couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Japon




Album(s) :


coup de coeur Matcha / Eva Offredo. - La Joie de Lire, 2015

Matcha est une petite grenouille verte du Japon. Elle vit dans l’étang, sous le gingko biloba. Le jour elle cultive sojas, lotus et azukis dans son potager, la nuit elle rêve au crapaud charmant. Justement, un nouveau voisin arrive, beau comme un samouraï... La jolie histoire de Matcha, toute en impressions de noir et de vert, est ponctuée de mots japonais comme autant de portes d’entrée dans la culture nippone. Termes familiers (futon, sushi, saké) ou moins connus(biwa, obi, uji-uji), culinaires ou végétaux, ils ponctuent ce bel album découverte et sont tous rassemblés avec leur définition au dos de l’ouvrage. Kawaï ! Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

coup de coeur Madame Butterfly / B. Lacombe. - Albin Michel. 2013

"Librement adapté de l’opéra Madame Butterfly de Giacomo Puccini et de Madame Chrysanthème de Pierre Loti", l’histoire est celle d’un amour tragique entre une femme éprise d’absolu et un homme inconséquent. Le prologue annonce le drame, les 3 actes en déroulent les circonstances.
Acte I : Le lieutenant Pinkerton, lieutenant de marine américain et narrateur de l’histoire, négocie ses noces avec Mademoiselle Butterfly, jeune geisha magnifique et fragile, sans cesse comparée à une fleur, un papillon. Il tient à préciser qu’« il était d’usage pour l’expatrié de passage de prendre maison et épouse le temps de son séjour »...
Acte II : la vie maritale se double pour le narrateur d’une découverte de la culture japonaise, chargée d’incompréhension et d’agacement. Vient pour lui l’heure du départ, et sa promesse -lâche- du retour.
Acte III : Pinkerton, désormais marié aux États-Unis, revient au Japon avec sa femme ; le couple stérile demande à emmener l’enfant...
« Ne dit-on pas que toucher les ailes d’un papillon le condamne ? »
Histoire d’une cruauté insensée dans le texte, d’une tristesse grave dans les très grandes illustrations. Le format accordéon, au recto, alterne texte et illustrations pleines pages et au verso explore au trait la délicatesse de la jeune femme. Mais l’histoire reste celle de 2 amours, portés par 2 femmes, l’une absolue, l’autre compréhensive.

coup de coeur Momotaro / F. Laurent. - Balivernes. - (Petites sornettes)

Momotaro est grand et fort et... fainéant ! Il est banni du village et ne sera autorisé à revenir qu’après avoir chassé les brigands qui sévissent dans la région. Mais comme notre héros est également serviable et généreux, il draine sur son chemin 3 animaux qui l’aideront dans sa mission.
A noter :
- une mise en page particulière pour cet album qui déroule la vie de ce héros du folklore japonais comme une frise : sur chaque double page se succèdent en continu ses différentes péripéties.
- une référence à La Grande Vague de Kanagawa, 1830 ou 1831 - Katsushika Hokusai

coup de coeur La fête de la tomate / S. Ichikawa. - Ecole des loisirs

Hana convainc son père de lui acheter un petit plant de tomates cerises. Pas de caprice de sa part, elle suit l’évolution de la plante avec attention et lui apporte les soins nécessaires. D’abord cultivée en pot, la plante va rejoindre le potager de la grand-mère d’Hana qui lui apporte toutes ses connaissances, d’autant plus précieuses quand viendra le typhon. Bien sûr, après tant de travail, quel délice de goûter aux fameuses tomates, en famille !
Un album attaché à la nature, à la transmission, aux joies simples.

coup de coeur Les oiseaux de l’espoir / J. Loske. - Minedition

Racontée par le chat de Sadako Sasaki, cette histoire -vraie- est celle d’une petite fille qui mourut en 1955 des conséquences du bombardement d’Hiroshima. Refusant l’issue, elle confectionna, tout au long de ses années de maladie, des grues de papier, symbole de longévité au Japon.
Malgré la gravité du sujet, l’album conserve une tonalité positive. Les illustrations magnifiques soutiennent cette note d’espoir qui persiste tout au long du livre : celui de Sadako Sasaki, du narrateur, et, par la note de fin d’ouvrage, celui des enfants japonais qui, aujourd’hui encore plient des grues de papier comme symbole de paix. A la fois livre sur la maladie et sur les conséquences terribles des accidents nucléaires, cet album apporte un réconfort pudique nourri par l’amitié, la solidarité.

coup de coeur Le trésor de Monsieur Okamoto / O. Desvaux ; M. Carminati. - Picquier

Suivons les pas de Kisaki et Momoko qui, reconnaissants de la générosité de ce vieil homme pauvre et reclus qui est venu les saluer à l’occasion de la Fête des enfants, décident de lui rendre visite. Avec eux, nous sommes curieux, intrigués, puis effrayés ! Mais y a-t-il matière à s’inquiéter...
Histoire au charme envoutant où se mêle tradition du Japon, magie et sentiment de sécurité.

coup de coeur Les amants papillons / B. Lacombe. - Seuil

D’emblée, on est charmé par les illustrations japonisantes, qui ne sont pas sans rappeler Rébecca Dautremer, mais qui imposent très vite leur propre style. Ensuite, on entre dans l’histoire de Maoko, jeune fille promise en mariage mais qui rêve d’un tout autre avenir. La fin est rapide, abrupte, poétique également, et surtout conforme aux idéaux de la jeune femme.
Cet album grand format qui donne une place prépondérante aux illustrations, est empreint de tristesse mais laisse également flotter un grand souffle d’amour et de liberté.

coup de coeur Le samouraï errant / M. Truong. - Gautier Languereau

Akira le samouraï et son fils Tojiro parcourent le Japon en vivant de peu. L’hiver s’annonçant, ils voient le défi lancé par le seigneur du pays comme une chance de se faire embaucher. Akira se présente donc face à l’invincible Maître Kayama pour un combat qui paraît inégal. Mais le calme et la vivacité d’Akira l’emporteront sur la rage et les armes du Maître. Akira refusera cependant l’offre du seigneur, expliquant à son fils les dangers d’une puissance oublieuse de sagesse. Il choisit pour eux la voie de la liberté...
Un texte qui préfère aux valeurs guerrières une philosophie de sagesse, des fresques toujours aussi riches, Marcelino Truong auteur illustrateur nous offre un bel album à lire dès 6 ans.

Roman(s) :


coup de coeur Aiko, la jeune fille à l’éventail / Pascal Vatinel. - Actes Sud Junior, 2015

Fleur de Printemps écoute l’histoire de Aïko, une jeune fille peu ordinaire, qui décide de suivre les pas de son père sur la route des affaires. Elle va découvrir qu’elle est plutôt douée pour vendre des éventails et surtout qu’elle aime Weï, le fils du seigneur de Ningbo qui assure paix et sécurité au commerce des Omura en échange d’une coquette somme d’argent. Un petit livre aux éditions Actes Sud Junior qui se lit rapidement comme un conte japonais. Seul bémol : le dialogue entre Fleur de Printemps et son grand-père n’est pas vraiment utile et l’intrigue manque d’originalité. Sandy Morel

A partir de 9 ans

coup de coeur Deux soeurs, un destin : la trahison / Maya Snow.- Flammarion (Castor Poche), 2014

Kimi est passionnée par l’épée alors que sa soeur Hana est plus douée pour se comporter comme une vraie demoiselle. L’assassinat de leur père et la disparition de leur mère, va les amener à fuir leur vie douillette pour tenter de survivre. Leur première halte les amène dans un célèbre Dojo où elles vont devoir devenir des garçons et accepter la fonction de serviteurs. Comment réussir à se venger de leur oncle usurpateur ? C’est le travail acharné, et le code des samouraï qui va leur ouvrir une nouvelle voie… Un roman dans le Japon ancien qui fait une large part aux arts martiaux et aux règles qui régissent la vie d’un samouraï. L’honneur, la coutume, mais aussi les techniques de combat sont au premier plan de ce très bon roman d’aventure
Un premier tome au coeur d’un dojo qui se lit d’une traite et qui a le mérite, bien qu’appartenant à une tétralogie, de comporter une première résolution. La question de la condition féminine mais aussi celle du milieu social viennent renforcer l’intérêt du livre. Le mérite n’est plus celui du sang, il s’acquiert à force de volonté et de travail. A lire ! Marion Uteza

J’ai adoré ce roman. J’aime beaucoup cet univers japonais, dans lequel il est question de trahison, de samouraï, de respect, de thé, de femmes, et de cerisiers en fleurs. L’histoire est passionnante, une fois que j’ai commencé la lecture de ce roman je ne pouvais plus m’arrêter. De plus, je trouve la couverture vraiment jolie et attrayante. J’attends la suite avec impatience. Coralie Bernat

CM2-collège

coup de coeur Banzaï Sakura / V. Delamarre Bellégo. - Oskar. - (Aventures)

Jo raconte dans son nouveau journal le harcèlement dont a été victime Sakura, jeune japonaise, à son arrivée dans la classe et comment elle a réussi, avec l’aide d’autres enfants, à le faire cesser. Sakura est d’un milieu aisé et elle est très fiere de son origine. Cette base solide va l’amener à réussir à s’intégrer dans sa classe en dépit de l’hostilité constante de Fabio. Elle va se servir de sa culture, de ses contes et légendes pour renverser la situation...

Un message positif, un récit gai, et une écriture simple m’ont convaincue ! Sakura se dessine devant nous en même temps qu’elle s’oppose aux préjugés de son camarade. Le lecteur apprend des mots japonais, et certains éléments de cette culture mais c’est aussi l’occasion de retrouver des expressions françaises. Un récit frais et intelligent ! J’aime Marion Uteza

A partir de 10 ans

coup de coeur Le fil à recoudre les âmes / J.-J. Greif. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Ce roman de Jean-Jacques Greif relate un épisode souvent méconnu de l’histoire des États-Unis : suite au bombardement par les Japonais de Pearl Harbor durant la seconde guerre mondiale, tous les américains d’origine japonaise vont être envoyés dans des "camps de rassemblement’’. Du jour au lendemain, ces citoyens américains deviennent par décret des ennemis de l’Amérique, des espions potentiels, contraints de quitter leur vie paisible et banale. Ce bouleversement est raconté par un jeune garçon, Kenichiro Kashimura, qui décide de correspondre avec son institutrice, Mrs Moore. Il va lui raconter, jour après jour et avec beaucoup d’optimisme, sa nouvelle vie en camp et surtout la façon dont les prisonniers, résignés mais ne manquant pas de sens pratique, vont s’organiser pour récréer une ville, leur vie, en plein désert.
Par la suite, le jeune garçon et sa famille vont être envoyés au Japon, peu de temps avant le bombardement d’Hiroshima. C’est alors que le récit du jeune garçon s’interrompt pour donner la parole à une jeune japonaise d’Hiroshima qui va nous faire vivre de l’intérieur les effets dévastateurs de la bombe atomique et ses terribles conséquences.
Enfin, la dernière partie du roman relate le combat du pasteur Tanimoto qui va réussir, grâce à de nombreux soutiens internationaux, à emmener des jeunes filles japonaises, monstrueusement défigurées suite au bombardement nucléaire, aux États-Unis afin d’être opérées.
Ce roman procure une vision différente de cette période historique dont il restitue le contexte et les enjeux politiques avec beaucoup de clarté. Il constitue un témoignage précieux et passionnant tout en apportant une réflexion dénuée de manichéisme sur ces événements.
Autre lecture
Encore un pan méconnu de la guerre qui est exploré dans ce roman assez dense de Jean-Jacques Greif. La guerre vue par Kenichiro, jeune américain dont les parents sont japonais. Après l’attaque de Pearl Harbor par les japonais, les jap ne sont plus les bienvenus aux États-Unis. Ceux qui pourtant se considèrent comme américains seront parqués dans des "centres de réinstallation", suspectés d’être espions… Les conditions de vie y sont sommaires, l’éducation parcellaire et Kenichiro est heureux de trouver un peu d’évasion en écrivant à son ancienne institutrice. Il faudra ensuite faire un choix impossible pour la famille : rassembler toute la famille, mais au Japon, ou continuer de vivre aux États-Unis loin du père et mari.
La seconde partie se déroule donc au Japon, Kenichiro fait la connaissance de Yuriko qui part bientôt pour Hiroshima…
A la fin du roman, c’est au tour de Yuriko de venir aux États-Unis pour l’opération de son visage défiguré…
Roman très documenté où l’on apprend l’histoire mais aussi les mœurs différents des deux pays. Le texte reste froid et l’ensemble peut paraître long.

coup de coeur Japon touché au cœur : Fukushima / S. Baussier, P. Perrier. - Oskar. - (Histoire et Société)

Le 11 mars 2011, le Japon est frappé par un tremblement de terre de forte magnitude qui déclenchera un imposant tsunami. La centrale nucléaire de Fukushima est touchée... A des milliers de kilomètres de là, Fanny, collégienne française, apprend la nouvelle qui la touche d’autant plus que son père, journaliste, se rend sur les lieux. L’inquiétude de sa meilleure amie, Natalia, dont la mère est morte suite à un cancer provoqué par Tchernobyl, s’ajoute à la sienne. Ima, sa cousine et sa mère japonaises, sinistrées, viennent se réfugier chez elle. Les 3 jeunes filles s’interrogent sur les conditions de l’accident, sur les réactions de l’Etat japonais.
Les deux auteurs insistent sur la nécessité de changer de mode de vie, non pas radicalement mais de façon inévitable. Elles montrent aussi nos difficultés à passer ce cap, avec pour exemple l’attitude paradoxale de Fanny, consciente de la nécessite de consommer moins d’électricité mais toute excitée d’avoir sa nouvelle DS à laquelle elle ne renoncera pas. Un roman facile à lire pour une première prise de conscience des enjeux nucléaires.

coup de coeur Tokyo ne dort jamais / A. Calmels. - Flammarion. - (Tribal)

Suite de La nuit des Yakuzas. Toshi, après avoir découvert que son père est un yakuza, souhaite découvrir ce monde, pour combler le vide qu’il ressent depuis cette révélation. Il s’engage donc comme apprenti auprès de Takeshi. Il découvre ses compagnons d’armes et les codes des mafieux. Avec eux il parcourt Tokyo la nuit, fréquente les bars où il rencontre Jade, se bat avec les Chinois concurrents, subit aussi leur violence mais garde de la distance par rapport à ce qu’on lui fait faire et réfléchit… Toshi est-il prêt à affronter ce monde ? A renier son passé et embrasser cette nouvelle vocation ? La fin reste ouverte mais sombre, très sombre. L’adolescent a franchi un cap mais doit encore trouver ce qu’il veut devenir… On imagine un tome 3 ?

coup de coeur Un automne à Kyoto / K. Reysset. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Margaux revient sur 3 mois de sa vie, presqu’à chaud... 3 mois au Japon en compagnie de son père et de sa petite sœur Apolline ; 3 mois loin de son petit ami Mathias ; 3 mois où vont se jouer tant de choses sous le signe de l’automne qui est "empreint(...) de la mélancolie du déclin (...) mais qui voit aussi se teinter l’érable du Japon de couleurs rouges si intenses" (Marc Peter Keane cité en exergue du livre). Tandis qu’elle assiste à distance à la lente agonie du couple de ses parents, elle fait la connaissance d’Eric, un photographe qui lui inspire des sentiments bien contradictoires.
C’est un roman très sensible comme sait si bien les écrire l’auteur, avec, en ponctuation du récit, les impressions sur ce pays qui éveillent les sens. Très attachant et touchant.

coup de coeur La nuit des Yakuzas / A. Calmels. - Flammarion. - (Tribal)

C’est vrai que la vie n’est pas facile depuis la mort de son père mais Toshi tient le coup. En tout cas jusqu’au jour où des hommes entrent par effraction dans sa maison, qu’il apprend que sa mère a été enlevée et qu’elle possède un lourd passif qui la lie à la mafia japonaise ! Tout cela est dur à encaisser pour ce jeune adolescent qui veut comprendre, retrouver sa mère.
L’intrigue n’est pas simple mais elle donne l’occasion de découvrir une facette du japon : les otakus, passionnés d’informatique qui ne sortent plus de chez eux et bien sûr les yakuzas, très influents au japon…

coup de coeur Havre de paix / F. Chiya. - T. Magnier

Quatre nouvelles qui dérangent sans pour autant heurter le lecteur. Il s’agit de grandes narrations, souvent de réflexions personnelles venant des personnages. On est plongé dans le japon moderne, les descriptions sont précises et l’exotisme constant, pourtant on se sent proche de ces personnages.
Quatre jeunes femmes sont séquestrée par un homme dans une salle de jeu. L’une d’elle décrit la scène : l’ambiance est lourde, on sent la terreur et la sueur des fronts. Une autre va s’échapper, que va faire le forcené ?
Élucubrations internes d’une adolescente de seize ans pendant quelques heures. Elle a 37, 2 de fièvre, sa mère l’autorise à ne pas se rendre à l’école, il faudra voir le médecin, se déplacer dans la ville et revenir à la maison.
Une jeune mariée s’installe avec son époux dans un immeuble de banlieue. Elle a le sentiment d’être espionnée et suivie à l’intérieur même de son appartement. Son mari ne sent rien, ne voit rien, il est tristement normal. L’aime-t-il ? L’aime-t-elle ? Une seule solution pour ne plus que le fantôme ne lui tire plus les cheveux : les couper.
Une jeune femme, vit avec le poisson de son ex-compagnon, son ami découvre des taches sur le poisson, il est malade...
Le lecteur aimera ou restera totalement étranger à ces atmosphères si particulières.

coup de coeur L’ ijimé : la loi du plus fort / H. Pérol. - Rageot. - (Métis)

Difficile d’être jeune au Japon ! La société y est dure, sans pitié pour les plus faibles ; la communauté passe avant l’individu et l’éducation vise à former un membre parfait du groupe. Pour le jeune Youhio, meilleur élève de sa classe, mais physiquement et émotionnellement plus fragile, la vie va tourner au cauchemar. Il devient la proie du chef de classe Takéo qui, aidé de ses copains, va mettre en route un "jeu" qui deviendra de plus en plus cruel. Jusqu’où ira le harcèlement, alors que ni sa mère qui réprime sa tendresse pour en faire un vrai homme, ni son père absent et très dur, ni son professeur qui devient complice de ses tortionnaires, ne lui viendront en aide ? Seule sa cousine dont il est amoureux aurait pu la soutenir mais elle est trop loin.
Une histoire douloureuse, un vrai documentaire sur la société japonaise et les règles de l’Ijimé. Passionnant.

Et aussi... :


coup de coeur Contes du Japon / C. Clément ; Princesse Camcam ; V. Clément. - Milan. - (De bouche à oreille)

Les 6 contes sont une réécriture de contes de la tradition médiévale. Ce sont des histoires d’hommes ou d’animaux : La grue ; Enfer ou Paradis ? ; Le moineau à la langue coupée ; Le rêve vendu ; Vaine vengeance ; La légende de la tortue.
Enfer ou Paradis ? confronte un samouraï imbu de sa force à la sagesse zen. Seul le 5°, Vaine vengeance, explicite la morale. Les autres contes, plus merveilleux, montrent l’importance de la parole donnée, de la solidarité, du partage. Mesure et patience donnent une unité à l’ensemble, unité que souligne la présence dans le 1er et le dernier contes de la grue, symbole en Orient de longévité (comme la tortue) et de fidélité. Ces contes sont accessibles dès 4 ans, mais se prêtent aussi à des comparaisons interculturelles très riches (avec Mélusine, Guingamor, Les fées, Koko et Kodi...).
Le sommaire au début de l’album permet de sélectionner les pistes du CD qui font alterner contes et musique (instruments traditionnels : flûtes, sanshin, et 3 chansons). Cette alternance, la diction calme et mesurée, parfois entrelacée à une musique discrète, rendent l’écoute plaisante. Une réserve sur certaines des voix que Claude Clément prête aux personnages.
Les illustrations rendent bien l’atmosphère des contes : couleurs douces, où dominent les nuances de verts, orangées et marron, la finesse du dessin, équilibre subtil entre lignes verticales et courbes plus dynamiques.
Un ouvrage agréable, entre poésie et sagesse.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse