirs (Pastel), 2014

C’est par une nuit de pleine lune que Méduse a mis au monde Irisée. Sa toute petite au creux de sa chevelure infinie, elle murmure d’un souffle : "Tu es ma perle et je suis ton coquillage". Douceur des tout premiers temps d’une maternité exclusive (ici, pas de père). Dans ses rêves les plus fous, elle et sa fille se suffisent à elles-mêmes...Seulement, Irisée grandit. Elle aimerait aller à l’école avec les autres enfants. D’abord réticente, Méduse finit par lâcher un peu de son emprise, petit à petit...

Un album magnifique, envoûtant. Il interroge la relation à une mère excessive, tant rassurante qu’étouffante, presque inquiétante, mais jamais monstrueuse. De rassurante et protectrice la chevelure ensuite emprisonne et empêche de grandir. Grâce au désir d’autonomie de la petite, la mère parvient peu à peu à se défaire (à les défaire toutes deux) de ce poids. L’eau, omniprésente comme souvent chez Kitty Crowther, prend une portée toute symbolique dans cette histoire de mère. Coup de coeur. Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

vidéo de Kitty Crowther

coup de coeur Le premier camping de Nao / A. Hayashi. - Ecole des Loisirs. 2014

Les vacances, c’est toujours l’occasion de grandir un peu. La petite Nao insiste pour accompagner les grands qui vont camper au bord de la rivière. Bien décidée à leur prouver que les petits ne pleurent pas pour rien, portent leurs sacs comme les autres et n’ont pas peur du noir, Nao va affronter courageusement toutes ses appréhensions et toutes les difficultés, même si pour cela il faut trébucher un petit peu dans la rivière ou ramasser une branche plus grande que soi ! Quand vient le soir, serrés les uns contre les autres, on écoute les histoires qui font peur. Pas évident après cela de se relever la nuit pour un petit pipi ! Mais sous le ciel étoilé, Nao saura se prouver qu’elle n’est plus un bébé. Avec la simplicité d’un trait noir et d’une palette restreinte, un album expressif et empli des sensations de la petite héroïne. On croit entendre avec elle les bruits de la forêt sous le ciel d’été...Très belle lecture sur l’apprentissage de l’autonomie et le courage d’affronter ses peurs. Ewa Bochenski

coup de coeur L’ enfant chat / A. Basil, E. Keret ; R. Pinhas-Delpuech. - Actes sud. 2014

Papa a mieux à faire que de rester au zoo avec son fils : il doit vendre 2 immeubles et un avion aux japonais ! Quelques pièces, un ou deux conseils et le voilà parti laissant son fils qui déplore : « Je ne savais pas comment on fait pour s’amuser seul. » Et puis il constate vite que « les animaux n’aiment pas vivre en cage ». Après un bon repas (une saucisse et du chocolat « pour lui tenir compagnie dans mon ventre »), l’enfant maquillé en chat s’assoupit. Et se retrouve dans le fabuleux bateau de Mathusalem qui libère les animaux des zoos. Jamais encore il n’a rencontré d’« enfant chat à poils longs. » Notre narrateur lui en donne le modus vivendi, qui ne devrait pas être totalement inutile à son papa insouciant...
Un beau voyage imaginaire, initiatique et éthique.

coup de coeur Bonjour l’ami / Full Kang. - Picquier. 2014

Réveillé en pleine nuit, un petit garçon entame une discussion avec un chaton puis le suit dans la ville enneigée afin de l’aider à retrouver sa maison. Leur déambulation rythmée de rencontres et de dialogues les emmène toujours plus loin...
Ces deux compères réunis par la même solitude vont faire des découvertes majeures lors de cette escapade initiatique : l’enfant gagne en indépendance et en assurance ; le chaton mesure combien la vie est plus facile et plus riche lorsqu’on fait confiance aux autres. Forts de leurs échanges, ils pourront se quitter, sûrs de se retrouver bientôt...
Entre album et BD, la mise en page se réinvente sans cesse et participe de l’aventure tandis que les empreintes jalonnent les parcours. Décidément, une belle équipée complice !

coup de coeur Pomelo et la Grande Aventure / R. Bàdescu ; B. Chaud. - Albin Michel

Equipé d’un petit sac à dos dans lequel « une carte du monde » cohabite avec « des fraises pour la soif » et autres denrées loufoques, Pomelo se lance sur le chemin d’une grande aventure avec l’inconnu et le hasard pour seul horizon. Le petit éléphanteau rose à la trompe surdimensionnée « prend la route, telle qu’elle est : piquante, montante, glissante, étonnante, vivante, la route à perte de vue ». Au cœur d’illustrations en pleines pages qui semblent délayer l’immensité d’un monde à découvrir, conscient de la grandeur des lieux qu’il traverse, Pomelo, l’enfant de « Mamamelo » et de « Papamelo » n’oublie pas pour autant ses besoins de petit garçon. Du « petit pipi » dans un coin, à la « grosse envie de papamaman » qui le submerge, l’éléphanteau qui a bien son âge, connait la douleur de la séparation. « Et puis non ! Il ne va pas pleurer ! De l’avant ! ». Engouffré « dans la marmite du hasard », de nombreuses rencontres constructives composées d’altérités bienveillantes l’attendent…
Un parcours initiatique original et intelligent où se mêlent la subtilité des images - ton clair, puis sombre, reflétant la psyché de l’enfant - à la fantaisie d’un texte "canaille" ludique et métaphorique.

coup de coeur César / G. Solotareff. - Ecole des loisirs

Les pleines illustrations de ce livre grand format ouvrent droit sur les thèmes de l’indépendance et de l’identité. Un petit oiseau nommé César, serré dans une cage contre son père conteur d’histoire, est depuis toujours bercé par la légende de « l’empereur des crocodiles ». Lorsqu’un jour la liberté s’offre à lui, il voit l’occasion de revêtir la cuirasse d’un héros, un oiseau qui n’aurait jamais peur. Il est temps de partir à l’aventure ! Prenant alors son envol - dans le bleu du ciel venu remplacer le blanc impersonnel de la cage - César aborde une île habitée par un crocodile. Loin de se laisser impressionner par l’animosité de la créature et fort de son identification à l’empereur, César lui cloue la mâchoire ! Mais un héros est-il celui qui domine ou qui partage ?
En jouant sur l’opposition des aplats de couleurs, Grégoire Solotareff nous conte ici l’histoire d’une émancipation et d’une amitié atypique.

coup de coeur Trop loin ! / A. Picault. - Kaléidoscope

Edwin le petit oiseau ne quitte jamais son nid. Pourtant il rêve de voyager mais comment dompter la peur et franchir le premier pas ? Avec l’aide de son aïeule, Edwin s’ouvre au monde, étape par étape : il rencontre d’autres oiseaux et sans s’en rendre compte, parcourt des montagnes...
Histoire simple et touchante, aux aquarelles pastels, qui voit un personnage craintif et généreux s’affranchir de ses freins et accéder à la liberté.

coup de coeur 4 histoires d’Amir : Canards, chatons, mouche, tracteur / A. Vaugelade. - Ecole des loisirs

Ces 4 titres présentés en coffret racontent 4 tranches de la vie d’Amir, petit garçon au physique de poupon de notre enfance, short bleu et tee-shirt rouge. Qu’il joue avec un tracteur grandeur nature, avec des chatons, une mouche ou des canards, Amir se débrouille seul, acquiert son indépendance en cheminant tranquillement dans son univers bien à lui. Avec, toujours, un goûter pour se réconforter à la fin de ses aventures !

coup de coeur Benny et Teddy : Comme des grands ! / E. Eeckhout. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Déroulement d’une journée de Benny qui se débrouille comme un grand, accompagné de son doudou fétiche, jusqu’au coucher où finalement il se sent encore trop petit pour dormir tout seul. Situation de crise en vue, comment vont réagir les parents ?
Sympathique album pour les plus jeunes dans lequel les illustrations font mentir l’assurance de Benny et son "p’tit pinpin". Les lecteurs, enfants et adultes, s’y retrouveront à coup sûr.

coup de coeur Bien mieux qu’une maison / A. Deacon ; V. Schwarz. - Ecole des loisirs. - (Pastel)- (Pastel)

Petits hamsters sont devenus grands, c’est l’heure de trouver un nouveau foyer. Et pour cela, il faut quitter le cocon, affronter le vaste monde. Mais ils sont rendus temporairement aveugles et leur épopée prend effectivement l’allure d’une traversée des mondes. Le lecteur, lui, voit une réalité plus banale, plus drôle aussi...
Des petites bêtes qui prennent leur indépendance, bravent leur peur et restent soudés dans l’adversité. La récompense sera grandiose !

Roman(s) :


coup de coeur Vers le bleu / Sabrina Bensalah. - Sarbacane (Exprim), 2014

A l’âge de l’insouciance et des rêves plein la tête, Ornella (dite Nel), 18 ans, vit dans une caravane avec une mère volage complètement démissionnaire et sa petite soeur Anouchka (Nouch), 9 ans, mini-miss à la Little Miss Sunshine. L’horizon ? Il n’y en a pas. Au moment où Nel s’apprête à les laisser derrière elle pour partir vivre enfin sa vie, la mère les abandonne à leur sort en disparaissant du jour au lendemain. Commence pour les deux soeurs un quotidien de débrouillardise et de courage, fait de rencontres hétéroclites. Les intrigues s’emmêlent, l’authenticité du langage claque aux oreilles, la justesse des émotions éblouit. L’aventure se clôt dans un coup de théâtre peut être improbable mais qui s’inscrit dans le mouvement général du récit, avec une énergie et un naturel qui nous emportent pour notre plus grand plaisir. Premier roman jeunesse de Sabrina Bensalah, auteur à suivre ! Ewa Bochenski

Ornella, dix-huit ans, n’a pas la vie facile : elle vit dans une caravane dans un camping, avec sa petite sœur de cinq ans, Noush, qu’elle essaie de protéger de sa mère - qui est à ranger franchement dans la catégorie « cas social irresponsable ». D’ailleurs, elle ne tarde pas à les abandonner toutes les deux pour suivre son nouvel amant, laissant Nel faire face à la situation… C’est un roman très facile à lire et qui ne démoralise pas le lecteur bien qu’il nous plonge dans une réalité sociale difficile. Ainsi, Nel doit faire face à des situations assez scabreuses (les avances du propriétaire d’une galerie intéressé par ses charmes) et finira par avoir « une liaison d’un soir rémunérée » avec un vacancier au bar du camping. Cette situation est bien décrite, elle sonne juste et on la voit basculer après avoir bu deux verres sans avoir réfléchi aux conséquences. Dommage que la fin pêche par son manque de vraisemblance, mais en même temps, cela rend le livre accessible à un plus jeune lectorat ! Florence Langlois

A partir de 14 ans

coup de coeur Je suis l’aîné et je ne peux compter sur personne / C. Cahour. - Oskar. - (La vie)

Aurélien vient de perdre sa mère, et avec sa soeur et son frère, ils vont vivre chez leur grand-mère Tatiana. Tatiana est pleine de vie, prise par des projets humains certes, mais délirants, et a finalement peu de tempsà leur consacrer. L’apparition d’une souris bienveillante appaise la situation et va régler bien des problèmes. Certains amis proches également, même, et surtout, dans une situation de crise. Très joli roman, bienveillant et réconfortant. Marie Chaillet

Aurélien, onze ans, va habiter chez sa grand-mère avec sa petite soeur et son petite frère, suite au décès de sa mère. Cette femme généreuse n’hésite pas à héberger les enfants. Mais son quotidien de femme engagée, l’amène à s’absenter de plus en plus souvent...Les parents ne sont plus là et la gentille grand-mère est bien vite dépassée. Toute à sa volonté de sauver le monde, elle en oublie ses petits enfants ! Aurélien, en tant qu’aîné, se voit chargé de palier au plus urgent : récupérer sa soeur et son frère à la sortie de l’école, préparer à manger et même coucher le plus jeune ! Heureusement, apparaît Cardamine, une petite souris qui non seulement a le parfum de leur défunte maman mais en plus est capable d’écrire des messages avec ses petites pattes ! L’espoir renaît… Un livre qui associe une réflexion sur le trop de responsabilités laissées à certains enfants avec une petite aventure policière et une pointe de merveilleux que laisse la petite souris... Laissons nous tenter ! Marion Uteza

A partir de 11 ans

coup de coeur D’étranges nuits d’été / V. Delamarre Bellégo. - Oskar. 2014

Emménager dans une ville inconnue et déserte en plein été, avoir son nigaud de frère qui se coince la jambe dans la gouttière le premier jour, et rester trois nuits tout seul parce que papa les passe au côté de celui-ci à l’hôpital...C’est ce qui arrive à Matthieu, 12 ans, qui goûte à une sensation toute nouvelle de liberté. Grisant, mais un peu inquiétant aussi. A la nuit tombée, alors qu’une lune rousse et pleine se lève sur les jardins déserts de l’impasse, Matthieu frissonne : dehors en face de sa fenêtre, une toute jeune fille vêtue d’une longue robe claire le regarde, un chat blanc lové dans ses bras. Elle l’invite à le rejoindre. Qui est-elle ? Que lui veut-elle ? Trois nuits mystérieuses et bouleversantes attendent le jeune garçon, qui n’est pas au bout de ses surprises... Quelle lecture savoureuse ! Une écriture tout à la fois drôle et fine qui traduit à merveille l’atmosphère d’une intrigue originale et surprenante. Un petit roman captivant qui évoque aussi le passage à une nouvelle vie : une ville inconnue, le tout début de l’adolescence, nouvelle indépendance, nouvelles rencontres, premiers émois. Pour la première fois, Matthieu va braver certaines peurs, transgresser des interdits, avoir un secret, être bouleversé par une avalanche de sensations nouvelles. A lire absolument. Ewa Bochenski

Vacances d’été, Mathieu déménage sans grand enthousiasme. Pourtant, au fur et à mesure, le jardin, la maison, la rue, les chats, tout lui plaît. Le jour où son frère se casse la jambe et où son père court aux urgences, Mathieu reste seul la nuit. Une jeune fille apparaît dans le jardin et lui raconte une étrange histoire : elle viendrait de la lune, il est l’heure pour elle de rentrer et demande de l’aide. Réalité ou mensonge ? Mathieu choisit la confiance et prépare le départ d’Isadora. Peu à peu, il s’attache à elle. Mais la jeune fille finit par partir…. Sûrement, elle reviendra…Roman attachant, poétique. Marie Chaillet

coup de coeur Petit Tarzan des villes / Mathis. - Thierry Magnier. - (Petite Poche)

François, 9 ans, insiste auprès de ses parents pour aller seul à l’école, à pied. Devant tant d’obstination, ses parents se laissent convaincre. C’est parti pour la grande aventure ! François découvre son quartier comme s’il le parcourait pour la première fois. Que de détails qui lui sautent aux yeux... Et finalement la plus belle des découvertes, c’est qu’il a grandi et sait affronter la jungle citadine, tel Tarzan dans sa jungle !
Un gamin qui, devant nos yeux, prend son indépendance et affirme son caractère : “Je suis comme ça, moi”...
Autre lecture
Le petit François convainc ses parents de le laisser partir seul à l’école (Il est comme ça François : quand il veut quelque chose, il l’obtient). Comme Tarzan, son modèle, il veut affronter les dangers du monde seul. Chemin faisant, il découvre sa ville. Son regard se promène, attiré par une foule de petits détails qu’il n’avait jusqu’alors jamais remarqués. Et puis il tombe amoureux de la boulangère, fait des blagues, et se bagarre avec le caïd de la cour de récré, un certain King Kong... Il s’agit d’un petit texte franc et frais, plein de tendresse et d’humour. En quelques dizaines de pages vite lues, et avec le langage sans chichi d’un enfant de 9 ans, Mathis nous propulse dans cet âge magnifique de l’enfance où les choses se vivent sans intermédiaire. L’espièglerie communicative qui se dégage de ce petit roman n’empêche pas son auteur d’aborder par touches impressionnistes les soucis d’un écolier. En effet, François se retrouve pour la première fois confronté à la réalité, et cette réalité, même s’il ne fait que l’apercevoir sans la comprendre, prend par exemple la forme d’un clochard endormi dans une cage d’escalier. Mathis ne s’appesantit pas, il ne fait que montrer, et laisse son héros (et donc son lecteur) avec ses questions. Il confronte surtout le petit François à la violence physique, mais là encore, sans esquiver la vérité de la scène de bagarre finale : ça saigne, ça chouigne et il y a des bleus et des bosses. Quiconque a déjà été écolier saura que ce petit texte sonne juste. Si le format peut paraitre un brin austère (pas évident de coller ça dans les pattes d’un jeune lecteur), ça reste un récit court, dynamique, s’adressant à de très jeunes lecteurs, qui constitue un excellent « support » de transition vers des textes plus costauds.

coup de coeur Lâcher sa main / S. Vidal. - Grasset. - (Lampe de poche)

Parce qu’elle grandit, parce qu’elle a besoin de s’éloigner de sa mère -dont le comportement oscille entre dépression et exubérance- et qu’elle veut découvrir d’autres horizons, Fleur, 15 ans, part sur un voilier avec 5 de ses amis. C’est elle-même que l’adolescent recherche et c’est grâce à ce voyage jusqu’en Suède qu’elle va se construire, assumer ses choix, loin de l’omniprésence de sa mère.
Être si proche de sa mère et devoir s’en affranchir, trouver la bonne distance, tel est l’enjeu de ce roman sensible et atypique, sorte de voyage initiatique, vivant et souvent drôle.

coup de coeur Rosadèle et le jardinier / F. Jay. - Gulf Stream. - (Les romans)

Cela devient insupportable cette manie que la mère de Rosadèle a d’être sur son dos ! Faire les devoirs, même pendant les vacances, obéir, toujours et encore... La petite fille, qui n’est plus si petite, n’en peut plus de ce contrôle permanent et développe des symptômes des plus étranges… Heureusement, le nouveau jardinier, Hugo, a cette faculté d’écouter, de comprendre, d’amener tout en douceur des solutions pour que Rosadèle trouve sa place et pose ses choix.
Un petit roman à lire dès 10-11 ans, avec deux personnages bien campés auquel on s’attache vite.

coup de coeur En vrai / R. Hausfater. - T. Magnier. - (Petite poche)

Quand on est enfant, on subit. La famille, les vacances, les loisirs, l’école... Et quand on rêve d’autre chose, cette période, aussi heureuse soit-elle, paraît longue. Un jour, la toute jeune narratrice de ce court roman voit le film Crin Blanc. Et pour elle, c’est la révélation : la liberté existe !
Roman aux chapitres très courts pour un sujet essentiel. Dès 9-10 ans.

coup de coeur Non merci ! / C. Le Gouic-Prieto. - Bayard

Ras le bol de toujours devoir être dépendant des autres. S’il vous plait, merci, du matin au soir, aucune autonomie ! Théo est handicapé depuis sa naissance mais à l’entrée de l’adolescence cela devient d’autant plus insupportable. Le moyen de se sortir de là : faire des efforts pour accéder enfin à un peu d’indépendance. Pour Théo, cela passe par le sport, l’informatique et si ce n’est pas facile tous les jours, il arrive cependant à une relation plus équilibrée, plus adulte avec les autres à qui il peut enfin rendre service, lui aussi…
Un roman pour jeunes adolescents qui passe en revue toutes les périodes de déprime, d’enthousiasme, de découragement, de révolte, de solitude ... et qui montre que la persévérance finit par payer !

coup de coeur En roues libres / S. Baffert ; P. Folch. - Syros

Ethan a perdu l’usage de ses jambes depuis son accident de plongeon à la piscine. Grâce à son ami Ludi, il gagne sans cesse de nouvelles victoires et acquiert toujours plus d’autonomie. La vie continue et le porte vers l’âge adulte. Roman à partir de 13 ans.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse