couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Ours




Album(s) :


coup de coeur Un ours à l’école / Jean-Luc Englebert. - Pastel, 2015

Flânant de ci de là pendant que maman prépare la tanière pour l’hiver, petit ours trouve un bonnet coloré, tout doux. Il pose la douillette découverte sur sa tête et poursuit son chemin au hasard, jusqu’en lisière de la forêt. Là débute la ville. Dans la cour de l’école, les enfants coiffés de bonnets semblables s’en donnent à coeur joie. "Tiens ! Des copains !", se dit petit ours qui descend les rejoindre... et voici que les enfants, qui le prennent pour le nouveau, l’entraînent en classe ! C’est l’heure de la leçon de calcul, il fait si chaud, petit ours n’a pas l’habitude : il ferme les yeux et s’endort aussitôt sur l’épaule de sa voisine...aïe aïe aïe, que va dire la maîtresse ?

Tout en simplicité, tant par le trait que par le texte, un album tout doux pour savourer la rentrée et parler à mots couverts de tolérance : des enfants accueillant avec beaucoup de naturel un nouvel élève "différent", une maîtresse bienveillante et pragmatique, un climat des plus rassurant ! Le contraste est très réussi entre la vie sauvage et la parenthèse civilisée, avec un retour à la nature plein d’amour, dans le giron maternel. On aime ! Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur Debout sur l’eau / Hyacinthe Reisch. - Le Chineur éditions, 2015

Un ours rêve de voguer sur l’eau. A force d’observer les hommes, il décide de tenter l’aventure en Canoë... sans penser que son poids ne sera pas supporté par la frêle embarcation !

Un magnifique album sur l’aspiration à la légereté de l’être. La page blanche est uniquement habitée par de l’encre qui suggère contours et mouvements.
L’ours qui s’ébroue sur la page de la couverture semble projeter vers le lecteur un peu de l’esprit du livre. Le plein et le vide, le clair et le foncé, l’ours et l’indien... le trait qu’il soit de plume ou de mots interroge les contrastes et les contraires.

Le récit en forme de fable trace un parcours et propose des rencontres. Les traces de pas de l’ours sur les pages intérieures dessinent ce projet et nous invitent à le poursuivre lorsque l’on referme le livre. Au défi impossible que s’est lancé l’ours va répondre la force de l’entraide. C’est la différence qui va permettre la réalisation du rêve.

Au glissement de l’histoire répond de magnifiques illustrations qui nous emportent. Un voyage qui peut se poursuivre puisque l’achat d’un album donne droit à une version audio gratuite.

Toutes les illustrations ont été réalisées à la main par le conteur. Loin de représenter des images figées, elles sont vivantes et nous transmettent l’émotion du mouvement, de la vie. Un véritable bijou à partager ! Marion Uteza

A partir de 5 ans

Le Chineur est une nouvelle maison d’édition à découvrir avec comme ligne directrice de trouver des pétites et d’éditer des livres respecteux de l’environnement. Intéressant !

coup de coeur Le gâteau perché tout là haut / Suzanne Straber. - Tourbillon, 2015

L’ours en balade repère un gâteau refroidissant sur le bord d’une fenêtre. Petit souci celle-ci est beaucoup trop haute à atteindre.....Qu’à cela ne tienne cochon va l’aider, il grimpe sur ses épaules. Mais....encore trop haut.....Pas grave ours a d’autres amis qui arriveront à la rescousse jusqu’à la bonne hauteur. Sauf que c’est sans compter sur l’enfant propriétaire de l’appétissante pâtisserie qui ouvre la fenêtre juste à temps pour récupérer son bien. L’histoire finira bien néanmoins pour chacun et il y aura même une cerise sur le gâteau... Savoureux comme une charlotte au chocolat ! Myriam Lemercier

A partir de 2 ans

coup de coeur Au fond des bois / Alessandro Lumare. - Atelier du poisson soluble, 2015

Inspiré du conte traditionnel russe "Macha et l’ours", L’atelier du poisson soluble nous offre "Au fond des bois", un coup de cœur à ne pas rater ! L’album est une réécriture du conte original accompagné des illustrations de l’artiste italien Alessandro LUMARE. Encore une œuvre expérimentale qui marquera, rares sont les illustrations réalisées avec de la mousse, celle de ce plasticien sont uniques.
Au fond d’une marmite ou sur le manche d’une louche, les personnages (une petite fille égarée dans la forêt recueillie par une ourse) sont sculptés délicatement dans une eau de vaisselle enchantée. Le fil du récit glisse sur les bords d’un faitout ou tout au fond d’une cocotte, la batterie de cuisine de l’auteur est magique et sa "popote" est subtile.
Voici l’album d’un cuisinier du rêve et de l’imagination, je vous invite à découvrir son blog et ses multiples actions autour du livre et de l’art réalisées avec les enfants en Italie. Emmanuel Mouchotte

A partir de 4 ans

coup de coeur Frida et petit ours / Anthony Browne ; Hanne Bartholin. – Kaléidoscope, 2015

Petit Ours et son amie Frida dessinent. Ils adorent ! Mais voilà que Petit Ours n’a plus d’idée alors Frida lui propose un jeu pour renouer avec sa créativité et l’imaginaire : le jeu des formes ! A partir d’une ligne qu’elle trace, il va faire apparaître une forme reconnaissable : tiens, un chien ! C’est inattendu et amusant. Petit Ours s’empare du jeu, trace sur la page blanche une figure bizarre. Frida l’observe avec attention et fait naître un poisson ! C’est surprenant et très amusant ! Les deux amis se surprennent, explorent d’autres possibles : bout de papier, brindilles… Avec leurs crayons, tout se transforme et devient dessin…
Anthony Browne, qui a écrit pour les plus grands Le jeu des formes où il raconte avec humour comment ce jeu est inspiré de son enfance, propose aux plus petits de faire comme les grands. Il les invite à exercer leur regard, à se libérer des schémas connus pour se laisser guider par leur intuition. Une invitation à la créativité, à essayer tout de suite ! Claire Py

A partir de 3 ans

coup de coeur Une maison pour ours / Sophy Henn. - Albin Michel Jeunesse, 2014

un ourson vivait avec un petit garçon. Le temps passa, l’un comme l’autre grandirent ; grandirent...jusqu’à ce que s’impose l’évidence : il était temps de trouver une nouvelle maison pour ours, devenu trop sauvage et trop imposant. "Mais où, ours ?", telle est la question, qui scande chaque double page. Car ni le magasin de jouets, ni la forêt, ni le cirque et encore moins le zoo ne trouvent grâce à ses yeux. "NON !", ours est formel. que faire ? en mangeant une glace, le garçoon a une idée : tout simplement, le Pôle Nord ! En route !
On aime ce récit d’amitié rythmé par le jeu de la répétition. Les illustrations, de style naîf et rétro, son tadorables. La fin est très rassurante : même séparés, deux amis peuvent rester très liés et heureux, chaxun avec la vie qui lui convient le mieux, à sa juste place. La petite pirouette finale nous fait refermer le livre dans un sourire. A découvrir. Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

coup de coeur L’enfant qui avait oublié sa peur / Nathalie Wyss ; Béatrice Boutignon. - Le baron perché, 2015

Il marche dans le froid, il avance malgré la neige et le vent, le petit héros de cette histoire. Il ne s’arrête pas de peur que son coeur ne cesse de battre en même temps que le rythme de ses pas. Un jour, marchant endormi, il heurte la grosse fourrure d’un ours. Mais il en faut plus pour stopper sa marche anxieuse !Il ne le sait pas encore : cette rencontre va changer sa vie.... Le pachyderme va petit à petit aider l’enfant à oublier sa peur, irrationnelle. D’abord de son pas lourd et de sa chaude présence, ensuite de sa parole apaisante. "Imagine que la peur est un petit oiseau qui vit sur ton épaule (...) il passe comme les nuages et leur ombre dans la neige". A son tour, l’enfant protègera l’ours de sa (soi-disante ?) peur : les flocons. Il s’endort sur le dos de l’animal...à son réveil, la nature et son regard sur le monde a changé. Son coeur n’est pas en miette, le soleil brille. Le petit oiseau sur son épaule va et vient. Tout va bien. Un texte magnifique, délicat, métaphorique tout en restant limpide. Les douces illustrations de Béatrice Boutignon servent à la perfection le propos. A découvrir. Ewa Bochenski

A partir de 5 ans.

coup de coeur Poupoupidours / Benjamin Chaud. - Hélium, 2014

Un matin de printemps, Petit ours se réveille et part en exploration. Il ne faut pas trop s’éloigner, il le sait, mais le voilà intrigué par une chose qui brille au loin, derrière les arbres de la forêt.

Lire l’article : Histoiresetgourmanlises

A partir de 4 ans

coup de coeur Gros câlin / Nicholas Oldland. – Bayard, 2014

C’est l’histoire d’un gros, grand et fort ours plein de bonhomie et dont le cœur déborde d’amour. Ce qu’il sait le mieux faire, dans la forêt qu’il habite, ce sont les câlins ! Et il ne s’en prive pas…lapin, élan, serpent, putois, oiseau, il les prend tous dans ses grands bras chaleureux, ce qui en étonnent plus d’un ! Mais ce qu’il préfère par-dessus tout, c’est offrir ses câlins tendres et voluptueux aux arbres, ses vrais amis. Jusqu’à ce qu’un jour arrive un bûcheron muni d’une hache… Comment va réagir notre plantigrade si affectueux ? Petite fable drôle et écologique sur le pouvoir de l’amour, cet album est le premier de l’auteur canadien Nicholas Oldland. Claire Py

A partir de 3 ans

coup de coeur L’ours et les trolls de la montagne / Albena Ivanovitch-Lair ; Nathalie Ragondet. - Père Castor-Flammarion, 2014

Par un jour d’hiver, Olaf le berger trouve un petit ourson perdu dans la montagne. Il le ramène chez lui, le nourrit, l’élève. L’année suivante l’ours est devenu tellement grand et imposant qu’Olaf ne peut plus le garder dans sa maison ! Il décide de l’offrir au roi. Il se met en route la veille de Noël, qui comme chacun le sait, est toujours une nuit un peu spéciale....en chemin, pris dans une tempête, il trouve refuge dans une modeste maison. Ses habitants s’apprêtent à fuir car chaque année à minuit, les trolls viennent dévaliser leur festin de noël. Mais cette fois, grâce à Olaf et son ours, les affreuses créatures vont recevoir une bonne leçon !

On aime ce conte de noël venu du nord, très joliment illustré par Nathalie Ragondet. De l’entraide mais aussi de l’action (il faut voir comme les gougnafiers sont chassés !), et un animal sauvage si doux et si gentil que les enfants grimpent sur son dos. Garanti sans lutins ni père noël ! Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur Le miel des trois compères / Richard Marnier ; Gaëtan Dorémus. - Rouergue, 2014

Un rayon de miel, trois gourmands comparses, 17 histoires en une et autant de tableaux furieusement mouvementés ! L’enjeu est de taille : lequel du loup, du renard ou de l’ours se régalera le premier ? Tantôt rivaux tantôt complices, ils peuvent se jauger ou s’entretuer, ou rire tellement qu’ils passent devant l’objet de leur convoitise sans le voir. Variations (presque) sans fin autour d’un authentique conte de Sibérie. Savoureux, surprenant, et très drôle. Ewa Bochenski

coup de coeur Le rhume de l’ours / B. Becker ; K. MacDonald Denton. - Casterman. 2014

Quatrièmes aventures de L’ours et l’enquiquineuse. Notre cher ours, cloué au lit par un méchant rhume, est persuadé que « personne n’avait jamais souffert autant que lui ». La souris, toujours pleine d’entrain, est convaincue d’avoir la solution pour le soigner. L’abattement grandiloquent de l’ours opposé à la pétulance joyeuse de la souris crée un décalage jubilatoire, nous sommes enchantés de retrouver ce duo aux mines exquises.

coup de coeur 1, 2, 3 banquise / A. Brière-Haquet ; O. Philipponneau, R. Enjary. - Memo. 2014

« UN ours blanc c’est grand, très grand ! Presque géant… » mais les animaux de la banquise s’empressent de lui fermer son clapet (qu’il n’avait pourtant pas ouvert) en lui montrant qu’ils peuvent rivaliser de taille : « 1 + 1 + 1 + 1 + 1 On est bien aussi grands que toi ! »
Les gravures sur bois aux teintes du Grand Nord opposent l’ours stoïque et les animaux qui se démènent pour exister face à lui. Quant à savoir qui l’emportera dans cette guéguerre d’égo...

coup de coeur Le meilleur copain de Martin / D. Melling. - Larousse. 2013

Martin aide Bouclette à retrouver son meilleur ami Petit mouton, lui qui rêve tant d’avoir lui aussi un ami pour partager les belles journées. Une fois sa mission accomplie, le voici bien dépité... Mais comment notre Martin si serviable, si attachant, si bonhomme pourrait-il rester seul ?

coup de coeur Un amour d’ami / D. M. Pinkwater ; W. Hillenbrand. - Ecole des loisirs. 2013

Il est d’une bonne humeur contagieuse, cet ours avec son air bonhomme, toujours à fredonner. Il faut dire qu’il a de bonnes raisons d’être enjoué : tous les matins, il trouve des offrandes : carottes, fleur, biscuit... Lui si gourmand prend bientôt le réflexe de partager à son tour et d’offrir au mystérieux inconnu des attentions. Les deux amis si différents et si semblables finiront par se rencontrer et le plaisir du partage se poursuivra alors dans la chanson... Album hédoniste et paisible.

coup de coeur C’est quoi cette grosse bête ? / M. Elina. - Petites bulles éditions. 2013

Paysage enneigé, trait noir, ambiance glacée. De drôles de frimousses, silhouettes colorées, viennent animer la scène. Leur promenade est stoppée net : « C’est quoi cette grosse bête » tapie au fond de sa tanière ? Entre peur et curiosité, les personnages tentent plusieurs types d’approches pour élucider le mystère. Finiront-ils, finirons-nous par connaître l’identité de la bête endormie ?
Une balade sur les traces du printemps, avec une apparition progressive des couleurs, jusqu’à la scène finale paisible et harmonieuse. Deux mondes se côtoient sans véritablement se croiser mais nourrissent ensemble un imaginaire très fort, porté par une illustration soignée, avec de jolis inventions et détails.
Les petites bulles, une nouvelle maison d’édition à saluer pour son univers envoûtant.

coup de coeur Un ours comme ci, un ours comme ça / A. Krolak. - Rue du monde

Format carré cartonné qui oppose sur chaque double page des ours différents : travailleur <> paresseux / courageux <> timide / sec <> mouillé...
Trait naïf et souriant, un livre sympathique sur les contraires !

coup de coeur La soupe des trois ours / C. Kim ; M. Moriuchi. - Ane bâté

Ils sont trois : un grand, un moyen et un petit... Mais point de Boucle d’or ici, nos 3 ours préparent une soupe. A chaque étape, le narrateur questionne le lecteur pour savoir lequel des trois a pêché le plus gros des poissons ? Cueilli la moyenne carotte ? Porté le plus grand des seaux ?... Et surtout, « qui mangera le plus de soupe ? »
Les illustrations en papiers collés et aux couleurs chaudes sont parfaitement adaptées à cette histoire aux allures de randonnée, rythmée de questions, exclamations et onomatopées.

coup de coeur Ours a une histoire à raconter / P. C. Stead ; E. E. Stead. - Kaléidoscope

On est d’emblée séduit par cet ours ensommeillé qui se frotte l’œil avec sa patte. Avant d’hiberner, « il a une histoire à raconter. » Souris, canard, grenouille, taupe ont tous des tâches plus urgentes à accomplir avant l’hiver et Ours, compréhensif, leur vient en aide, l’occasion pour le lecteur de fondre devant ses diverses postures. Il faudra donc attendre le printemps pour que l’histoire se raconte...
Les deux auteurs que l’on avait déjà tellement appréciés dans A-A-A-A-Atchoum ! ont le talent rare de dépeindre les moments complices hors du temps, où l’on n’est là que pour l’autre.

coup de coeur Une vie d’ours / C. Fourvel ; J. Coat. - Le baron perché

Christophe Fourvel et Janik Coat se sont associés pour cet album qui traite du cycle de la vie à travers une sympathique famille Ours. Belle rencontre entre deux genres différents. La douceur des illustrations de Janik et le ton de l’écriture, un brin humoristique, de Christophe atténuent la tristesse du propos. Album ou documentaire ? Documentaire ou album ? Les deux à la fois car il appellera forcément le questionnement.

coup de coeur L’ ours au collier / J. Schäfer. - Autrement

La journée d’un ours très spécial, un peu solitaire, très épicurien, curieux du monde et des autres. Une parenthèse apaisée que ce livre en noir et blanc, sobre et à la poésie discrète.

coup de coeur Ce soir, je dors chez un copain ! / D. Melling. - Larousse

Revoilà Martin ! Toujours aussi déphasé, toujours aussi gauche, toujours aussi affable. Ce soir, il va dormir chez son copain Lapin et, chemin faisant, croise du monde qui se joint à lui. Avec l’affluence dans le terrier, la nuit sera forcément un peu moins calme que prévu.
L’histoire est assez classique mais les détails dans l’illustration sont vraiment plaisants et font de cette nuit chez un ami, quelques fois angoissante pour l’enfant, un moment joyeux.

coup de coeur Un bon troc / L. Pauli ; K. Schärer. - Ane bâté

Avant même de découvrir l’histoire, on est heureux de retrouver les silhouettes pataudes et tendres de Kathrin Schärer. Dans cette seconde collaboration avec Lorenz Pauli (après Monsieur Renard à la pipiliothèque), c’est un loir et un ours qui cohabitent, à grand renfort de tractations, trocs à répétition, qui semblent léser notre ours. Mais ce dernier, heureux de vivre et philosophe, casse les rapports marchands et instaure une réelle amitié.

coup de coeur L’ écureuil et l’étrange visiteur / S. Meschenmoser. - Minédition

Un étrange oiseau tout bleu s’est posé sur la tête de l’ours. Il ne le quitte plus d’une semelle, ce qui inquiète fortement l’ours. Serait-ce un extraterrestre ? Lui veut-il du mal ? L’ours et l’écureuil, éternels compères, multiplient les hypothèses sur son identité et les solutions scabreuses pour se débarrasser de l’intrus. Et voici maintenant qu’ils sont deux !
A voir l’air bonhomme de notre ours en fin d’ouvrage, on saura que l’explication est bien plus simple, étonnante et touchante. Petit clin d’œil en page de garde de notre cher Sebastian Meschenmoser sur lui-même, qui sait si bien nous faire passer du rire à l’émotion !

coup de coeur Une chanson d’ours / B. Chaud. - Hélium

L’attention de Petit Ours est happée par une abeille au « bzzzz entraînant. Qui dit abeille, dit miel ». Aussi décide-t-il de la suivre... Lui-même sera talonné par son ours de père soudain inquiet de sa disparition. Nous tentons donc de suivre l’abeille, l’ourson et son père, au fil des doubles pages représentant la forêt, un boulevard, le parvis d’un opéra, puis le hall, les coulisses et enfin la scène. Les nombreux détails exprimant une vie trépidante ne rendent pas forcément la chose aisée, pas plus pour le père que pour le lecteur...
Tomber de rideau impressionnant pour cette histoire randonnée drôle et tendre, avec un clin d’œil aux ruches de l’Opéra de Paris.

coup de coeur Non / C. Rueda. - Rue du monde

Lorsque fiston est invité à aller dormir, il ne manque pas de réparties pour repousser l’échéance. La neige, le froid, l’absence de nourriture... Rien de tout cela ne l’effraie. Maman ours, patiemment, tente de le raisonner. Mais c’est la rigueur de l’hiver qui aura finalement raison de notre sympathique fanfaron.
Un album envahi petit à petit par la blancheur hivernale qui aborde l’hibernation de façon espiègle et très câline.

coup de coeur Des myrtilles pour Lily / R. McCloskey ; C. Bonhomme. - Le Genevrier. - (Caldecott)

Petite Lily et Petit ours, accompagnés par leur mère respective, cueillent des myrtilles. Plaisir du fruit mangé sur place, chacun à son rythme... Mais voilà que Petite Lily et Petit ours, s’étant attardés en chemin, se trouvent nez à nez avec une maman qui n’est pas la leur !
Bonheur de se promener dans la nature avec sa maman, frayeur d’être séparé (du côté des mères en tout cas ! Les petits, eux, emboitent tranquillement le pas à leur nouvelle maman)... Le texte, parsemé d’onomatopées, est en harmonie avec l’illustration en crayonné bleu, pour une belle randonnée en miroir. Un véritable plaisir de lecture, notamment à voix haute.

coup de coeur Petit ours mal peigné et les 6 souris blanches / C. Wormell. - Ecole des Loisirs. - (Pastel)

On retrouve avec plaisir les dessins ronds et douillets de Chris Wormell dans cette histoire de Petit Ours mal peigné qui vient à la rescousse de 6 petites souris. Il les sauvera des serres de la chouette, des crocs du renard et des crochets du serpent, par une ruse chaque fois réinventée.
Solidarité inattendue pour lutter contre l’adversaire, la peur n’est plus de mise !

coup de coeur Michel l’ours blanc / J. Colombet. - Petit Lézard

Michel l’ours blanc aime rêver, imaginer, transformer... Il se demande comment se passent les choses ailleurs, comment elles seraient si...
Une distorsion du réel qui donne lieu à de belles planches graphiques, autour de la différence, d’une jeune illustratrice talentueuse.

coup de coeur J’ai fait une toute petite bêtise ! / D. Melling. - Larousse

Martin a un bonnet rouge tout neuf, offert par son père ! Mais le bonnet est très vite transformé en “boule de spaghetti”. Plusieurs animaux seraient ravis de l’utiliser en l’état mais Martin tient à son bonnet et redoute la réaction de son papa...
Petite histoire sympathique qui vaut surtout pour les situations et expressions, drôles et tendres, des différents animaux.

coup de coeur Cousa / A. Albert. - Ecole des loisirs

Lorsqu’on ne trouve pas sa place au milieu des garçons turbulents, que grand-mère dort, il n’y a plus d’autre optique que de partir, seule, découvrir d’autres horizons. Au bord de la rivière, Cousa fait une rencontre effrayante -un peu- mais surtout époustouflante ! Un épisode de la vie, comme un jardin secret qu’elle gardera pour elle seule.
Album minimaliste qui joue sur les contrastes.

coup de coeur Le trésor de Monsieur Okamoto / O. Desvaux ; M. Carminati. - Picquier

Suivons les pas de Kisaki et Momoko qui, reconnaissants de la générosité de ce vieil homme pauvre et reclus qui est venu les saluer à l’occasion de la Fête des enfants, décident de lui rendre visite. Avec eux, nous sommes curieux, intrigués, puis effrayés ! Mais y a-t-il matière à s’inquiéter...
Histoire au charme envoutant où se mêle tradition du Japon, magie et sentiment de sécurité.

coup de coeur Je veux un câlin ! / D. Melling. - Larousse

Réveil difficile pour Martin ; il lui faut un gros gros câlin. Qui veut bien le lui faire ? Gros câlin, grand câlin, câlin tout doux... ils sont nombreux (moutons, lapins, hibou...) à faire les frais du besoin de tendresse de ce gros ours pataud.
Le décalage entre cet ours maladroit et insistant et les animaux effarouchés nous rend tous ces personnages très attachants. Autre effet certain : une grosse envie soudaine de câlin !

coup de coeur L’ ours et l’enquiquineuse / B. Becker ; K. MacDonald Denton. - Casterman. - (Les albums casterman)

Le message était pourtant clair : NE PAS DERANGER. Mais la “souris minuscule, grise, aux yeux malicieux” ne semble pas vouloir comprendre. Une intrusion, puis deux, puis trois... Notre ours est à bout et ne sait pas comment tenir à distance cette visiteuse inopportune. Une guerre d’usure -dans une joute oratoire jubilatoire- qui s’apparente bientôt à un apprivoisement, pour finir en apothéose : une amitié tranquille et inédite !
L’univers solitaire et ordonné de l’ours, envahi par la malice obstinée de la souris, tous deux représentés avec bonheur, dans leurs antagonismes comme dans leur complicité.

coup de coeur L’ ours et les feuilles / D. Ezra Stein. - Circonflexe

Les saisons à travers l’histoire tout simple d’un ours qui, tout interloqué de voir les feuilles tomber, tente de lutter contre les évènements. La fatigue venant, il se prépare une tanière et s’endort. L’hiver passera sans qu’il le voit, pour laisser place au printemps, aux feuilles qui repoussent et redonnent à l’ours sa place dans le monde !
Vignettes aux teintes automnales pour une histoire à lire installé douillettement sous la couette.

coup de coeur Oméga et l’ourse / G. Guéraud ; B. Alemagna. - Panama

Très bel album complice de deux talentueux artistes français. Guillaume Guéraud excelle ici dans une écriture qui lie violence et tendresse tandis que Beatrice Alemagna joue avec ses superbes illustrations pour nous emmener dans un monde d’allégories. Le format étonnant de l’album permet au lecteur de se plonger dans cette histoire et de s’y perdre. Résumer l’histoire la réduirait, juste dire qu’il s’agit là d’un amour peu commun entre une ourse et une petite fille, chacun y comprendra ce qu’il voudra mais l’important est de ne pas passer à côté de cet ouvrage.
Autre lecture
C’est un album qui ne manquera pas d’attirer le regard : un format impressionnant tout d’abord et c’est bien ce qu’il fallait pour mettre en valeur les illustrations de Beatrice Alemagna. Pour l’espace grand ouvert des paysages remplis d’arbres ; pour les accolades serrées-serrées des 2 personnages. C’est une tendresse toute particulière qui unit cette petite fille sage et cette ourse sauvage. La nuit venue, l’espace des rêves offre une symbiose forte mais troublante... Et c’est là tout le talent de Guillaume Guéraud, d’exprimer cette réalité inquiétante avec une douceur indéniable.
Un moment hors du temps, comme une bulle, qui laisserait des traces réconfortantes lorsque la réalité reprend ses droits.

coup de coeur Pierre et le l’ours / O. Douzou ; F. Bertrand. - MeMo

Album cacophonique ! D’entrée de jeu, c’est un oiseau qui gazouille, des chasseurs qu’on ne voit pas mais qu’on entend et Pierre, qui chante. Quelque chose comme po po po polo... Qui dit Pierre, dit le loup, qui sera vite neutralisé. Vous aurez reconnu le conte de Prokoviev, assez fidèle jusqu’à l’arrivée de le l’ours... qui bouffe tout ce qui bouge, y compris l’improbable Sophie la girafe... Tout ce petit monde se retrouve avalé dans le ventre de la bête. Grand-père tente de percer des trous pour s’échapper... c’est la grande Ourse qui apparaît ! Le l’ours deviendra le théâtre de leur vie dans une mise en abîme vertigineuse et délirante...
On entrera ou non dans cette joyeuse divagation, allégorie d’un monde où l’on se dévore à l’envi.

coup de coeur Le lit des parents / C. Naumann-Villemin ; M. Barcilon. - Kaléidoscope

Léo, un charmant ourson, a bien du mal à dormir dans son lit et trouve tous les prétextes pour rejoindre ses parents. Bien que ces derniers lui aient fermement enjoint de ne pas le faire, surtout pour la longue nuit de l’hibernation, Léo a trop besoin d’un câlin et profite de leur sommeil profond pour se glisser entre eux. Le problème, c’est que les adultes bougent beaucoup, sont bruyants et ne font pas attention au douzumain de Léo.
Un album amusant et charmant, à la fois dans l’histoire et dans la façon dont elle est traitée. Les illustrations, jolies aquarelles, appuient l’atmosphère de confort et de sérénité.

coup de coeur L’ ours et les souris / A. Picault. - Kaléidoscope

Un ours solitaire, dans une cabane au fond de la forêt enneigée. Son plaisir : peindre. Cette atmosphère monacale est chamboulée un soir par une invasion de souris pas franchement disciplinées. Elles prennent plaisir à taquiner le vieil ours... Mais lorsqu’elles abîment une de ses peintures, l’ambiance n’est plus à la rigolade...
L’histoire toute simple et pleine de vie d’une amitié improbable.

coup de coeur Va au lit Alfred ! / V. Miller. - Nathan

Alfred est un petit ours qui vit seul avec son papa. Il est dans la période du non systématique et le coucher, moment de rupture, ne l’emballe pas plus que ça... Il résiste jusqu’à ce que papa prenne sa grosse voooooix puis le couche avec des guilis guilis et des câlins.
Alfred est un personnage que les enfants prennent plaisir à retrouver. Ils n’ont pas de mal à s’identifier à cet ourson tout en rondeur et l’ambiance d’amour qui règne dans cet album est un véritable bonheur pour le lecteur.

coup de coeur Bonne nuit ! / D. Gliori. - Albin Michel

Petit rituel d’endormissement avant de se coucher, un papa ours souhaite bonne nuit aux éléments qui les entourent, lui et son ourson. Album cartonné de 5 pages avec des illustrations simples mais riches d’imaginaire et remplies de symboles de plénitude.

coup de coeur Bon hiver, mon petit ourson chéri ! / A.M. Bergeron ; F. Boulanger. - Michel Quintin

C’est l’histoire d’une petite oursonne qui n’a pas du tout envie de s’endormir pour ce long hiver qui s’annonce. Papa ours va la ramener dans sa chambre douze fois avec patience, gentillesse mais aussi fatigue ! Au bout de la treizième fois, il renonce et s’endort... dans le lit de "son petit ourson chéri" tandis qu’elle... devinez où elle se trouve ?
Beaucoup de tendresse, des couleurs chaudes, un texte amusant, toutes sortes de bonnes raisons pour apprécier cet album qui nous vient tout droit du Canada.

coup de coeur Tu peux compter sur ton papa / M. D’Allancé. - Ecole des loisirs

Inquiétude de petit ours lorsqu’il passe sur un pont avec son père : Et si je tombais à l’eau ? Il sera vite rassuré par l’amour indéfectible du père qui est prêt à affronter tous les dangers éventuels pour son fils. Mise en page humoristique et efficace pour rassurer les petits.

coup de coeur La vie de Kuma Kuma / K. Takahashi. - Autrement

L’ours Kuma Kuma vit des journées pleines de contemplation et de petits plaisirs... en tout cas, c’est ce que se plait à imaginer son ami. Les tranches de vie quotidienne deviennent alors de beaux moments de plénitude, rendus avec force par la sobriété du texte et des illustrations. On ressort de cette lecture totalement apaisé, la tête dans les nuages et désireux d’une si belle amitité...

coup de coeur Allez maintenant au lit / S. Stoddard. - Hachette

Petit ours a une verve incroyable et sait convaincre sa maman qu’il a de nombreuses raisons bien fondées de ne pas pouvoir dormir. Le petit garnement n’arrivera pas à bout de la patience de maman ours, c’est même elle qui cédera en premier au sommeil.
Une belle complicité unit ces deux là et leurs expressions sont irrésistibles !

coup de coeur Si j’étais un ours polaire / Rives. - Seuil

A travers les pages, nous suivons les traces d’un ours polaire. Le blanc et le bleu ciel dominent et donnent une douceur et un effet de pureté. Un beau livre animé à manipuler avec délicatesse.

Roman(s) :


coup de coeur Terre-Dragon, tome 1 : Le souffle des pierres / E. L’Homme. - Gallimard, 2014

Aegir est enfermé dans une cage depuis trois ans. Il vit sur le territoire de terribles guerriers dont la force fait le pouvoir. Sheylis habite une contrée rude où les croyances sont archaïques. Ses connaissances en rune la désigne comme une sorcière. Ils vont tous les deux devoir s’enfuir et tenter de gagner une terre plus accueillante. Car dans le royaume, formé de peuples très différents, les lois qui s’appliquent sont celles du territoire. Ce qui n’empêche nullement leurs ennemis de les pourchasser... Les personnages sont nombreux et le monde très bien décrit avec pour point de repère le fleuve métallique. Les intérêts de chaque clan vont entrer dans une danse où la magie a son rôle à jouer. Les chapitres courts, alternent l’épopée de chacun des protagonistes, ce qui permet de créer une attente chez le lecteur. L’aventure n’est pas de reste avec des trajectoires de course-poursuites incessantes. Une excellente nouvelle saga d’Héroïc Fantasy, où le nature, les éléments, les animaux, auront leur rôle à jouer pour dessiner un destin fabuleux aux héros. Marion Uteza

Un roman polyphonique où deux personnages vont se rencontrer : Sheylis, une jeune sorcière obligée de fuir son village et Aegir, un Dakan, un jeune garçon capable de se transformer en ours, fuyant ses bourreaux qui cherchent à l’asservir. Des héros donc que le lecteur suit sur le chemin de leur échappée. Ils vont se rencontrer, se porter mutuellement secours et tenter de trouver leur place dans cette cruelle société faite de superstitions et de chimères incarnées. Un livre qui tient son lecteur en haleine. Nul doute que c’est le début d’une série à succès. Sandy Morel

A partir de 10 ans

coup de coeur En compagnie des ours / Alex Cousseau. - Rouergue (tic tac), 2014

Vous croyez tout savoir sur eux ? Détrompez-vous, voici 12 histoires d’ours qui vont vous prouver le contraire. Entre celui qui nage en bottes, celui qui prend son tabouret pour un cheval, celui qui joue avec les mots, notre cœur balance. Alex Cousseau nous régale avec ces récits malins, cocasses et pétillants, pour les plus jeunes jecteurs de romans. Peu importe l’ordre de lecture, chaque histoire commence par "Il était une fois", et se clot sur l’endormissement de l’ours…en attendant le printemps. On aime beaucoup. Ewa Bochenski

A partir de 8 ans

coup de coeur Le dernier ours / C. Bousquet. - Rageot. - (Thriller)

Si seulement Karen pouvait revenir sur cet instant maudit où elle a, enfant, signalé à sa famille la présence d’une ourse et de ses 2 oursons… Le père a sorti son fusil, tué la mère, vendu les deux oursons à un zoo. Depuis, Karen n’a jamais pu quitter Anuri, seul ours survivant au final, et est même devenue sa soigneuse attitrée, presque son double humain. Lorsqu’on lui demande, suite à des violences inexpliquées, d’euthanasier l’animal, pourtant dernier ours blanc né libre (nous sommes au Groenland en 2037), Karen ne peut s’y résoudre et s’échappe avec lui. Également présents dans l’équipée sauvage : 2 ados rebelles en rupture de la société. « Une gamine, un voleur, un ours et sa soigneuse… Tu parles d’une équipe ! » Leur fuite s’avère d’autant plus légitime que se révèle le caractère toujours plus abject du codirecteur du zoo, un « bio-généticien dont le génie est à la mesure de son indifférence pour l’existence d’autrui ». Svendsen, spécialiste du métissage eugénique et de l’hybridation, est en effet à la source de tous les problèmes d’Anuri, de Karen, et bientôt de l’humanité toute entière, pervertissant la frontière entre l’homme et l’animal, à des fins hégémoniques.
Roman noir et passionnant qui ouvre tant de pistes de réflexions sur le lien ô combien étroit entre l’homme et l’animal, la notion d’indépendance et de liberté, la science et ses dérives, la corruption et l’intégrité...

Et aussi... :


coup de coeur Le petit ours gris de la Mauricie / F. Leclerc ; E. Bori ; M. Lafrance. - La montagne secrète, 2013

Mission du livre CD : faire découvrir le patrimoine québécois, plus précisément Félix Leclerc, à l’occasion du centenaire de sa naissance (2014).
L’hiver, chez les ours, on dort profondément. On s’installe au fond d’un trou et se colle les uns aux autres « pour un sommeil profond qui tant ressemble à la mort ». Mais ce petit ours gris de la Mauricie a décidé de ne pas hiberner. Il a pour cela trop « grand goût de vivre » et préfère festoyer, jouer, giguer ! Mais Voilà l’hiver, rude, impitoyable, implacable...
Par le texte et les 10 chansons qui lui font écho (elles reprennent les éléments narratifs mais s’en échappent également), cet album est un hymne à la vie, à la liberté, même si elle se paie chère. La fin est en effet abrupte mais trouve un contrepoint réconfortant dans la toute dernière chanson qui lui donne un caractère onirique.
L’illustration est très apaisée, notamment avec la scène d’hibernation des ours, avec un brin de fantaisie.
Edgar Bori raconte le texte de Félix Leclerc et interprète les chansons qu’il a lui-même composées (une préférence pour Voilà l’hiver et Je vis au fond de mes bois). Son accent canadien et le timbre doux -sur des rythmes variés- procurent un réel plaisir, avec les mêmes sentiments contrastés que peut susciter La Chèvre de Monsieur Seguin.
A noter la présence d’un pdf sur le CD, fichier imprimable du conte illustré et des paroles des chansons.
Pour en savoir plus...

coup de coeur L’ ours et le soleil / Domitille ; A. de Crayencour ; A. E. Laitinen. - Naive, 2013

Enfin la neige est là. C’est l’hiver dans le Grand Nord et le soleil disparait. Une étendue de blanc et de silence habite ces jours singuliers. Peter et Sigrid trouvent le temps long. Pour les faire patienter, leurs parents leur racontent la légende de l’ours qui déteste le froid et capture le soleil. Les deux enfants décident alors de partir le libérer... Un renard bleu accepte de les guider. Comment réagira l’ours dérangé dans sa quiétude ?
Cette adaptation de L’ours qui avait pris le soleil de Bonzon, créée en 1961, est à découvrir. En 9 chapitres, 9 pistes notifiées sur l’album, le texte interprété à deux voix, prend son temps (35 minutes d’écoute). Il est accompagné d’une musique discrète, composée par Baptise Thiry, et d’illustrations légères qui lui donnent vie et couleurs. Un beau conte d’hiver, d’où se dégage une douce poésie, à offrir pour Noël.

coup de coeur Boucle d’or et les trois ours / S. Guarnaccia. - Seuil

Si le texte respecte la trame classique de Boucle d’or et les trois ours, l’illustration transporte le conte dans une modernité des années 50-60 : des vêtements près du corps (Textile Incantations, 1946-1947 - Alvin Lustig), des objets design, une ambiance jazzy...
Les chaises, de Papa ours à Bébé ours :
- Ladderback, 1902 - Charles Rennie Mackintosh
- fauteuil Aegget, 1957-1958 - Arne Jacobsen
- chaise LCW, 1945 - Charles&Ray Eames
Sur un tapis Textile Chequers, 1951 - Terence Conran
Les lits :
- Sofa Anfibio, 1970-71 - Alessandro Becchi
- Lit gonflable Blow 1967 d’après De pas, D’urbino, Lomazzi
Autre mobilier :
- Chaise Série7, 1955
- Chaises Myren, 1952 - Arne Jacobsen
- Table Chess, 1947-1948 - Isamu Noguchi
La vaisselle :
- Vaisselle Picknick, 1956 - Marianne Westman
- Town&country, 1946-1947 - Eva Zeisel
- Cuillère de 1951 - Gio Ponti
- Vase Savoy, 1936 - Alvar Aalto
Décorations d’intérieur :
- Pendule murale Kite, 1953 - George Nelson
- Pendule murale Ball, 1949 - George Nelson
- Plafonnier PH5, 1958 - Poul Henningsen
Voir l’animation proposée

coup de coeur Peau d’ours / C. Jourdy. - Drozophile

Un ours épuisé trouve refuge dans un maison habitée uniquement de femmes. Il raconte qu’il est en quête d’un terrible cyclope. Les oreilles attentives ne manquent pas lorsqu’il s’imagine et se raconte en valeureux combattant !!! Après son départ, les femmes l’attendent, pleine d’impatience...
Paysages enneigées contre intérieur cosy, contraste à la hauteur du chaud-froid provoqué par la chute.

coup de coeur Le petit bateau de petit ours / E. Bunting ; N. Carpenter. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Petit ours est le plus heureux des ours dans son petit bateau mais arrive le jour où celui-ci devient trop petit pour lui. Il ne surmontera sa tristesse qu’en transmettant à un plus petit que lui ce bonheur que représente le fait de voguer sur l’eau. Où grandir se conjugue avec altruisme.
Un petit condensé d’émotions que les illustrations arrivent à exprimer à la perfection.

coup de coeur L’ arbre de Jacob / H. Keller. - Kaléidoscope

Que c’est difficile d’attendre ! Jacob a toujours l’impression d’être trop petit, pour se voir dans la glace, jouer dans la cage aux poules... Puis un jour, tout s’arrange.
Une progression calquée sur le rythme des saisons et exprimée dans les différentes mimiques du petit ours.

coup de coeur Sur le dos d’une souris / C. Bergame, T. Jolly ; C. Hudrisier. - Didier. - (Polichinelle : une histoire à jouer et à chanter)

Premier titre de la collection Polichinelle destinée aux plus jeunes conçue comme « une mise en appétit pour entrer dans le monde du « pestacle » : une proposition éditoriale originale et stimulante pour la multiplicité des exploitations qu’elle offre.
Petit ours s’est perdu dans la forêt ; heureusement, il rencontre une souris, celle qui fait titititititi !, qui l’aide à retrouver son chemin. L’histoire est toute simple, mais empreinte de douceur et de tendresse, et truffée de comptines et de jeux de doigts, inédits ou revisités avec talent par Cécile Bergame. La musique composée par Timothée Jolly est fraîche et enjouée, inventive et ludique - avec piano, métallophone, gling et pouet-pouet.
L’illustration de Cécile Hudrisier est très belle, faite d’un peu d’argile, de quelques traits de crayon, de morceaux de carton et de jolis papiers cousus-collés. A la fin, quelques pages intitulées « à vous de jouer » explique les gestuelles des comptines et jeux de doigts.
De cet album-CD est né un spectacle, à moins que cela ne soit l’inverse. II suffit de le lire et de l’écouter pour en prolonger le plaisir, ou pour avoir envie d’y assister, ou encore pour tenter soi-même de le mimer et de le mettre en scène. Fil rouge pour les professionnels, il a sa place aussi dans la bibliothèque familiale. On peut lire le livre, écouter le CD, ensemble ou séparément, dissocier l’histoire des comptines et jeux de doigts, appréhender la première pour elle-même ou - et c’est peut-être plus pertinent - puiser dans le répertoire des seconds pour s’approprier paroles et gestuelles. Destiné aux tout-petits, il plaira aussi aux plus grands (dès 4-5 ans) qui pourront entendre et regarder l’histoire et ses formulettes de bout en bout.
S’il peut paraître déroutant au premier abord, cet album-CD, foisonnant de possibilités, présente une grande souplesse d’utilisation.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse