couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Internet/Virtuel




Album(s) :


coup de coeur Chat-nouille / G. Dorémus. - Rouergue

Le chat de Manon mène une vie de “pas-chat”. Confortablement affalé devant ordi, console et télé ; spaghettis ou coquillettes par plâtrées, notre matou finit par s’empâter ! Il décide alors de se secouer les puces pour ne pas mener une vie de chat-nouille-beurré. Derrière les traits simples mais expressifs des illustrations de Gaëtan Dorémus -en teintes bleu/orange- se profile une dénonciation bien sentie de l’emprise du monde virtuel.

Roman(s) :


coup de coeur Pixel noir / J.-A Debats. - Syros. - (Soon). 2014

Suite à un accident, Pixel se retrouve dans le coma. Il se réveille dans un monde virtuel prévu comme une transition médicale pour des jeunes gravement malades. Pixel comprend rapidement que l’univers est en train de se dérégler, les emprisonnant et les vouant à une mort certaine. Seule chance de survie : retrouver le poste de commandement informatique afin de tenter de se réveiller et de donner l’alerte. Facile ? Pas vraiment, le lieu tant recherché se cache dans le décor et les jeunes sont actuellement sous l’emprise d’un des adolescents qui veille à étouffer toute rébellion en faisant régner une forme de terreur. Son seul ennemi, une jeune fille rencontrée brièvement lors de son arrivée et qui semble cacher bien des secrets...

Roman d’aventure qui se prolonge sur une réflexion sur le façon dont les jeunes peuvent appréhender la mort ainsi que celui du choix de mourir. Sous l’apparence d’un livre d’action, l’auteur nous entraîne sur des chemins plus philosophiques. Manipulation, tyrannie, homosexualité, droit à une vie digne... les sujets résonnent avec subtilité. Un très bon récit.

Autre lecture En 2119, Pixel, un adolescent solitaire et un crack informatique se retrouve plongé dans un virtuel de repos pendant que les médecins guérissent son corps. Dans ce monde où seul l’esprit est vivant, quelque chose est détraqué. Pixel cherche alors a réparé ce bug avant que tous les esprits ne soient effacés, détruits. Histoire originale à réserver aux amateurs d’informatique et de mondes virtuels.

coup de coeur Mes zombis / B. Fontenel. - Oskar. - (Court métrage)

Son père est parti, mais comme une compensation, il a eu droit à la télé dans sa chambre. Le rêve... Tous ces programmes à sa disposition, à tout moment. Certes ses rêves sont habités, hantés même, certes il a sommeil le matin, certes il a du mal à faire illusion en cours. Mais la télé, c’est tellement captivant... La sanction ne manque pas de tomber, sa mère restreint l’accès ! Pas le choix, il faut redresser la barre pour obtenir le sésame de l’écran. Et ça marche.
Une coupure générale d’électricité va venir briser le cycle infernal et le narrateur va faire quelques découvertes qui lui donnent accès à une conscience nouvelle…
Autre lecture
Avoir la télé dans sa chambre ? Le rêve ! Mais à force de regarder tout et n’importe quoi et surtout jusqu’à n’importe quelle heure, le héros voit sa vie se compliquer : des zombis campent dans sa chambre et ses résultats scolaires sont en chute libre. Que faire ? La mère fatiguée et démobilisée s’illusionne et compte sur la confiance et la sagesse de son fils. Jusqu’à l’arrivée d’une coupure de courant...
Un récit qui évoque l’addiction aux jeux vidéo et à la télévision. Il énonce tous les dangers de la situation mais évoque aussi des solutions. Un livre bien construit et dont le thème peut facilement évoquer le vécu des jeunes et de leurs parents.
« Ma mère m’a dit que j’étais drogué aux jeux vidéo, incapable de m’arrêter, et elle m’a prévenu que, à partir de maintenant elle allait noter précisément sur un papier le temps que j’y passais, parce que -paraît-il- je mentais tout le temps sur l’heure à laquelle j’étais censé avoir commencé. Elle ne se rend pas compte à quel point les jeux vidéo peuvent développer des réflexes, en mode ninja(...) »

coup de coeur A l’ombre de l’oubli / M. Disdero. - Seuil. 2013

A l’ombre de l’oubli, c’est un livre choc parce que, même si très vite on se doute que LA fameuse rencontre que fait Violette sur le Net tournera mal en réalité, il est toujours bouleversant de lire, de découvrir les mots qui peuvent décrire un viol ainsi que les blessures qui en découlent. En cela, ce roman aux différents points de vue (Violette, bien sûr, Arnaud son amoureux et Internet qui est considéré comme un personnage à part entière) interpelle, remue et fait passer un message, aussi évident soit-il. Les sentiments sont exacerbés, la reconstruction passant par diverses émotions. On a l’impression que certains passages sont surjoués, pourtant ils restent intenses, durs et doux à la fois, s’accordant tout à fait à la bande-son proposée par les personnages.
Autre lecture
Arnaud et Juliette sont à l’aube d’une histoire d’amour. Mais Juliette participe à une fête rassemblant les blogueurs amateurs d’écriture et de poésie, et après cela, plus rien n’a le goût des promesses de bonheur. Juliette éprouve un malaise indicible et s’enfonce dans une déprime qui n’a d’égale que l’incompréhension de ce qui lui arrive. Reste son blog, unique lieu possible d’expression. Arnaud peine à comprendre sa Juliette qui s’éloigne de plus en plus mais se raccroche à ses mots. Grâce à eux, à travers eux, dans la persévérance de la victime et la patience de son ami, la vérité pourra se dessiner peu à peu…
Les voix de Juliette et d’Arnaud alternent, avec en filigrane les publications sur internet, et le roman se déroule ainsi entre souffrance et amitié tenace.

coup de coeur La conséquence de mes actes / E. Kavian. - Mijade. - (Zone J). 2013

« Dans ce monde somme toute parentalement très individualiste », Homère se retrouve à passer ses vacances au fin fond de la campagne -lui qui, accro à Twitter et Facebook, doit être connecté en permanence- avec des gens qu’il ne connaît absolument pas. Ses parents ont divorcé : sa mère est partie vivre avec son amie, son père a rencontré une femme et c’est chez la famille de cette dernière qu’il se rend donc, la mort dans l’âme, pour permettre aux adultes de vivre leur histoire tranquillement...
Homère raconte comment ils en sont tous arrivés là : l’éloignement progressif, le divorce, les frères et sœurs, sa responsabilité à vouloir épauler chacun et son père en particulier… Le héros est attachant, entre volonté de rendre service et immaturité, et nous tient malgré ses digressions incessantes. Ce gentil geek, plus populaire sur Twitter que dans la réalité, est tour à tour sarcastique et émouvant.
Un roman qui aborde, sans détour, des thèmes sensibles comme le divorce, l’homosexualité, la puberté, le rapport au corps, la quête d’identité ; il nous plonge également, sans que ce soit prétexte, dans l’univers de Twitter et des réseaux, en montre les limites et les formidables potentiels.
NB : on retrouve les personnage de Premier Chagrin, sans qu’il soit nécessaire de l’avoir lu pour aborder celui-ci.

coup de coeur Sous haute dépendance / U. Poznanski. - Bayard

Erebos est un nouveau jeu vidéo qui circule sous le manteau dans le lycée de Nick et contamine peu à peu une grande partie de ses camarades… D’abord agacé par le mystère qui l’entoure, il finit par y succomber lui aussi quand une fille de sa classe lui propose de rejoindre les initiés, à condition de respecter certaines consignes : ne pas en parler et jouer seul. Car Erebos n’est pas un banal jeu vidéo : il semble vous connaître et exige de vous, pour franchir certains niveaux, d’accomplir des missions… dans le monde réel !
Si le roman débute comme un roman fantastique (le jeu vidéo qui interagit avec le réel), quand le lecteur pourrait se lasser des séquences de jeu (qui font parfaitement ressentir à la fois le plaisir et la dépendance ainsi que “l’anesthésie” des cerveaux qui en découle), le récit bascule dans le policier (qui se cache derrière Erebos  ?) et tient le lecteur en haleine jusqu’au dénouement…

coup de coeur No pasaran, endgame / C. Lehmann. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Final de No pasaran. Eric et Thierry en ont maintenant la certitude : Andreas est coincé en 1942, juste au moment de la rafle du Vel d’Hiv. Les deux amis ne se font pas d’illusions : leur ancien camarade de classe n’hésitera pas un instant à se ranger du côté de l’Allemagne nazie. Eux ne peuvent plus rien faire : ils sont désormais bannis du jeu. Heureusement, Gilles, le frère d’Eric tout juste revenu d’Irak, découvre l’incroyable réalité et se lance à la poursuite d’Andreas. En plongeant lui aussi dans la France Occupée, il se retrouve alors en danger, que ce soit dans le monde virtuel ou réel.
Une trilogie terminée en beauté. L’intrigue ne laisse pas un moment de répit. Le lecteur va de surprise en surprise sans avoir le temps de s’ennuyer. L’antisémitisme des Nazis, la guerre en Irak, le nettoyage ethnique dans l’ex-Yougoslavie, le racisme anti-arabe et l’islamisme fondamentaliste sont autant de manifestations d’un mal universel et permanent qui cherche à s’exprimer en toutes occasions, surtout dans les périodes de conflit. La conclusion est plutôt pessimiste, en partie contredite par l’issue de l’intrigue qui voit l’adolescent égaré sortir, de justesse, du cercle vicieux de la haine.

coup de coeur No pasaran, le jeu / C. Lehmann. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Recueil comprenant deux titres : No pasaran, le jeu publié en 1996 et Andrea le retour en 2005.
Trois ados sont passionnés de jeux vidéo. Eric et Thierry sont plutôt sympathiques mais leur camarade Andreas est brutal avec des opinions qui penchent vers l’extrême droite. Au cœur de l’intrigue se trouve la possibilité, grâce à un jeu vidéo spécial, d’accéder aux événements réels du passé : les combats de la première guerre mondiale, de la guerre d’Espagne, de la guerre en Irak et le déroulement de la rafle du Vel d’hiv. Andreas est happé par le passé...
Il ne sera pas étonnant, vu la première date d’édition, que les lecteurs trouvent les détails sur les jeux vidéo un peu datés. Mais l’ouvrage apporte une réflexion sur la guerre, constitue une dénonciation de la barbarie et du racisme. Quant aux jeux vidéo vus par le prisme de ce roman, faut-il les considérer comme dangereux car violents ou éducatifs, vecteurs d’une leçon historique ?

coup de coeur Condamnée à écrire / S. Baussier, P. Perrier. - Oskar. - (Société)

Ce qu’elle voulait, Emma, c’est aller en prison. Comme son père. De toutes façons, elle est tellement mal dans sa vie, sans son père, sans son frère parti en Angleterre, avec ses camarades qui se moquent de la fille du voleur. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est devant le juge. Agression, violence. Mais son jugement lui réserve bien autre chose que la prison : une obligation de lire à son éducateur des textes de son cru... Écrire, quelle idée grotesque ! Et pourtant…
Beaucoup de secrets, de non dits dans l’histoire d’Emma. Par l’écriture et les rencontres, avec son éducateur, avec Lucas également suivi, elle sort peu à peu de la rage qui l’habite et la déroute. Lorsque la juge et l’éducateur sont mis en cause pour leurs méthodes alternatives et dites laxistes, Emma et Lucas devront s’extraire de leurs propres problèmes…
Un roman prenant et intéressant sur la justice et son rôle : doit-elle être punitive ou privilégier la réinsertion ?

coup de coeur Mauvaise connexion / J. Witek. - Talents Hauts. - (Ego)

Julie aime la mode et voudrait devenir mannequin. Elle s’invente une nouvelle identité, Marilou, plus âgée et moins sage. Lorsqu’elle croise sur la toile un jeune homme attentif qui se dit amoureux d’elle, c’est le début d’une chute rapide et vertigineuse dans le harcèlement moral et l’atteinte à son intégrité. Car si elle ne rencontre à aucun moment son interlocuteur, Julie va très rapidement devenir sa "chose". Comment dès lors s’en sortir ? Où trouver du secours ?
Un récit prenant et très réaliste, murmuré sur le ton de la confession, qui une nouvelle fois nous amène à nous interroger sur les dangers des relations introduites par des personnes perverses et manipulatrices. A lire à partir de la fin du collège.
Autre lecture
Julie raconte des années plus tard ce qui fut au commencement une formidable histoire d’amour mystérieuse… Lorsqu’elle rencontre Laurent sur internet, les premiers échanges sont passionnés, tendres. Julie, 14 ans, est flattée qu’un homme plus vieux la retrouve tous les soirs dans le secret de sa chambre. Mais les premiers échanges romantiques prennent un caractère sexué et Julie, entre peur de perdre son prince charmant et honte d’effectuer les gestes qu’il lui suggère, se trouve emprisonnée dans une situation inextricable.
Les dangers des relations anonymes sur internet prennent ici les contours d’une manipulation, d’un harcèlement moral dont on suit le mécanisme implacable.

coup de coeur Profil / J. Asher ; C. Mackler. - Milan. - (Macadam)

Pour ses 15 ans, Emma reçoit son premier ordinateur ! Alors qu’elle se connecte pour la première fois sur Internet l’écran affiche une page Facebook ! Mais nous sommes en 1995, et Facebook n’existe pas encore.... Emma pense à un virus, mais en explorant cette page, elle tombe sur la photo d’une jeune femme lui ressemblant beaucoup et portant le même nom qu’elle, accompagné de son mari. Elle se rend compte qu’elle fait face à son propre avenir, 15 ans après. Or, celui-ci ne lui convient pas du tout. Tout cela est d’autant plus troublant qu’à chaque changement inattendu dans son présent, son avenir change. Avec son meilleur ami Josh, Emma va tenter de se fabriquer un avenir enfin satisfaisant.
Autre lecture
Nous sommes en 1996, les États-Unis vivent les premières heures d’internet. Emma est à la pointe avec son nouvel ordinateur. Quelle n’est pas sa surprise en se créant une adresse mail, de découvrir un certain site Facebook qui lui fait découvrir son profil d’elle-même à l’âge de 30 ans… Elle confie son désarroi à son ami Josh et tous deux se débattent et se disputent face à cette situation impossible de connaître leur avenir et de vouloir en changer certains aspects. Les interactions sont évidemment sensibles et impossibles à maîtriser…
A cet âge, ce sont bien sûr les relations amoureuses qui tourmentent nos héros mais se pose aussi, plus globalement, le questionnement d’une façon d’être : vivre au jour le jour, en étant honnête avec soi-même ; vivre pour l’image donnée à voir à autrui…
Un façon originale d’aborder le rôle du virtuel dans la vie, les réseaux sociaux, sur fond d’histoire d’amour.

coup de coeur Toute la vie / J. Bourgine. - Sarbacane. - (Exprim’)

Ca vous dit de plonger dans la vie d’une drôle famille ? Où la transparence est de mise, pour le meilleur et pour le pire ?
Dans la famille Gravelos, je voudrais la mère : Isa, une jeune femme immature et déjantée, qui dit tout ce qui lui passe par la tête, bêtises et méchancetés comprises. La fille ensuite, Han, douée de télépathie. Et enfin le fils, Michel, "ce sale petit camé de la tendresse", persuadé d’être responsable des malheurs de sa famille. Il y a Dan aussi, le voisin esseulé, atterré de voir l’histoire de cette famille au passé digne d’un roman de Zola, mais qui se prend d’amitié pour le jeune Michel. Et heureusement qu’il entre dans le décor celui-là, à point nommé, lorsque la famille apprend que Michel est atteint d’un cancer.
Pour Han, qui voit la vie selon le modèle cosmologique du jeu vidéo, Dan a la mission d’aider Michel à passer au niveau supérieur, autrement dit à mourir.
Un ton direct, libre, qui décrit des relations pas forcément faciles mais qui, grâce à la franchise, évoluent vers un apaisement. Et une vision novatrice de la mort...

coup de coeur Gotico / R. Abalos. - Albin Michel. - (Wiz)

2 ados pris dans un jeu vidéo hallucinant, une secte médiévale en quête de la pierre philosophale, des savants assassinés dans d’étranges circonstances... Voilà un livre difficile à résumer tellement l’histoire est riche et pleine de rebondissements, de personnages inquiétants, de savants loufoques, de policiers paumés...
L’histoire se raconte à plusieurs niveaux : l’aventure des ados, la secte, le policier qui enquête, sur fond d’histoire des États-Unis, de New York en particulier. Un ouvrage volumineux que le lecteur ne lâchera pas... Une sorte de DaVinciCode pour ados mais mieux écrit !
Autre lecture
Un Da vinci code pour jeunes lecteurs. Deux étudiants se voient proposer une quête qu’ils acceptent via leur ordinateur. Pendant ce temps, un policier enquête avec le FBI sur le meurtre de savants et la disparition de leurs cerveaux. On y croise des expériences inquiétantes, des adaptes de la société médiévale, mais aussi et surtout beaucoup d’énigmes à résoudre.
Un livre de 630 pages pour les passionnés de romans policiers où le diable a le premier rôle.

coup de coeur La fille de mes rêves / C. Lambert ; S. Vansteen. - Syros. - (Soon)

Kamel est lycéen et gardien de nuit dans une entreprise qui commercialise Real Dream, un espace virtuel de rencontres auquel on accède par le rêve. Amoureux de sa prof de français, il va tenter de la séduire dans Real Dream. Un des cadres de l’entreprise avec qui il a lié connaissance lui propose un jour d’échanger leurs avatars mais ce cadre est assassiné... Kamel va se retrouver alors pris dans un engrenage de mensonges et de meurtres, d’autant plus que des morts mystérieuses surgissent à l’intérieur du rêve virtuel...
Plusieurs intrigues se mêlent dans ce roman de science-fiction pas si éloigné de la réalité. Une réflexion intéressante sur le virtuel à outrance, l’addiction qui peut en découler et surtout l’exploitation économique de ce nouveau mode de vie.
Autre lecture
Dans un futur proche, la compagnie Universal Sweat Dreams propose un service de rêve à la demande : il est possible de choisir le décor, le scénario et le partenaire de ses rêves. Le premier chapitre en montre immédiatement les limites : un des clients, attaqué par une nuée d’"abeilles" noires, se jette par la fenêtre. Point de départ d’une enquête policière aux multiples personnages sur fonds de fantasmes individuels et d’enjeux économiques. Kamel, ado frustré, sera le personnage vers lequel convergent tous les regards. A l’ère du virtuel, les failles des personnages trouvent sur quoi se greffer...

coup de coeur Le jeu du chevalier / K. Pearson. - Albin Michel. - (Wiz)

Canada, fin des années 50. Après la mort accidentelle de leur mère, cinq enfants se réfugient dans un jeu mené par Sébastien l’ainé : ils deviennent les Chevaliers de la table ronde dont ils respectent les comportements supposés dans leur vie quotidienne (« Tu ne mentiras pas, tu ne pleureras pas » …) , se retrouvent dans une cabane pour des lectures ou des cérémonies « secrètes », se créent un monde à part réservé uniquement à eux cinq. Cette fuite dans l’imaginaire est d’autant plus facile que leur père s’est enfermé dans son travail et son bureau et laisse finalement les enfants livrés à eux-mêmes.
Sébastien à la tête de la tribu familiale prend en charge le quotidien avec Rose et Carie (la narratrice). Il se sent héroïque et chevaleresque. Il est chevalier, il est Lancelot, et ses frères et sœurs sont écuyers, pages, chevaliers ! Sébastien perd bientôt tout discernement, persuadé d’être une réincarnation de Lancelot. Le jeu tourne au drame...
C’est un roman vraiment prenant qui aborde la difficulté du deuil auquel chacun tente d’échapper : silence sur la disparue dont on ne parle jamais en famille, refuge dans la solitude, rejet du monde extérieur, tentative d’échapper à la réalité. Il montre aussi quel chemin il faut parcourir pour retrouver un équilibre et une autre manière de vivre. Tout en abordant un thème grave, le texte n’est pas pesant, on découvre au fil du récit l’enjeu véritable du jeu mis en place, vécu comme des instants plaisants et amusants puis sa remise en cause parce que chacun grandit et a besoin de s’ouvrir au monde.

coup de coeur Le cantique des elfes / M. Chirousse. - Thierry Magnier

Jessica est devenue une accro d’Ultramonde, espace virtuel dans lequel elle incarne Lady Kerridwen. Au château d’Osgarth, elle fait la rencontre de Lupus Negrus, un étrange personnage qui semble en savoir déjà beaucoup sur elle. Les échanges par mails sont quotidiens et le désir de la rencontre réelle devient pressant. Pour Jessica en tout cas. Elle découvre que le mystérieux correspondant n’est autre que Tom, un voisin de classe presque inexistant aux yeux de tous. Le correspondant se révèle bien timoré dans la vraie vie mais cela ne l’empêche pas d’entamer une relation amoureuse. Au fil de leurs rencontres, Jessica découvre un jeune homme délaissé par ses parents, qui vit seul dans un grand appartement. Sa vie par procuration dans Ultramonde apparaît bien vite comme un leurre pour tenter d’exorciser la souffrance et la solitude de son existence quotidienne. Et quand, au final, on le découvre complètement déconnecté de la réalité, on se demande si ce n’est pas dans son existence virtuelle qu’il est le plus vivant.
Un bon roman à mettre dans les mains des adolescents accros à la virtualité d’internet. L’histoire est plaisante à lire et peut fournir une approche pédagogique pertinente sur les risques de dépendance aux univers virtuels.
Autre lecture
C’est une histoire à trois voix, ou peut-être plus si l’on considère que mener une vie virtuelle constitue également une vie. Ultramonde est le refuge d’ados, Jessica, Héléna et Tom qui jouent tous les trois des rôles où ils se subliment. Si pour les deux jeunes filles, le jeu est une échappatoire, pour Tom, l’enjeu est plus fort et la confusion avec la vie réelle plus dangereuse.
Choisir sa vie, dans le réel ou le virtuel, comme un moyen de se donner confiance ou de fuir, tels sont les équilibres à trouver pour ces jeunes en quête d’eux-mêmes...

coup de coeur Will&Will / J. Green, D. Levithan. - Gallimard. - (Scripto)

Will Grayson a pour règle d’or de ne pas trop s’investir. Aussi, lorsqu’il rencontre Jane, il hésite, tergiverse, écoute ses doutes, encore et encore. Tiny Cooper, son meilleur ami, très gros, très gay et très extraverti, fait tout pour qu’il tombe dans ses bras. Parallèlement, et en alternance de chapitres, nous suivons un personnage qui, surprise, s’appelle également Will Grayson. Lui croyait avoir trouvé l’amour mais désillusion, ne fait que se conforter dans son désespoir et sa dépression. Les chemins des deux Will vont se croiser, autour de la figure radieuse de Tiny. A travers l’allégorie de la comédie musicale créée par Tiny, tous les personnages vont devoir accepter le challenge de vivre pleinement, avec les dangers que cela comporte. "Pour vivre, il faut tomber, atterrir, se relever et recommencer de plus belle. Pour vivre, il faut tomber, prendre le risque de voler sans ailes."
Un roman très bavard, avec beaucoup de circonvolutions mais ses personnages sont tellement attachants ! Positif, gai et très américain !

coup de coeur L’ envol du dragon / J.-A Debats. - Syros. - (Mini Syros)

Valentin ne trouve de réconfort qu’en se plongeant dans le jeu en ligne Worldofdragons. Le reste du temps n’est que souffrance et découragement : sa maladie gagne du terrain… En jouant, il apprend à voler en tant que dragon, sur les conseils de Mentor7. L’expérience est époustouflante.
Une relation père-fils singulière et émouvante, qui s’épanouit dans le virtuel pour n’en être que plus intense et généreuse…

coup de coeur Le tueur à la cravate / M.-A. Murail. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Ruth, poussée par son amie Déborah, se penche sur le passé de ses parents. Elle tombe sur une vieille photo de classe où il y a sa mère -décédée- et sa jumelle, son père, et tous les autres qu’elles décident d’identifier avec l’aide du site Perdu de vue. Ce qui débute comme un jeu se révèle être comme une boite de Pandore et le passé les rattrape tous : une des filles de la photo est retrouvée morte, son père est arrêté, sa sœur adorée en danger…
Un polar qu’on lit avec plaisir. Marie-Aude Murail nous offre en prime un bonus assez étonnant qui raconte la genèse de ce roman. Réflexions, doutes, hypothèses… sont évoquées, en même temps que la vie de l’auteur par bribes.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse