couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Rapport au corps




Album(s) :


coup de coeur Prince en pince / B. Perroud. - La Martinière. 2014

Guillaume de Malotruy a écrasé par mégarde le crapaud de la sorcière Scaramouche. Furieuse, elle le maudit : toute femme qu’il épousera sera transformée en laideron. Ce qui se vérifie à son mariage et aux 22 suivants, tant le prince s’acharne, dédaigneux des épouses enlaidies ! Pour finir, son conseiller est chargé de lui trouver une épouse dont la beauté ne s’envolera pas sitôt le mariage célébré. Mais la clé de son bonheur est-elle dans cette beauté recherchée obsessionnellement ?
Premier album écrit et illustré par Benoît Perroud, ce conte moderne sur les apparences est un manifeste -assez drôle- pour les atouts de la lecture !

coup de coeur Les petits pots d’Adèle / M. Clavelet. - Editions Océan

Amitié improbable entre une grand-mère adepte d’algues et de plancton et une baleine échouée qui va s’installer chez elle. Sardine, le chat, est ravi de cette nouvelle cohabitation : il a trouvé un partenaire pour les parties de cache-cache et chat perché. Mais bientôt, les murs deviennent étroits...
Mention spéciale pour les illustrations pleine page, à l’humour discret, qui expriment toute la douce tendresse qui unie ces deux personnages massifs.

coup de coeur Lenka / K. Szegedi T. Loisel. - Océan Editions. - (Océan Ti lecteurs)

Lenka, tout en rondeurs, préfère la compagnie de ses crayons à celle de ses camarades, prompts à la moquerie. Mais un jour, en étant juste elle-même et alors qu’elle n’y croyait plus, elle embarque Palko dans son univers...
Un format atypique entre l’album (format carré illustré) et le premier roman (au niveau du texte) pour une histoire qui porte à la confiance en soi et en l’avenir après nous avoir fait sentir le malaise de cette fillette rendue si touchante dans les illustrations.

coup de coeur Une farce de la nature / B. Santini. - Edition de la Balle

Quand on n’est pas gâté par la nature, mieux vaut avoir de l’humour. C’est heureusement le cas de cette chauve-souris affublée de “deux bâches mauves inutiles sous les bras.” Elle se sent ridicule plus souvent qu’à son tour mais surprendra son monde en fin d’ouvrage ! Les dessins réalisés à l’ordinateur détaillent déconvenues et mésaventures de façon très expressive et humoristique.
Quand la farce prend une tournure surprenante et prouve que nos complexes peuvent être une force !

coup de coeur Tous à poil ! / C. Franek ; M. Daniau. - Rouergue

Voici un album qui ne manque pas d’audace ! Il invite petits et grands, individus et groupes, gens sérieux et saltimbanques à se déshabiller, se mettre à nu, à poil quoi ! Le tout sans tabou et avec légèreté.
La nudité a rarement été montrée de façon aussi décomplexée dans un album jeunesse. Les corps athlètes ou défraichis se dévoilent, pour un bain collectif et plein d’allégresse. Bien malin qui pourrait dire alors où est le policier, le PDG, le magicien...

coup de coeur Les cinq affreux / Wolf Erlbruch. - Milan

Monstrueux, laids, répugnants... voici comment se décrivent le Cinq affreux, qui ont bien intégré ce qu’on leur répète... Mais la hyène en est sûre : « Ce qui compte, c’est ce qu’on fait. Pour soi et pour les autres. » Ensemble, ils ouvrent une guinguette à l’ambiance folle et les apparences n’ont bientôt plus aucune importance !

coup de coeur Le voyage de la femme éléphant / M. Salvi ; M.A.C. Quarello. - Sarbacane

Tout est histoire de perception : Vera, la femme éléphant et ses compagnons, un facteur bonhomme en retraite et un crocodile édenté et cynique illustrent cette maxime en sillonnant les routes. Vera aurait beaucoup plu à Fellini... Mais elle est souvent perçue comme un phénomène de foire, avec ses kilos en trop et ses nombreux bourrelets ; en revanche, pour son ami artiste Gregori, Vera est plutôt un « modèle phénoménal ». L’illustrateur accrédite cette idée en sublimant les rondeurs du personnage dans de grandes fresques picturales.
Les jugements et les remarques peuvent blesser, laisser des traces mais Vera aborde la vie avec philosophie et bonne humeur. Elle y arrive avec brio.

coup de coeur Soirée dansante / A. Hest ; C. Davenier. - Kaléidoscope

Ce soir, papa et maman donnent une réception. Marie est censée dormir mais impossible pour elle de rester sagement dans son lit : la musique l’attire trop. Elle se relève, se cache au dessus de l’escalier, guette les danseurs et n’y tenant plus, descend danser parmi les invités. Tout le texte semble construit au rythme de la valse à trois temps et on a envie de le scander plutôt que de le lire simplement. Dans les illustrations, les nuances d’une même couleur elles-mêmes tourbillonnent. Un livre tout en musique à partir de 5 ans.

coup de coeur Loup / O. Douzou. - Rouergue

"Je mets mon nez, je mets mon oeil..." Le loup s’incarne, la peur grandit et... On ne vous donnera pas la fin !

Roman(s) :


coup de coeur Histoires d u chien qui avait une ombre d’enfant / Hervé Walbecq. - Ecole des Loisirs, 2015

17 petites histoires décalées, poétiques sur le monde de l’enfance, et sur sa perception, très proche du conte. Ce recueil présente des récits touchants et légers, centrés sur le corps. Une attirance particulière pour "Les rides vagabondes", où un petit garçon déplie les rides de son grand-père assoupi afin de mieux refaire le parcours de sa vie. Pour jeunes lecteurs. Marie Chaillet

A partir de 9 ans

coup de coeur Le mammouth se jette à l’eau / Muriel Zürcher. - Graine 2 (un caillou dans ta chaussure), 2014

Myla se trouve « grosse » et fait tout pour éviter la piscine mais quand une dame un tantinet excentrique lui laisse son mammouth, plus moyen de se dérober. La jeune fille va apprendre à s’accepter et à accepter le regard des autres. Elle va même se découvrir une passion qui la mettra sous les feux de la rampe... Un livre évidemment pédagogique mais qui se lit facilement et plaira aux petits lecteurs par son humour. Sandy Morel

A partir de 8 ans

coup de coeur La liste / S. Vivian. - Nathan

Chaque année, un mois après la rentrée, le lycée de Mount Washington vibre autour d’une liste. Pour chaque niveau scolaire, « la plus moche » et « la plus belle » sont distinguées. Car oui il n’y a que des filles. L’auteur de la liste ? Inconnu. Les conséquences ? Des ravages, des deux côtés. « Quelqu’un s’est permis de vous sortir du lot, de vous coller une étiquette et de vous réduire arbitrairement à votre dimension la plus superficielle. »
Nous suivons les 8 jeunes filles depuis la publication de la liste jusqu’au bal de rentrée, une semaine plus tard. Il faut soi-même encaisser la nouvelle et surtout gérer les réactions des autres élèves. Plus que jamais à cet âge où l’on se construit dans le regard des autres, cette épreuve de la liste n’est pas sans conséquences. Et le besoin de reconnaissance bride toute sincérité et corrompt toute spontanéité.
Le style n’est pas des plus recherchés, qui suit au jour le jour les réactions des jeunes filles et il est beaucoup question de tenues, maquillage, coiffure, silhouettes... mais tous ces artifices laissent entrevoir les doutes, les failles, les solitudes aussi.

Autre lecture
Être sur la liste comme étant une des plus belles ou des plus moches filles du lycée, voilà ce qui arrive à nos fausses héroïnes. Elles se révèlent toutes affectées par cette nomination. Mais c’est pour Jennifer, nommée pour la quatrième fois la plus moche fille en quatre ans, que l’épreuve risque d’être le plus difficile... C’est sans compter sur le nouveau proviseur qui a décidé de trouver le responsable et de faire cesser cette terrible tradition...
Un roman aux nombreux personnages, plus à plaindre les uns que les autres, qui a le mérite d’évoquer la dictature de l’apparence et ses méfaits : manque de confiance en soi, anorexie ou encore fausses amitiés... Les faits évoqués sont souvent cruels et sonnent vrais. Un récit qui fait réfléchir et il est difficile à la fin de l’ouvrage, au dénouement inattendu, de prendre position pour ou contre l’attitude de certaines filles. Reste la morale qui revient à plusieurs moments de l’histoire : le plus important n’est pas le regard porté par la collectivité sur une personne à un moment donné mais les liens personnels que l’on tisse au fur et à mesure de notre existence... Un livre à, contre toute attente, méditer !
« Dans quelques années, tout le monde aura oublié ce bal, tout le monde aura oublié qui était la reine. Ce dont vous vous souviendrez, c’est de vos amis, des liens que vous aurez tissés. C’est à ces choses-là qu’il faut s’accrocher. »

Autre lecture Cette histoire se passe dans le lycée de Hount Washington. Tous les ans, deux filles sontsélectionnées par des personnes inconnues, qui font La Liste. Dans chaque niveau, la plus moche et la plus belle sont nommées. En 3ème, Danielle alias Dan the Man qui remporte le prix de la plus moche et Abby, très coquette, l’opposée de sa soeur aînée, pour la plus belle. En seconde, Candace, une peste de première devient la plus moche face à Lauren, une nouvelle, d’une beauté naturelle. En 1ère, c’est Sarah qui -on dirait- fait tout pour être la plus moche, et Bridget qui a perdu beaucoup de poids pendant l’été. Et pour finir en classe de terminale, pour la 4ème année consécutive Jennifer pour la plus moche et pour la plus belle, la future reine de la rentrée, Margo.
Mais QUI est derrière cette liste affichée partout dans le lycée, avec ce fameux tampon qui avait été volé il y a une dizaine d’années (devenu maintenant une pièce de contrebande) ?
Découvrez les sentiments et le quotidien des huit filles qui devront faire avec et en tirer parti si possible. Ce livre est très amusant, tout en parlant de choses sensibles mais en restant dans la vie des lycéennes. Nina, 14 ans.

coup de coeur A comme aujourd’hui / D. Levithan. - Les grandes personnes. 2013

A se réveille chaque matin dans un corps différent : une fille, un garçon, pauvre, riche, malade, toxicomane, un premier de la classe ou la fille la plus connue du lycée.... A est un esprit qui voyage d’existence en existence. Un jour, il se retrouve dans le corps de Justin, petit ami de Rhiannon et il en tombe amoureux alors qu’il s’est imposé comme règle de ne pas intervenir dans la vie des corps qu’il « emprunte ». Désormais il fera tout pour la retrouver chaque jour même si c’est dans un corps différent.
Un bon livre, original, bien construit avec des personnages attachants et complexes.
Autre lecture
Chaque jour, le héros de ce livre se réveille dans la peau d’une personne de son âge, 16 ans en ce début de roman. Il s’est nommé A, « une manière de préserver mon intégrité tout en passant d’un corps à un autre, d’une vie à une autre. J’avais besoin de quelque chose de pur. Alors j’ai choisi la lettre A » Il a grandi sans autres repères que ceux qu’il se construit en lui-même, navigant d’une enveloppe corporelle à l’autre sans comprendre les enjeux d’une telle particularité. A s’est toujours arrangé pour ne pas perturber la vie de ses hôtes mais en ce jour 5994, il rencontre Rhiannon et tout vole en éclat. Avec Rhiannon il découvre l’amour, il entrevoit la fin d’une solitude qui ne lui pesait pas jusqu’alors. Mais comment vivre l’amour lorsqu’on ne possède pas de corps, qu’on se retrouve chaque jour dans un lieu différent et surtout qu’il faut convaincre l’être aimé d’une situation aussi in-croyable.
« Je veux retourner auprès d’elle. Revivre la journée d’hier. Je n’ai droit qu’à demain. »
Un roman passionnant sur l’identité. Quelle part notre enveloppe extérieure représente-t-elle dans ce que nous sommes ? Rhiannon aime-t-elle A de la même manière lorsqu’il est fille, garçon, beau gosse, obèse… ? A lui-même se sent-il garçon ou fille ? Comment a-t-il pu se construire dans cette inconstance, avec pour seule balise une adresse mail ? La diversité de ses expériences lui donne une grande connaissance de l’âme, il a pu accéder à l’universel mais le sentiment d’appartenance lui est étranger. Et l’on comprend l’attachement qu’il éprouve pour Rhiannon qui enfin lui donne une existence propre. Toute la question qui tient le lecteur en haleine sera dès lors : quelle solution trouvera A pour permettre à cet amour de perdurer ?

coup de coeur La nuit de la 25e heure / E. Hogan. - Les grandes personnes

Dan est le seul à voir Lexi, une jeune fille qui étrangement apparaît à chaque fois avec plus de marques de coups sur la peau. Il est dans un centre de loisirs avec son père où tous les deux tentent de reprendre leur vie en main. Mais cette nouvelle et unique relation va l’entraîner au-delà de l’imaginable. Lexi, avec ses marques, ne peut pas être abandonnée. Mais pour cela il va lui falloir découvrir son histoire...
A partir d’une base assez classique, un adolescent trop gros qui subit les problèmes de ses parents, l’auteur nous entraîne peu à peu vers un récit étrange et fantastique qui se double d’un bon roman policier. A conseiller à partir du Lycée.
Autre lecture
Daniel se passerait bien de ces vacances avec son père, porté sur la bouteille depuis son divorce. En tête à tête avec lui, Daniel ressent plus fortement encore la culpabilité : si ses parents sont séparés, c’est parce qu’il a été témoin de l’adultère de sa mère et n’a pu le cacher. Heureusement il trouve une oreille attentive, une présence réconfortante en la personne de Lexi. Mais Lexi aussi a ses problèmes, qui les dépassent bientôt tous les deux jusqu’à envahir l’intégrité physique de Daniel, de la plus étrange des façons…
Un roman à l’angoisse palpable qui voit deux personnages lutter contre le cycle infernal et mortifère de la violence, de la culpabilité. Dans la solidarité, ils briseront ce cercle, l’un pourra enfin s’accepter tel qu’il est, dans une relation pacifiée avec son père, l’autre pourra échapper... aux limbes.

coup de coeur Je suis un phénomène / E. Atkinson. - Alice. - (Tertio)

Faye est une adulte de douze ans. Très grande, mature et très débrouillarde, elle remplace sa mère jusqu’à tenir sa boutique à sa place... Il faut dire que Faye n’est pas très à l’aise avec les jeunes de son âge. Cependant, quand sa mère lui offre comme cadeau d’anniversaire... de ne plus retourner à l’école, quelque chose se casse en elle. C’est ce moment que choisit sa famille paternelle pour l’inviter à une grande réunion des Noman. Elle partira à la recherche de son identité... Est-elle réellement un phénomène ou simplement Faye Noman ?
Un livre de 227 pages, très agréable à lire et en définitive très positif sur la possibilité de se construire même avec des parents... très originaux.
Autre lecture
Mesurer 1m78 à 12 ans, être rousse et s’appeler Faye Noman, c’est un comble et l’héroïne et narratrice de ce roman est lasse des moqueries. Et on ne peut pas dire que sa mère, fantasque et libre -d’autres diraient irresponsable- représente un soutien... Faye ne se sent bien qu’avec son amie Pénélope, 10 ans, adoptée et Stevie, une bibliothécaire en qui elle se reconnaît. Et puis arrive une mystérieuse invitation à venir rejoindre, lors d’une fête de 3 jours, les Noman, la grande famille de son père qu’elle n’a d’ailleurs jamais vu. Faye apprend à mieux connaître cette grande tribu, en voit les richesses puis les failles.
Etre un phénomène peut être difficile dans certaines circonstances mais on voit bien dans ce roman à quel point les différences peuvent représenter des richesses. Faye avec ses capacités intellectuelles, son cousin Clep avec son univers artistique, chacun, au-delà de la marginalisation, trouvera sa place.

coup de coeur La chienne de l’ourse / C. Zambon. - Actes sud. - (D’une seule voix)

"Je n’en ai plus rien à faire de toi." C’est sur cette formule expéditive que la narratrice a quitté Liv, celle qui pourtant représente tout à ses yeux. Elle court, elle fuit sa honte, sa colère, en crachant son dégout d’elle-même et de son corps d’ourse. Elle qui n’est pas capable d’être à la hauteur de celle qu’elle aime, pas même de lui avouer son amour.
Le langage est heurté, violent, à la mesure d’un trouble qui ne s’apaisera que lorsque la Gamine acceptera le désir naissant en elle. Pour réguler son malaise, il faudra l’aide de Mme Burridon, vieille dame bourrue et directe, et de sa chienne, repères immuables en cette période de chamboulements qu’est l’adolescence.

coup de coeur Eric n’est pas beau / S. Boulerice. - Ecole des loisirs. - (Théâtre)

Un conte sous forme de pièce de théâtre. Éric se sent laid, son meilleur ami, Jérémie, est très attaché à lui, mais ça ne lui suffit pas. Le jour où 2 nouvelles voisines, jumelles, emménagent, Éric est immédiatement attiré par la plus jolie, Bella. Mais c’est avec sa sœur, Léda, qu’il va parler et évoluer. Léda, bien moins jolie mais tellement plus intéressante et vivante.
Une petite histoire légère sur les apparences (physiques et évidente) et les sentiments (qui peuvent se révéler inattendus).

coup de coeur Les aigles ne tuent pas les mouches / L. Baba. - Thierry Magnier

Zoé apprend le jour de ses 14 ans qu’elle est moche. Comment réagir devant un jugement aussi définitif, méchant, blessant ? En devenant elle-même méchante ? Efficacité très moyenne… En créant un club des moches peut-être ? Sans grande conviction ni projets, elle est cependant étonnée de voir que d’autres ados la rejoignent… Mais c’est en rencontrant Madame Simon, une vieille moche, qu’elle comprend que ce n’est pas en se "ghettoïsant" qu’elle arrivera à mieux se supporter. Être ensemble dans le monde et pas contre lui. Entre temps, elle aura aussi compris les dangers de laisser à d’autres - Sven- l’opinion que l’on a de soi. Danger de manipulation, d’humiliation.
Deuxième roman jeunesse de Luc Baba que l’on a plaisir à retrouver. Un style percutant, sans concessions qui décrit le mal être d’une ado en construction, amplifié par la cruauté dont sont capables les hommes (famille comprise). Constat lucide mais non désespéré.

coup de coeur J’me sens pas belle / G. Abier. - Actes Sud

Sabine, 19 ans, se sent moche, très moche. Alors accepter l’idée que Ajmal, si merveilleusement beau et sexy puisse être amoureux d’elle, c’est difficile. Mais elle se laisse bientôt aller à l’amour, tombe raide dingue de cet apollon. Elle aménage avec lui dans la cabane de jardin de ses parents mais un matin, les flics débarquent et amènent Ajmal, le bel afghan sans papier. Qui l’a dénoncé ? La meilleure amie de Sabine, qui serait jalouse ? Bertrand, l’amoureux éconduit ? Le père de Sabine, qui n’acceptait pas la situation ? Le coupable ne sera révélé qu’en toute fin d’ouvrage.
Qu’elle est agaçante, cette héroïne, également narratrice ! Elle se plaint beaucoup, semble incapable de vivre l’instant, de mesurer la conséquence de ses actes... En parallèle à cette histoire égo-centrée, le drame des sans papiers est justement décrit. L’issue apporte une réflexion intéressante, une leçon terrible : complexes et jalousie, on est souvent son pire ennemi…
Ecriture et lecture fluides.

coup de coeur L’ hippopotin / S. Beau ; H. Cserhati. - Talents hauts. - (Livres et Egaux)

Bientôt l’été et l’époque des bains dans la mare... Autrefois Rose l’hippopotame s’en réjouissait mais depuis qu’elle a pris des formes et du poids... Encouragée par les copines -“Je pense qu’on doit toutes essayer d’être comme (...) la gracile antilope”- Rose se met au sport, au régime.
Petit roman illustré qui met à mal le poids des apparences et le sexisme inhérent.

coup de coeur Papillons noirs / C. Mazard. - Oskar

Vanessa est flattée qu’on l’ait repérée dans la rue pour lui proposer un entretien dans une agence de mode. Elle s’apprête à s’y rendre, en dépit des nombreux messages de menace qu’elle a reçus. "Tu es belle, tu es jeune… Tu vas mourir, assassinée." La jeune fille disparaît, 2 morts sont retrouvés à l’agence… Karine, commissaire, mène l’enquête.
Un polar sur le monde de la mode, pour jeunes lecteurs dès 11-12 ans, bien ficelé et agréable à lire, avec différents personnages offrant un panel de portraits psychologiques.

coup de coeur Uglies / S. Westerfeld. - Pocket

Encore quelques semaines et Tally Youngblood sera une Pretty. Finies la mocheté et la ringardise, elle fera partie de la jeunesse enviée. En attendant ses 16 ans et l’opération esthétique qui changera sa vie, elle profite de ces dernières heures hors normes, à franchir en secret les frontières de la Ville et explorer le passé des Rouillés, ces humains qui ont failli mener le monde à sa perte. Shay, sa toute nouvelle amie, partage son goût du risque et, comme elle, doit se faire opérer. Mais Shay a un tout autre objectif et compte bien convaincre Tally de la suivre...
Terrible dilemme pour cette jeune fille qui n’a jamais connu que la perspective d’être enfin belle et insouciante et qui se voit proposer un jour, subitement, une vie affranchie où chaque individu, dans sa différence, est responsable de sa vie. Ce roman passionnant propose une réflexion sur la liberté de l’homme, sa singularité et tout ce que cela peut impliquer d’excitant et de terriblement dangereux...

coup de coeur Pretties / S. Westerfeld. - Pocket

Tally est devenue une prettie. Non qu’elle l’ait véritablement choisi, car elle sait maintenant que l’opération esthétique cache une manipulation du cerveau qui endort les consciences. Mais, se sentant coupable d’avoir à son insu livré les rebelles, elle se devait de subir l’opération afin de tester ensuite l’antidote. Dans la Ville, elle a rencontré Zane, qui ne supporte plus la superficialité de sa vie, insipide, égoïste et paresseuse, et veut redevenir véritablement intense.
Dans ce tome, le lecteur se trouve confronté aux propres failles de notre temps et découvre ce qui se cache sous l’utopie de perfection. Le postulat de base : l’humanité est un cancer, pleine d’agressivité, de jalousie. Il a fallu combattre la société d’alors pour des visées notamment écologiques. Mais devenir des poupées gardées sous contrôle n’est définitivement pas une solution acceptable pour Tally et ses compagnons et ils continueront la lutte...
Quant à savoir si Tally, récupérée par les Specials, gardera son esprit rebelle, il faudra attendre le troisième et avant dernier tome...

coup de coeur Point de côté / A. Percin. - T. Magnier

Pierre ne vit que par habitude, par lassitude. Depuis qu’il a perdu son frère jumeau, rien ne le rattache à la vie. Il a décidé que le jour de ses 20 ans, il le rejoindrait. En attendant, son corps l’encombre, il mange trop, puis trop peu, se met à la course à pied, veut s’oublier. Cette dérive trouve un point d’attache : Raphaël. Alors, enfin, il envisage un autre avenir...
Un roman qui nous touche, dans sa puissance d’évocation des sentiments.

coup de coeur La grosse / M. Sachs. - Labor. - (Zone J)

Nous sommes aux Etats-Unis. Jeff s’inscrit au cours de poterie du lycée et tombe amoureux de Norma. Sa vie familiale est difficile : il vit avec sa mère malheureuse et dépressive depuis son divorce, et sa petite sœur Wanda s’apprête à rejoindre le nouveau foyer de son père. Au lycée, il côtoie Ellen, une fille très grosse, très mal dans sa peau, et qui semble en admiration devant lui. Très méprisant, il l’appelle « la grosse ». Lorsqu’elle lui fait part de son intention de se suicider, il décide de la prendre en charge, d’être celui qui va la transformer. Et en effet, en suivant à la lettre les conseils de Jeff, Ellen va très rapidement perdre du poids, devenir coquette, et trouver une certaine assurance. Jeff éprouvait à son égard une rage obsessionnelle, puis de la pitié, leur relation ressemble dorénavant à de l’amour. Lorsqu’elle commence à vouloir décider elle-même de ce qui lui convient, Jeff n’est plus vraiment d’accord...
Ce roman met l’accent sur une relation très particulière : l’amour/pouvoir sur l’autre. Jeff aime Ellen, mais à condition qu’elle devienne sa créature et qu’elle lui appartienne. Dès qu’elle veut décider de sa vie, le malaise de Jeff devient plus prégnant et révèle une solitude abyssale... Coup de coeur de Julie et Florence L.

coup de coeur Top rondes / J. MaDonald. - T. Magnier

A 19 ans, mère de 2 enfants, Aïcha, une new-yorkaise des cités, vient d’apprendre qu’elle arrive en fin de droits. Juesque là, ele se l’est coulée douce. Elle a abandoné l’école par ennui et n’aime que traîner et s’éclater. Elle aime aussi se gaver de hamburgers, de frites et de soda.
Il lui faut maintenant trouver un expédient pour sauver ses allocations. Bien sûr, l’Etat verse des aides en échange d’un travail d’intérêt général mais Aïcha considère que c’est un boulot d’esclaves et trop mal payé. Pourquoi ne pas tenter de devenir mannequin bien en chair, riche et célèbre ?
Roman plein de vivacité et d’optimiste comme son héroïne éclatante de santé et d’effronterie.

coup de coeur Avez-vous vu Zachary Beaver / K. Willis Holt. - Gallimard. - (Scripto)

Nous sommes au Texas en 1971 pendant la guerre du Vietnam. Arrive dans la ville de Toby et Cal deux adolescents de 13 ans, Zachary Beaver, un garçon de leur âge présenté comme l’attraction du moment car il pèse 291 kilos. Pour les 2 jeunes garçons, commence alors une histoire autour de l’image de l’autre, le respect, l’amitié, le chagrin, la découverte de soi.
Un livre tout en finesse avec des images très poétiques qui nous laisse un sentiment de regret de l’avoir déjà fini tandis qu’on envie ceux qui ne l’ont pas encore commencé. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Eve et la pomme de Newton / S. Baffert. - Seuil

Eve est en cure d’amaigrissement pour perdre les quelques kilos accumulés ces derniers temps qui font qu’elle ne se reconnaît plus. Sont-ce les kilos ou le mal-être qui sont si lourds à porter ? Les rencontres faites durant cette cure lui apporteront la réponse.
D’un style enlevé et dynamique, ce petit roman est agréable à lire, d’autant plus qu’on retrouve les personnages d’un précédent titre, Mon frère et demi.

Et aussi... :


coup de coeur Mimine et Momo / M. Nimier ; T. Baas. - Benjamins média

Petit livre-cd de 12 mn sur l’exploration de la main, des doigts et du haut du corps. Idéal pour un premier apprentissage, dès 18 mois, des notions d’espace haut/bas, gauche/droite… Le concept est très original et complètement adapté au mime et au jeu avec un adulte. Les textes, lus par Elise Caron, sont sympathiquement illustrés de figures à reproduire avec l’enfant ! La voix de cette dernière propose une exploration différente et peu commune de la vie de nos mains, qui se découvrent, se cherchent et s’amusent entre elles.
Une transcription en braille et gros caractères est disponible en complément du livre-cd.
Autre lecture
Les mains sont personnages principaux de cette petite histoire atypique qui alterne textes et comptines chantées (texte en italique pour distinguer les chansons du texte). La main droite présente ses doigts puis va à la rencontre de la main gauche. « Mimine et Momo ne se quittent plus » et dans une chorégraphie de gestuelles, expérimentent leurs ressemblances, différences, capacités, complémentarités. Les illustrations en gros plans sont bien explicites et reprennent les gestes. En fin d’album (et dernière piste), auteure, illustrateur, compositrice, interprète et musicienne sont présentés.
6 pistes pour une écoute de 11mn23 destinés aux petits dès 2 ans qui a le grand mérite de l’originalité, de la légereté. Tout petit regret : il n’y a pas de repère dans l’album pour savoir à quelles pistes correspondent les étapes du livre.

coup de coeur ABéCéDaire de la tête aux pieds / S.-Y. Barroux. - Actes Sud

Un abécédaire qui décline le corps dans tous ses aspects -joues, quenottes, urine...- dans des saynètes drôles ou tendres. Les illustrations évoquent au final bien plus que la matérialité du corps. C’est la vie, ses joies, les maladies, la mort qui se disent ici, légèrement.

coup de coeur L’ été où j’ai grandi / J. Hoestland. -Actes sud. - (Cadet) -

Les jeux de l’enfance, sur la plage. Jo est heureuse et insouciante. Et puis le regard des adultes qui la voient autrement, qui lui font découvrir que son corps change. La gêne alors... Mais sa mère, attentive, saura lui montrer les joies de devenir une "grande"...

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse