couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Jeux de mots




Album(s) :


coup de coeur Mo-Mo / Mickaël El Fathi. - Motus, 2014

Comment parler du ciel et de l’odeur du temps lorsqu’on a perdu ses mots ? Impossible bien sûr. Mo-Mo cherche les siens partout, en vain. Volés peut-être ? Après une visite infructueuse au commissariat il faut se rendre à l’évidence : Mo-Mo va devoir aller les chercher lui-même, quelques 13052 kilomètres plus loin... Là-bas, au Mot-zambique, cela grouille de mots, mots-croisés, mot-moqueurs ou mots-roses, et la recherche s’avère bien plus compliquée que prévue. Il rencontre une femme-gazelle "aux yeux doux et épicés" qui semble perdue elle aussi, nue sans ses mots. Ensemble ils se rendent chez le gérisseur de mots où ils apprendront à réapprivoiser les leurs...

Un voyage étonnant et poétique, qui amène à penser le monde et la langue autrement. Un travail d’une grande originalité, graphiquement très réussi avec ses illustrations chaudes et oniriques, parsemées de milliers de lettres et de mots de toutes langues, habillant les personnages, constituant leur ombre ou leur décor. Mickël el Fathi, grand voyageur, signe un premier album très réussi.

Du même auteur : Moi, quand je serai grand, je serai voyageur, chez Océan éditions, 2014. Ewa Bochenski

A partir de 6 ans

coup de coeur Tout au bord / Agnès de Lestrade ; Valeria Docampo. - Alice Jeunesse, 2014

Tout au bord de l’hiver, tout au bord de la mer, au bord des livres ou de l’ennui, au bord...du bord, il y a toujours quelque chose à découvrir, à savourer, à interroger. A la rencontre du monde, de l’autre, et de soi-même, Agnès de Lestrade convie en douceur le lecteur à cet instant suspendu. Aller de l’avant et vivre pleinement le présent. Une ode à la vie, à la poésie du quotidien mais surtout, à la nouveauté, servie par les magnifiques illustrations de Valeria Docampo. Un délice d’inventivité qui donne envie à son tour de se "moutonner" ou de se "toimoiter", et de créer ses propres mots. Coup de coeur. Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

coup de coeur Le 1er, c’est canard / Olivier Douzou. - Rouergue, 2014

Suivez canard et entrez dans la course folle ! Non, non, le premier, ce n’est pas lui, voyez-vous, c’est oie, qui va se faire doubler par...vous l’aurez compris, il n’y aura pas de vainqueur à cette course sans fin, chacun se faisant doubler jusqu’à poupou en 4ème de couverture, lui-même dépassé par...canard ! Et c’est reparti pour un tour...Un livre en mouvement perpétuel qui rappelle celui des "comptines en continu", du même auteur. Ici, Olivier Douzou joue sur les différents niveaux de lecture : les liens entre les personnages (références aux fables, aux chansons populaires...), les jeux de mots, la galerie de personnages tirés de l’histoire littéraire et imaginaire de l’enfance, avec un graphisme délicieusement rétro. A parcourir sans modération. Ewa Bochenski

Dès 3 ans

coup de coeur Histoires à jouer / B. Friot ; J. Azam. - Milan. 2013

Bernard Friot s’amuse dans cet ouvrage décliné en trois parties : histoires, poèmes et jeux, illustré par la fantaisie de Jacques Azam. Jongleur du verbe, il nous emporte dans sa joie à faire sens du non-sens, à bousculer les conventions, à libérer une parole, à oser l’aventure de l’écriture tout en guidant nos modestes essais. Petits et grands, enseignants et animateurs à vos plumes, c’est drôle et pédagogique ! Vous voulez des exemples ?
1/ Histoires
Apprendre à décrypter un texte, s’initier à la BD en remplissant des bulles, découvrir le principe de création d’un texte (partir d’une idée, mélanger, laisser reposer, réécrire, se laisser porter par les personnages), écrire à partir de contraintes, partir d’expressions et les intégrer dans une histoire, jouer en intervenant dans un texte déjà écrit, lire entre les lignes, ne pas hésiter à utiliser des mots rigolos ou pas jojos...
2/ Poèmes
Construire, tricoter, danser, touiller les mots sur le bout de la langue, les déposer sur la page blanche... et les glisser dans la boîte aux lettres d’un(e) inconnu(e) ? La poésie ce n’est pas rasoir, c’est un jeu !
3/ Jeux
Partir de son prénom, inventer d’autres noms, faire des jeux de mots et observer dans son quotidien l’imagination d’un commerçant pour son enseigne... voici toute une ribambelle de propositions courtes et jubilatoires autour de mots à réinventer et à détourner !
Et si le lecteur transformait sa vie en livre ouvert ?
Une présentation vidéo de l’éditeur

coup de coeur Le loir est cher ! / M. Boucher. - Motus. 2013

« J’ai une amie, Yvelines, qui a beaucoup de charme, Gironde, quand elle chante ses poèmes. Aude. »
L’histoire ne mettra pas tous les départements à l’honneur mais elle le fait avec bonheur pour les 26 cités.
Ce petit format, entre album et roman, propose sur fond noir une illustration qui joue avec les homonymies et les cartes topographiques.

coup de coeur Je, tu, il m’embête / M. Van Zeveren. - Ecole des loisirs. - (Pastel). 2013

Pour ne pas s’embêter, pourquoi ne pas embêter quelqu’un ? Une idée toute simple qui va vite dégénérer lorsque le maître s’absente de sa salle de classe. Voilà qui est fort embêtant...
La richesse de la langue française démontrée avec un humour, une facétie et une fraîcheur fort appréciables !

coup de coeur Carottes râtées et autres fautes de goût / A. Nebbache. - Ane bâté

Que d’expressions incongrues ! “Des puces tassées”, “un papa au rhum”... Les illustrations hautes en couleurs, en papiers découpés, faciliteront la compréhension de ces jeux de mots autour de la nourriture. De belles trouvailles à savourer en complicité avec l’adulte.

coup de coeur Potage papotage J.M. Mathis. - T. Magnier

En page de gauche, un mot ; à droite, le même mot avec le préfixe pa. Le tout créé une situation : une pie vole les lunettes de papi, un papa se fâche pour des traces de pas laissés au sol... Autant de saynètes que le lecteur tentera d’anticiper en jouant avec les mots.

Roman(s) :


coup de coeur Des rébus pour papa / Emmanuel Trédez. - Oskar (la vie), 2015

Lancelot refuse de parler depuis que son père est à l’hôpital. Il communique avec son entourage à l’aide de rébus. Ses parents, son professeur, ses amis doivent tenter de comprendre chacun de ses dessins. Au début étonnés, chacun finit par se prêter au jeu. Mais ce système d’échange n’a pas que des avantages... Il est difficile par exemple de répondre assez vite aux questions de la maîtresse ou encore de faire les courses sans y passer un temps fou ! Jusqu’à quand Lancelot va-t-il continuer de parler en mode rébus ?

Un livre original qui attire vite le lecteur. Dès la couverture, nous sommes plongés dans le monde des rébus. Il y en a environ un par page ce qui rythme avec plaisir la lecture, qui se transforme alors en jeu et donc en plaisir. Le récit évoque aussi les difficultés que nous aurions de communiquer autrement. Il donne envie de se mettre au rébus ! Marion Uteza

A partir de 8 ans

coup de coeur Chevaliers et princesses avec gigots / C. Oster. - Ecole des loisirs. - (Mouche). 2013

Recueil qui regroupe trois histoires : Le chevalier qui cherchait ses chaussettes, Le géant et le gigot et La princesse pas douée. Dans le premier récit, un chevalier tente d’accomplir sa quête et doit pour cela retrouver ses chaussettes ; dans le second, un géant qui souhaite changer de régime alimentaire ne peut plus manger que des produits commençant par la lettre L ; enfin dans le dernier, une princesse maladroite souhaite trouver un prince.
Des récits drôles qui sont avant tout une recherche sur le langage et sur les jeux de mots. L’auteur prend plaisir à détourner et mélanger les contes. Le format agrandi et les illustrations accompagnent agréablement le récit. Ma préférence va à la dernière histoire qui renverse celle de la belle au bois dormant tout en y juxtaposant un ours et un petit tailleur.
« Sa mère savait très bien qu’en partant à pied, avec un balluchon sur l’épaule, la princesse pas douée n’était pas très avantagée pour trouver un mari. Elle savait même, pour tout dire, que, dans ces conditions, les chances qu’avait sa fille de trouver un mari étaient nulles. Mais je préfère ne plus parler de la mère de la princesse, ça m’énerve trop. »

coup de coeur Quelle épique époque opaque / A. Pouget. - Casterman

Comme le titre et les sous-titres l’indiquent, l’auteur joue sur les mots tout au long du livre, elle joue aussi sur les sens propre et figuré des expressions, sur l’origine des mots…C’est un roman à l’allure loufoque qui nous plonge pourtant dans des croyances bien réelles du Moyen-Age. D’ailleurs, à la fin du livre, nous avons des explications sur les légendes évoquées.
Philibert, un chevalier quelconque couvé par sa mère, se voit confier une mission de haute importance : il part à l’aventure avec son écuyer Cornebulle pour capturer Titivilus, un mauvais génie qui a volé toutes les fautes d’orthographe faites par le grand Merlin pour les dévoiler à tout le monde. Ce n’est pas la quête du Graal mais c’est une grande quête quand même qui mène les héros dans la forêt de Brocéliande pour de nombreuses aventures. A noter aussi : les nombreux anachronismes amusants ; les énumérations délirantes ; la personnalité comique de Cornebulle qui écrit au fur et à mesure la légende de son maître ; les très belles lettrines et enluminures à la façon du Moyen-Age de Nancy Pena.
Autre lecture
Le chevalier Philibert et son très fidèle et dévoué écuyer Cornebulle ont la délicate mission de retrouver Titivilus, génie malfaisant qui vole les fautes des moines copistes et de… Merlin l’enchanteur ! Le druide a mandaté les 2 compagnons pour sauver son honneur et cacher au monde qu’il fait des fautes d’orthographe. Leur quête est naturellement semée d’embuches et de rencontres surnaturelles mais la ténacité de Philibert et la drôlerie -pas forcément volontaire- de Cornebulle les mèneront au succès !
Anne Pouget, historienne spécialiste du moyen-Age, truffe le roman de personnages de légendes existants, de jeux de mots cocasses, permettant ainsi une lecture aisée et assez agréable.

Et aussi... :


coup de coeur Niet Popov / David Sire ; Magali Le Huche - Editions Des Braques, 2014

Quand on ne se sent pas dans un jour harmonieux, hop hop ! sucrés-salés, les textes de David Sire construits autour d’onomatopées et illustrés avec délices et vivacité par Magali Le Huche, nous interpellent et nous appellent. Pssttt ! A nous d’ouvrir la brèche, de trouver l’interstice scrongnneugneu ! de plonger les pieds joints plouf ! loin des oh ! rébarbatifs pour partir en vadrouille et réinventer son monde. "Alors la vie, la vie revit, revient, revit, sans nous demander notre avis." Prenez 59 mn de peps et de bidouille musicale, sur un ton décalé et plein de tendresse pour les petits travers de la vie. Et retrouvez en fin d’album, deux pages de jeu autour des mots. Succulent ... Claire Py

coup de coeur L’ ABC des drôles d’animots / N. Desforges. - Mango

L’album commence comme un abécédaire classique : une abeille, un artichaut... Changement de ton sur la page suivante qui combine les deux mots pour en créer un troisième : un abichat. Dans le texte comme dans l’illustration, l’effet de surprise fonctionne bien, on s’amusera même à anticiper les jeux de mots loufoques. Mais en cela, la mise en page aurait gagné à ne pas mettre les pages en vis à vis mais à ménager le suspens en proposant le néologisme après avoir tourné la page.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse