couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Nature/Environnement




Album(s) :


coup de coeur Etoile des forêts / Corbeau ; Christian Offroy. - Couleur corbeau, 2013

En allant remplir son outre à la rivière, Wikikala sauve la vie d’un petit écureuil tombé durant la nuit. Elle le baptise Etoile. Le temps d’un été, la fillette et l’animal deviennent inséparables. Vient l’heure du départ pour la tribu, qui reprend ses quartiers d’hiver, Etoile suit Winkikala. Ensemble, ils traversent les saisons et partagent la vie du clan. Un jour la petite fille se perd, ne retrouvant plus ses traces dans la neige. Son petit compagnon file alerter ses frères et lui sauve la vie ! Ainsi passe le temps, jusqu’à ce qu’Etoile, qui s’absente de plus en plus souvent, finisse par ne plus quitter la forêt. S’étant entraidé en grandissant, pour l’un comme pour l’autre le temps de l’autonomie est arrivé... Un grand format sépia qui illustre joliment les thèmes de l’amitié, la relation à l’animal, l’apprentissage. A découvrir ! Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

coup de coeur Louison Mignon cherche son chiot / Alex Cousseau ; Charles Dutertre. - Rouergue, 2015

Une petite fille attend son jeune chiot qui doit naître d’un instant à l’autre. Mais la mère reste introuvable. Comme souvent, elle se cache afin de mettre bas. Louison la cherche de partout en espérant ainsi partir au plus vite à la rencontre de "son" animal. Pendant ce temps, son grand-père s’occupe de son potager : il parle à ses légumes et semble serein. Louison aimerait être comme lui, mais tout à l’excitation de l’attente, elle ne pense qu’à son chiot qui va arriver.

Un très bel album en majorité noir et blanc dans lequel seul quelques touches d’orange transparaissent. Les traits opposent la régularité des créations de l’homme à la fantaisie de la nature. Les dessins sont beaux et vivants.

Il évoque le parcours de l’attente et constitue un moment de partage d’un moment de vie important de l’enfance ! La maison ferme des grand-parents semble vivre au rythme de la nature. La forêt n’est pas loin et on sent un immense respect pour le rythme des êtres vivants, qu’ils soient légumineux ou animaux. A l’opposé, l’enfant vit dans l’instant. Sa quête se transforme en chasse au trésor. Nous sentons son coeur qui bat. Nous somme l’instant avant la rencontre, avec elle. Le final est très réussi. A lire ! Marion Uteza

A partir de 5 ans

coup de coeur Deux petits oiseaux / Dipacho. – Points de suspension, 2014

Dans un arbre, tronc magnifié au centre de l’album, vivent deux oiseaux. Bec orange et bec jaune, ils ne se regardent pas et semblent s’ignorer, chacun de leur côté. Mais les voilà qui s’envolent ! A tour de rôle, ils ramènent sur les fines branches fleuries, des « pétales » de la civilisation : lampe de bureau, livre, télévision, bidet, balai, ballon… C’est à celui qui ramènera l’objet le plus insolite, le plus furieusement tendance, dans une surenchère inutile et superflue. Les objets s’entassent, s’accumulent. Nos deux oiseaux improvisent avec cette réalité qui ne leur sied pas : chausser des lunettes, se lover dans une cafetière, téléphoner, s’asseoir… Ils disparaissent sous l’amas hétéroclite qui envahit l’espace. Trop c’est trop ! Sous la charge, les deux oiseaux basculent dans le vide. Mais que devient l’arbre ?

Cet album a été édité pour la première fois en Colombie, en 2010, pays d’origine de Dipacho. Petite fable écologique sans texte où chacun trouvera son propre chant, il donne à réfléchir sur notre société de consommation et la liberté individuelle. Les oiseaux restent à jamais une poésie à préserver, loin d’une civilisation oppressante, loin des rivalités étouffantes. A découvrir. Claire Py

Dans le même esprit : Bonne pêche / Dedieu. – Seuil, 2009 et Plus / I.C. Springman. – Minedition, 2012

A partir de 4 ans

coup de coeur Sauvage / Emily Hughes. - Autrement Jeunesse, 2015

Une merveille à lire absolument !

Fable qui revisite le thème de l’enfant loup et proclame le droit à l’enfance. L’histoire part de la mystérieuse apparition d’un enfant dans la forêt et de son épanouissement dans ce lieu de vie et de liberté. Sa découverte par les hommes et leur tentative de dressage, pourra-t-elle réussir ? Un livre qui charme tout de suite avec cette couverture splendide d’enfant aux grands yeux ouverts, au large sourire et aux cheveux ébouriffés. La seule crainte est alors que l’intérieur de l’album ne soit pas aussi travaillé. Et bien, au contraire, chaque page est un nouvel émerveillement pour le lecteur !

Les pages sont douces et donnent le sentiment qu’elles sont veloutées, à la manière de certains papiers peint. Le jeu des couleurs apporte aussi du relief aux tableaux qui semblent ainsi prendre vie. Les détails sont nombreux pour le lecteur qui souhaite découvrir la complexité du monde représenté. Alors que la forêt se pare de couleurs automnales, principalement vertes et marrons mais aussi bleues, le pays des hommes bénéficie de teintes plus crues et lumineuses qui semblent autant d’agressions faites à l’enfance. Car le texte lui-même évoque à un hymne à la liberté et au plaisir du jeu. Ce qui ne peut être possible sans un espace intime, chaleureux et vivant.

Un magnifique album à s’offrir rapidement puisque les éditions Autrement vont bientôt disparaître ! Marion Uteza

A partir de 4 ans

extraits sur le site de La soupe de l’espace

coup de coeur La P’tite forêt / Brigitte Vaultier ; Chiara Dattola. - Editions du ricochet (Les bouées), 2014

Chut ! Entrons dans la forêt et ouvrons les yeux. A la rencontre des arbres tout d’abord : chênes, bouleaux, noisetiers, merisiers...Observons bien les feuilles, toutes différentes, qui se parent de belles teintes à l’approche de l’automne. Balade au coeur de la forêt mais aussi au fil des saisons : trésors d’automne, sommeil d’hiver, vert de printemps ! Ca y est, les petits habitants des bois s’agitent dans les branches et sortent de leurs terriers...et c’est ainsi qu’arrive doucement l’été.
Petit album-documentaire pour une expédition forestière en douceur et en toute simplicité. Il donne envie de soulever les feuilles et d’observer en silence la petite vie des sous-bois... Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur Je vous aime / Marc Baron ; Anna Obon. – Bulles de savon, (poésie en herbe), 2014

Sur la pointe des pieds ou sur le bout des doigts, tous les bonheurs du vocabulaire, blottis sous la plume de Marc Baron, attendent comme une promesse tenue, d’être lus à voix haute pour dire l’amour de la beauté sur les chemins de quatre saisons. Ce beau recueil est un hommage lumineux à la nature : herbe, lilas bleu, roses, cailloux, bruine, abeilles, sentier, montagne… proches présences partout disséminées, illustré sobrement par Anna Obon. Allez et venez entre les pages de ce regard singulier sur le monde, et surtout prenez tout votre temps … Claire Py

A partir de 7 ans

coup de coeur Le chemin des arbres / Régine Raymond Garcia ; Vanina Starkoff. - Oqo éditions, 2014

Connaissez-vous le rônier et le kaïcedra ? Le souffle de l’harmattan ? C’est jour de marché, quelque part en Afrique. Karim s’éloigne de sa maman, et se perd. Il se réfugie au pied du Kaïcedra, le grand arbre à palabres, et lui demande conseil. "Rejoins le baobab !", répond l’arbre majestueux. Puis c’est au tour du rônier, du manguier...Karim interroge chaque arbre qui se trouve sur son chemin. Tous répondent de même. Lorsqu’il touche enfin au but, Baobab lui conseille d’attendre sa maman tranquillement à son pied, abrité par lui. Entre le colosse feuillu et le petit garçon s’engage une belle conversation sur la vie de l’arbre et l’équilibre de la nature, avant l’arrivée apaisante de la mère.
Dans ce bel album aux couleurs chatoyantes, on apprend beaucoup : les arbres d’Afrique sont des guides, et l’attente de la mère permet au petit Karim de trouver des ressources en lui-même, mais aussi de s’intéresser à la nature qui l’entoure. Et qui sait, sans doute, il ne sera pas le seul à vouloir devenir plus tard "protecteur des arbres" ! Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

coup de coeur Le jardin des papillons / Philippe Ug. – Les Grandes personnes, 2014

Philippe Ug, magicien du papier découpé, grand rêveur, revient avec ce petit album cartonné format A5, d’une grande délicatesse ! Il nous emmène dans son monde en trois dimensions, parsemé de quelques mots comme une comptine à découvrir. Et voilà un jardin plein de fraîcheur qui se déplie sous nos yeux ébahis. Osez un tel livre en bibliothèque et collectivité malgré sa fragilité, les enfants seront émerveillés. Et là aussi, c’est magique …Claire Py

A partir de 3 ans

coup de coeur Le secret le plus fort du monde / Gaël Aymon ; Pauline Comis. -Editions du Ricochet, 2014

Une reine gardait un secret dans le creux de ses mains. Un jour, un chef guerrier au coeur de pierre envahit son royaume. "Je suis l’homme le plus fort du monde !", clame Bao-le-Terrible. "L’Océan est plus fort que toi", rétorque posément la reine. Bao tente le défi, mais d’autres l’attendent, plus grands, plus puissants...car plus fort est le ruisseau, qui nourrit l’océan. Plus fort le nuage, plus fort l’arbre, sans qui rien n’existerait. Et plus forte encore est l’indispensable abeille... De rage, Bao l’écrase violemment, et avec elle aussitôt s’éteint la vie : les arbres se meurent, les cours d’eau se tarissent, les hommes et les animaux disparaissent. Si Bao veut vivre, il doit fuir. Ensuite seulement, bien après, s’ouvrent les mains de la reine, révèlant deux petites fleurs et deux petites abeilles, grâce à qui petit à petit renaîtra le monde....

Cet album est une merveille. Un conte écologique puissant qui reste en tête longtemps après l’avoir refermé. Il invite le jeune lecteur comme le moins jeune à une prise de conscience directe : on est saisi par le contraste entre la force de la nature et la fragilité de son équilibre. L’illustration sert harmonieusement le texte, tout en découpes et collages, dans une atmosphère à la fois douce et profonde.

Ewa Bochenski

coup de coeur Ici, là-bas et partout / S. Mc Bratney. - Ecole des loisirs. - (Pastel). 2013

Voici de retour Petit Lièvre Brun et Grand Lièvre Brun réunis dans quatre histoires qui se lisent comme des contes pour tout petits. Nous suivons ces deux lapins qui nous sont chers sur 4 journées, que le plus petit vit comme des aventures. Tout est prétexte à exploration du monde qui l’entoure mais dans les limites du raisonnable que lui pose le plus grand ! Un jeu de cache-cache dans un arbre couché sur le sol par une tempête, plus loin une promenade en montagne par temps incertain, encore plus loin une véritable expédition dans un champ et enfin le retour à la maison qui se pose comme le dernier souffle avant le coucher.
Cet album ne décevra pas les inconditionnels de Devine combien je t’aime...

coup de coeur La vie domestique / J. Bossard. - Ecole des loisirs. - (Pastel). 2013

Lütti, petite silhouette dans son pull trop grand, aime être dehors, jardiner ; Karl lui, avec son corps tout en rondeurs, préfère la lecture.
En trois petites saynètes, ces 2 personnages aussi différents que bien assortis composent, avec le voisin, l’araignée et la poule, le tableau bucolique d’une vie tranquille mais bien remplie.
Empreint d’un humour discret, un exemple de bonheur de vivre, dans une tendre complicité.

coup de coeur Sato Lapin et la lune / Y. Ainoya. - Syros

7 histoires courtes à la poésie imaginative autour de Sato, petit personnage à la combinaison blanche (qui n’est pas sans rappeler celle de Max des Maximonstres).
Qu’il agence la pluie en « rubans extraordinaires » ou se drape, pour s’endormir, dans un reflet de lune matérialisé, Sato réinvente le rapport aux éléments naturels (la flore, l’eau, la lune) d’une façon délicate et sensorielle.

coup de coeur Le meilleur papa du monde / S. Menezes ; A. Siems. - Minédition. 2013

Ce jeune indien d’Amazonie trépigne d’impatience : ce matin, il a enfin le droit d’aller pêcher avec son grand-père. Il va découvrir les poissons du grand fleuve et, il l’espère de tout cœur, en ramener un gros, un très gros ! Mais les heures passent et les filets restent vides...
Les moments d’attente patiente sont retranscrits dans l’illustration par de magnifiques tableaux, entre réalisme, symbolisme et onirisme. Ils s’achèvent sur une incroyable leçon de vie, de respect de la nature et de dignité, partagée avec un poisson étonnant, l’aruana...
Album à lire sur le site de l’éditeur.

coup de coeur 1, 2, 3 étoiles ! : Je compte dans la nature / A.-S. Baumann et A.-L. Boutin. - Rue du monde

En gros plans, en plans larges, sur terre, sous la surface de l’eau, sur la banquise, dans les sous-bois... la beauté de la nature est donnée à voir dans une diversité étonnante, en suivant un compte infini : zéro patte pour le serpent, 5 pétales pour le bouton d’or, huit tentacules pour le poulpe, un million d’arbres dans un coin de forêt amazonienne... Et que compte-t-on en milliard dans la nature ?
Belle harmonie des couleurs dans ces doubles-pages qui invitent à observer les détails... comme on le fera demain en promenade !

coup de coeur Le grand livre d’activités Deyrolle. - Gallimard ; Deyrolle

Une alternance de planches d’images sur différents thèmes -vaches, insectes, arbres, papillons, fleurs, oiseaux, algues, crustacés, céréales, champignons, vers...- et de jeux en lien avec la page de gauche qui invitent à observer, imaginer, dessiner ... et mieux comprendre la nature.
Un bel album souple grand format qui distille des informations scientifiques de manière ludique, de quoi mettre d’accord enfants et adultes pour les vacances !

coup de coeur L’ arbre / S. Thommen. - Autrement

Que l’homme aborde l’arbre tel un conquérant destructeur et la fureur de ce dernier, personnifiée par un grand dragon rouge (comme pour exprimer la corrélation monde végétal/monde animal), se déclenchera ! Qu’il vive en harmonie, avec humilité avec l’arbre : paix et prospérité pour tous. Telle est la mise en garde poétique, sobre et clémente proférée par cet album grand format sans texte, illustré uniquement dans les teintes rouge-vert-noir.

coup de coeur Achille et la rivière / O. Adam ; I. Green. - Actes Sud

Trop de bruit, trop de bazar, trop de mouvement. Non, Achille ne se sent pas bien chez lui. Il préfère le bord de la rivière, où il rencontre l’énigmatique Angelo. Ce dernier va exaucer son souhait d’une vie calme et rangée. Mais il faut se méfier de ses vœux...
Un album qui joue beaucoup sur le sensoriel et montre la richesse d’une vie secrète et intime tout autant que celle au sein d’une famille nombreuse et bohème.

coup de coeur Les poings sur les îles / E. Fontenaille ; V. Lopiz. - Rouergue

Luis, émigré espagnol, a appris le français à son arrivée en France lorsqu’il avait 11 ans. Il ne sait aujourd’hui ni lire ni écrire mais quelle importance lorsqu’on peut, comme lui, parler aux oiseaux, aux plantes, à l’imaginaire de son petit fils. Ce dernier, narrateur de l’histoire, l’admire plus que tout et apprend à ses côtés beaucoup plus que ses leçons de lecture et d’écriture (que l’aïeul surveille et accompagne). La poésie d’un être qui s’est construit seul et sait partager...
L’illustration est assez remarquable : les couches translucides qui semblent se superposer donnent une impression de liquidité et expriment surtout une grande symbiose entre le grand-père et la nature, ici luxuriante. « La terre, c’est ma mère ».

coup de coeur Des myrtilles pour Lily / R. McCloskey ; C. Bonhomme. - Le Genevrier. - (Caldecott)

Petite Lily et Petit ours, accompagnés par leur mère respective, cueillent des myrtilles. Plaisir du fruit mangé sur place, chacun à son rythme... Mais voilà que Petite Lily et Petit ours, s’étant attardés en chemin, se trouvent nez à nez avec une maman qui n’est pas la leur !
Bonheur de se promener dans la nature avec sa maman, frayeur d’être séparé (du côté des mères en tout cas ! Les petits, eux, emboitent tranquillement le pas à leur nouvelle maman)... Le texte, parsemé d’onomatopées, est en harmonie avec l’illustration en crayonné bleu, pour une belle randonnée en miroir. Un véritable plaisir de lecture, notamment à voix haute.

coup de coeur L’ île aux crabes violonistes / X. Queipo ; J. Cisneros. - Oqo

Moana est la seule enfant de ce petit village d’une ile des caraïbes. Elle observe beaucoup et décide un jour de mieux comprendre les crabes violonistes qui restent invisibles durant la journée. Projet qui nécessite patience et ouverture d’esprit...
Ce beau conte est magnifiquement illustré sur fond de papier fibré, dans des teintes à dominantes noires et ocres et tout l’album concoure à installer une ambiance d’harmonie avec la nature.

coup de coeur Dans l’herbe / K. Sakaï ; Y. Kato. - Ecole des loisirs

Yû-chan s’éloigne un peu, un tout petit peu de ses parents. Et là voilà dans les hautes herbes à découvrir un papillon, un sauterelle, des oiseaux... L’émerveillement des découvertes est bientôt teinté de peur. Quel sont tous ces bruits ? Où est maman ?
Un album très sensoriel qui rend palpable le plaisir d’être dans la nature ; et de retrouver sa maman, repère fidèle !

coup de coeur Le cerisier / A. Garcia-Puig. - Aner Bâté

Maribelle se voit offrir par son grand-père un petit cerisier. Que c’est long d’attendre les premiers fruits ! Elle apporte grand soin au petit arbre, avec les moyens, naïfs et attendrissants, d’une petite fille... L’hiver arrive. Puis le printemps et avec lui tous les signes du renouveau !
Approche très poétique du temps qui passe, de la nature, le tout à hauteur d’enfant. Une enfant très sage et malgré tout philosophe dans son impatience... Bel album d’une auteur que l’on aura plaisir à suivre...

coup de coeur Un ami pour Lucas / Y. Chun-Liang ; Bobi + Bobi. - Hongfei

Un album qui rend hommage à la beauté et au calme de la nature qui, si l’on y est attentif, révèle ses trésors : ciel immaculé... brise dans les feuillages et là, tapi, un petit renard... Lucas sait voir ce qui l’entoure et apprivoisera avec douceur et patience le jeune animal.
Les jeux de cadrage et les expression des deux personnages témoignent d’une rencontre improbable et magique.

coup de coeur Le roi des sables / T. Dedieu. - Seuil

Dialogue entre deux rois, confrontation de deux approches de la vie. Le roi des bois s’extasie devant la beauté du château de sable, en bord de mer, de son cousin. Le roi des sables, lui, déplore son aspect éphémère, tout en restant très humble : “La nature est au-dessus des hommes”.
Cet album cartonné, aux décors en naturel et montage photos, est une petite leçon de sagesse et de respect de la nature. A la nature conquérante et dominatrice du roi des bois (sculpté dans le bois comme un être massif et tranchant) s’oppose le pragmatisme hédoniste du “petit roi bâtisseur” qui jamais ne perd courage.

coup de coeur L’ enfant de la neige / F. David ; M. Solal. - Motus

Après Voir, entièrement noir, Motus pousse l’audace jusqu’au blanc total. Seuls texte et reliefs viennent troubler l’immaculé. Dans ce blanc, il y a la neige et l’enfant trop blanc pour s’en démarquer. Différent des autres. Donc à bannir. Heureusement, la nature constitue un refuge immuable.
Chacun investira dans cet enfant, force invisible mais omniprésente, la symbolique qu’il veut lui conférer. Mais qui pourrait y rester insensible, tant cette histoire nous renvoie à notre relation à l’autre ?

Roman(s) :


coup de coeur Le glacier / Jean Villemin. - Ibex Books, 2015

Roman graphique qui nous propose une réflexion sur la relation entre l’homme et la nature sous fond de fonte de glacier.

Un jeune homme en vacances observe la vie de la montagne et s’inquiète des signaux q’elle nous envoie.

Les autres protagonistes semblent simplement curieux d’un événement qui leur semble relever d’un fait divers. Alors que le personnage principal paraît considérer le massif comme un être vivant.

Dans le récit tout est à la fois immobile et en mouvement. A la sérenité des hommes s’oppose le lent effritement du glacier...

Les illustrations sont en noir et blanc, la couverture offre des reflets bleus au glacier. A la manière de cartes topographiques, elles donnent une densité aux dessins. Aux lignes aiguisése des reliefs s’opposent les courbes des personnages.

Un roman en forme de livret qui invite le lecteur à s’interroger sur les changements de ce qui pour nous est bien souvent un décor mais qui est aussi une des composantes de notre univers et même de notre vie.

Un livre onirique qui porte à réfléchir à notre relation à la nature, à notre responsabilité ? Marion Uteza

coup de coeur Mentine, tome 1 : privée de réseau ! / Jo Witek. - Flammarion, 2015

Un livre qui donne envie d’aller passer des vacances sur le plateau du Larzac !
Mentine, jeune surdouée parisiennede douze ans et demi, mais avec une moyenne scolaire de seulement neuf et demi sur vingt, est contrainte d’aller passer ses deux mois d’été dans le larzac, sans réseau, avec pour compagnie un éleveur de brebis. Sa fierté, mais aussi le jeune stagiaire de la ferme, vont l’amener à relever le défi et tenter de faire sa place, s’intégrer dans ce milieu si différent du sien ! Car si Mentine est encore très jeune, elle pense souvent comme une adulte et met toujours la barre très haute, quitte à échouer... Hors réseau, elle apprend la vie quotidienne de l’agriculture, obligé de calquer son emploi du temps sur les besoins de son exploitation, mais aussi le plaisir du travail bien fait et les moments de partage comme les veillées ! Fauchage de foin, première tonte, tout est l’occasion de forts moments de convivialité. C’est donc une leçon de vie qui est offerte à Mentine avec au passage quelques sérieuses remises en cause de ses certitudes !
Un roman d’apprentissage qui file la comparaison ville campagne avec beaucoup de bonheur. L’écriture vive et joyeuse charme vite le lecteur qui est ravi de penser pouvoir retrouver prochainement cet héroïne sans concession dans d’autres aventures ! Marion Uteza

A partir de 11 ans

coup de coeur La forêt est en danger ! / Edwige Planchin ; Caroline Petit ; Gabriella Corcione. - Les petites bulles éditions (Premières lectures), 2015

En traversant la forêt, Fatou découvre un chantier : les hommes coupent des arbres pour ensuite les remplacer par d’affreuses petites maisons, toutes pareilles ! Branle-bas de combat chez les petites taupes ! Fatou et ses amis décident de monter un gang "anti-promoteur immobilier", qui prévient les chefs de toutes les taupes alentour. Or celles de derrière la montagne et celles de derrière la rivière sont les seules à posséder le pouvoir de faire repousser les arbres..
Une première lecture qui a le charme d’un album et qui sort de l’ordinaire ! Le message codé transmis aux chefs des taupes peut être déchiffré dans le détail grâce au tableau en fin d’ouvrage, qui peut donner envie au petit lecteur de fabriquer son propre code. Le chapitrage en 4 parties est adapté. On aime beaucoup ce nouveau titre de la collection Premières lectures des petites bulles éditions ! Une mise en page vivante, la part belle aux illustrations (de qualité), une collection à faire découvrir aux lecteurs déjà à l’aise, ou à lire aux plus petits comme un album. Ewa Bochenski

Déjà paru dans la collection : Baron, vol. 1 : L’école des super’nimaux

A partir de 7 ans

coup de coeur La forêt plénitude / Franck Andriat. - Mijade, 2013

C’est un beau livre, très poétique, sur la beauté de la nature et sur les bienfaits d’une vie simple.
Virginie est une fille qui, à ses dix-huit ans, reçoit un livre en cadeau. Ce livre va la faire changer de vie, elle quitte tout pour aller vivre seule dans la forêt. Elle réalise qu’il faut se détacher du superficiel pour aller vers l’essentiel. Nathalie Bertin

A partir de 13 ans

coup de coeur Azurane / N. Feillet. - Oskar. - (Fantasy), 2013

A la recherche de son mari médecin, une fée mène l’enquête. Mais sa trace est ténue et l’espoir de le retrouver vivant bien mince. Le récit se cristallise autour d’un étang occupé par un Aëlyre bougon qui utilise ses pouvoirs pour éloigner les humains trop curieux. Pourtant, une jeune humaine, Margot, continue à se rendre près de l’eau, alors que sa mère refuse de quitter sa chambre depuis le départ de son mari... Conte qui met au centre l’environnement. Il y est question de la nécessaire protection de la nature. Mais ce thème est développé en harmonie avec le récit qui évoque aussi l’absence de l’être aimé et le nécessaire deuil d’une vie qui ne sera plus la même. Un joli récit doux et poétique. Marion Uteza

A partir de 11 ans

coup de coeur Le secret des hommes-bisons / Olivier May. - Flammarion (Castor Poche), 2014

Airelle et Petit-Nez son cousin appartiennent à la horde de la Louve. Ils ont apprivoisé des loups qui sont devenus des membres à part entière du clan ! Cette proximité est loin d’être une évidence pour la horde des Homme-Bisons... L’avancé du glacier va obliger les deux groupes à se côtoyer. Agile est sommé pour son rite d’initiation de passage à l’âge adulte d’aller voler un objet dans le clan de le Louve. Son intrépidité va se heurter à la perspicacité des loups... La rencontre entre Airelle et Agile va se révéler fructueuse !
Un roman court qui fait entrer le lecteur dans le monde passionnant de la préhistoire. La relation entre l’homme et l’animal est au coeur du récit. Les caractères des personnages sont bien dessinés. Ce livre fait suite à "Les enfants de la Louve" mais il peut être lu séparément. Une très bonne série. Marion Uteza

A partir de 9 ans

coup de coeur Angel l’indien blanc / François Place. - Casterman. 2014

Né d’une mère blanche et d’un indien, Angel s’enfuit au bord d’un bateau afin de fuire sa condition d’esclave. Le trois-mâts a pour projet d’explorer la côte antarctique. Séparé de l’équipage, Angel et un savant vont partager pendant de longs mois la vie quotidienne d’une peuplade primitive tout en cherchant un moyen de rejoindre l’équipage. Une épopée fondatrice et dangereuse... Un récit qui nous amène vers les limites du monde, là où la place de l’homme est plus que jamais mis en balance avec les forces de la nature. Plusieurs visions s’offrent au lecteur : celle du savant qui cherche des explications, celle du jeune garçon qui a un rapport plus immédiat avec son milieu et celle de la poésie qu’apporte le langage avec "les gens-de-l’eau", les "Jours blancs" ou encore la "fleur des mers" et les baleines tueuses.... Laissons nous porter... Marion Uteza

Buenos Aires, XVIIIème siècle. Indien blanc métis, Angel embarque en douce à bord d’un navire pour échapper à une vie d’esclavage. Il ignore alors que Le Neptune, commandité par Louis XV, est en partance pour une exploration des terres australes. Au sein de l’équipage se trouvent 3 scientifiques de renom chargés d’inventorier les futures découvertes et d’établir le tracé de ces territoires inconnus, et hostiles... En accostant, Angel et le savant Corcovado sont aussitôt pris en otage par les Waonoas : mystérieux peuple indigène effrayant qui se donne l’apparence de créatures à deux bouches et vit en harmonie avec les forces de la nature. Durant de longs mois, Le jeune homme et l’érudit tenteront de percer le secret des fleurs aux propriétés magiques, des combats contre les "gens-de-l’eau", des conseils des Anciens en contact avec les puissances occultes...Parvenant à s’échapper, les deux hommes regagnent Venise, ou Corcovado ne parvient pas à faire valoir ses découvertes : un autre savant de l’expédition s’en attribue tout le mérite et se répand en fausses déclarations. Il semblerait qu’Angel et Corcovado doivent garder en eux la vérité de ce voyage irréel aux confins du monde, dont le tracé même s’efface des cartes ramenées par l’équipage...

Récit d’aventure envoûtant et puissant, le 3ème roman de François Place emporte le lecteur au bout des territoires connus : ceux de la géographie bien sûr, mais aussi ceux de l’être humain. Roman initiatique dans une société d’ancien régime à la hiérarchie sociale extrêmement codifiée, ou comment faire tomber les barrières dans ce siècle des lumières pétri de nouvelles questions ayant pour thèmes l’homme, la science, la liberté... Ewa Bochenski

A partir de 12 ans

coup de coeur Bird / C. Chan. - Helium. 2014

Comment survivre à l’infinie tristesse ? Comment poursuivre sa vie lorsqu’on a perdu son frère/enfant/petit fils, qui s’est jeté d’une falaise croyant s’envoler, "encouragé" par son grand-père qui le surnommait Bird ?
Chacun tente comme il le peut de maintenir le cap, dans un silence assourdissant, envahissant, de plus en plus pesant. « C’est comme si nous avions peur des mots. Ils patientent, suspendus dans l’air, inarticulés, puis quand ils comprennent qu’ils ne vont pas servir, ils se flétrissent et meurent. » Jewel, 12 ans, est née le jour de la mort de son frère. Elle a toujours été soucieuse jusque là de ne pas créer de problème, tente seule d’alléger sa peine. La rencontre avec Eugène, qui jette sur leur vie un regard nouveau, réveille Jewel : elle ressent de plus en plus le besoin impérieux de lever ce silence -nourri-gavé d’une colère et d’une culpabilité inexprimées- et d’affirmer ses choix afin de libérer la parole et la vérité. Même si pour cela elle doit encore souffrir.
Un premier roman bouleversant porté par une jeune fille qui tente d’exister malgré la pesanteur de leur vie. Métisse, elle navigue entre le rationalisme de sa mère et les croyances vaudou de ses père et grand-père, mais c’est dans l’amitié et la nature qu’elle puisera la force de naître à sa propre vie. Julie Feuvrier

A partir de 12 ans

coup de coeur Sur la route de Blue Earth / J. Monninger. - Flammarion. - (Tribal). 2014

Sont-elles dans le juste lorsqu’elles prennent la décision d’emmener Speed ? De le subtiliser pour lui permettre d’avoir une fin de vie libre, alors que ses propriétaires ont prévu de l’abattre le lendemain ? Hattie et Dolorès ne se posent pas la question et partent sur les routes, vers le grand ouest, avec le vieux cheval qui a tant donné toute sa vie sans jamais se plaindre de l’exploitation des hommes. Leur périple est long, les doutes affleurent, à propos de leur périple avec Speed mais également de leur vie à elles. A quoi se destinent-elles ?
Un roman empli de compassion, grand ouvert sur des espaces toujours larges, qui fait la belle démonstration qu’en étant attentif aux autres, on peut trouver le chemin jusqu’à soi.
Autre lecture
Deux amies fuguent et prennent la route de l’Ouest pour tenter de donner à un vieux cheval la chance de retrouver, pour sa fin de vie, la liberté. Mais ce voyage est aussi l’occasion pour les deux jeunes filles de prendre un nouveau départ.
Leur objectif est d’atteindre Blue Earth, la terre bleue, un lieu magique et sauvage où Speed pourra enfin gambader dans la nature. Mais il s’agit aussi pour elles d’échapper à la pression familiale et de trouver leur voie. Hattie et Dolorès arriveront-elles au bout du voyage ?
Un récit qui allie plusieurs trajets de vie. L’amitié est au cœur du livre car chacun est pour les autres un moteur de confiance. La question de la mort et de la nécessité de vivre sont aussi très présents. Les personnages sont avant tout en lutte contre eux-mêmes. La nature va leur apporter une nouvelle philosophie de vie. A lire.
«  Vu à plat, c’était une folie, mais je sentais toujours au fond de moi que c’était la seule chose à faire. Nous avions besoin de ce voyage, Dolorès et moi, pour nous éloigner de ce qui appartenait au passé et nous diriger vers notre avenir. Je pensais au père de Dolorès. Avait-il vraiment porté plainte ? C’était probable. »

A partir de 13 ans

coup de coeur Automne / J. H. Nielsen. - Albin Michel. - (Wiz). 2014

Voilà 6 ans que Nanna et Fride n’ont pas mis le nez dehors. Fride était bébé lorsqu’elle a senti l’air frais sur ses joues pour la dernière fois. Être enfermées devient difficile à supporter et malgré l’interdiction de leur père, malgré le danger de se faire contaminer par la maladie ou agresser par d’éventuels survivants à la catastrophe, elles remontent à la surface. Et n’en meurent pas.
Comme les vivres viennent à manquer et qu’il faut un médicament pour soigner leur père contaminé depuis peu, elles partent pour la ville. Elles croisent en chemin de très rares survivants, bienveillants, puis des ombres mystérieuses. Oiseau les en protège et leur révèle un secret fabuleux. Mais bientôt le dilemme : faut-il rentrer retrouver leur père, même sans médicament, ou construire une vie nouvelle avec Oiseau ?
Le roman est comparé à La Route de Mc Carthy, espoir en prime. Mais si l’on est bien dans une ambiance de fin du monde, avec un rapport filial, l’intrigue n’en a pas la noirceur. C’est à une fin du monde sans violence et emplie de bienveillance que nous convoque l’auteur, avec une perspective de renouveau assez facile…
Autre lecture
Alors que la mort a envahi la planète, Fride et Nana continuent à vivre avec leur père dans un bunker. Mais la maladie de ce dernier et la pénurie de nourriture vont obliger les deux petites filles à partir pour la ville. Arriveront-elles à trouver des médicaments pour leur père ? Reste-t-il des hommes vivants ?
Un conte post-apocalypse poétique. Pas de moment de peur ou d’angoisse mais le silence et l’immensité d’une ville morte et abandonnée. L’âge des enfants permet de porter un regard sans préjugé sur un monde en friche qui prend l’allure par moment d’un terrain de jeu. Pas non plus d’explication sur les raisons de cette catastrophe, juste une présentation de l’homme seul...ou presque.
« Il y en a qui ont parlé de rayonnement radioactif. D’autres ont dit qu’il y avait tellement de poison sur la Terre qu’elle ne pouvait pas en supporter davantage. D’autres encore que c’était une épidémie. Et puis certains disaient que c’était tout ça mélangé. »

coup de coeur Fugueuses / S. Deshors. - Rouergue. - (DoAdo). 2013

Lisa et Jeanne sont lycéennes. Depuis quelque temps, tout les révolte, la petite vie routinière de leurs parents, leur incompréhension face aux grands problèmes du monde, cette société de consommation qui dévore les petits et perturbe l’environnement. Elles décident de partir et de trouver un nouveau souffle, de donner du sens à leur vie en accomplissant de grandes choses ! Après un long périple, elles arrivent sur la ZAD, Zone d’Aménagement Différé... C’est là que les différents activistes, militants écolos, agriculteurs en colère... se retrouvent et s’organisent pour lutter contre la construction de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. Elles vont s’intégrer au groupe et accomplir enfin quelque chose pour faire bouger cette société qu’elles exècrent ! Mais tout n’est pas si simple et c’est en se confrontant à la violence et à la réalité que les deux jeunes filles vont grandir et faire face à leurs contradictions.
Un beau roman qui se lit comme un souffle d’air frais. L’enthousiasme des deux ados est communicatif et on suit avec plaisir leur découverte du monde, sa violence récurrente, mais aussi leur découverte des valeurs de solidarité et d’entraide.
Autre lecture
Leurs parents et la société les voient comme des "fugueuses", elles se considèrent plutôt comme des activistes qui ne peuvent plus attendre pour mettre en œuvre leurs idées. Lisa et Jeanne arrivent donc à la ZAD de Notre Dame des Landes pour « tester (leurs) principes de vie ». Lisa est politisée, Jeanne solidaire de son amie, la lutte commence enfin pour elles. Elles se partagent les chapitres du livre, avec Britt également, activiste plus âgée, voix nécessaire pour légitimer la révolte des filles : lutter contre la société et ses abus n’est pas le seul apanage des jeunes en mal de sensations !
Les discussions et activités laissent bientôt place à la vraie lutte, contre les CRS qui opposent aux idéaux « une violence démesurée ». Jeanne et Lisa, dès lors, bien que toujours solidaires, prendront des chemins de vie différents.
Roman salvateur parce qu’il parle de politique, d’engagement, de liberté. Être en accord avec ses convictions et choisir sa vie en conformité, voici le choix de ces femmes à la parole forte. Dommage que les idées ne soient pas davantage développées mais la puissance de leur foi, elle, reste intacte.

coup de coeur Ever Dark / V. Rossi. - Nathan. 2013

Suite de Never Sky.
Dans un monde en décomposition, tous les hommes restants ne survivront pas mais chacun se bat, pour sa vie, sa famille, son clan et parfois pour l’amour. Aria doit trouver le Calme Bleu pour obtenir en échange la libération de Talon. Pour cela elle accepte de rejoindre Perry et la tribu des Littorans afin d’être marquée comme Audile. Mais rien ne se passe comme prévu et Aria est rapidement contrainte de repartir, accompagnée par Roar qui souhaite retrouver Liv. De nombreux obstacles se dressent devant nos deux héros et l’Ether n’est pas le moindre...
De nombreuses péripéties ponctuent ce second tome de la saga qui oppose sédentaire et les "Sauvages" . Mais les deux forces sont elles-mêmes menacées par la furie des attaques d’Ether. Le Calme Bleu existe-t-il ? Qui réussira à l’atteindre ? Un roman d’aventure qui laisse peu de répit au lecteur. Entre amour, trahison et fantastique, le monde inventé par Veronica Rossi a de quoi satisfaire un large public.
« On perd. On ne cesse de perdre, mais on est toujours là. On tremble, on a peur d’agir. Je ne veux plus me contenter de cette vie parce que j’ignore s’il existe quelque chose de mieux. Cela existe forcément. Ça n’aurait pas de sens autrement. Aujourd’hui, je peux agir. Et je vais le faire. »

coup de coeur Les filles de Cuchulainn / J.-F. Chabas. - Ecole des loisirs. - (Médium). 2013

Juste après le décès de son marin de mari, Mary découvre qu’elle est enceinte. De jumelles qui plus est. Mais Mary est forte de son amour, épaulée par un cheval d’une bien étrange nature qui seul semble pouvoir entrer en contact avec les fillettes...
Une ambiance insulaire, des personnages hauts en couleurs, une vie retracée dans les grandes lignes, fortes et teintées d’une aura mystique. Le roman est court, puissant dans son évocation de liberté via la figure du cheval, animal non asservi à l’homme mais profondément lié aux jumelles.
Autre lecture
Sur une petite île en mer d’Irlande, Mary, institutrice, a une vie calme, marquée seulement par la présence incongrue d’un cheval borgne et majestueux. La disparition en mer de son mari pêcheur et la naissance de ses jumelles vont modifier légèrement son existence. Mais sa principale préoccupation concerne le lien unique et exclusif de ses enfants avec le cheval. Quelle place occupe réellement l’animal dans leur vie ? Sera-t-il un élément positif dans leur existence ?
L’auteur semble nous demander de garder une part de merveilleux et d’inexplicable dans notre vie. Le cheval ressemble à une figure mythologique avec sa taille démesurée, sa puissance mais aussi sa stature et sa dignité qui lui interdisent d’accepter toute compromission avec l’homme. Il n’est pas là pour travailler mais bien comme un être à part entière. Sa relation privilégiée avec les jumelles, renforcée par l’absence du père, est au centre du livre. Il s’agit en définitive d’accepter les différences, de ne pas tenter de modifier la nature profonde des êtres qui nous sont chers mais d’y déposer un amour inconditionnel...
« J’ai su, scrutant mes filles dans la pénombre, qu’elles auraient une vie heureuse, parce qu’elles avaient une mère aimante, qu’elles s’ouvraient aux autres, et qu’un cheval leur avait enseigné des principes immémoriaux.  »

coup de coeur C.H.A.R.L.Ex / D. Martinigol. - Syros. - (Soon). 2013

C.H.A.R.L.Ex est une cyber humaine améliorée, être hybride augmenté de technologies. En ce début de roman, elle s’écrase violemment sur une planète sans plus savoir ce qu’elle doit y accomplir. Avec les bribes qui lui restent en tête et aidée de ses 2 nanêtres, incarnés en petit garçon et en chien, elle tente de progresser dans ce qu’elle croit être sa mission : comprendre pourquoi Terhyd s’est rebellé et a coupé les ponts avec la Confédération des Soixante Mondes. Il s’avère en réalité que Terhyd est victime d’une mauvaise herbe rouge propagée par ceux qui l’accusent de rébellion. Les informations recoupée au fil de ses nombreuses rencontres lui paraissent de plus en plus confuses. Elle se sent « comme un pion sacrifié d’avance sur l’échiquier » de plusieurs forces en jeu, qu’elle doit identifier et jauger. La loyauté que C.H.A.R.L.Ex doit à ses supérieurs entre très vite en conflit avec l’éthique et les sentiments qu’elle développe...
Roman prenant et dense, aux chapitres courts, qui joue sur deux tableaux : une réalité écologique, celle de multinationale qui imposent leurs produits transgéniques sans aucune considération pour la population et son environnement ; et une réflexion sur les nanotechnologies et les hybrides que nous pourrions devenir demain… L’héroïne refusera la passivité dans ces enjeux majeurs.
Autre lecture
Une jeune cyber humaine améliorée est envoyée sur Terhyd, une planète rebelle. Mais juste avant son arrivée elle perd la mémoire suite à une blessure. Quelle est sa mission ? Elle l’ignore. Elle est accompagnée de deux nanêtres, des assistants qui ont pris la forme d’un jeune garçon espiègle et d’un chien parlant. Afin de tenter d’y voir plus clair, elle souhaite s’intégrer à la population locale. Mais ce qu’elle y découvre est à l’opposé de ses croyances. La présence d’un autre amélioré qui la poursuit va lui compliquer la tâche...
Un très bon roman de science-fiction. C’est avant tout un récit d’aventure car il est très bien construit et tient en haleine le lecteur qui, tout comme l’héroïne, a du mal à savoir qui est ami et qui est ennemi. Mais c’est aussi un roman psychologique qui nous amène à réfléchir sur les avancées technologiques, et sur la différence entre hommes et robots. D’ailleurs, les cybers peuvent-ils avoir des sentiments ? Enfin c’est un livre qui dénonce les multinationales et leur esprit de profit à tout prix. Vive la SF !
« Le cycle infernal d’une terraformation faite sans principe de précaution :
Destruction des plantes locales par défoliation massive.
Installation des colons.
Ensemencement avec des plantes génoformées imposées.
Mutations des plantes locales.
Premier envahissement des champs par les parasites.
Herbicides vendus à prix d’or.
Endettement des colons.
Second envahissement des champs par les épis rouges réfractaires.
Ruine des colons qui ne peuvent plus lutter.
Rachat des terres à bas prix
 »

coup de coeur La tête dans les choux / G. Guasti. - Thierry Magnier

« Ma mère râle, mon père regarde, Clairette est parfaite et moi je pense en silence. » C’est ainsi que Margotte nous présente sa famille lors des premières pages du roman. Mais un grand changement s’annonce : la famille citadine déménage dans un village ardéchois de 17 habitants. L’ordonnancement de leur petit monde s’en trouve forcément chamboulé. La mère est toute heureuse de ce retour à la nature et ne perd pas une occasion de s’extasier. Le père ne sait plus quoi regarder. La petite Clairette fait l’expérience de la liberté. Margotte quant à elle découvre que la campagne réserve des surprises de taille et se surprend à sortir de sa réserve et même à prendre des initiatives. Dans ces interactions en mouvements, la cartographie des relations du petit village évolue : de révolutions en déceptions et de frayeurs en espoirs, chacun trace un sillon bien personnel.
Autre lecture
La famille de Margotte a décidé de partir vivre dans un hameau en Ardèche. Chaque membre de la famille va tenter de s’adapter à cette nouvelle vie. Si la mère se lance avec ardeur dans le changement, le père semble beaucoup moins enthousiaste ! Nous découvrons cette histoire avec le regard frais de Margotte, jeune fille vive mais discrète, qui va tenter d’apprivoiser ce nouveau monde et ses habitants !
Le ton est vif et entraînant, l’écriture glisse et nous emporte. On sourit souvent devant ce choc des cultures et le lecteur est vite emporté par ce qui se révèle être une vraie aventure. Les personnages sont sympathiques et évoluent. Un livre très agréable à lire.
« Mon cerveau s’emballe. On va avoir un petit frère. Grand-mère est morte. On va adopter un chat. Ils vont se séparer. Maman est malade. On a gagné au loto. La caméra de papa est cassée. Le coup d’accélérateur est parti sans prévenir. Même les outils les plus performants ont leurs inconvénients. Je suis tellement lancée dans l’almanach des merveilles et des catastrophes que je rate le début.
- ...à la campagne. On va vous montrer sur la carte. »

coup de coeur J’ai joué avec les loups / G. Janer Manila. - Bayard. - (Millézime). 2013

Marcos se souvient de l’extrème pauvreté de ses parents. D’avoir été vendu. D’avoir appris à se débrouiller dans la nature avec Damien. Puis Damien a disparu. Et désormais Marcos est seul. Pas tout à fait en réalité car de nombreux animaux lui tiennent compagnie, l’aident à vivre. Certains lui ont même sauvé la vie. Et il a vécu ainsi pendant 12 ans, sans autre contact humain que les rares échanges avec les propriétaires du troupeau de chèvres qu’il garde. Puis il est repéré et c’est le retour à la "civilisation". Celle qui l’exploite, l’humilie, l’envisage avec curiosité.
L’histoire, adaptée du récit oral du véritable Marcos, est racontée sur quelques 160 pages. Les relations avec les animaux sont longuement décrites, entre réalisme et fantasmagorie. L’auteur dit à ce propos : « l’important est moins ce qu’il a vécu que ce qu’il a cru vivre. L’imagination l’a sans doute sauvé de la solitude ». Chacun se fera ainsi son opinion ; ce qui laisse beaucoup moins de place au doute néanmoins, c’est l’âpreté du retour à la société des humains. Cet aspect de son histoire est traitée rapidement et se clôt sur une fin abrupte : la rage de Marcos. De quoi soulever de nombreuses pistes de réflexions. Et un constat : l’animal ne triche pas, contrairement à l’homme.

coup de coeur Calpurnia / J. Kelly. - Ecole des loisirs. 2013

Six frères, une mère débordée, un grand-père fantasque et un prénom impossible à porter, voilà l’univers de Calpurnia. Nous sommes au Texas à la fin du XIXe siècle dans une société qui se remet à peine de la guerre de Sécession et qui propose aux jeunes filles un avenir fait de casseroles et de maternités.
Pas de chance pour notre héroïne qui manifeste une sérieuse attirance pour les sciences de la terre… Il lui faudra batailler, ruser et s’appuyer sur son grand-père pour avoir accès aux connaissances. De quoi faire réfléchir les générations d’aujourd’hui.
Un récit savoureux, bien mené, truffé d’anecdotes drôles ou émouvantes et surtout riche d’informations sur une époque que nous commençons mal. Un vrai plaisir de lecture.
Autre lecture
Eté 1899, Texas. A l’orée du nouveau siècle qui voit le développement de l’électricité, du téléphone, des automobiles, Calpurnia s’apprête à entrer dans l’adolescence. Alors que sa mère souhaite la transformer en jeune fille bonne à marier et lui inculquer la cuisine, la broderie, la dentelle... Calpurnia a bien d’autres préoccupations. Ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est "étudier le monde qui est autour de soi, et essayer de comprendre comment il fonctionne." Bon papa est en cela un excellent professeur, qui l’incite à observer, noter ses réflexions et questionnements, trouver des réponses par elle-même… Certes, il est souvent "absorbé dans ses pensées" mais joue un rôle indéniable dans la vocation de sa petite fille. C’est avec lui qu’elle fera sa première vraie découverte scientifique, c’est grâce à lui qu’elle acquerra la patience et la méthodologie scientifique. Et qu’elle trouvera la force d’affirmer sa différence.
Au-delà des observations naturalistes sur les insectes, animaux et plantes, par ailleurs passionnantes, c’est le destin d’une jeune fille déterminée particulièrement attachante qui se dessine au cours de ces quelques 400 pages. Avec elle et ses 6 frères, nous sommes ravis de voir mises à mal, tout en subtilité, les habitudes sexistes, spécistes et racistes. Coup de coeur de Julie

coup de coeur La sylve profonde / R. Bertin. - Oskar. - (Fantastique)

Un village proche de la forêt se voit envahi par la végétation en raison du dérèglement du climat. Rapidement la vie se complique, les insectes se multiplient, l’électricité n’arrive plus et les gens affolés fuient pour la ville. Un groupe d’adolescents et quelques adultes choisissent au contraire de trouver refuge dans une clairière... Ont-ils fait le bon choix ? Comment survivre à l’intérieur de la forêt ? Comment s’organiser ?
Un roman court et agréable à lire qui évoque les problèmes d’environnement et le choix d’un autre mode de vie, à travers le regard d’adolescents.

coup de coeur Le dernier hiver / J.-L. Marcastel. - Hachette. - (Black Moon)

Nous sommes en 2035 suite à quelque catastrophe immense qui a créé un crépuscule permanent et des températures très basses.
Quand la nature devient hostile que reste-t-il de l’humanité ? Des copains décident de partir à la recherche de l’une des leurs dont ils n’ont plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Il leur faudra affronter la forêt vampire, des entités modifiées par le nouvel environnement et des groupes d’hommes à la dérive après la disparition du gouvernement. Mais le plus difficile à vaincre sera leur peur... Vont-ils réussir à retrouver Léa ? Arriveront-ils à tous rentrer sains et saufs ? Qu’y a-t-il au bout du chemin ?
Un très beau livre sur l’homme et sa capacité à affronter ce qui ressemble à la fin du monde. Le récit mélange roman d’aventure (il rappelle par moment Hunger Games par sa noirceur) et réflexions sur la nature humaine.

coup de coeur La malédiction des petites racailles / E. Simard. - Oskar. - (Poche roman)

Inspiré d’une légende bretonne, ce petit roman mélange humour, poésie et histoire fantastique. Les petites racailles est le nom donné aux Korrigans, ces terribles lutins qui peuplent la lande. On retrouve dans cette histoire des valeurs qui soudent les bretons : tradition, valeurs morales, fossé entre religion et superstition, solidarité et respect de la nature. Bon moment de lecture pour les 8-11 ans.
Autre lecture
Gaël est contraint de passer ses vacances en Bretagne chez sa grand-mère. Il va y découvrir les lutins des landes, les Korrigans et vivre avec eux des aventures. En effet, les relations entre ces petits êtres et les humains ne sont pas de tout repos. Alors, quand le Menhir qui leur sert de territoire est déplacé, ils se fâchent et décident de changer tous les habitants en... loup !
Joyeux récit qui nous conte la Bretagne, son parler et ses coutumes mais aussi qui nous amène à nous interroger sur le lien homme nature avec notamment la problématique des OGM. Un conte à... savourer où la langue et la soupe sont à l’honneur.

coup de coeur Des yeux dans le ciel / J.-M. Ligny. - Syros. - (Soon)

Ce monde futur ressemble étrangement à notre monde préhistorique. Quand les hommes s’organisaient en petits clans. Quand la nature dictait sa loi. C’est ainsi que Jean_Marc Ligny dépeint un monde qui aurait survécu à la démence des hommes avec leurs machines, pollutions et déni du vivant. Seuls quelques uns ont survécu dans une défiance absolue de la modernité, développant des pouvoirs particuliers : divination, télékinésie, télépathie... Mère-nature bannira celui qui ose la défier. Ainsi, Jasmin, attaqué par une panthère, est destiné à mourir puisqu’il en a été décidé ainsi et même si un mystérieux homme argenté lui sauve la vie, il ne peut réintégrer son village, considéré dorénavant comme impie. Jasmin, accompagné de la douce Violette (au pouvoir pacificateur), partira donc avec l’homme qui se révèlera venir du passé (cryogénisé et mis sur orbite pendant des siècles). Ils découvrent avec lui l’histoire de la terre et acquièrent une autre vision des machines "modernes". Kruger, tentant de joindre d’autres humains "civilisés", entrera en contact avec des hommes qui ont colonisé la planète Mars. Jasmin découvrira là encore un autre monde, tandis que Violette préfère retourner dans leur village.
Deux visions opposées, l’une axée sur la nature, l’autre sur l’hyper technologie, devront se rencontrer et se comprendre pour évoluer sainement.

coup de coeur Instinct / V. Villeminot. - Nathan. - (Blast)

Tome 1 : Tim se transforme temporairement en ours suite à un accident de voiture. Est-ce lui qui a tué sa famille ? Cette métamorphose est-elle réelle ? Il est alors pris en charge dans une clinique privée par un étrange docteur qui lui affirme que de nombreuses personnes se transforment en animal. Il est là pour comprendre le processus et arriver à le contrôler. Mais en quoi peuvent bien se changer ses deux colocataires ?
Un bon livre d’aventure qui fonctionne bien, avec de l’humour, de l’amitié et de l’amour aussi...
Tome 2 : Cette fois l’ennemi vient de l’intérieur même de l’institut. Les lycanthropes, hommes, femmes et enfants qui se transforment en animaux lors d’événements déclencheurs, s’entre-déchirent. Les prédateurs ont décidé de passer à l’action et de retrouver leurs instincts d’animaux sauvages. Mais qui est réellement derrière les meurtres et événements ? Le fondateur du centre disparaît et nos trois jeunes héros décident d’aller sauver leur père adoptif...
Un second tome toujours prenant même s’il manque l’humour, beaucoup moins présent que dans le premier tome…
Tome 3 : Le dénouement. Que sont devenus les membres de l’institut qui ont fait scission ? L’amour entre Tim et catwoman a-t-il un avenir ? Tim est-il ou non responsable de la mort de son frère ? Entre les partisans d’un retour à l’état sauvage et ceux qui souhaitent développer leur part d’humanité la guerre continue.
Fin de la trilogie, avec toujours beaucoup d’action et de suspens. Nous allons avoir du mal à lâcher nos trois héros. Surtout pour ceux qui en pincent pour le homard !

coup de coeur La femme-nuage / J.-F. Chabas. - Ecole des loisirs. - (Médium)

3 nouvelles : une femme aux prises de ses émotions qui devient évanescente lorsqu’elle ressent de trop vives émotions ; un dévorateur saturé des violences de ce monde mais qui possède en lui encore assez d’indulgence pour ne pas l’anéantir tout à fait. Un géant du lac qui se prend d’amitié pour une fillette orpheline sans état d’âme...
3 nouvelles intemporelles sur l’espoir, l’amour, avec 3 êtres sensibles, émotifs, fragiles, traversés par des émotions qui les submergent.

coup de coeur Le retour de la demoiselle / C. Ytak. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Dégoût, colère, découragement… ce n’est qu’un panel des émotions de Brian devant cet immense gâchis : pour construire une résidence hôtelière de luxe, c’est tout un pan de nature qui est détruit, juste à côté de chez lui (dans les tourbières du massif du Jura). En s’aérant dans la forêt proche, il entend une musique qui l’intrigue, le subjugue et fera bientôt partie intégrante de sa vie : il apprendra à jouer de la harpe avec Maureen, toujours accompagnée de sa petite sœur Lennia, emmurée dans le silence depuis la mort de leur frère. Toutes les deux sont d’origine irlandaise et sont imprégnées du folklore celte qu’elles vont partager avec Brian. Un univers où la nature a une place déterminante…
Un roman aux accents ésotériques où musique et nature se mêlent, dans une symbolique porteuse d’espoir.

coup de coeur Céleste, ma planète / T. de Fombelle. - Bayard. - (Je bouquine)

Lorsque Céleste débarque dans la vie du narrateur, il découvre vite que sa fragile amie est atteinte d’un mal mystérieux que les adultes semblent vouloir cacher au monde entier. Pour quelle raisons ? Chaque coup porté par les hommes à la Terre serait également reçu par la jeune fille de 14 ans. Que faire ?

coup de coeur Le signe de K1, tome 1 : Le protocole de Nod / C. Gratias. - Syros. - (Soon)

Dans ce roman de SF, le récit oscille entre deux époques :
- En 2322, les survivants -trop nombreux- des variations climatiques des siècles passés vivent sur les sommets des montagnes épargnés par la montée des eaux. Grâce à leurs scientifiques, ils ont mis au point le protocole de Nod pour échapper au désastre en rejoignant un passé et des lieux vivables.
- En 2020, dans la ville de Médiola au sud de la France, la vie est relativement paisible malgré les contraintes imposées en particulier dans l’éducation des enfants.
Deux familles que tout sépare vont alors se rencontrer : Les Adamsohn et leurs deux enfants font partie des pionniers arrivés à Médiola depuis K1 pour préparer l’arrivée de leurs compatriotes. Le docteur Rieu et sa femme vivent à Médiola avec leurs jumeaux qui viennent d’être séparés pour la rentrée scolaire : l’une à rejoint un lycée consacré à l’élite alors que son frère a été placé dans un internat spécialisé. La vie change et se complique depuis l’arrivée incognito des Adamsohn dans la petite ville...
Les thèmes du roman sont nombreux et liés à l’actualité : changements climatiques, guerre bactériologique, pouvoirs politiques manipulateurs, recherche génétique, cependant le récit reste à échelle humaine en particulier grâce aux deux pères soucieux pour leurs enfants qu’ils protègent (trop peut-être) d’un monde inquiétant… Les adolescents liés par des liens profonds d’amitié et d’amour sont solidaires face aux dangers qui pointent…
Le récit est plaisant à lire, bien structuré, le lecteur se repère facilement malgré les écarts dans le temps et la variété des thèmes abordés. Les personnages sont divertissants et représentatifs de leurs origines. C’est un texte accessible même à de jeunes lecteurs qui devront attendre le tome suivant pour connaître la fin de l’histoire …

coup de coeur L’ attrape-rêve / X.-L. Petit. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Louise vit seule avec son père, dans une vallée isolée repliée sur elle-même où l’étranger n’est pas le bienvenu. Surtout en ces temps de crise où la seule usine employant tous les hommes du coin se trouve en grandes difficultés. Inutile de dire que lorsque Chems arrive de nulle part, il a beaucoup de mal à s’intégrer. Seule Louise s’autorise à lui rendre visite, en cachette d’abord, puis ouvertement, au risque de déclencher les réactions hostiles de la population. Un ingénieur arrive un jour avec ce qui semble être une solution miracle pour la vallée : construire un barrage qui certes inondera le village et ses paysages mais pourvoira aux nécessités de chacun en matière d’emploi. Chems s’oppose au projet, seul contre tous. Si le roman est très bien construit et tient en haleine, on peut regretter que les enjeux humains et écologiques liés à la construction du barrage ne soient pas davantage analysés. Mais le parcours de l’héroïne, Louise, est bien tracé : soumission tacite à la loi du silence de la vallée, distanciation, prise de position et éloignement de cette vallée étouffante.

coup de coeur Eden en sursis / J. A Debats. - Syros. - (Soon)

Cléone a 15 ans. Depuis la mort de ses parents, elle est le capitaine du vaisseau spatial Le Quetzal. Elle sillonne l’espace à la recherche de minerais qu’elle revend ensuite. Après avoir sauvé un beau jeune homme perdu dans l’espace, Cléone va se trouver embarquée dans une série d’aventures, de planète en planète, pour se retrouver sur la planète EdeN. EdeN est la seule planète du système à ne pas avoir été colonisée. Mais elle est convoitée par la redoutable multispatiale DeltaGen qui aimerait pouvoir en exploiter les fabuleuses ressources écologiques.
La description du vivant est très réussie, sublime la Nature et les animaux et constitue un bel hommage. La jeune capitaine, tout d’abord dégoutée parce que coupée jusqu’alors de toutes créatures biologiques, se révèle très vite subjuguée.
Un très bon roman de science-fiction sur le thème de l’écologie, de la préservation des ressources, avec des personnages très attachants.
A réserver aux bons lecteurs à partir de la 4ème/3ème (14-15 ans).

coup de coeur Peindre le vent / P. Munoz Ryan. - Actes sud. - (Romans Ado)

Maya vit dans un cocon qui sent l’ordre, la peinture fraîche et la peur de tout. Sa grand-mère a eu la charge de son éducation à la mort de ses parents et celle-ci n’a de cesse de lui rappeler que son cher fils unique est mort par la faute de sa femme. Lorsque son aïeule décède à son tour, Maya apprend qu’elle ira vivre dans la famille de sa mère, dans un ranch du Wyoming. Une vie qui ne ressemble en rien à ce qu’elle a connu. Elle découvre l’espace, la vie dans la nature, les chevaux. La liberté. En alternance à ce récit, de courts chapitres suivent le destin d’Artemisia, jument qui connaîtra tour à tour vie sauvage et captivité. Les deux personnages de ce roman sont intimement liés et complices, dans le respect de la liberté. Un roman exaltant dans sa communion avec la nature.
Autre lecture
Voici un roman pour ceux qui aiment les chevaux et les grands espaces sauvages de l’ouest de l’Amérique ! Pour ceux aussi qui aimeraient les découvrir, car le livre leur donnera maints détails et conseils concernant la faune et la flore de ces régions et le dressage des chevaux.
C’est un livre qui par son style et son langage s’adresse aux adolescents mais dont l’héroïne n’a que onze ans. Son aventure, pourtant, est digne d’un héros de western le plus endurci. Elle est blessée en plein désert lors d’un tremblement de terre et arrive à se sauver grâce à l’intelligence et au dévouement de la jument qui était le cheval favori de sa mère disparue.

coup de coeur La prophétie des oiseaux / H. Montardre. - Rageot

Dans un futur proche, Anatole est un des derniers guetteurs : l’observation des oiseaux lui permet de jauger l’état de la planète. Devant l’urgence de la situation, devant les flots qui montent, il décide d’envoyer sa petite fille Flavia aux Etats Unis ; là-bas, ils ont construit une digue de protection. Cependant, l’Europe entière étant menacée, les frontières sont très protégées, voire fermées. Flavia arrivera cependant à destination, dans cet Etat surprotégé où l’information est ultra controlée et les clandestins pourchassés...
Un roman très prenant, dont on attend la suite avec impatience.

coup de coeur Tobie Lolness/ T. de Fombelle. - Gallimard

Voilà un récit palpitant au coeur d’un monde miniature bien ancré dans la réalité fantastisque d’un arbre. Chaque paragraphe nous inspire un nouveau souffle de vie et même si les thèmes traités ne sont pas toujours faciles (séparation, mort, désespoir), l’auteur reste toujours sur une note positive. Une oeuvre pleine de magie, qui se dévore. A quand la suite ?

coup de coeur Chouette / C. Hiaasen. - Gallimard

Roy vient de déménager une nouvelle fois en raison du travail de son père. Cette fois, sa famille s’installe en Floride dans une petite ville où il ne semble pas se passer grand chose. Mais Roy ne va pas s’ennuyer. Très vite, il va devoir résister face à la violence et à la bêtise de Dana Matherson, le caïd du lycée. Puis il est intrigué par un garçon qu’il aperçoit un jour depuis son bus, courir pieds nus à travers les rues. Il va tout faire pour rencontrer cet adolescent bizarre, fugueur, que personne ne semble connaître. C’est grâce à lui que Roy va se trouver mêlé à l’affaire de la construction prochaine d’un restaurant appartenant à une grande chaîne. Et même si Roy a du mal à approuver les actes de vandalisme de celui que l’on surnomme "Doigts de mulet", il va petit à petit partager son combat contre le projet immobilier et pour la sauvegarde d’une espèce d’oiseau en voie de disparition.
Un bon roman, captivant, original, drôle. A partir de 12 ans. Coup de coeur de Julie

Et aussi... :


coup de coeur Mes rêves au grand galop / Didier Jean et Zad. - Rageot, 2013

Lorsque Fleur retrouve sa copine d’enfance, elle espère que leur enfant vont bien s’entendre. Mais entre un garçon des villes et une adolescente de la campagne en fauteuil roulant, la frontière est grande. Pourtant, un matin, Sébastien va découvrir le secret d’Inès...

Un roman sur le bonheur, celui de l’amitié et celui de la nature. L’opposition Ville Campagne ne dure qu’un temps, celui de faire connaissance. L’ouverture vers l’autre est conditionnée par la nécessaire acceptation de soi-même. Dans cette jolie histoire, c’est le cheval qui va servir d’intermédiaire. Un agréable petit roman.

Marion Uteza

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse