couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Nuit




Album(s) :


coup de coeur L’enfant qui avait peur du noir / Emma Yarlett. - Circonflexe, 2014

Hugo a toujours eu peur d’à peu près tout...mais sa pire crainte au monde, c’est la nuit NOIRE. Brrr... il a beau avoir essayé toutes les solutions pour y échapper (l’élevage de vers luisants, se déguiser en hibou, repeindre sa chambre en fluo), rien à faire, à chaque fois revient l’heure terrible d’aller au lit. Or un soir, tout a changé. D’abord, Hugo en a eu assez, il a crié après la nuit : "Euh...Allez vous en !". Ensuite, il s’est passé quelque chose d’extraordinaire : la Nuit Noire en personne est entrée par la fenêtre, elle lui a donné la main (avec un beau jeu de découpe du papier). Quand on part à l’aventure à deux, on devient vite amis... L’histoire dédramatise par "paliers" la peur enfantine et l’ouvrage dynamique et coloré est extrêmement bien vu, il invite l’enfant à prendre les choses en main. Enorme, toute en rondeur, cette Nuit Noire est rassurante et enveloppante, elle donne envie de s’y blottir. Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

coup de coeur Le noir quart d’heure / Carl Norac ; Emmanuelle Eeckhout. - Ecole des Loisirs (Pastel), 2015

C’est un instant un peu magique, qui précédait le coucher des enfants de mineurs en Belgique. Juste avant le coucher, on soufflait la bougie pour raconter une histoire dans le noir complet. Economie de chandelle, mais surtout instant suspendu, instant de tous les possibles, le noir quart d’heure débride l’imagination. Une petite fille et sa maman peuplent chacune leur tour l’instant obscur, avec leurs récits pleins de fantaisie et de poésie. Jusqu’à l’arrivée du père, qui rentre de la mine. Son odeur de savon noir. Un bisou et chuuuut, la petite fille a filé sur la grande ourse... Coup de coeur pour ce bel album en clair obscur, tout de noir, blanc et jaune. Le texte de Carl Norac ( ne manquez pas sa lecture -intégrale- ici !), de l’apparente simplicité du début, révèle au fil des pages sa profondeur. Un irrésistible appel à l’imaginaire, un beau moment d’échange et de complicité dans ce rituel qui unit mère et fille, que le talent d’Emmanuelle Eeckhout matérialise à merveille. Ewa Bochenski

A partir de 4 ans.

coup de coeur Bibi et le loup / Eric Englebert ; Claude K. Dubois. - Mijade, 2014

Bibi ne peut pas s’endormir après l’histoire du soir, et pour cause : il y a un bruit dans sa chambre. Là ! La queue d’un loup sort de l’armoire ! Quand maman arrive, elle ouvre le meuble, soulève le rideau : pas de loup en vue, il est grand temps de faire dodo ! Le petit biquet va devoir affronter seul sa peur...et se retrouver nez à nez avec son loup-de-dessous-le-lit. Mais lequel des deux est le plus effrayé par l’autre ? Ensemble ils vont s’apprivoiser, et s’endormir rassurés. Apprendre à dépasser ses peurs, la grande affaire de l’enfant qui grandit ! Cet album ne nie pas l’existence du "monstre" du soir, elle apprend à le regarder en face. Il n’est pas si terrible finalement ! Un album d’une grande justesse, à mettre entre toutes les petites mains. Dans la même veine : Ca sent bon la maman, Emile Jadoul, Pastel, 2013Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur Ca sent bon la maman / Emile Jadoul. - Pastel, 2013

C’est l’heure du coucher. Comme tous les soirs maman taupe lit une histoire à son Taupinou. Mmm, que c’est bon ce temps doux, lovés l’un contre l’autre... Mais quand vient le dernier bisou, tout se complique ! Taupinou ne peut pas dormir. La nuit fait trop de bruit, "plus que d’habitude". Il a peur. Alors maman, tendrement, défait son foulard et le laisse tout contre son petit, un peu d’elle auprès de lui..."et la nuit se calme"... Comment ne pas craquer devant tant de douceur et d’amour ? Par son trait, si sensible, par son ton, juste et apaisant, cet album est celui par excellence de l’objet transitionnel et des frayeurs nocturnes apprivoisées. Coup de coeur émerveillé pour ce petit bijou plein tendresse ! Ewa Bochenski

A partir de 2 ans

coup de coeur Bonne nuit Louna ! / Héléna Perez-Garcia. – Les petites bulles, 2014

Louna dessine, Louna peint. Mais c’est l’heure d’aller se coucher et parfois le sommeil tarde à venir. Dans le jour qui s’étire au fond de ses yeux ou est-ce dans la nuit de ses rêves, un papillon virevoltant invite Louna à le suivre. Grimpée sur un nuage, Louna saute, joue, glisse sur les couleurs de l’arc-en-ciel, d’un souffle puissant chasse les soucis, trace un chemin de fleurs, constelle la nuit d’étoiles… Héléna Perez-Garcia est une jeune illustratrice qui aime explorer des moyens d’expressions inédits, variés. Pour Louna (voir aussi Louna au musée, 2013), elle utilise la mine graphite avec précision, joue sur le noir et blanc dans la page qu’elle rehausse de gouache colorée et vive. Ce contraste donne du rythme à cet album sans texte. Claire Py

A partir de 4 ans

coup de coeur La lune nue / Marie Sellier ; Hélène Rajcak. - Talents Hauts, 2014

Savez vous pourquoi la lune brille chaque nuit comme un diamant ? Vous trouverez la réponse dans ce très bel album. Petite, la lune vivait nue et le jour où elle en a eu assez, elle est allée trouver sa mère, la voie lactée. Celle ci, incapable de rien refuser à sa fille, a convoqué les étoiles afin qu’elle confectionne sa première robe.Mais, bien que superbe, la robe n’a pas résisté à la jeune lune qui n’avait pas fini de grandir. Pas plus la seconde que les suivantes n’ont fait long feu....Seule une grande robe noire informe a finalement fait affaire au grand dam des étoiles et comètes....Seulement voilà notre jolie lune s’est mise tout à coup à mincir tant et tant qu’une fois de plus elle s’est retrouvée nue dans la nuit. Cette fois la lune était devenue assez grande pour que sa mère puisse enfin lui expliquer ce qui se passait et trouver la bonne solution.

Un conte original très bien écrit pour la lecture orale, joliment illustré et recommandé aux enfants à parti de 7 ans. Myriam Lemercier

A partir de 7 ans

coup de coeur Promenade de nuit / Lizi Boyd. – Albin Michel, 2014

Dans la forêt, à la nuit tombée, un petit garçon à l’abri sous sa tente, lit à la lueur d’une lampe de poche. Mais la forêt bruisse de mystères, alors il abandonne son livre et chaussé de ses bottes, part en exploration. Chauves-souris, chouette, souris, putois, castor, hérisson, poissons, champignons, renard, pommes, biche, toute une faune et flore se révèlent sous le faisceau lumineux de sa torche. Oh ! une pierre...la lampe vole et petit garçon se retrouve par terre. Mais qui soudain l’éclaire ?
Cet album sans texte se prête au jeu de l’imagier, le petit lecteur peut découvrir et nommer ce qui est mis en lumière par le petit garçon de l’histoire. Sur fond noir, les dessins de Lizi Boyd, auteur- illustratrice américaine, sont esquissés d’une ligne grisée et c’est dans le rayon lumineux de la lampe qu’apparait l’univers coloré de la forêt. Dans la page, quelques découpes où viennent se nicher des éléments de la nature, pourront éveiller sa curiosité. Cette jolie déambulation par une nuit d’été, apprivoise la peur du noir et invite à découvrir des merveilles... Claire Py

A partir de 3 ans

coup de coeur Bonjour l’ami / Full Kang. - Picquier. 2014

Réveillé en pleine nuit, un petit garçon entame une discussion avec un chaton puis le suit dans la ville enneigée afin de l’aider à retrouver sa maison. Leur déambulation rythmée de rencontres et de dialogues les emmène toujours plus loin...
Ces deux compères réunis par la même solitude vont faire des découvertes majeures lors de cette escapade initiatique : l’enfant gagne en indépendance et en assurance ; le chaton mesure combien la vie est plus facile et plus riche lorsqu’on fait confiance aux autres. Forts de leurs échanges, ils pourront se quitter, sûrs de se retrouver bientôt...
Entre album et BD, la mise en page se réinvente sans cesse et participe de l’aventure tandis que les empreintes jalonnent les parcours. Décidément, une belle équipée complice !

coup de coeur Chut ! on a un plan / C. Naughton - Thierry Magnier. 2014

Dans le calme nocturne s’avancent quatre chasseurs, qui n’ont qu’une idée fixe : « A l’attaque ! », ils veulent attraper ce bel oiseau rouge. Non, pas tous, car l’un des quatre, plutôt que de vouloir le capturer à tout prix, préfère l’approcher calmement pour essayer d’en faire son ami.
Dans cet album, l’utilisation prépondérante du bleu contraste avec les quelques nuances de rouge qui représente l’oiseau, valorisé à travers un petit rayon de lune.
Autre lecture
De nuit, dans une forêt sombre, quatre chasseurs armés de filets à papillons se lancent à la poursuite de leur proie : un bel oiseau coloré... Alors qu’ils s’avancent doucement, le plus petit des chasseurs qui voudrait faire de cet oiseau son ami l’interpelle mais « chut ! on a un plan ».
Un bel album où le bleu domine, couleur du soir, de l’apaisement... Le calme est vite troublé par la tension de la chasse qui se noue. Le bleu contraste alors joyeusement avec le rouge de l’oiseau pourchassé.
Contraste entre ces trois grands chasseurs et le petit dernier qui préfére sympathiser avec l’oiseau.
Persistance des trois chasseurs qui crient gaiement « À l’attaque ! », poursuivant l’oiseau toujours plus loin...

coup de coeur Je suis le chien qui court / M. Daniau. - Seuil. 2013

Album grand format illustré à la plume, encre noire contrastant avec une forme en couleurs, en mouvement : un chien qui court, traverse nos villes, les nuits, les campagnes. Puis se joint à la chouette effraie, qui elle-même retrouve l’enfant « qui saute qui court qui vole. » Vers quels cieux s’évadent-ils ?
Incroyable sensation de fougue et de communion, accentuée par un texte scandé par une première personne aux contours élargis. La nuit devient un espace de liberté, de découvertes et de promesses.

coup de coeur Dans le noir / J. Rocco. - Le Genevrier. - (Caldecott). 2013

Tout le monde est occupé, trop absorbé pour jouer avec la petite héroïne de l’album. Soudain, panne de courant généralisée qui plonge la ville dans l’obscurité. Chacun doit bien cesser ses occupations. Ce sont d’autres qui habitudes qui se mettent en place, dans la nuit et le silence inhabituels, qui perdureront même après le retour à la normal.
L’univers très urbain laisse place à une facette plus humaine, dans des illustrations sombres et sereines.

coup de coeur Réveillés les premiers / K. Sakaï. - Ecole des loisirs. 2013

Petite Anna se réveille en pleine nuit. Tout le monde dort, seul Shiro le chat l’accompagnera durant cette escapade qui n’appartient qu’à eux...
Les petits moments de liberté et d’indépendance volés au creux de la nuit sont égrenés au sein de vignettes aux teintes bleutées... lecture douce et puissante.

coup de coeur Dis, tu dors ? / S. Blackall. - Didier. 2013

Il y en a une qui aimerait bien dormir mais son fils ne l’entend pas de cette oreille. Il veut des réponses à ses pourquoi, qui appellent d’autres pourquoi.
Elle est patiente et un brin épuisée, lui est curieux, malicieux, insatiable, mère et fils forment une équipe irrésistible.
Les expressions très réussies, dans des vignettes rondes qui renforcent la complicité, transforment cette insomnie en un moment inoubliable. Et pas de jaloux, le papa aura bientôt son lot de questions !

coup de coeur Ephémère / F. Marais. - Les Fourmis rouges. 2013

Saluons l’arrivée d’une nouvelle maison d’édition, Les Fourmis rouges, via ce titre paisible, esthétique et drôle.
La vie d’un éphémère est retracée ici au cours de la seule journée qui lui est accordée pour vivre. Les infos documentaires sont données avec humour et poésie, donnant à cet insecte l’épaisseur d’un vrai héros malheureux. Mais pas tout à fait...
Les couleurs franches et denses font éclater la nuit d’une vie étonnante et installent une ambiance où petits et grands se sentiront très bien.

coup de coeur Une nuit où je me sentais seule / X. Armange. - Memo. 2013

« Une ville qui dort, c’est beau d’en haut. » Soudain un chien aboie, le vent se lève, la terre « chavire comme un bateau ivre dans l’ouragan » et tout est balayé : un tsunami a ravagé le calme de la nuit, puis laisse place à la reconstruction.
Formidable sobriété du texte, de l’illustration qui ne s’exprime que dans un assemblage de formes géométriques. Mais la vie, sereine ou violente, s’exprime avec une intensité que vient renforcer la référence à La Grande Vague de Kanagawa, 1830 ou 1831 - Katsushika Hokusai

coup de coeur Entre chien et loup / Caribaï. - Grandir

Entre chien et loup, entre rêve et réalité, entre voyage et intériorité, Caribaï, nouvelle venue dans le grand monde de la littérature jeunesse, nous offre un bel hommage à Anne Brouillard tout en marquant déjà dans ce premier album sa personnalité. Nous prenons le train en compagnie de l’héroïne pour un voyage de brume et de couleurs qui dure une partie de la nuit. A-t-elle rêvé l’histoire qui se déroule au fil des pages ? Aucune importance l’histoire existe bel et bien et nous souhaitons à cette jeune auteur d’aller loin.

coup de coeur Ce soir, je dors chez un copain ! / D. Melling. - Larousse

Revoilà Martin ! Toujours aussi déphasé, toujours aussi gauche, toujours aussi affable. Ce soir, il va dormir chez son copain Lapin et, chemin faisant, croise du monde qui se joint à lui. Avec l’affluence dans le terrier, la nuit sera forcément un peu moins calme que prévu.
L’histoire est assez classique mais les détails dans l’illustration sont vraiment plaisants et font de cette nuit chez un ami, quelques fois angoissante pour l’enfant, un moment joyeux.

coup de coeur Nuit / E. Eeckhout. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Du noir et blanc, un camaïeu de gris... et un jaune vif qui donne l’impression d’une phosphorescence. La nuit est installée, entre ville et campagne et Emmanuelle Eeckhout pointe l’attention du lecture sur un renard, les fenêtres éclairées d’une maison, le museau des hérissons, une tête blonde... Une vie nocturne au rythme de phrases courtes qui amènent tranquillement vers un sommeil apaisé.

coup de coeur Le train / S. Santirosi ; C. Carrer. - Oqo

Un moment très privilégié entre un père et sa fille, au cœur de la nuit, face au firmament. La fillette lui raconte son rêve récurrent, avec ce train à bord duquel elle ne peut jamais monter. Comment trouver des réponses rassurantes lorsqu’on est père et que l’on veut protéger sa fille de la douleur ?
Une histoire subtile et métaphorique sur l’absence, celle de la mère, qui ne sera pas atténuée, pas plus que « l’obscurité de la nuit ». Mais le père, comme l’étoile, représente le repère immuable, fiable et rassurant. Celui qui permet de prendre à nouveau le train de la vie. Les illustrations de Chiara Carrer, en collages et crayonnés, véhiculent de fortes émotions.

coup de coeur Le dragon d’étoiles : un conte tsigane / J.-J. Fdida ; R. Lejonc. - Didier. - (Contes du monde)

Ianos, jeune tsigane volontaire et déterminé, fera le tour de la terre s’il le faut pour combattre le dragon à trois têtes qui a avalé les étoiles et la lune, et ainsi ramener la lumière sur Terre. Créatures et objets magiques aideront Ianos dans sa quête, avec en filigrane un précieux conseil : « Tout ce qui brille n’est pas d’or. »
Quel panache, quel souffle traversent ce conte tsigane ! Il y a bien entendu le texte de Jean-Jacques Fdida avec son style et ses formules qui font mouche (« Et allez ! Marche, marche, tsigane ! Ton pas fait du bien à la terre »). Et puis les illustrations de Régis Lejonc, entre réalisme (la mamie édentée, le cheval squelettique) et fantastique (le taltos, le dragon)...
Un héros fier, une langue forte pour un conte de résistance et d’optimisme.

coup de coeur La nuit de Valentine / H. Vignal ; I. Charly. - Rouergue

Qu’elle est sage Valentine ! Elle observe, pense beaucoup, « sans bouger »... Mais cette nuit-là, Valentine sort de sa réserve. « Il ne faudrait pas, se dit-elle. C’est interdit. »
Une fillette atypique qui voit grandir en elle une fantaisie, une liberté, -nourries par toutes ses expériences passées mais passives- qui finiront par s’exprimer secrètement « dans l’air doux de sa nuit. »

coup de coeur Pleine Lune / A. Guilloppé. - Gautier-Languereau

Par une nuit de pleine lune, tous les animaux de la forêt sont aux aguets. Que se trame-t-il ? Au-delà de l’histoire, c’est l’exploit graphique que l’on applaudit ici. Avec ces silhouettes très finement ciselées, découpées au laser, ces pages qui se tournent, noires d’un côté, blanches de l’autre, offrent un jeu de contrastes époustouflant qui renforce la tension du récit. On observe ainsi toute une faune vivant au rythme d’une même respiration. Une merveille !

coup de coeur Le mordcul / A.-I. Lacassagne ; C. Chardonnay. - Rouergue

Être dernier d’une fratrie, ce n’est pas facile tous les jours. Pour grandir, il faut compter avec les chicaneries des aînés... Sam est donc mis à l’épreuve de passer la nuit à la belle étoile, seul dans son hamac. Un de ses frères prend un malin plaisir à lui glisser, avant de le laisser seul : « Fais gaffe au Mordcul »...
C’est une nuit inoubliable qui attend Sam et ses frères : un brin de peur, beaucoup de tendresse, une belle complicité qui domine.
Une langue vivante et percutante pour une histoire où la tendresse côtoie l’étrange dans une heureuse promiscuité.

coup de coeur La pêche à la lune / C. K. Dubois. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Poésie chez les grenouilles ! Après une journée pleine de déboires, Momo finit par s’assoir seul sur un caillou pour se lamenter sur son triste sort. Heureusement Papy surgit et lui propose une pêche un peu spéciale.
Un album aux illustrations très tendres, bien adapté aux tout-petits.

coup de coeur Chouette, chouette, chouette ! / C. Saudo. - Naïve

Petit lapin aimerait bien dormir mais 10 chouettes dans la nuit n’ont pas l’air décidé à se calmer. Petit lapin arrive par la ruse à éloigner petit à petit les chouettes paresseuses, gourmandes, coquettes... 9 puis 7 puis 4 chouettes, enfin le calme !!! Mais voici déjà l’aube...
Petit format carré au dessin délicat tout en noir et nuances de gris avec des touches discrètes de couleurs..

coup de coeur Qui a peur du renard dans la nuit noire ? / A. Green ; D. Allwright. - Larousse

C’est le défilé chez Petit lapin : tous les animaux débarquent pour échapper au “Renard dans la nuit noire”. Un canard, une souris, un petit mouton et ... un renard ! Un renardeau plus précisément, et puisqu’il est perdu, il peut passer la nuit avec eux. Mais voici que maman renard entre à son tour !
Une histoire à répétition au texte très musical -avec onomatopée et rimes- que l’on prendra plaisir à raconter. Après un jeu sur la peur du noir, elle s’achève comme il se doit sur une vision réconfortante et ô combien douillette des animaux tous endormis et pelotonnés les uns contre les autres.

coup de coeur Dans le silence de la nuit / A. Ventura ; T. Novoa. - Belin

Nous sommes invités à partager un moment privilégié, sur les traces de loups qui parcourent la montagne enneigée, par une nuit d’éclipse de lune. Le silence est bientôt troublé par une plainte déchirante, les loups multiplient leurs efforts pour rejoindre une louve blessée et son louveteau.
Belle ambiance où planent mystère et silence feutré, pour un moment de communion avec la nature.

coup de coeur La traversée de la nuit / E. Lafon ; C. Wilkin. - Grandir

Une randonnée dans la nuit, on se tient serré, serré, pour partager le moment, pour se rassurer. Une fois à la maison, on se met vite au lit et on se laisse envahir par le sommeil avec délice tout en se remémorant la journée. A quand la prochaine expédition ?
Un format haut et étroit pour exprimer l’immensité du ciel et la profondeur de la nuit.

coup de coeur Scritch scratch dip clapote / Kitty Crowther. - Ecole des loisirs

Le coucher est un moment d’appréhension pour petite grenouille mais maman fait tout pour le dédramatiser. Et c’est vrai que tant qu’elle est là, tout va bien. Mais seul au lit, c’est autre chose. Il court bientôt dans la chambre de ses parents pour les prévenir des bruits bizarres qui l’angoissent. Papa aussi les entend maintenant... Tous deux sortent pour savoir de quoi il retourne ... et s’endorment, côte à côte, dans les bruits de la nuit.

coup de coeur Que fait la lune la nuit / A. Herbauts. - Casterman

On suit les pérégrinations de la lune, très féminisée, jusqu’au petit matin. Dame lune veille et travaille durement pour la qualité de notre sommeil, jusqu’à ce qu’elle s’endorme à son tour pour un repos bien mérité. Beaucoup de qualités graphiques dans cet album. Les enfants plongent dans l’univers de la nuit grâce au grand format et aux illustrations pleine page.

coup de coeur Pleine nuit / K. Henderson ; J. Eachus. - Flammarion

En pleine nuit, quand tout le monde dort, le monde continue cependant de tourner. Un train qui passe, le boulanger qui s’active, un enfant qui naît... et un autre qui se réveille. Mais pour lui, c’est la pleine nuit, il faut se rendormir, aidé en cela par les bercements de maman. Un album tout simple qui aborde le sujet peu traité de la vie nocturne.

coup de coeur Les nuits du monde / C. Albaut ; Arno. - Casterman

Livre magique : l’auteur nous emmène voir 6 enfants de pays différents. Chaque page nous présente sa façon de dormir et une tirette fait apparaître ce qu’est sa vie le jour.
Des illustrations très riches et colorées, un caractère graphique différent pour chaque page, un beau livre à offrir.

coup de coeur La lune brille / B. Ver Dom ; T. Graham. - Ecole des loisirs

Quand la lune brille, elle met en évidence ceux qui dorment et ceux qui veillent, humains et animaux, dans les villes et les campagnes.

coup de coeur Bonsoir lune / M. W. Brown ; C. Hurd. - Ecole des loisirs

On voit une chambre d’enfant sur la première page, puis au fil du livre, on va souhaiter bonne nuit à chaque objet qui s’y trouve pour sortir de la pièce et dire bonne nuit à l’univers. Un livre d’endormissement qui fonctionne comme un bercement, le rythme un-deux étant repris par les illustrations colorées, une page sur deux.

coup de coeur Des bruits de la nuit / D. Hendry ; J. Chapman. - Mijade

"Hou-hou !" fait le hibou, "fffouh !" fait le vent...comment dormir dans ces conditions !! Ou ne serait-ce pas plutôt un prétexte pour reculer l’heure de s’endormir ? L’illustration est composée de patchworks colorés qui ne se prêtent pas franchement à une ambiance propice au sommeil mais si l’on réalise que les pérégrinations nocturnes de Bébé souris et de son papa les mènent jusqu’à l’aube, c’est bien normal !

coup de coeur Va-t’en ! / N. Fortier ; O. Douzou. - Rouergue. - (12x12)

Un livre pour aider les enfants à mettre en images leurs cauchemars et leur permettre peut-être de s’en débarrasser.

Roman(s) :


coup de coeur D’étranges nuits d’été / V. Delamarre Bellégo. - Oskar. 2014

Emménager dans une ville inconnue et déserte en plein été, avoir son nigaud de frère qui se coince la jambe dans la gouttière le premier jour, et rester trois nuits tout seul parce que papa les passe au côté de celui-ci à l’hôpital...C’est ce qui arrive à Matthieu, 12 ans, qui goûte à une sensation toute nouvelle de liberté. Grisant, mais un peu inquiétant aussi. A la nuit tombée, alors qu’une lune rousse et pleine se lève sur les jardins déserts de l’impasse, Matthieu frissonne : dehors en face de sa fenêtre, une toute jeune fille vêtue d’une longue robe claire le regarde, un chat blanc lové dans ses bras. Elle l’invite à le rejoindre. Qui est-elle ? Que lui veut-elle ? Trois nuits mystérieuses et bouleversantes attendent le jeune garçon, qui n’est pas au bout de ses surprises... Quelle lecture savoureuse ! Une écriture tout à la fois drôle et fine qui traduit à merveille l’atmosphère d’une intrigue originale et surprenante. Un petit roman captivant qui évoque aussi le passage à une nouvelle vie : une ville inconnue, le tout début de l’adolescence, nouvelle indépendance, nouvelles rencontres, premiers émois. Pour la première fois, Matthieu va braver certaines peurs, transgresser des interdits, avoir un secret, être bouleversé par une avalanche de sensations nouvelles. A lire absolument. Ewa Bochenski

Vacances d’été, Mathieu déménage sans grand enthousiasme. Pourtant, au fur et à mesure, le jardin, la maison, la rue, les chats, tout lui plaît. Le jour où son frère se casse la jambe et où son père court aux urgences, Mathieu reste seul la nuit. Une jeune fille apparaît dans le jardin et lui raconte une étrange histoire : elle viendrait de la lune, il est l’heure pour elle de rentrer et demande de l’aide. Réalité ou mensonge ? Mathieu choisit la confiance et prépare le départ d’Isadora. Peu à peu, il s’attache à elle. Mais la jeune fille finit par partir…. Sûrement, elle reviendra…Roman attachant, poétique. Marie Chaillet

coup de coeur Super chanteuse et petit pirate / J. Bonnie. - Rouergue. - (Zig Zag)

Dans la chambre bleue aux rideaux rouges, un lit superposé. Un frère et une grande sœur, dans le décor de la nuit, s’imaginent pirate, chanteuse… Leur chambre devient le décor de leur fantasmagorie…
Entre petites chamailleries et complicité inaltérable, ces deux-là viendront à bout de leur difficulté à s’endormir
Autre lecture
C’est le moment du coucher. Un petit frère et sa grand sœur tentent de s’endormir mais un ours blanc rôde dans la chambre... Heureusement le jeune garçon propose d’utiliser sa main magique pour repousser le terrible prédateur, à condition de venir dormir dans le lit en hauteur de sa grande sœur...
Entre aventure et magie poétique, nous voilà entrés dans l’imaginaire des enfants entre chien et loup. Un récit en forme circulaire où paroles et chansons semblent se répéter comme pour endormir l’enfant et le faire participer à l’histoire. Les illustrations de Charles Dutertre sont réussies et le récit s’équilibre bien entre peur et magie. Reste que la fin peut paraître un peu décevante pour le jeune lecteur puisque nos héros finissent tout simplement par s’endormir !
« Le petit frère attrape la main de sœur, et il espère vraiment très, très fort qu’il n’a perdu aucun de ses pouvoirs magiques. L’ours énorme comme une maison s’avance vers les enfants. La grande sœur le voit. Elle serre la main de son petit frère de toutes ses forces, elle transpire même un peu. »

coup de coeur La conspiration des dieux III : L’Olympe assiégé / R. Normandon. - Gallimard. - (Folio Junior)

Dans L’Olympe assiégé, troisième volet de La conspiration des dieux, - qui peut être lu indépendamment des volumes précédents - la maléfique déesse Héra continue à ourdir la lente destruction du royaume céleste. Privé du dieu solaire Phébus, l’Olympe et la Terre sombrent dans une nuit menaçante… La haine et la rancœur d’Héra ne s’arrête pas là : La horde des titans déchire la demeure des dieux lacérée par les vents primitifs. Les troupes divines, menées par le dieu Arès, s’agitent et se battent. Athéna la modérée arrivera-t-elle à gérer l’impulsivité du dieu de la guerre ? Au cœur de l’opacité des ténèbres, illusions, lutte de pouvoir et tours de passe-passe s’enchaînent. Heureusement… Phaéton, demi-dieu aux allures chevaleresques - oscillant entre rédemption et quête identitaire - s’élance sur une route qui pourrait bien ramener la lumière…
Cette aventure romanesque savamment orchestrée par les plus grands dieux de l’Olympe, plonge le lecteur dans un rythme enlevé dénué de manichéisme : abondance des péripéties et des rebondissements, justesse de la typologie divine des personnages, allégorie de la complexité des sentiments humains sont les ingrédients d’une conspiration divine originale.

coup de coeur La nuit des pantheras / N. Blazon. - Seuil

Dès les premières pages du récit on est intrigué, on hésite, on devine à peine la nature hors norme des héros. Beau suspense qui nous entraine dans un monde fantastique et une aventure étonnante. Gil et Irvès appartiennent aux Panthéras, une dizaine d’individus seulement dans cette ville, ils vivent selon le Codex et les deux amis tombent amoureux de Zoé qui découvre avec stupéfaction sa véritable nature… Humains, ils ont toutes les ressources et les instincts des grands félins. Mais surviennent plusieurs meurtres parmi eux. Le meurtrier fait-il partie des leurs ? S’agit-il de prédateurs extérieurs ? Gil, Zoé, Irvès sentent chacun à leur manière le danger et mènent une recherche vitale pour leur espèce…
Roman d’amour, d’initiation, d’aventures, roman fantastique on se laisse prendre par cette histoire qui plonge dans les sombres ruelles la nuit, si claire aux yeux des grands chats… C’est un agréable moment de lecture.
Autre lecture
Zoé voit soudainement ses sens se développer, son odorat, sa vue, toutes ses sensations se trouvent par moment décuplées. Or elle est dans une période difficile : son petit copain l’a quittée pour sa meilleure amie et sa mère l’utilise en permanence pour garder son demi-frère, jusqu’à lui interdire d’intégrer l’élite de la course à pied de son lycée... Heureusement il lui reste sa passion, son exutoire : la danse !
Sa progressive métamorphose en "pantheras" et sa propre libération vont être possibles grâce à deux individus aux caractères opposés, le beau et intriguant Irvès et le sombre et énigmatique Gil, eux-mêmes pantheras. Mais quand tous les métamorphes de la ville sont tués, à un à un, le roman bascule dans le genre policier. Qui tue ainsi les panthères, jaguars, lions et autres panthéras ? Pour le découvrir il faudra d’abord arriver à mieux comprendre leur origine et le codex qui régit leur espèce...

coup de coeur Des couleurs dans la nuit / S. Deshors. - T. Magnier

En pleine nuit, un jeune garçon seul dans sa chambre est terrorisé par les bruits provenant de la chambre de son grand frère. La peur s’installe : est-ce un cambrioleur ? Lui et son frère sont-ils en danger alors que leurs parents sont sortis ce soir ? L’angoisse monte. Lorsque son frère apparaît, il lui fait partager son secret. Une aventure nocturne et artistique prenante, touchante, à lire d’un trait. De nombreuses thématiques sont traitées : la peur du noir, relations entre frères, l’art.
Autre lecture
Il se réveille dans la nuit, tétanisé. Un cambrioleur s’est introduit dans la maison ? Non, c’est son frère Mut qui est sorti, sans rien dire… Le narrateur va partager le secret de son grand frère, dans la nuit…
Des couleurs dans la nuit, des graffs dans une usine désaffectée. Jolie complicité entre 2 frères.

Et aussi... :


coup de coeur C’est l’heure du dodo, Mouton le mouton ! / M. Willems. - Kaléidoscope

Girafe la girafe se brosse les dents, Cheval le cheval est sur le pot... différents animaux sont convoqués par Chat le chat : « C’est l’heure du dodo ! » Tous se retrouvent endormis sous le ciel étoilé. Tous sauf un...
L’humour discret de Mo Willems convient bien au petit format cartonné.

coup de coeur Berceuses pour petits noctambules / Gibus ; M. Mahler. - Didier. - (Eveil musical)

Un livre de petit format carré cartonné aux bords arrondis, adapté aux plus petits, qui proposent des berceuses pour un éveil au monde de la nuit à la fois étrange et familier. La musique douce est accompagnée des bruits du soir : la pluie, le vent, les cris des animaux... Mais on retrouve aussi l’univers intime et rassurant de la chambre. La voix de Gibus porte cette atmosphère nocturne avec une douceur qui invite à la rêverie et au sommeil. Le texte joue sur la sonorité des mots et la musicalité de la langue par les moyens de la rime, du jeu de mots et du refrain.
Les illustrations utilisent une technique de découpage et de collage de formes. Les couleurs s’associent avec harmonie et chaleur aux berceuses. La force de l’ensemble de l’œuvre est de rendre familiers et rassurants des éléments qui a priori ne le sont pas pour les petits : la chauve-souris, le vent, l’orage...

coup de coeur Dix cochons sous la lune / L. L. Johnson ; C. Cneut. - La Joie de lire

10 cochons ne sont vraiment pas décidés à dormir. Tandis que leur mère dort profondément, ils prennent la poudre d’escampette dans la nuit, « s’en mettent plein le groin », « se jettent dans le ruisseau », « n’ont même pas peur du loup »... Rassurés par la lumière de la pleine lune, ils s’en donnent à cœur joie. Mais quand viennent les nuages ? « Maman ! »
Un espace de liberté dans la nuit pour ces 10 cochons bien distincts et identifiables que l’on suit de page en page. Demain est un autre jour...

coup de coeur Mes petits amis de la nuit / R. Garrigue. - La Martinière

Pendant que l’on dort, le quotidien révèle une facette bien différente et l’environnement s’anime. C’est le parti pris de cet album qui énumère tous les amis qui aident l’enfant à traverser la nuit. L’auteur joue à faire peur, un peu, mais préfère surtout une ambiance joyeuse et légère.
On retrouvera au fil du livre deux références à l’art :
- Le fils de l’homme, 1964 - René Magritte
- Le rêve,1932 - Pablo Picasso

coup de coeur Mardi / D. Wiesner. - Il était deux fois

C’est le crépuscule... bientôt, le lecteur assiste à une invasion de batraciens sur feuilles de nénuphars volantes à travers la ville. Les habitants, eux, ne voient rien et sont perplexes au petit jour lorsqu’ils découvrent le bazar laissé.
Quelques indications temporelles rythment le texte, pour conférer au mardi-20h une dimension fantastique.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse