couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Vacances




Album(s) :


coup de coeur Sylvia Lespiègle : Gare au loup / Marika Maijala ; Juha Virta. - Cambourakis, 2014

Que ce soit sous la neige avec son correspondant ou ici en plein mois d’août, Sylvia Lespiègle nous régale !
En vacances à la campagne chez son papi Enska, Sylvia fait la connaissance de la nouvelle petite voisine, Violette, qui passe son temps à jouer les apprenties naturalistes. Son rêve ultime de scientifique en herbe : observer un loup, un vrai ! Leurs explorations estivales les mènent dans la remise où elles découvrent une vieille tente. C’est décidé, elles passeront la nuit à la belle étoile ! Quelle aventure... entre spectacle d’ombres, chasse aux lucioles, et rencontres impromptues dans la forêt, la nuit est courte. Mais au fait, dans tout ça, Violette a-t-elle atteint son but ?
Dans cet album comme dans l’autre, encore une belle histoire de partage, dans un ravigotante complicité qui aide à affronter ses peurs. Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

coup de coeur Les vacances de Monsieur Rhino / Raphaël Baud ; Aurélie Neyret . - Chocolat Jeunesse, 2012

Savez-vous ce que font les animaux du zoo pendant leurs vacances ? Suivez monsieur rhinocéros qui prend deux semaines de repos bien mérité en Afrique ! Les préparatifs, le salut aux amis de tous poils, le trajet en métro jusqu’à l’aéroport, et enfin le retour aux sources : les magnifiques paysages de la savane, une sieste à l’ombre du baobab, un bain au crépuscule, la contemplation du ciel étoilé...Puis vient l’heure du retour qui se tranforme en fête : rhino n’a pas oublié le cadeau souvenir demandé par son ami lémurien...
Un bel album grand format, dont le rythme se suspend complètement au centre de l’histoire, quand vient le temps du repos africain. On plonge avec délice dans les magnifiques illustrations d’Aurélie Neyret, l’illustratice (entre autres !) des Carnets de Cerise. Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur Nine en juillet / Estelle Billon-Spagnol ; Annette Marnat. - Chocolat Jeunesse, 2013

6 nuits, 3 enfants, 1 cabane, et un mois de juillet chaud et orageux propice aux grandes aventures de vacances... Nine se réveille un matin avec une brillante idée : avec ses amis Bill et Rosie, sans oublier Mouche, le chien du voisin, ils vont construire une cabane perchée au fond du jardin et y passer quelques nuits ! Mais soir après soir, les compagnons de Nine vont se décourager : Rosie a peur du "loup volant", Mouche se lasse de tenir toujours le même rôle dans leurs jeux de pirate, Bill a peur que l’arbre craque sous l’orage...Restée seule, bravant ses appréhensions, Nine partage, joue contre écorce, les secrets du vieil arbre.
Un joli récit de vacances au parfum de liberté et de nostalgie, dont les héros choisissent ou non d’affronter leurs peurs. On aime l’esprit rétro de l’illustration (qu’on aurait toutefois préférée sans références américaines...) Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

coup de coeur Henri ne veut pas aller au centre de loisirs/ C. Nicolas ; R. Badel. - Didier. 2013

« Le centre de loisirs, c’est nul. » Sentence lapidaire, aux accents définitifs... Qui vaut à Henri de passer ses journées de vacances chez ses 4 oncles : lundi chez son oncle pompier, mardi auprès de l’agriculteur, puis le conducteur de métro, d’engins... Ce qui paraissait enthousiasmant au départ n’est pas si folichon. Vendredi, Henri a le choix entre aller chez son 5ème oncle au musée de l’Horlogerie ancienne et ... est-ce que c’est si nul, finalement, le centre de loisirs ?
Le texte et les vignettes de bandes dessinées se partagent la mise en page pour suivre au plus près les réactions d’Henri, gamin gâté et néanmoins attachant, qui passe par toutes les émotions durant cette semaine de découvertes.

coup de coeur Le slip de bain : Ou les pires vacances de ma vie / C. Moundlic ; O. Tallec. - Flammarion

Michel, 8 ans, part pour la première fois en vacances, seul sans sa mère. Même s’il va chez ses grands-parents, avec ses cousins, il appréhende cette semaine. Et c’est vrai qu’elle s’annonce mal : les devoirs de vacances à faire, le saut depuis le plongeoir de 3 mètres à braver devant les cousins moqueurs, avec un slip de bain tout pourri en plus… Non vraiment, ces vacances pourraient bien être les pires de sa courte vie !
Racontées jour après jour, avec à la fois ses impressions dans le menu détail et ce qu’il s’autorise à raconter succinctement à sa mère par lettre, les vacances prennent bientôt une tournure beaucoup plus agréable… Le petit « Michouchou poule mouillée » reprend du poil de la bête ! Les vacances sans les parents, comme une ère de liberté acquise en grandissant…

coup de coeur Tous à poil ! / C. Franek ; M. Daniau. - Rouergue

Voici un album qui ne manque pas d’audace ! Il invite petits et grands, individus et groupes, gens sérieux et saltimbanques à se déshabiller, se mettre à nu, à poil quoi ! Le tout sans tabou et avec légèreté.
La nudité a rarement été montrée de façon aussi décomplexée dans un album jeunesse. Les corps athlètes ou défraichis se dévoilent, pour un bain collectif et plein d’allégresse. Bien malin qui pourrait dire alors où est le policier, le PDG, le magicien...

coup de coeur Ma mère en vacances / G. Raisson ; M. Bardos. - Ecole des loisirs. - (Pastel - Off)

Ma mère aux sports d’hiver ... Tout un poème. Il faut penser à tout, pour être bien équipé. L’occasion d’une éternelle ritournelle chantée par maman lorsque fiston s’habille, se déshabille et la fait tourner en bourrique. Ma mère à la campagne sera-t-elle plus zen ? Pas si sûr avec tous ces envahisseurs si effrayants pour une citadine !
Drôle et rythmé, plus réussi dans la saison d’hiver !

coup de coeur Moi, le loup et les vacances avec Pépé / D. Perret. - Thierry Magnier

Quand Louis demande à son grand-père d’emmener avec lui son “animal de compagnie”, pépé n’y voit aucun inconvénient, pas même s’il s’agit du Grand méchant loup. Le temps d’un trajet en voiture -direction la mer- le dialogue s’installe, échanges tous azimuts drôles et décalés. Au terme de ce voyage, une grande complicité est née, abolissant toute frontière d’âge.
Un bain de jouvence et de fraîcheur pour cet album format BD.

Roman(s) :


coup de coeur Mollo mollo le matin et pas trop vite l’après-midi / Gaia Guasti. - Thierry Magnier (Petite Poche), 2015 (rééd.)

Prune est amoureuse En vacances dans un village perdu chez son grand-père, elle attend une lettre... Mais lorsqu’elle arrive, son moral est au plus bas...

C’est alors que les vieux décident d’agir...

Un roman court, gai, agréable.

L’auteur nous offre des portraits de personnes âgées abîmées par le temps mais toujours à l’écoute.

Elle oppose par ailleurs les occupations des jeunes d’aujourd’hui aux activités des vieux, plus lents mais aussi plus centrées sur la vie quotidienne et la nature.

L’écriture nous touche par l’attention et les sentiments que l’on sent de l’auteur pour ses personnages.

Elle arrive aussi bien à nous faire ressentir l’agacement de la jeune héroïne devant cette galerie d’ancêtres qu’ensuite sa prise de conscience de leur générosité.

Au final, un livre beau et fort sur les liens entre les générations. A partager en ces temps de vacances mais aussi d’individualisme ! Marion Uteza

A partir de 9 ans

coup de coeur Je fais ce qui me plaît / Gérard Goldman. - Ecole des Loisirs (Neuf), 2015

Hector part en vacances avec sa mère et Norbert, son beau-père. On peut dire que les relations ne sont pas au beau fixe entre ces deux-là, et le garçon va tout faire pour faire pour séparer le couple. Dans cette mission, il est épaulé et hautement influencé par la jolie (mais peste) Alma, jeune fille riche qui le méprise un peu. Heureusement, en Normandie, il y a aussi Denise qui, elle, aimerait tant se rapprocher d’Hector. Jolie histoire sur fond des années 60. Rafraichissant ! Marie Chaillet

A partir de 9 ans

coup de coeur Mentine, tome 1 : privée de réseau ! / Jo Witek. - Flammarion, 2015

Un livre qui donne envie d’aller passer des vacances sur le plateau du Larzac !
Mentine, jeune surdouée parisiennede douze ans et demi, mais avec une moyenne scolaire de seulement neuf et demi sur vingt, est contrainte d’aller passer ses deux mois d’été dans le larzac, sans réseau, avec pour compagnie un éleveur de brebis. Sa fierté, mais aussi le jeune stagiaire de la ferme, vont l’amener à relever le défi et tenter de faire sa place, s’intégrer dans ce milieu si différent du sien ! Car si Mentine est encore très jeune, elle pense souvent comme une adulte et met toujours la barre très haute, quitte à échouer... Hors réseau, elle apprend la vie quotidienne de l’agriculture, obligé de calquer son emploi du temps sur les besoins de son exploitation, mais aussi le plaisir du travail bien fait et les moments de partage comme les veillées ! Fauchage de foin, première tonte, tout est l’occasion de forts moments de convivialité. C’est donc une leçon de vie qui est offerte à Mentine avec au passage quelques sérieuses remises en cause de ses certitudes !
Un roman d’apprentissage qui file la comparaison ville campagne avec beaucoup de bonheur. L’écriture vive et joyeuse charme vite le lecteur qui est ravi de penser pouvoir retrouver prochainement cet héroïne sans concession dans d’autres aventures ! Marion Uteza

A partir de 11 ans

coup de coeur La tribu, tome 1 : La tribu trouve ça louche / Sandrine Beau ; Anne-Gaëlle Balpe ; Séverine Vidal ; Jess Pauwels, 2013

Betty et Roméo pensent que leur nouveau voisin cache quelqu’un dans sa cave. C’est les vacances et cousins et copains vont rejoindre le duo pour tenter de comprendre... et d’agir s’il le faut. Car, au même moment, les médias annoncent l’évasion d’un cruel malfrat et mémé Sardine, une vieille Dame du village semble avoir disparu. Entre enquête et défi, jalousie et sentiment, c’est l’aventure !
Ce roman laisse parler à tour de rôle ses personnages, ce qui permet de mieux comprendre les relations des uns et des autres et donne du mouvement au récit. L’intrigue n’est pas très originale, mais elle fonctionne. Seul bémol : le langage qui a force de vouloir reproduire le parler des enfants nuit à la lecture. En point positif : les illustrations de la couverture et de certaines pages du roman par Jess Pauwels.
"Une enquête bien dangereuse, la tension qui monte, une belle histoire d’amour et des rivalités entre sœurs : on se croirait dans une tragédie grecque. Un peu. Non ?" Marion Uteza

A partir de 9 ans

coup de coeur Une saison au goût citron / Joanna Philbin. - Albin Michel (Wiz), 2014

Rory est invitée à partager pendant un été la vie d’une famille très riche. Elle quitte avec soulagement sa ville et sa mère irresponsable. Mais très vite, elle se rend compte qu’elle n’est libre ni de son temps ni de ses actes.
Madame Rule lui demande à toute heure des "petits services" comme se rendre à la pharmacie la nuit... le pire étant de devoir accompagner Isabel, qui a son âge mais pas son permis, dans ses déplacements. Pourtant, à force de se côtoyer, les deux jeunes filles vont nouer des liens forts... jusqu’à l’arrivée de Connor, le surdoué de la famille...

Un récit bien construit autour de l’opposition entre les classes sociales et les codes à connaître pour éviter manipulation et exclusion. Rory, lucide, a bien du mal à s’adapter dans ce monde de l’apparence et de la futilité mais elle est droite et courageuse. La couverture du livre, très jolie, évoque l’été et les vacances mais le récit parle aussi de la difficile acceptation de l’autre, de celui qui n’est pas de notre milieu. Intéressant ! Marion Uteza

3ème/Lycée

coup de coeur Le mas du paon bleu / C. Mazard. - Oskar. - (La Vie)

Cette histoire est un voyage dans le temps : elle se déroule en 1968 et raconte les vacances d’été d’une petite fille, Lisa, qui, éloignée de sa famille, va passer deux mois au Mas du paon bleu, dans le foyer uni et chaleureux de son ami Guilhem. Séparée de ses parents et de ses grands-parents pour la première fois, elle est accueillie par des personnes attachantes. Lisa passe des vacances inoubliables, rythmées par des jeux qui font la part belle à l’imagination.
Empreinte de nostalgie, cette histoire ne séduira pas tous les jeunes lecteurs car elle dégage une atmosphère surannée.
Autre lecture
Lisa apprend qu’elle va passer les 2 mois d’été au Mas du paon bleu avec Gilhem. Les années précédentes, elle se réjouissait de passer l’été avec ses grands parents. Outre ce rituel qui se brise, elle se fait du souci pour sa mère qui doit partir en convalescence et redoute le paon du mas qui l’a toujours impressionnée… Mais sur place elle est très vite aspirée par la formidable ambiance qui règne. Le récit, mené par Lisa, sent bon l’été, les vacances, l’aventure, l’amitié…Il est imprégné des saveurs et des odeurs du sud.
Reste à savoir si ce récit d’enfance sensoriel et un brin nostalgique va toucher les ados.

coup de coeur Rendez-vous en septembre / A. Vantal. - Gallimard. - (Scripto)

11 textes, 11 instantanés d’été pour 11 tout jeunes bacheliers. Chaque texte peut se lire comme une nouvelle mais prologue et épilogue donnent un cadre à l’ensemble. Les 11 camarades, plus ou moins liés, amorcent leur vie d’adulte, entre grandes joies, premiers vrais soucis et drame.
Autre lecture
Voici un recueil de nouvelles assez original, car il s’approche du roman grâce aux liens entre elles. Chaque nouvelle raconte les vacances d’été d’un jeune, entre sa réussite au bac et la reprise de ses études à l’automne. Ils se connaissent, tous de la même classe de terminale. Il y a des histoires d’amour, de famille, de voyage et de boulot, qui sont pour la plupart des expériences positives d’un passage vers l’âge adulte. L’une néanmoins est tragique, se refermant sur la mort d’un jeune. Et c’est à la cérémonie religieuse organisée en sa mémoire que tous les autres se retrouvent, après les vacances. Plusieurs nouvelles pourraient, par leur brièveté, laisser le lecteur un peu sur sa faim, mais l’ensemble est plutôt appréciable et l’écriture assez juste.

coup de coeur Sauve qui peut les vacances !. - Thierry Magnier

9 nouvelles, 9 temps de vacances plus ou moins réussies ! Un départ en avion annulé, un camp d’aventure et de nature épouvantable, des vacances au ski qui tournent court, une correspondante anglaise envahissante... Gaia Guasti, Philippe Lechermeier, Yann Mens, Mikaël Olliver, Fred Paronuzzi, Thomas Scotto, Colin Thibert, Florence Thinard et Sarah Turoche partagent leurs visions de vacances légères ou plus inquiétantes (Dans mon ilot) mais forcément inattendues…
Autre lecture
Recueil de nouvelles très différentes, portées par des auteurs connus sur le thème des vacances.
Gaia Guasti nous conte un départ mouvementé d’une famille confrontée à l’irruption inattendue du volcan Eyjafjallajökull ; Philippe Lechermeir nous fait découvrir par voie épistolaire l’horreur des vacances d’une jeune fille jalouse de la destination rêvée de son amie. Yann Mens nous amène sur une île où son jeune héros a été enlevé par des somaliens. Fred Paronuzzi lance son héros dans l’aventure des scouts. Thomas Scotto met un auto stoppeur farfelu dans la voiture des vacances. Colin Thibert décrit la joie toute relative des sports d’hiver. Florence Thinard nous offre une correspondante très british et Sarah Turoche nous invite en Autriche.
A travers ces histoires, il y a bien sûr l’inattendu, la surprise mais ce qui est en général bien retranscrit c’est la vision des adolescents des vacances, souvent bien réticents à partager notre joie... Un bon moment de lecture, des passages drôles et grinçants même si toutes les chutes ne sont pas de la même qualité. Ma préférence va à la nouvelle écrite par Mikaël Ollivier. Et vous ?
« Je n’aurais jamais dû écouter mon père. Je n’aurais jamais pas dû prendre chinois première langue. Et coréen, en deuxième. "Comme ça, m’a-t-il dit en tirant sur son havane, tu seras dans une bonne classe, avec des élèves du même milieu que toi. Des gens qui veulent faire des études supérieures. En prépa, bien sûr. Pas comme tous ces minables, sans ambition ni culture, qui prennent anglais-espagnol pour finir dans une fac pourrie." Eh bien voilà où ça m’a mené... » Dans mon îlot

coup de coeur Les yeux de Lisa / K. Reysset. - Ecole des loisirs. - (Medium)

Manon est aimantée par Lisa, qu’elle a d’abord cru garçon, avant de la découvrir jeune fille, sauvage, abrupte, attachante. Elle se démène pour offrir à son amie, qui vit en foyer, des vacances au bord de la mer. Virée qui se termine finalement à 4, puis à 3 et qui tourne au cauchemar. Les 3 jeunes filles, mineures et livrées à elles-mêmes, sont victimes d’une agression. « Violence inattendue, fulgurante », à laquelle s’ajoute ensuite la douleur pour Manon d’apprendre la vérité sur le passé de Lisa. Comment assimiler ces violences lorsqu’on est habitué au confort douillet des familles aimantes et du quotidien confortable ? Comment ne pas se laisser submerger par la peur ? « Je suis ressortie de cette expérience désenchantée, sonnée, grandie. Plus une adolescent, pas encore une adulte. » Mais la blessure de Manon ne sera cicatrisée que lorsque Lisa lui fera part, plus tard, de sa propre résilience.
L’écriture de Karine Reysset nous approche au plus près de l’intimité de son personnage qui rend tangible ses désirs, son malaise, sa mélancolie et enfin sa force retrouvée. Une lecture bouleversante et néanmoins réconfortante.
Autre lecture
Manon vit une amitié particulière avec Lisa, jeune fille vivant en foyer, au passé sombre et mystérieux. Elle décide de l’amener en vacances au bord de la mer avec deux autres copines. Mais là, rien ne va se passer comme prévu. Les événements s’enchaînent jusqu’à ce que le groupe frôle la tragédie. Seule solution ? Rester souder ! Mais des fêlures apparaissent...
Ce roman amène des personnages de milieux sociaux très éloignés à se côtoyer. Or c’est la solidarité et l’acceptation de l’autre dans ses différences qui va permettre de survivre. Un livre d’espoir qui aborde en filigrane d’autres thèmes comme l’homosexualité ou encore le poids de l’hérédité...
« Comment vivre avec ce secret ? Comment se regarder après ça ? Je devais rester la même. Ne surtout pas éprouver de pitié, si c’était ce qu’elle redoutait, mais de la colère, un sentiment profond d’injustice, d’impuissance aussi. J’avais un goût amer dans la bouche. Un goût de sang et de cendres »

coup de coeur Mon été mortel / J. Gantos. - Les Grandes personnes

Jack "fête" ses 12 ans cet été-là, un été mortel : il est privé de sortie pour avoir désobéi et utilisé une arme. Seules exceptions : il doit rendre service à sa voisine, vieille dame arthritique. Melle Volker veut être la dernière norveltienne à rendre hommage, via des rubriques nécrologiques, aux habitants d’origine de sa ville. A travers ces hommages, que Jack écrit et tape pour elle, c’est toute l’ambiance des années 60 aux Etats-Unis qui est évoquée, ce qui ne déplaît pas au jeune Jack passionné d’histoire. Mais les décès des personnes âgées s’accélèrent et provoquent des soupçons. Melle Volker, pressée d’en finir avec sa mission, serait-elle une meurtrière ?
Un roman émaillé d’anecdotes historiques qui peut sembler bavard à certains moments mais le personnage/narrateur/auteur, avec son auto-dérision, nous emmène au bout de cet été bien singulier. Les relations de Jack, hypersensible et peureux, avec sa mère, sa meilleure amie, Melle Volker, personnages hauts en couleurs et forts en gueule, installent un humour discret qui fait fi de la mort.

coup de coeur Il faisait chaud cet été-là / A. de Lestrade. - Rouergue. - (Doado). 2013

Blanche est enchantée de passer l’été avec sa meilleure amie Violette. Un peu intimidée aussi, flattée que Violette, aussi extravertie qu’elle est réservée, l’ait choisie entre ses amies. Elle espère être à la hauteur. Mais c’est une autre Violette qu’elle découvre cet été-là. Une Violette ombrageuse et orageuse, possessive, d’une hypersensibilité qui frise la pathologie. De fait, Blanche apprend par la grand-mère de son amie que Violette, malade psychologiquement, est extrêmement fragile et … dangereuse.
Racontée comme une lettre ouverte à celle qu’elle tente de comprendre et d’épauler, la relation des 2 amies, est à la fois celle, inconditionnelle, de l’amitié adolescente puis se teinte insidieusement de troubles psychiatriques qui mettront Blanche face à des responsabilités bien loin d’une ambiance estivale et insouciante.
Autre lecture
Court roman sur le thème de la double personnalité et l’adolescence. Blanche raconte un été qui a marqué profondément sa vie. Alors qu’elle pensait vivre des vacances idylliques avec sa meilleure amie, Blanche va devoir composer avec le comportement et les attitudes très étranges de Violette...
Le scénario est bien construit et la fin apporte une toute nouvelle dimension au récit. Bien loin d’un été romantique, l’auteur revisite le thème de l’amitié sous fond de thriller psychologique. Le dénouement ouvre le livre sur la difficile question de la construction de l’identité et la fragilité du bonheur.
« Bien installés dans le train climatisé, nous dévorons nos sandwiches au thon en buvant nos canettes de soda. C’est ce que j’aime dans les voyages. On peut s’attarder sur des petits plaisirs banals comme s’ils étaient les plus grands bonheurs du monde. »

coup de coeur Un été sous les oliviers / M. Vermande-Lherm. - Flammarion. 2013

Maddy est en vacances sous le soleil d’Espagne avec sa mère et son petit frère. Plaisirs d’été, sa mère s’offre une peinture de leur lieu de vilégiature auprès d’un peintre de rue. Le jeune qui acompagne l’artiste, légèrement bossu, intrigue Maddy. De fil en aiguille, leur relation devient plus suivie mais entraîne sur son sillon son lot de mystères. Quel est le véritable lien entre Toni et le vieux peintre ? Toni est-il impliqué dans les feux qui circonscrivent son atelier ? L’insouciance des vacances s’opacifie et Maddy prouvera, entre loyauté envers sa mère et désir de soutenir Toni, qu’elle grandit. Belle écriture pour ce récit de vacances aux accents policiers.

coup de coeur Mary-Lou / S. Casta. - Thierry Magnier

Adam regretterait presque d’avoir invité Mary-Lou à le rejoindre au bord du Lac, là où ils se retrouvaient tous les étés jusqu’à il y a trois ans. Mais voilà, il y a trois ans, Mary-Lou a eu un accident et vit depuis dans un fauteuil. Ils ne s’étaient pas revus depuis. Adam, malgré la colère, les remarques acerbes et la mauvaise humeur de son amie, est déterminé à passer un bel été.
Un roman au rythme lent des vacances, des repas gourmands, des séances de dessins dans la nature… Le rythme lent, aussi, de la reconstruction, grâce à Adam, à propos duquel Mary-Lou dira : « Notre existence est traversée par une gamme mineure. La plupart des gens tentent d’en faire abstraction en se goinfrant de sucreries, de chips, de séries télé, enfin… de ce genre de choses qui nous aident à compenser et à nous consoler. Mais toi tu l’entends, ce petit air sombre, Adam. Tu oses l’écouter. Tu sais peindre la vie. Tu vois la manière dont tout fonctionne, en réalité. » En prenant le temps de comprendre Mary-Lou, il trouvera l’accès à celle qu’elle était avant et saura comment l’aider. Alors, l’échange entre eux deux sera réciproque… Pour lycéens.

coup de coeur L’ été pop / V. Cuvellier. - Rouergue. - (Dacodac)

Michel avait tendance à se méfier mais il doit bien reconnaître qu’il est attiré par ces hippies, par Mario surtout. Nous sommes dans les années 70, les villageois se défient de ces communautés récemment installées qui fonctionnent sur l’horizontalité et le partage… Ce que Michel va découvrir, au-delà d’une façon de vivre différente, c’est le rock -lui qui fait partie d’une fanfare de village…- et surtout la liberté ! Car lorsqu’ils sont repérés pour participer à une émission de télé avec Guy Lux, pas question pour Mario et Michel de se laisser dicter leur conduite !
Un beau texte sur la musique, la liberté, la confiance en l’avenir !
Autre lecture
Vincent Cuvellier, avec ce texte court, nous offre un voyage dans le temps, destination : les années 70 ! Époque qui semblera bien étrangère aux adolescents d’aujourd’hui mais l’auteur nous en offre une vision intéressante à travers deux personnages : Michel, qui joue du tambour dans une fanfare pendant ses vacances et Mario, fils de hippies à la voix incroyable. Deux enfants qui se rencontrent, deux conceptions de l’éducation différentes, mais la même innocence. Ce qui les relie, c’est la musique, la musique de ces années là qui est le fil rouge de l’histoire : Brassens, Lennon, Sheila ou encore Led Zeppelin sont évoqués, un beau melting-pot ! Un petit roman sans prétention mais rafraichissant et enchanteur à l’image de son titre.

coup de coeur Une fille à la mer / M. Johnson. - Gallimard. - (Scripto)

La couverture est belle mais trompeuse. On s’attend à une histoire fleur bleue entre adolescents à la plage. En réalité, la trame est bien plus intéressante. Clio est en rupture avec son père. Son enfance, révélée au fur et à mesure du livre, s’avère traumatisante. Ses parents ont depuis divorcé. Or, elle se voit contrainte, à dix sept ans, de passer tout l’été avec son père. Il s’agit a priori de passer des vacances idylliques sur un yacht en Italie. Mais Clio sait bien que les apparences sont trompeuses... son père est depuis longtemps fauché et ses idées sont toujours extravagantes et excessives... La réalité va dépasser toutes ses attentes !
Un récit bien construit et des personnages denses et attachants font de ce roman un très bon moment de lecture.
Autre lecture
Les parents divorcés de Clio, 17 ans, ont décidé pour elle ce que devaient être ses vacances : partir avec son irresponsable de père sur un yacht en Italie. Elle apprend sur place qu’ils ne seront pas seuls. Être en huis clos, sans comprendre les enjeux de l’expédition, c’en est trop pour Clio qui étouffe, d’autant qu’elle se retrouve bientôt dans la situation impossible du trio amoureux : comment s’autoriser l’amour naissant avec Aidan sans trahir sa nouvelle amie ? En parallèle à ce dilemme, le destin rocambolesque de Clio et sa famille est dévoilé peu à peu : elle et son père ont inventé un jeu de société qui fut un succès, fortune et vie d’aventures à la clé, avant la ruine et le divorce. On s’attache à cette jeune fille sur la défensive pleine d’imagination.

coup de coeur Plan B pour l’été / H. Vignal. - Rouergue. - (DoAdo)

Louise est furieuse, désespérée. Ses vacances au camping, attendues comme chaque année, vont passer à la trappe. Elle et son meilleur ami voient leur bouffée de liberté de l’année tout simplement annulée parce qu’il n’y a plus d’adulte pour les surveiller. Louise n’est pas prête à lâcher le morceau : elle insiste auprès de sa grand-mère pour qu’elle les accompagne. Mais que peut-on espérer d’une dame de 72 ans tellement ancrée dans ses habitudes, son confort… Néanmoins, Louise sait être convaincante et saura trouver la faille… Elle va même être très surprise de ce que cette grand-mère si sage et si lisse révèlera...
Un roman assez drôle, dont la narration est assumée par une jeune fille rentre-dedans qui sait ce qu’elle veut sans être capricieuse. Devant sa grand-mère chamboulée de lâcher prise après tant d’années, Louise saura être à l’écoute et accompagner son aïeule vers le bonheur.
Autre lecture
L’auteur dépeint avec causticité, les relations entre une adolescente et sa grand-mère. Louise est folle de rage. Ses vacances en camping avec son meilleur ami partent à l’eau en raison du refus de sa grand-mère de l’y accompagner. La tension monte. Mais pourquoi Jamie refuse t-elle de quitter ses habitudes ? Cette confrontation va petit à petit faire remonter les secrets de famille.
Ce livre est très agréable à lire. Il est facile de s’identifier à cette adolescente qui se rebelle contre l’immobilisme et la crainte qu’elle sent chez sa grand-mère. Elle nous fait partager ses sentiments, sa rage, son bouillonnement. Un très beau livre, une belle écriture malgré une chute qui nous laisse un peu sur la faim.

coup de coeur Je veux aller à la mer ; où l’on apprend que la mer est à 503 km / J. Hoestland ; J.-P. Blanpain. - Oskar. - (Trimestre)

Johnny est le plus heureux des écoliers lorsque la classe se rend à la bibliothèque. Non pour les livres mais parce que pour aller à la bibliothèque, il faut prendre le car. Sûr que le voyage est trop court, ce serait tellement mieux d’aller à la mer, à 503 km de là ! Mais vu les finances de la famille, autant rêver. C’est d’ailleurs ce qu’il apprend à faire à la bibliothèque, rêver. Et si ça l’agace au départ, il se rend compte qu’à force d’imaginer l’impossible, il pourrait bien se produire…
Une relation familiale très tendre qui malgré les tensions financières s’autorise à se donner les moyens de sourire à nouveau.

coup de coeur Tout le monde veut voir la mer / A. Lestrade ; N. Choux. - Rouergue. - (Zigzag)

Le secours populaire offre l’opportunité de passer une journée à la mer à des enfants du quartier du Muguet. La belle affaire pour Marika dont le rêve est de monter à cheval. Mais par amitié pour Sofia, elle l’accompagne et se dit que finalement, peu importe l’occupation, la vie peut être belle lorsqu’on est heureux d’être ensemble. Et justement, en vivant autre chose, ailleurs, autrement, chacun se réinvente et redécouvre l’autre.
Roman graphique dès 7-8 ans, réussi sur les relations humaines et les rêves que l’on peut avoir dans la vie.

coup de coeur Comme frères / A. Fogelin. - Flammarion. - (Tribal)

Ben, 13 ans, est vraiment impatient de passer les prochaines vacances de Noël dans les Keys, près de la mer. Une perspective excitante pour lui et sa famille qui ne voyage guère. Petite ombre au tableau, il faudra veiller sur Cody, son petit frère qui ne sait pas nager. Et puis, il y a cette gamine de 11 ans qui s’incruste et ne cesse de ramener sa fraise… Entre agacement et admiration, Ben n’est pas insensible à cette Mica tellement indépendante et précoce qui voyage sur le bateau de son père à longueur d’année. Ces vacances vont constituer une période initiatique, comme une parenthèse durant laquelle Ben confronté à la responsabilité de soi et des autres, grandit d’un coup. Les jeux d’enfance ne sont pas loin mais il ose dorénavant aller de l’avant et franchir, pourquoi pas, le cap du premier baiser avec celle qu’il aime en secret ?

coup de coeur Le petit Gus en grandes vacances / C. Desmarteau. - Albin Michel

Troisième tranche de vie du petit Gus très heureux de partir en vacances. Vacances familiales avec ses parents, frère et sœur, grands-parents, Monique sa chatte, Elliot son cousin complice et sa famille. De quoi passer d’excellents moments et nourrir quelques tensions… Gus nous raconte, avec ce même ton vif gentiment corrosif les moments forts de ces vacances en Bretagne (puis en Corse). Plans dragues pour les jeunes, pêches ratées pour le père et les cousins, bonnes bouffes et rencontres sympathiques -ou moins-, les vacances vues par Claudine Desmarteau, en texte et dessins hilarants sans concessions, donnent très envie !

coup de coeur Comment (bien) rater ses vacances / A. Percin. - Rouergue. - (DoAdo)

Maxime, 17 ans, refuse pour la première fois de partir en vacances avec ses parents et sa petite sœur. Pendant que ses parents partent randonner en Corse, il préfère rester chez sa grand-mère, passer son temps devant l’ordinateur. C’est bien connu, les grands-parents sont laxistes... Mais les vacances ne vont pas s’avérer aussi tranquilles que prévu : la mamie fait bientôt un AVC et se retrouve à l’hôpital, laissant Maxime seul à la maison... Il ne devra sa survie qu’à des expériences culinaires douteuses, l’ordinateur branché 24h/24 (et les séances de chat avec une nouvelle venue, Pikachu), l’eau-de-vie de cerises, Hector le chat, la vieille guitare électrique de son père, son MP3 toujours bien fourni, des policiers un peu curieux.
Mais Maxime a surtout une arme redoutable et efficace : il accompagne chacun de ses gestes et actions de commentaires, entre ironie, sarcasme et désinvolture. De quoi rendre la vie beaucoup plus légère, drôle même, malgré les coups durs. Coup de coeur de Julie et Florence L.

coup de coeur L’ été où je suis devenue jolie / J. Han. - Albin Michel. - (Wiz)

Belly n’en revient pas : cet été, les garçons ne la regarde plus comme une petite fille mais avec une lueur de convoitise dans l’œil. Même Conrad et Jeremiah, avec qui elle a grandi et qu’elle considère comme des frères. Tout du moins, avant, parce que Conrad fait dorénavant partie de la catégorie "convoité". Tout à ces transformations, elle ne porte guère d’attention à ce qui se passe autour d’elle. Elle voit bien que Susannah, qui est comme une seconde mère pour elle, est plus fatiguée que d’habitude, mais l’amour… Car entre temps, elle a rencontré Cam...
Ce roman a le charme de l’été : le soleil, la plage, les jeux insouciants. On s’attache aux personnages si complices dont la nature des relations évoluent, quittant le confort de l’enfance pour un avenir plus incertain et plus grave.

coup de coeur Demain la lune / C. Roumiguière. - Seuil. - (Karactère(s)

Les vacances commencent mal pour Michel. Pour la première fois depuis 11 ans, il ne peut aller passer toutes ses vacances chez son grand-père maternel, en Bretagne. Ses parents ont divorcé, garde alternée : le mois de Juillet se passera dans le sud avec son père. Pour couronner le tout, lui et sa sœur découvre à l’arrivée une certaine Mireille, la nouvelle compagne de leur père ! Le chemin vers la confiance est un peu difficile comme les premiers pas de l’homme sur la lune...
Un roman pour jeunes lecteurs (dès 8-9 ans) sur l’amour et les difficultés liées au divorce mais l’originalité tient dans le fait que le récit se déroule en 1969, à l’heure où le modèle du couple est dans la durée d’une vie, et surtout à cette date historique qui vit les premiers pas sur la lune, avec tous les rêves et les espoirs qu’ils suscitent.

coup de coeur Bonnes vacances !. - Gallimard. - (Scripto)

"1,5 euros reversé au Secours populaire français sur chaque livre acheté." Voilà un bon argument pour se lancer dans la lecture de ce recueil de nouvelles qui prend les vacances pour cadre. Mais c’est loin d’être le seul : 27 auteurs, 27 univers à découvrir, autant de sensibilités et d’émotions, d’atmosphères qui vont de la nostalgie au récit initiatique... tout cela promet une agréable lecture de vacances pour les ados comme pour les adultes.

coup de coeur Les yeux tournés vers l’océan / K. Henkes. - Livre de poche

Olive, une camarade de classe de Martha, a été mortellement percutée par une voiture. Ce ne sont pas des amies intimes et pourtant, lorsque la maman d’Olive lui remet une page du journal secret de sa fille, Martha découvre qu’elles partagent toutes les deux le désir profond de devenir écrivain et une fascination pour l’océan. Difficile du reste d’avouer à ses proches son plaisir d’écriture alors que son papa s’essaie à la construction d’un roman depuis 2 ans. Ces sont les grandes vacances et toute la famille s’envole chez leur grand-mère paternelle qui possède une maison au bord de la mer. Martha adore ce lieu et tout au long du séjour, notre héroïne va tisser une relation très touchante avec sa grand-mère, un temps entre parenthèse où se vivront sentiments amoureux, trahison, séparation, danger. Cheminement essentiel dans le coeur de cette adolescente qui observe dès son retour que le décor de sa chambre ne lui ressemble plus. Elle réussit enfin à confier à son père son bonheur de devenir écrivain.

Et aussi... :


coup de coeur Olivia à Venise / I. Falconer. - Seuil

Les vacances de printemps sont arrivées et cette année, Olivia décide de les passer en famille à Venise ! L’excitation est à son comble dès qu’elle apprend qu’elle pourra manger des glaces et des pizzas sans restriction ! A chaque visite sa "gelato" : canaux, palais, ponts célèbres et la Piazza San Marco. Enchantée par son séjour, notre petite héroïne part à la recherche d’un souvenir : gondole, parfum, dentelle, masque... ou encore mieux, un morceau de monument ! Ce qui est sûr, c’est que tout le monde se souviendra bien de ces vacances !
- Les coupoles de la Basilique Saint Marc (depuis la chambre d’hôtel), avec, en vis à vis, des éléments d’architecture vénitienne (maisons avec quadrifore, ponts).
- Le Grand Canal et ses 120 palazzi
- La Piazza San Marco, la Basilique et le Campanile
- Le Pont du Rialto
- Le Pont des Soupirs
- Le Palais des Doges et la Piazzetta

coup de coeur Vive les vacances ! / R. Didier ; A. Guillerey. - Gallimard

12 chansons pour raconter les vacances d’été au bord de la mer chez les grand–parents. Une chanson par étape ou activité : l’excitation -et l’énervement- du départ. Après, place à la joie des bords de plage, des châteaux de sable, des jours de pluie aussi. Heureusement, c’est oublié dès qu’on a le nez sous les étoiles. Jusqu’au blues du retour...
Chaque texte a son rythme adapté à ce qu’il exprime, le plus souvent très alerte (sauf lorsqu’il faut rentrer), écrit avec poésie et humour, chanté par l’auteur ou 4 enfants à la voix juste et affirmée. On ne s’ennuie jamais et les illustrations d’Aurélie Guillerey confirme le charme des années 50 de l’ensemble du livre CD. Toutes les quatre pages se trouvent des activités (rébus, charades, dessins, courtes informations) en relation avec cette période de détente. A la fin il est possible de replacer seul les paroles sur les musiques en playback. La musique est d’excellente qualité, et permet aussi de découvrir différents instruments.
Un album très joyeux à partager en famille (enfants à partir de trois ans) à cette période de vacances d’été.

coup de coeur Vacances à tue-tête : les 32 plus belles chansons des vacances / Y. Prual, F. Barré ; B. Heitz. - Didier. - (Album CD)

Répertoire issu des centres de vacances, des chansons connues, d’autres moins, interprétées surtout par des enfants. Avouons que nous ne l’avons pas trouvé très agréable à l’écoute et l’intérêt se situe surtout dans le livret.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse