couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Mythologie




Album(s) :


coup de coeur La grande légende de Roma et Sita / P. Favaro ; V. Joffre. - Rue du monde

C’est avec un certain brio que Patrice Favaro a su retranscrire les grandes lignes d’un des plus célèbres épisodes mythiques indiens, le Rāmāyana.
Lakshmana, frère de Rama et narrateur de l’histoire, raconte ici l’éternelle rivalité autour du trône. Rama, pourtant favori, est dépossédé de son règne, au profit de son frère Bharata. Exilé pour 14 années, il sera accompagné du loyal Lakshmana et de la belle Sita.
Une introduction réussie à la mythologie indienne, aux divinités, démons et autres personnages nombreux et hauts en couleurs. Le format “calendrier” offre de belles fresques un peu enfantines mais aux couleurs harmonieuses.

Roman(s) :


coup de coeur La mythologie grecque : les monstres, jouets des dieux / S. Baussier ; F. Koenig. - Oskar (Contes d’ici et d’ailleurs). 2014

Le cyclope Polyphème, les sirènes, le sphinx, le lion de Némée, l’hydre de Lerne, Cerbère, Pégase, le Minotaure, Argos...nous connaissons tous leurs noms, mais que savons-nous vraiment d’eux ? Il faut plonger sans attendre dans ces neuf récits qui se dévorent comme un roman. Non seulement le sphinx n’aura plus de secrets pour vous, mais encore bien plus : vous découvrirez ces récits dans l’intériorité des monstres. La focalisation interne met en lumière le fait que ce sont les dieux qui tirent les ficelles, et eux-mêmes doivent obéir au Destin contre lequel ils ne peuvent rien. Une écriture moderne et fluide, dans la psychologie des monstres mythiques, victimes des manipulations divines et de la ruse des héros...un dossier documentaire complet se trouve en fin d’ouvrage. Passionnant ! Ewa Bochenski

coup de coeur Le signe de Dédale / F. Bremier. - Oskar. - (Polar)

Nikolodès est apprenti potier et compte bien gagner le concours de poterie lorsque l’atelier de son maitre Marcidon est mis à sac et ce dernier enlevé. Nikolodès et son amie Graseis, fille d’un magistrat de haut rang, vont se lancer à sa recherche et résoudre des énigmes qui les dépassent.
Un polar efficace, précis au niveau de la mythologie et du mode de vie de la Grèce antique. L’écriture et simple, les personnages nombreux et l’intrigue reste soutenue tout au long du récit.

coup de coeur La conspiration des dieux III : L’Olympe assiégé / R. Normandon. - Gallimard. - (Folio Junior)

Dans L’Olympe assiégé, troisième volet de La conspiration des dieux, - qui peut être lu indépendamment des volumes précédents - la maléfique déesse Héra continue à ourdir la lente destruction du royaume céleste. Privé du dieu solaire Phébus, l’Olympe et la Terre sombrent dans une nuit menaçante… La haine et la rancœur d’Héra ne s’arrête pas là : La horde des titans déchire la demeure des dieux lacérée par les vents primitifs. Les troupes divines, menées par le dieu Arès, s’agitent et se battent. Athéna la modérée arrivera-t-elle à gérer l’impulsivité du dieu de la guerre ? Au cœur de l’opacité des ténèbres, illusions, lutte de pouvoir et tours de passe-passe s’enchaînent. Heureusement… Phaéton, demi-dieu aux allures chevaleresques - oscillant entre rédemption et quête identitaire - s’élance sur une route qui pourrait bien ramener la lumière…
Cette aventure romanesque savamment orchestrée par les plus grands dieux de l’Olympe, plonge le lecteur dans un rythme enlevé dénué de manichéisme : abondance des péripéties et des rebondissements, justesse de la typologie divine des personnages, allégorie de la complexité des sentiments humains sont les ingrédients d’une conspiration divine originale.

coup de coeur Les larmes d’Ithaque / E. Simard. - Oskar. - (Fantastique)

Une plongée dans le monde d’Ulysse mais d’une façon inattendue : nous sommes en 2012, le jeune Alexandros va se trouver happé par les profondeurs de la mer à cause d’un vieux médaillon représentant Ulysse. C’est en fait Koras le cyclope qui réclame vengeance et veut récupérer son œil. Il faut préciser qu’Alexandros avait un œil difforme depuis sa naissance. Se succèdent de nombreuses aventures avec Circé en particulier qui nous rappellent le périple d’Ulysse. Le livre est bien écrit, tous les ingrédients sont là, même une histoire d’amour entre Alexandros et Kelya qui sort du monde mythologique pour rejoindre son amoureux dans le XXI° siècle.
Le lecteur adhérera ou non à ce mélange d’ingrédients tirés de la Grèce d’aujourd’hui et d’hier, de la mer, de la difformité physique, de la mythologie...

coup de coeur Enfernité / B. Ashton. - Milan. - (Macadam)

Nikki revient des enfers -monde souterrain des immortels plus ou moins calqué sur celui de la mythologie grecque- pour dire au revoir à ses proches et notamment à son petit ami de l’époque. Elle est suivie par un enfernaute qui cherche à la persuader de rester avec lui. Mais que s’est-il passé six mois auparavant pour que la jeune fille suive ce démon ? Le récit alterne présent et passé et nous envoûte peu à peu avec les déchirements internes de l’héroïne. Quels choix reste-t-il ? Un bon roman qui fait penser à Hush, Hush

coup de coeur L’ amère vengeance de Clytemnestre / M. Drévillon. - Nathan. - (Histoires noires de la mythologie)

Le roman débute par le mariage de Clytemnestre et de Tantale puis le meurtre de ce dernier par Agamemnon, roi de Mycène. Afin de réparer ce meurtre, Agamemnon s’engage à épouser Clytemnestre avec qui elle aura 4 enfants. Quelques années plus tard, la guerre éclate entre les Grecs et la ville de Troie. Agamemnon ayant tué une biche de la déesse Artémis, celle-ci a fait cesser les vents. Les bateaux grecs sont immobilisés, pour qu’ils repartent, Agamemnon doit sacrifier à la déesse l’aînée des filles : Iphigénie. Clytemnestre se promet alors de venger par le sang les effroyables crimes de son époux...
On retrouve dans ce roman la violence propre aux récits mythologiques ainsi que la complexité des liens familiaux qui unissent les différents protagonistes. La psychologie de l’héroine est étudiée en profondeur (frustrations, jalousie envers sa soeur Hélène, ambitions, soif de vengeance), le tout avec pour toile de fond la guerre de Troie.
A noter : Un très bon dossier à la fin du livre permet de mieux connaître l’héroïne, à travers ses origines, sa représentation à travers les récits des auteurs grecques et les arts...

Et aussi... :


coup de coeur La boîte de Pandore / V. Koenig ; L. Heugel. - Thierry Magnier. - (Contes du Louvre)

Prométhée n’a de cesse de défendre les hommes des injustices de Zeus. Le roi des dieux, fort contrarié de ces affronts successifs, envoie la belle Pandore sur terre, puis une boite à ne surtout jamais ouvrir... La femme, perfide et menteuse, aura le geste fatal. « Dans un bruit de tempête, la colère, le mensonge, la violence, les maladies, la vieillesse et la mort s’en échappent et se répandent sur terre. »
Ce conte de la mythologie grecque, inspiré des textes anciens d’Hésiode et Eschyle, est illustré avec des œuvres (entières, détails ou reproduction) exposées au département des antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre. Cependant, il n’y a pas de correspondance stricte entre les personnages illustrés et les œuvres réelles (Pandore prend les traits de la sculpture Isis-Aphrodite) :
- Coupe en forme de calice, vers 580-270 avant J.c. (en pages de garde)
- Pyxis à figures rouges (Noces de Pelée et de Thétis), 470-460 avant J.C.
- Canthare à figures noires (Sphinx affrontés), vers 560 avant J.C.
- Oenochoé à figures rouges (Polynice et Eriphyle), vers 450-440 avant J.C.
- Hydrie (de Caéré) à figure noires (vol des bœufs d’Apollon par Hermès)
- Oenochoé ionienne orientalisante, vers 640-630 avant J.C.
- Coupe « bilingue » (Comaste), vers 510-500 avant J.C.
- Hydrie de Caere à figures noires, face B : Deux aigles affrontés et un lèvre en course, vers 525 avant J.c.
- Statuette féminine, vers 2700-2300 avant J.C.
- Aphrodite ( ?) sur un tabouret, 50 après J.c.
- Isis-Aphrodite, IIIe siècle avant J.C.
- Skyphos à figures rouges (Jeune fille), vers 420-410 avant J.C.
- Cratère à oreillettes à figures rouges, vers 500-490 avant J.C.
- Lékanis à figures rouges (Apollon, Marsyas et les Muses), milieu du IVe siècles
- Hydrie de Caere à figures noires, face A : Héraclès amenant Cerbère à Eurysthée, vers 525 avant J.c.
- Amphore à col à figure rouges (Victoire), vers 470 avant J.C.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse