couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Intergénération




Album(s) :


coup de coeur La valise rose / Susie Morgenstern ; Serge Bloch. - Galliamrd Jeunesse, 2015

A la naissance de Benjamin, grand-mère lui offre, à rebours de touts les cadeaux convenus, une valise rose. Rose fluo, même ! Les réactions sont de tout ordre : maman est atterrée, papa un brin amusé et indulgent envers sa propre mère... La valise est remisée dans un coin. Seulement en grandissant, le petit garçon est de plus en plus attaché à ce précieux présent pas comme les autres. La valise lui apprend à marcher, elle l’accompagne à l’école, c’est encore avec elle qu’il passe la nuit pour la première fois chez un copain, c’est avec elle qu’il entrera au lycée... L’objet de toutes les controverses, doudou singulier et lien intergénérationnel, l’accompagne jusqu’à l’âge adulte, où l’histoire se répète...
Humour et sensibilité du texte, vivacité et tendresse du trait, Susie Morgenstern et Serge Bloch nous offrent un bonbon rose à croquer, à partager de toute urgence ! Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

coup de coeur abris / Emmanuelle Houdart. - Les fourmis rouges, 2014

Le ventre de maman, les mains de papa, l’amour, l’amitié, les jardins secrets...la vie nous offre toutes sortes d’abris. Autant de refuges qu’Emmanuelle Houdart explore en de foisonnants tableaux successifs, emprunts de douceur. Son univers fantasmagorique se fait ici plus tendre que d’habitude. Des pages cocons, qui entrent en résonance avec tout lecteur, quel que soit son âge. Un abri, là où l’on n’a plus peur de rien, là où se consolent les chagrins, là où renaissent nos forces, une place à soi où se retrouver. Un abri, c’est protéiforme, c’est un toucher, un sentiment, une relation, c’est une cabane ou un échange, un moment de calme ou un éclat de rire, une transmission entre générations. Il y a tout cela dans ce magnifique album au tempo tout en douceur, à feuilleter sans fin. Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

coup de coeur Mon grand-père / Christine Schneider ; Gilles Rapaport. – Seuil, 2014

Quand on est petit, les grands sont toujours très, très grands. Dans ce livre-là, c’est la belle complicité avec son grand-père qui est regardée par le petit, très petit garçon. Les autres disent que grand-père n’entend pas bien mais lui sait que ses oreilles sont des coquillages dans lesquels il s’engouffre pour lui raconter d’autres rivages. Et enveloppé dans ses bras, il sent le velours de la peau irrigué de batailles et d’amour. Les mains de l’aïeul sont un bateau, son odeur une essence rare… Cet ogre-là au ventre rebondi, dessiné tout en douceur sous le crayon de Gilles Rapaport, prend toute la place dans le cœur du petit garçon… et sur la page. Mais la vie passe, alors demeure le souvenir, pour toujours…parce que les liens tissés avec amour et poésie sont éternels. Claire Py

A partir de 5 ans

coup de coeur C’est Papy qui choisit / Jean Leroy ; Jean-Luc Englebert. -Pastel. 2014

Le jeune héros de cet album est gardé tous les mercredis par son grand-père. Il semblerait que ce papy n’y met jamais beaucoup d’entrain et laisse l’enfant choisir les activités, ce qui finit par agacer le garçonnet. Mais la situation bascule lorsque celui-ci a l’idée d’inverser la routine..... Le personnage du grand-père bougonneur qui s’anime tout à coup est amusant, et la relation entre lui et son petit fils prend à ce moment là une dimension émouvante. Une Belle histoire intergénérationnelle. Myriam Lemercier

coup de coeur Emma, Mama, Grand-Ma / L. Pauli ; K. Schärer. - Ane bâté. 2013

Jouer à cache-cache, lorsqu’on est caméléon, ce n’est pas la meilleure des idées. Mais Emma pour une fois aura gain de cause et entraîne sa grand-mère et sa mère à sa suite. Reste à trouver LA cachette idéale, celle que l’œil exercé de ses aïeules ne saura repérer.
L’album débute comme un jeu auquel le lecteur est lui aussi convié : il s’agit d’identifier notre caméléon parmi d’autres créatures. Puis il glisse vers une jolie fable intergénérationnelle où chacun prend soin de l’autre.

coup de coeur Une vie d’ours / C. Fourvel ; J. Coat. - Le baron perché

Christophe Fourvel et Janik Coat se sont associés pour cet album qui traite du cycle de la vie à travers une sympathique famille Ours. Belle rencontre entre deux genres différents. La douceur des illustrations de Janik et le ton de l’écriture, un brin humoristique, de Christophe atténuent la tristesse du propos. Album ou documentaire ? Documentaire ou album ? Les deux à la fois car il appellera forcément le questionnement.

coup de coeur Bon papa / Stibane. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Les arrières grands parents ne sont pas si présents en littérature jeunesse. Merci à Stibane de nous en présenter un espiègle et bon vivant, qui bien sûr finit par mourir. Mais la force de vie, qu’il a transmise à Raf son arrière petit fils, n’en fait pas un drame.
Tonique et léger.

coup de coeur Pas de ciel sans oiseaux / R. Courgeon. - Mango

Augustin Moisson sait tout faire, tout réparer. Un véritable artiste que tous sollicitent ! Devant le petit Victor, il doit bien admettre ses limites : réparer un rouge gorge sans vie, il ne peut pas. Mais comment le faire entendre à un gamin inconsolable ? Alors pour lui, Augustin accomplit des miracles. Et se prend au jeu de la création : "Des oiseaux, je vais en fabriquer !" Seul, puis avec Victor devenu grand, ils repeupleront le ciel d’oiseaux divers : traquet rieur, chevalier gambette, guifette noire, râle des genêts...
Une belle histoire de générations, qui se moque de la mort et la transcende par un processus de transmission.

coup de coeur L’ histoire du renard qui n’avait plus toute sa tête / M. Baltscheit . - Rue du monde. - (Coup de coeur d’ailleurs)

Il fut « un beau renard rusé » mais aujourd’hui, il est usé, vieilli, et sa mémoire lui joue des tours. C’est avec justesse et pudeur que Martin Baltscheit décrit le quotidien qui s’effiloche, les mots qui s’évaporent, les réflexes qui s’émoussent. Mais point de tristesse ici -et même, un humour certain- c’est la tendresse qui domine, avec un juste retour des choses : celui qui fut le maître des renardeaux, qui leur apprit la chasse et la survie, est maintenant choyé, entouré, protégé.
Une évocation magnifique de relation transgénérationnelle, tant dans le texte qu’au travers des illustrations : celui qui, par la force de l’âge, devient fragile, fait partie intégrante de la vie des plus jeunes.

coup de coeur La grande dame et le petit garçon / G. De Kockere ; K. Vermeire . - Rouergue

Pour le petit garçon héros de cette histoire, la dame est bien trop grande, bien trop effrayante pour qu’il ose s’en approcher. Une ogresse à n’en point douter. Mais elle est mystérieuse aussi... Et le petit garçon curieux ! Nous savons bien entendu l’issue de cette valse hésitante ; elle donne le temps d’entrevoir l’imaginaire enfantin qui joue avec ses peurs.
Tout en couleur carton kraft avec des tissus délicatement incrustés, l’illustration est un enchantement graphique et donne corps à cette rencontre touchante.

coup de coeur Le lièvre qui avait de grands pieds / C. Rayner. - Gründ

C’est le graphisme qui nous séduit de prime abord, avec sa mise en page qui joue avec l’espace et les cadrages réinventés à chaque page. Ensuite, il y a l’histoire, très touchante, du petit Léo et de son grand-père qui lui apprend l’utilité d’avoir de grands pieds (c’est fou le nombre d’avantages que cela représente !)
A l’issue de ce périple, grand moment de transmission, Léo aura acquis son indépendance...

Roman(s) :


coup de coeur Mes parents sont dans ma classe / Luc blanvillain. - Ecole des Loisirs (neuf), 2015

Un matin Fanny retrouve ses parents redevenus adolescents, ayant le même âge qu’elle et décidés à intégrer sa classe de sixième. D’abord inquiète puis en colère, la petite fille est bien décidée à ne pas se laisser faire, ni être espionnée toute la journée. Pourtant, peu à peu, ses "cousins" trouvent une vraie place au sein de la classe et du groupe d’amis de Fanny, et, finalement, de situations improbables à loufoques, ce n’est pas si désagréable pour elle. Le lecteur passe un très bon moment, avec une bonne dose d’humour. Marie Chaillet

A partir de 10 ans.

coup de coeur Mollo mollo le matin et pas trop vite l’après-midi / Gaia Guasti. - Thierry Magnier (Petite Poche), 2015 (rééd.)

Prune est amoureuse En vacances dans un village perdu chez son grand-père, elle attend une lettre... Mais lorsqu’elle arrive, son moral est au plus bas...

C’est alors que les vieux décident d’agir...

Un roman court, gai, agréable.

L’auteur nous offre des portraits de personnes âgées abîmées par le temps mais toujours à l’écoute.

Elle oppose par ailleurs les occupations des jeunes d’aujourd’hui aux activités des vieux, plus lents mais aussi plus centrées sur la vie quotidienne et la nature.

L’écriture nous touche par l’attention et les sentiments que l’on sent de l’auteur pour ses personnages.

Elle arrive aussi bien à nous faire ressentir l’agacement de la jeune héroïne devant cette galerie d’ancêtres qu’ensuite sa prise de conscience de leur générosité.

Au final, un livre beau et fort sur les liens entre les générations. A partager en ces temps de vacances mais aussi d’individualisme ! Marion Uteza

A partir de 9 ans

coup de coeur Aldabra, la tortue qui aimait Shakespeare / S. Gondolfi. - Editions des Grandes Personnes, 2014

Elisa adore sa grand-mère et lui rend visite très régulièrement, sans que sa mère ne l’accompagne, les deux femmes ne se parlent plus. La petit fille partage avec la vieille dame l’amour du théâtre, plus particulièrement de Shakespeare, ce qui donne lieu à de savoureux échanges. Petit à petit, la vieille dame change, se déplace plus difficilement, avec lourdeur. Elle se met aussi à peindre, des paysages étranges et minéraux. La petite fille assiste avec angoisse et curioisité à cette transformation de sa grand-mère qui deviendra au final une tortue. Ce roman, raconte la fin de vie avec poésie et sans aucun pathos, d’une façon intelligente et douce qui rend nostalgique, mais heureux. Marie-Pierre Muneret

A partir de 10 ans

coup de coeur La bulle de secrets / Sophie Bénastre. - Oskar (La vie), 2014

Pierre-Yves, retraité solitaire et aigri retrouve menotté à son radiateur le jeune Paul, ado en fugue. Entre ces deux-là, l’un renfermé dans ses regrets et l’autre fuyant la vie contrainte avec son beau-père, le dialogue s’installe, les noeuds se dénouent. Le lecteur assiste à une très jolie rencontre où chacun, à sa manière, tend une main à l’autre, et sort de son enfermement. Marie Chaillet

Polo, en fugue, se réfugie chez un voisin. Entre l’adolescent et le vieil homme, le face à face tourne d’abord à l’affrontement. Mais le jeune homme n’a nulle part où aller et l’homme a peur d’être accusé d’enlèvement. Il s’ensuit un huis clos pimenté entre deux générations qui ont malgré tout beaucoup de points communs...

Un court roman très bien construit avec des dialogues vifs et enlevés qui accrochent. C’est un duel étonnant que nous propose l’auteur entre un vieux loup solitaire au lourd passé et un adolescent en crise. Contre toute attente, les protagonistes vont discuter, se livrer et même, échanger conseils et secrets. Le livre au final utilise et détourne le récit policier pour lui donner une dimension sociale et psychologique. Faut-il partir ou rester ? Avancer ou s’enfuir ? A lire ! Marion Uteza

A partir de 11 ans

coup de coeur Le cœur n’est pas un genou que l’on peut plier / S. Panet ; P. Penot. - Thierry Magnier

Awa doit passer son bac français cette année. Elle a toujours vécu avec sa famille dans la banlieue parisienne. Mais un jour, contre toute attente, son père lui annonce qu’elle doit rentrer cet été au Sénégal afin de se marier avec un cousin à qui elle a été promise dès sa conception. Il s’agit d’une dette d’honneur, de l’argent ayant été prêté pour faciliter l’installation des parents d’Awa en France. Après le choc, c’est l’acceptation car elle ne souhaite pas être reniée par son père. Mais petit à petit le doute s’installe en elle... Et si un autre choix était possible ? Car la vie à l’occidentale continue à bouillonner autour d’elle : sa sœur répète en boucle sa pièce de théâtre de Molière et veut devenir célèbre, sa meilleure amie surfe sur les réseaux sociaux et sa tante est une femme libre !
Un récit rempli de bruit et de couleurs avec des personnages complexes et attachants. Le sujet est ici traité avec légereté et le dénouement le rapproche du conte de fée...
Autre lecture
C’est la douche froide pour Awa : alors qu’elle s’apprête à passer le bac de français, ses parents lui apprennent qu’ils iront cet été au pays pour la marier. Elle a été promise à un cousin dont le père facilita la venue de ses parents en France. Si elle refuse, elle jettera l’opprobre sur toute sa famille, qui la reniera. Sa tante Dado, très indépendante, veut l’aider, de même que sa petite sœur Églantine qui se destine à une carrière d’actrice. Mais quel plan pourrait bien déjouer ces projets d’une culture qui n’est ni tout à fait la sienne, ni totalement étrangère ?
Un thème grave traité avec légèreté : les dialogues sont très vivants, les personnages attachants et loin de tout manichéisme, le dénouement un peu facile mais peu importe, la problématique est posée. Le texte est de lecture facile et agréable, notamment grâce aux joutes de proverbes africains.

coup de coeur Fugue majeure / M. Pouchain. - Oskar. - (Société)

Alors que toute sa famille se demande où a bien pu disparaître sa mamie, Nini, 15 ans, décide de partir à sa recherche. Elle voit son intuition se confirmer : elle se trouve bien à Fort Mahon, là où elle peut profiter du temps présent, fuir l’opération qui lui fait si peur. Toutes les deux se retrouvent, s’expliquent, partagent leurs émotions. L’occasion pour Nini de relativiser ses problèmes du moment, de mieux connaître sa grand-mère, laquelle passe avec sa petite fille un cap difficile. Belle histoire intergénérationnelle.
Autre lecture
Une histoire d’amour entre une grand-mère et sa petite fille. La fugue, c’est la mamie qui la fait. Et la petite fille, bien entendu, part la rejoindre. Car la mamie refuse l’opération qui pourrait peut être la sauver. Elle choisit la vie, maintenant, tout de suite plutôt que l’hôpital et un hypothétique miracle.
C’est l’histoire aussi d’une jeune fille qui a un grand chagrin d’amour et qui pense trouver en sa grand-mère de la compréhension, de l’affection.
C’est surtout l’histoire de leurs retrouvailles, du croisement de deux trajectoires. Et le simple plaisir d’être ensemble quand on s’aime...
Les phrases de Martine Pourchain sont courtes. L’écriture est obstinée. Elle avance irrémédiablement, comme la vie, avec ses pertes, ses douleurs et l’acceptation. Mais aussi avec la conscience forte que le bonheur est dans le présent. Et c’est cet hors temps, déjà presque envolé, que l’auteur nous offre.
« C’est l’histoire d’un amour qui se termine et d’un autre qui continue. C’est aussi l’histoire d’un amour qui pourrait commencer et d’un autre sur lequel tout n’a pas été dit. Mais le mieux c’est que je commence par où les choses ont commencé à dérailler. Pour autant que je m’en souvienne, c’était un dimanche... »

coup de coeur Un départ en fanfare / G. Abier. - Actes Sud Junior

Joséphine accompagnée de ses parents, vient de rendre visite à sa grand-mère mourante. En sortant de l’hôpital, la famille est attirée par la musique énergique d’une fanfare qui allège leur peine. La rencontre de Joséphine avec Chung, l’un des jeunes musiciens, va permettre à celle-ci d’apaiser sa grand-mère dans les derniers instants de sa vie.
Une lecture facile et touchante. La mort et la maladie sont abordées de front mais sans brutalité. Le récit sort la mort de l’isolement social dans laquelle nous la plaçons trop souvent. Il ne s’agit plus pour la grand-mère de mourir seule et en silence, mais de partir en fanfare.
Autre lecture
Joséphine a du caractère et ne se laisse pas faire. On lui impose des activités, elle trouve toujours un moyen pour y échapper mais cette fois, c’est elle qui demande à apprendre l’hélicon. Elle vient de découvrir que sa grand-mère était majorette, adorait une chanson jouée par son mari dans la fanfare l’accompagnant. Il y a urgence, Maddie est sur un lit d’hôpital et vit ses dernières heures… Chung va l’aider à apprendre le morceau mais ensemble, ils vont faire beaucoup plus que cela et offrir à Maddie une belle mort.
Roman très vivant dont l’héroïne, avec son énergie un brin rebelle, permet d’aborder un sujet délicat sans pathos ni lourdeur.

coup de coeur Miée / X.-L. Petit. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Anna aime aller chez sa grand-mère Miée, toujours disponible et prête à confectionner de délicieux roudoudous dans sa petite casserole. Pourtant, cette rentrée là, Miée n’est plus la même. Elle a des "trous", confond les mots, les gens, cherche sa soeur morte à 5 ans. Anna croit d’abord à un jeu. Miée et Anna réussissent à garder le secret, jusqu’à ce fameux soir de Noël. Anna comprend peu à peu que Miée ne sera jamais plus comme avant et que malgré l’amour qu’elle lui porte, elle ne pourra lutter contre la vieillesse.

coup de coeur Mamie en miettes / F. Aubry. - Rouergue. - (Do a Do)

Il faudra du temps à Gaëlle pour accepter de voir la réalité en face ; dès lors, elle ne pourra se taire très longtemps : elle trouvera le courage de dénoncer la maltraitance de sa mère envers sa grand-mère. Aura-t-elle celui d’aimer malgré cela sa mère ?
Un texte d’une grande sobriété qui montre comment la violence s’installe insidieusement, là où l’on ne l’aurait jamais soupçonné.

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse