couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Lion




Album(s) :


coup de coeur La chambre du lion / Adrien Parlange. – Albin Michel. 2014

Un petit garçon pénètre dans la page, c’est la chambre du lion. Petite souris s’enfuit, trop de bruit ! Des pas approchent. Vite, petit garçon se cache sous le lit… Petite fille entre. Des pas approchent. Vite, petite fille se cache sous le tapis…Et une volée d’oiseau envahit la pièce… Arrive le lion, qui ne reconnaît pas sa chambre. Terrifié, lui aussi se cache sous sa grande couverture et c’est alors qu’arrive…

Dans cet album , les actions se répètent et se succèdent. Il est d’une facture classique dans sa mise en page (texte à gauche, illustration à droite) et d’une belle modernité dans sa proposition graphique (A. Parlange est passé par les Arts déco de Strasbourg et d’autres écoles prestigieuses). Quelques traits d’un vert profond esquissent l’espace de la feuille : un trait horizontal en bas de page et voilà un tapis où se cacher ! Une ligne inclinée ? elle devient miroir derrière lequel peut se glisser un chien. Une arabesque ? un petit garçon s’en fera un lustre où se percher… Ce sont les personnages, colorés, qui donnent à voir l’univers graphique, le transforment et le déforment au fur et à mesure de la progression de l’histoire. Ils se retrouvent tous dans la chambre du lion, sans se voir. Sauf que… observez bien les illustrations, à chaque page, un détail éveille l’attention. C’est simple et beau.

Claire Py

coup de coeur Tu te crois le lion ? / Urial ; L. Le Saux. - Didier. 2014

« Des ordres, encore des ordres, toujours des ordres », c’est à peu près tout ce qu’il est capable de vociférer, avec des paroles vexantes en prime. « Admirez moi ! Grattez moi les fesses (...) Et que ça saute ! (...) Vous êtes nuls ! » Les animaux qui entourent ce roi lion -qui se fait appeler Trop-puissant- se fatiguent très vite de sa tyrannie et s’en vont un à un. Le lion, sûr de son assise, est convaincu qu’ils reviendront.
Sur la plage, les animaux retrouvent doucement mais très sûrement des habitudes respectueuses, joyeuses, libres et paisibles. Et lorsque le lion tente de s’immiscer, il sera vite remis à sa place !
Les illustrations en papiers collés, pleines de peps, les échanges livrés dans une typographie dynamique contribuent à une histoire vivante, intelligente et presque militante : l’album invite à une résistance au pouvoir imbécile et arbitraire, dans la fermeté et la non violence.

coup de coeur Sept lions en chaloupe / P. Brissy ; O. Daumas. - Marmaille et Compagnie. - (Jungle). 2014

Voici une histoire qui aurait pu aussi s’appeler Sept lions en galère. Ces nobles animaux partent à bord d’une chaloupe réalisée de leurs pattes, mais faite de bric et de broc, direction la mer ! Mais avant, la rivière et il s’agit de savoir qui va commander. Deux groupes s’opposent. Cela devrait être facile de se départager puisqu’ils sont 7 ! Seulement l’un d’eux s’abstient. Celui-là même qui parait bizarre aux yeux des autres depuis le début de la traversée parce qu’il est zébré et masqué... Mais pas le temps pour l’instant de se poser des questions, le voyage s’accélère et les ennuis avec...
Cet album tonique et rocambolesque, que ce soit dans le texte riche en vocabulaire et en onomatopées, comme dans l’illustration foisonnante, devrait plaire aux enfants à partir de 6 ans.

coup de coeur Le lion et l’oiseau / M. Dubuc. - La Pastèque. 2013

Lion travaille dans son jardin, c’est la fin de l’été et nous apercevons les oiseaux migrer dans le ciel. Tout à coup l’un d’eux tombe à ses pieds. Lion prend alors la parole pour accompagner ses gestes jusqu’à la fin de l’album. Il soigne son nouvel ami durant tout l’hiver et l’intègre doucement dans sa vie quotidienne. Tout semble tellement facile à deux mais le temps passe plus vite également. Les oiseaux accompagnent le retour du printemps et le compagnon de Lion s’envole pour rejoindre les siens. Ce dernier se raisonne par un C’est la vie... et patiente jusqu’à l’automne suivant dans l’espoir de retrouver son ami....
L’auteure utilise les pages blanches comme des soupirs pour rythmer certains passages qui ne demandent pas de mots. Les illustrations quant à elles reflètent bien la tendresse de cette belle histoire d’amitié et de partage. La tignasse du lion en guise de nid, notamment, marque les esprits.

coup de coeur Moi méchant méchant / A. Sanna. - Kaléidoscope. 2013

Crocodile dit à Éléphant : « Tiens-toi tranquille ou moi méchant méchant. » Lequel a du répondant ! Crocodile tente de menacer plus loin. Mais ce n’est décidément pas facile d’impressionner...
Album rythmé de deux leitmotiv, celui du fanfaron qui n’a pas les moyens de ses ambitions, et celui, avec nuances, de ceux qui ripostent. Du mordant et de l’humour, de belles aquarelles, nous contents contents !

coup de coeur Le petit Guili / M. Ramos. - Ecole des loisirs. 2013

Depuis que Léon le lion est couronné, il a bien changé... Pouvoir arbitraire, sanguinaire, cruel... Avec pour conséquences la peur des animaux-sujets et bientôt la révolte en sourdine. Guili, tout petit oiseau, regarde ce roi avec beaucoup de circonspection : pourquoi est-il roi s’il est si néfaste ? A question de bon sens, réponse immédiate : il lui soustraie sa couronne et ainsi le destitue. Mais qui mérite la couronne ? Chacun des animaux énonce son programme égotiste, ponctué par un « Ridicule » lapidaire de Guili. La fin sonne comme une mise en garde : il y aura toujours, quelque part, un potentat en devenir...
Un album singulier et fort, léger sur la forme, plutôt sombre dans le propos.

coup de coeur Surtout n’entrez pas dans le sac / G. Atakpama ; N. Hubesch. - Ecole des loisirs

Une chèvre découvre un terrain idyllique et se bâtit une maison dans les règles de l’art. Seulement voilà, un lion est également sur l’affaire... Malin, celui-ci attend que la chèvre ait fini les travaux et s’installe. Et non seulement il lui fait ce sale coup mais l’assigne aux tâches ménagères et notamment à la cuisine. La suite, à vous de la découvrir....
Original, mordant, délicieusement mâtiné d’humour noir, un engouement pour cette histoire de tel est pris qui croyait prendre.

coup de coeur Le lion et la souris / J. Pinkney. - Le Genevrier

Quelle magnifique illustration de cette fable d’Esope racontée ici sans un mot, seulement bruitée par quelques onomatopées... Belle idée d’ailleurs d’avoir laissé toute la place à l’illustration en page de couverture, sans autre mention que le prix Caldecott que le titre mérite amplement. Beauté farouche du lion à la force impérieuse, fragilité agile de la souris obstinée et courageuse... les deux animaux apparemment antagonistes occupent la savane avec la même légitimité, perturbée par l’homme.
La seule force des illustrations aux plans variés et couleurs fauves impose la morale de l’histoire mais la réflexion pourra être poursuivie à la lecture des textes d’Esope, de Phèdre et de La Fontaine, donnés en toute fin d’ouvrage.

coup de coeur Les lions ne mangent pas de croquettes / A. Bouchard. - Seuil

André Bouchard et son personnage Clémence semble convaincus : un lion est un excellent animal de compagnie ! Argumentaire à l’appui : un lion est autonome, distrayant, clément, psychologue... L’illustration, elle, a tendance à montrer un peu trop souvent un lion qui se pourlèche les babines... Serait-ce à dire que le texte omet une certaine réalité ? Une évidence, pour qui connait l’auteur-illustrateur, spécialiste du décalage entre texte et image et de l’humour pince-sans-rire qui en découle.

coup de coeur L’ histoire du lion qui ne savait pas écrire / M. Baltscheit ; M. Boutavant. - P’tit Glénat

Le héros de cet album, lion irascible aux crocs acérés, tombe un jour sur une lionne gracile et élégante, plongée dans sa lecture. Saisi, amoureux, il veut déclarer sa flamme ! Problème : lui ne sait pas écrire, et elle ne peut assurément être touchée que par une déclaration manuscrite … Le roi des animaux demande tour à tour aux animaux de la savane de lui écrire la lettre parfaite. Chacun s’applique, en y mettant un peu trop de soi, et le résultat n’est pas à la hauteur. Reste une alternative, celle d’apprendre à écrire, afin que le lion puisse enfin exprimer ses sentiments les plus intimes. Une solution d’autant plus réjouissante qu’une belle dame se propose comme professeur…
Traits fins et couleurs contrastées donnent un aspect tonique à cette histoire, un peu pédagogique certes mais très plaisante.

coup de coeur Mon lion / M. Sadat. - Autrement. - (Histoire sans paroles)

Un lion majestueux, flamboyant, un petit garçon minuscule perdu dans l’immensité du désert et pris sous la protection du premier. Une complicité sans faille s’établit au delà des conventions qui régissent les hommes et les bêtes. Bientôt cependant, ils devront retourner chacun dans leur univers et seuls les rêves permettront leurs retrouvailles.
Couleurs très chaudes pour des sentiments forts, violents ou passionnels.

Roman(s) :


coup de coeur Lafcadio, le lion qui visait juste / S. Silverstein. - Les grandes personnes. 2013

Oncle Shelby, Shel Silverstein lui-même, nous conte l’histoire résolument étonnante et drôle d’un jeune lion qui ne fait rien comme tout le monde. Les lions fuient les chasseurs ? Il préfère rester et converser. Rien ne nous étonnera plus ensuite lorsqu’on nous le verrons apprendre à tirer, avec précision qui plus est ; lorsqu’il rejoindra la société des hommes pour y briller en tant qu’artiste de cirque ; lorsqu’il se gavera de Marshmallow, dans une obsession jamais calmée ; lorsque enfin il quittera le succès pour vivre « quelque chose de nouveau ». Ne comptez pas sur Oncle Shelby pour nous dévoiler ce qu’est devenu Lafcadio. Il préfère nous laisser imaginer la suite du destin exceptionnel de ce lion toujours en quête.
Le narrateur aime à digresser pour mieux accorder à son personnage toute la liberté qu’il incarne ; avec ses illustrations souples au trait noir, il renforce la fantaisie loufoque de cet univers qui se joue des contraintes et, par-là, imagine tous les possibles. Un conte jubilatoire dès 9-10 ans.

Et aussi... :


coup de coeur Le lion qui ne savait pas chasser (mais qui devint roi) / J.-S. Blanck ; J. Bousmar. - Alzabane

Le lion de cette histoire ne sait pas chasser et suscite la moquerie des tous les animaux de la jungle. (Sur le CD, les rires d’enfants accompagnent la narration). Bientôt, le lion, bouche de trop à nourrir, est chassé. Un homme le recueille, propose de le nourrir en échange de tours à effectuer devant les hommes. Là encore, il sera très vite considéré comme une bouche inutile à nourrir. Il croise heureusement un singe bien malin qui lui révélera comment s’élever au statut de roi : diviser (mâles versus femelles) pour mieux régner, telle est la manigance du roi qui devint lion, qui inspirera bien entendu les humains !
Si la narration est un peu laborieuse et peu vivante, le conte est original et très intéressant.
Le livre quant à lui est à dominante jaune et ocre, propose une typographie très lisible. Le livre et le CD proposent le conte également en espagnol puis en anglais. Il peut paraître saugrenu de voir se répéter 3 fois les mêmes illustrations, mais l’éditeur défend son choix par une volonté de mieux se repérer parmi les différentes langues. L’ordre des langues n’est d’ailleurs pas le même dans le livre et dans le CD.
Chaque langue représente 21 minutes d’écoute, avec des narrateurs différents : voix principale féminine pour le texte français et espagnole ; masculine pour l’anglais. Les récitants sont accompagnés d’une ambiance musicale africaine. Il existe par ailleurs une application IPAD.

coup de coeur Je veux grandir / R. Alcantara ; E. Urberuaga. - Autrement. - (Roméo le petit lion)

Qu’est ce que Roméo n’inventerait pas pour être enfin grand et costaud, comme son papa... Mais tous ces artifices paraissent bien dérisoires quand il se trouve face à face au rhinocéros. L’heure de la chasse n’a pas encore sonné, il y a encore tant de jeux à expérimenter.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse