couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Grossesse/avortement




Album(s) :


coup de coeur Makala La légende des beignets au maïs / J. Reuss-Nliba ; N. Lefrançois. - Zoom éditions. - (Danse du ventre)

Noémie, depuis qu’elle est enceinte, a des envies de beignets. Mvondo son mari s’étonne de ces exigences toujours plus pointues mais se décarcasse pour lui trouver les meilleurs ingrédients même s’il doit pour cela parcourir le Cameroun du sud au nord. Il cuisinera les plus succulents gâteaux à sa douce. Il faut bien ça pour qu’elle lui donne « un beau bébé, grand, fort et gentil » comme lui !
Après tant de mises en appétit, il est de bon ton de donner, en fin d’ouvrage, les recettes de galette de manioc et de beignets de maïs.

Roman(s) :


coup de coeur Trop tôt / Jo Witek. - Talents Hauts, 2015

Pia et sa cousine Marthe passent leurs vacances dans un camping du bord de mer. Les soirées avec couvre-feu à minuit trente sont moroses et les rencontres rares avec l’autre sexe.
Jusqu’au jour où elles décident de passer aux choses sérieuses en bravant les interdits. Elles décident de faire le mur (ou plutôt la toile de tente ) pour passer la nuit en boîte. Pia décide que cette nuit sera celle de sa première fois. Elles rencontre facilement un garçon au hasard d’une danse lascive, son désir la submerge. Le lendemain, elle déchante, au moment de retrouver cet amant d’un soir, il est déjà amoureux à Paris et a oublié la jeune fille. C’est la désillusion, puis, le retour au quotidien, la rentrée des classes, les amies, la routine.
Jusqu’au jour où cette nuit d’été la rattrappe, nausées, vertiges, le verdict tombe : elle est enceinte de 8 semaines, pas question de le garder : quinze ans, c’est bien trop tôt.
L’auteur raconte avec sensibilité mais sans sensiblerie cet épisode douloureux de la vie d’une adolescente et de ses proches.Un roman militant et pédagogique (mais pas trop) qui mérite largement sa place dans les collèges et lycées. Marie-Pierre Muneret

A partir de 15 ans

coup de coeur Hors de moi / florence Hinckel. - Talents hauts (Ego), 2014

Sophie s’enferme dans son monde fait de souvenirs et de ressentis, laissant la réalité loin d’elle. Elle ne veut pas y faire face, elle ne veut pas se confronter à cette réalité, à cette vie, à cette famille qui surmonte déjà des difficultés. A 15 ans elle va pourtant devoir prendre la plus grande décision de sa vie...

Lire l’article : Histoiresetgourmanlises

À partir de 15 ans

coup de coeur Nola / Florence Aubry. - Mijade, 2014

Nola est enlevée avec le docteur qui devait procéder à son avortement. Elle se retrouve vite seule, dans un hangar désaffecté, à tenter de comprendre comment elle est arrivée là... Mais Nola ne pleurniche pas, elle se bat, et revendique fort sa liberté face à tous ceux qui veulent décider à sa place de sa vie !
Ses parents, l’école, la clinique, le docteur, son geôlier, les différents personnages qui tournent autour d’elle ressemblent aux éléments d’un manège en bois. Au centre, Nola, sa vie, son histoire.
Une écriture qui touche avec la voix d’une adolescente pleine de certitudes et un garçon perdu. Un livre pour réfléchir ensemble, discuter, échanger. Un récit qui dérange par moment notre conscience. Une histoire qui a le mérite d’exister et d’ouvrir le débat ! Marion Uteza

A partir de 15 ans

coup de coeur Cheval océan / S. Servant. - Actes sud. - (D’une seule voix). 2014

Pour Angela, un seul rêve, un seul horizon, la mer immense et impétueuse du Portugal. L’océan "pareil à un cheval lancé au galop". Elle devait s’y rendre avec son amoureux, ils économisaient pour cela sou après sou, mais la rencontre avec le cousin de son père -"une tempête qui est venue dévaster mon corps et mon âme"- a donné un tout autre sens à ce voyage. Devant l’océan tant imaginé, tant espéré, elle n’a plus que sa rage, sa haine d’elle-même, sa colère à crier. Et la décision à prendre de savoir que faire de sa vie abimée et de celle qu’elle porte désormais malgré elle...

Fidèle à la collection D’une seule voix, un texte court, puissant, porteur d’une rage et d’une fougue au final constructives.

Autre lecture Sous une forme poétique, une adolescente raconte la tragédie qui a surgit dans sa vie. Par petite touche, elle nous livre les événements qui la conduisent là où elle en est. Belle lecture.

A partir de 13 ans

coup de coeur Ma tempête de neige / T. Scotto. - Actes sud. - (D’une seule voix). 2014

Étudiant, Zacharie a 19 ans, l’âge où l’on se fout à poil sur les comptoirs de bar... Mais il attend, avec Katell, un enfant qui le rend fou de joie, d’impatience, d’espoir. Ces quelques 60 pages disent leur rencontre amoureuse et leurs premiers doutes, levés par une évidence : ils souhaitent de tout cœur l’arrivée de ce bébé (« Ce soir là, on s’est fait l’amour avec deux corps qui avaient toutes les réponses »). Pas encore né, cet enfant a déjà l’âge de leurs attentes et désirs.
Un roman pour lycéens et au-delà.
Autre lecture
Un jeune homme de 19 ans parle à son bébé qui va naître. Il évoque sa rencontre avec Katell, âgée de vingt quatre ans et les liens qu’ils ont tissés et qui les ont amenés à choisir de garder l’enfant. On entend son amour pour cet enfant qui est déjà là dans son esprit, mais aussi les doutes de son entourage. 19 ans n’est-ce pas trop tôt ? Surtout quand on est étudiant... Mais le futur père n’a aucun doute, il a "confiance".
Un texte de la collection d’une seule voix, "des textes à dire, à partager avec soi et le monde". Un hymne à la vie que l’auteur porte avec joie. Un joli texte au final...
« Tu vas naître et... putain tu vas naître...Tu vas naître et, pour moi, t’auras déjà tout ce passé là. Impossible à raconter. Des déroulés de secondes rien qu’à toi. Ton aventure intérieure. Et moi, dans tout ça, "déjà" je suis ton père ? Avant que tu arrives ? Oui c’est ça, forcément. C’était "déjà" certain dès qu’on t’a vu sur l’échographie de la première fois, de toute façon. C’était y a longtemps maintenant mais, sur tout l’écran, il n’y avait bien que toi. »

coup de coeur Ma mère à l’ouest / E. Kavian. - Mijade

La propre mère de Samantha n’a pas choisi de tomber enceinte ; Samantha se retrouve aujourd’hui dans la même situation d’une grossesse non désirée. Entre les deux périodes, un chemin semé d’embûches, raconté dans un style froid, distant, comme pour mieux supporter la violence de l’histoire de Samantha.
« Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé » disait Saint Exupéry. Visiblement, les adultes ayant pris Samantha sous leur aile ne connaissaient pas le précepte, tous l’ayant abandonnée en chemin. Arrachée à sa mère naturelle handicapée mentale à l’âge de 6 ans, elle grandira en multipliant les familles d’accueil apprenant peu à peu à se détacher des adultes, à mener sa propre vie : émancipée à 16 ans.
Un roman pas facile, dans la réalité décrite comme dans le style mais lumineux dans sa conclusion. Par delà les normes, l’amour aplanit toutes les difficultés et consolide les bases de tout individu.
Autre lecture
Samantha Betty a une mère handicapée mentale et pas de père. A six ans, elle est retirée à sa mère biologique et placée de famille d’accueil en famille d’accueil. Le récit retrace son parcours, à la recherche d’une chaleur humaine. Mais est-il possible de se construire sans racine ? Une mère handicapée ne reste t-elle pas avant tout une mère ?
Le roman au thème intéressant est rythmé par des moments forts. Cependant, la lecture avant le lycée sera difficile.

coup de coeur J’ai décidé / I. Rossignol. - Flammarion. - (Tribal)

Cynthia n’avait réellement pas besoin de ça dans sa vie. Elle qui ne sait déjà pas que faire de sa vie -résultats scolaires médiocres et aucune ambition- apprend qu’elle est enceinte. A l’abattement le plus total succède une prise de conscience du choix qu’elle a à faire. Un choix qui implique de réfléchir à son avenir, à la notion de parentalité -être enceinte et vouloir garder son enfant, est-ce une fuite comme une autre ou un vrai choix responsable- et tout simplement à son identité.
En étant enceinte Cynthia s’interroge sur elle-même, sur la condition des femmes, devient curieuse de la vie, des autres tout simplement. Si le géniteur n’a aucune place dans ses interrogations, Cynthia elle saura enfin qui elle est, ce qu’elle veut devenir.
Le style de la narratrice, très affranchi au niveau de la syntaxe, participe de la description d’une certaine banlieue. Si le propos est un peu didactique, l’intérêt pour la thématique est certain.
Autre lecture
Cynthia, jeune fille des banlieues de 17 ans, découvre après un premier rapport sexuel non protégé qu’elle est enceinte. Que faire ? Que décider ? Au-delà des différents avis donnés par son entourage, Cynthia va découvrir que c’est de sa vie qu’il est question. Son état est révélateur d’un mal être plus profond.
C’est par des rencontres parfois inattendues que Cynthia va être amenée à prendre en charge son existence. Que veut-elle faire de sa vie ? Quel métier ? Quelles études ? Quelle place veut-elle occuper dans la société ? Être une femme est-ce tout accepter ? Faut-il avorter ou au contraire garder le bébé ? De nombreuses questions auxquelles Cynthia devra apporter ses propres réponses.
Un très beau livre sur la construction de soi, très positif en dépit de la noirceur du thème. Car commencer à réfléchir ouvre la voie des possibles. Et, à 17 ans, tout est encore possible... Coup de coeur de Marie C.

coup de coeur Boys don’t cry / M. Blackman. - Milan. - (Macadam)

Dante, dans l’attente angoissée de ses résultats d’examen, n’imaginait pas une seconde ce qui allait lui tomber dessus : Mélanie, qu’il n’avait pas vue depuis 1 an et demi, se présente à lui avec un bébé. Son bébé. Leur bébé. Terrassé, Dante n’est cependant pas au bout de ses surprises puisque sous prétexte d’aller faire une course, Mélanie lui laisse Emma. Et ne revient pas. Dante, 17 ans qui s’apprêtait à entrer à l’université avec des grandes ambitions, refuse cette réalité. Comme s’il avait le choix...
Apprendre à s’occuper d’un bébé, renoncer à son avenir professionnel, subvenir à leurs besoins… Même s’il est épaulé par son père et son frère (leur mère est morte), Dante rechigne. Mais pour lui, bientôt, il n’est même plus question de "refiler le bébé", tant il s’investit, responsable, fier même. En marge de l’histoire de Dante, il y a celle de son frère Adam, plus parcellaire. Adam, grande gueule, assume parfaitement son homosexualité. Mais son côté solaire est bientôt obscurci… Les chamboulements autour de Dante relèguent Adam et ses problèmes au second plan…
La vie est rarement celle que l’on s’est planifiée mais le propos de l’auteur est de montrer que toute épreuve peut être porteuse de changements bénéfiques. Ici en l’occurrence, une famille d’hommes qui s’est considérablement ressoudée en apprenant à mieux se connaître et surtout à communiquer.

coup de coeur Camille aime pas danser / M.-S. Vermot. - Thierry Magnier

Camille est sérieuse, un peu rêveuse, réservée. Tout l’inverse de sœur Anastasia qui fait la fierté de sa mère. Jusqu’au jour où -parce qu’il y a toujours un jour où- l’aînée commet l’erreur fatale de tomber enceinte. Incapable d’affronter cette réalité, la mère fuit, laissant dans le désarroi la jeune Anastasia et sa sœur cadette. Heureusement, il y a la tante Mathilde, la grand-mère, pour prendre les décisions difficiles et accompagner Ana en Espagne… Mais qui est là pour Camille ? Victime collatérale, elle assume seule sa peine, ses doutes et son incertitude quant à l’avenir.
Marie-Sabine Roger laisse toujours poindre un sentiment final de pessimisme, sans désespérance totale cependant. Mais son écriture est subtile, sans compromis et invite à la réflexion, à la discussion.

coup de coeur Tarja / J.-L. Sciarini. - La Joie de lire

Tarja a couché avec plus de 15 garçons et avec son professeur de français dont elle tombe enceinte. Pourtant Tarja n’a que 16 ans. C’est une adolescente fragile qui a vécu pas mal de choses difficiles, comme la mort de sa meilleure amie, des rumeurs qui lui font une sale réputation et l’isolent, et des parents trop souvent absents. Nous suivons Tarja tout au long de sa grossesse et nous partageons ses émotions de la dépression au suicide.
Roman fort et captivant sur l’adolescence, l’amour, l’amitié, le deuil et la solitude. Cultivée et sensible, Tarja nous émeut. Dans ce monde brutal où les adolescents ne se font pas de cadeau, on a envie de la protéger car son histoire est touchante. Très beau roman de Jean Noël Sciarini, bien construit, parfois cru mais toujours juste. Un très bon moment de lecture plus particulièrement destiné aux 15-18 ans.
Autre lecture
Tarja traîne une réputation de salope dans son lycée. Une réputation tenace et amplifiée depuis qu’elle semble avoir noué des liens avec son prof de lettres. Lorsqu’elle tombe enceinte, son sort est définitivement scellé. Mais la narratrice qu’elle est dans ce roman nous donne d’elle-même une toute autre vision : celle d’une jeune fille d’une grande tendresse, habitée par des rêves qui prennent une place importante dans sa vie. Pour faire la jonction entre la fragilité de Tarja et la violence de l’image qui lui est renvoyée par les autres, il y a Léon, l’ami solide, qui veut que Tarja retrouve l’estime d’elle-même et surtout qu’elle cesse de cacher, derrière une vie rêvée, le drame qui l’éloigne d’elle-même.
Comment une jeune fille blessée tente de faire face, de protéger à tout prix son enfant à venir, de trouver en elle les ressources pour avancer... Un texte fort qui joue beaucoup sur les symboles, la psychanalyse, la méditation. Coup de coeur de Charlotte et Julie

coup de coeur Ultraviolet / N. Huston. - Thierry Magnier

Eté 1936. C’est l’année de la grande dépression et de la terrible sécheresse qui affament l’Amérique. C’est aussi l’anniversaire de Lucy qui fête ses 13 ans. Cette jeune fille intelligente étouffe, au sens propre comme au figuré, dans sa famille protestante et forcément pratiquante puisque son père est le pasteur de la contrée. A partir de ce jour, elle confie toutes ses interrogations, émotions, révoltes, secrets dans un carnet dont le contenu nous est livré. C’est ainsi que nous vivrons avec elle ses sentiments contradictoires quant à son envie de devenir adulte, son ouverture au monde grâce au mystérieux, mais "si beau", docteur Bernard Beauchemin que son père a ramené à la maison. Nous partagerons également sa tristesse lorsque sa mère chasse celui-ci par peur et ignorance.
Un roman court mais pourtant très riche sur la nature humaine. Le talent de Nancy Huston est de faire transparaître dans chacun des mots de son personnage tout cet idéal de liberté dans la conscience critique de soi et des autres et dans l’aspiration d’un avenir plus ouvert.

coup de coeur Un cargo pour Berlin / F. Paronuzzi. - Thierry Magnier

L’histoire commence à Saïda en Algérie et se termine à Tanger, au Maroc. En chapitres alternés -avant (Nour) et maintenant (Youness)- on suit le parcours d’une jeune fille à l’avenir brillant qui s’est laissée séduire par le beau neveu de sa patronne. Enceinte et rejetée par sa famille, elle veut fuir pour l’Europe, déguisée en garçon, avec Tariq, enfant de la misère qui a toujours rêvé de partir pour Berlin. Les deux amis s’unissent pour fuir et rejoignent le flot des harragas qui tentent le voyage vers l’Europe … Un texte court et dense qui décrit avec justesse et pudeur les raisons de leurs tentatives, les conditions du voyage dans les pays de départ et l’attente fiévreuse pour la traversée ou pour une autre vie. C’est un texte clair, documenté, avec une touche d’espoir pour les deux héros qui rendra leurs destins respectifs supportables.
Un roman très attachant sur un thème d’actualité qui délivre de nombreuses informations sans en avoir l’air, que ce soit sur la condition des femmes, l’absence de perspectives, le trafic lié aux voyages… Coup de coeur de Mireille

coup de coeur Tout doit disparaître / M. Ollivier. - T. Magnier

Hugo, le narrateur, a 11 ans lorsque ses parents décident d’aller enseigner à Mayotte pour 2 ou 4 ans. L’adaptation à la vie sur l’île est d’abord très difficile, il la déteste aussitôt. Pourtant, c’est aussi là-bas qu’il va connaître son premier amour, Zaïniba, expérience qui va précipiter son retour en métropole…
La seconde partie permet au narrateur de se rendre réellement compte de l’écart entre la vie à Mayotte et celle en métropole. Hugo va prendre conscience de la société de consommation effrénée dans laquelle nous vivons, symbolisée dans le roman par la période des soldes, puis entamer une lutte contre ce mode de vie. Il entre même dans un groupuscule « anti-pub » grâce à sa rencontre avec Charly.
Deux parties distinctes, aussi riche l’une que l’autre, dont l’articulation peut dérouter le lecteur. Néanmoins, elles constituent un bon roman pour lycéens (à partir de 14 ans), qui nous amène à réfléchir sur la société actuelle : la surconsommation irréfléchie, les choix que l’on fait (ou non) dans la vie… Coup de coeur de Florence L.

coup de coeur La fille du docteur Baudoin / M.-A. Murail. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Le docteur Baudoin est à l’âge des bilans : il ne supporte plus ses patients, qu’il gave de médicaments ou qu’il refile à son associé qu’il méprise, le jeune docteur Chasseloup ; à la maison, il regarde avec un certain cynisme blasé ce que sont devenus sa femme et ses trois enfants : la plus jeune et ses jeux virtuels sur le net, l’aîné attaché à tout ce qui est très cher et voyant ; quant à Violaine, la cadette, elle collectionne les petits amis qui disparaissent au fur et à mesure qu’elle raccourcit leur prénom. Dominique, Domi, ne sera bientôt bientôt plus que Do... Quand Violaine s’aperçoit qu’elle est enceinte, c’est bien sûr la catastrophe : à qui parler, que faire ?
Comme d’habitude chez Marie-Aude Murail, même dans les situations les plus graves, l’humour n’est jamais loin : sans occulter l’épreuve que consistue l’avortement, ni porter de jugement sur ses personnages (même sur le médecin et ses pratiques qui n’ont plus rien à voir avec le serment d’Hippocrate), elle nous fait partager avec eux ces moments de leur vie où ils vont devoir prendre leur destin en main. Coup de coeur de Florence L.

coup de coeur Deux fois rien / M.S. Vermot. - T. Magnier

Nuala entre en seconde artistique, une filière qu’elle a toujours voulu suivre. Elle est bonne élève, issue d’une famille d’hôteliers compréhensive et aimante. Il y a pourtant deux ombres au tableau : sa soeur est paralysée à vie suite à un accident de voiture et Nuala elle-même est enceinte. Elle a du mal à assumer tout à fait le choix qu’elle a fait de garder ce bébé né d’une aventure avec un jeune Irlandais au cours d’un voyage scolaire. Il n’est pas facile d’être mère à 16 ans ni physiquement ni psychologiquement, d’autant qu’elle a l’impression, à la naissance, que sa propre mère empiète sur sa relation mère-enfant.
La vie ne se déroule pas toujours comme on l’avait prévu mais la belle leçon de ce livre est qu’elle ne doit pas forcément se jouer dans le drame : l’auteur reste résolument positif, sans éluder les difficultés, et c’est ce qui fait la force de ce roman qui plaira aux ados à partir de 15 ans. Coup de coeur de Julie

coup de coeur Rien qu’un enfant / O. Ka. - Grasset. - (Lampe de poche)

Mael, 15 ans, étouffe. Sa vie ne lui convient pas du tout : des journées monotones et inintéressantes au collège, des soirées oppressantes au milieu des tensions entre les parents, un frère dont il ne faut espérer aucune complicité. Un jour, la vie répond enfin à ses aspirations, en la personne de Marine, 22 ans. Elle est spontanée, joyeuse et n’a pas peur de vivre. Ainsi, malgré la différence d’âge, malgré les réticences des parents de Mael, ils rejettent toutes les conventions. Dès ses 16 ans, Mael arrête le collège et trouve un travail. Et très vite, ils décident d’avoir un enfant... Des personnages très attachants pour une histoire singulière qui explore un chemin vers l’âge adulte.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse